Rejoignez-nous

International

Otages suisses libérés au Cameroun

Publié

,

le

L'armée camerounaise est parvenue à libérer douze touristes italiens et suisses lundi, a annoncé mercredi Yaoundé. Ils avaient été enlevés à une date indéterminée en zone anglophone, où couve un conflit entre séparatistes anglophones et l'armée.

"Une opération a permis la libération de 12 touristes européens" dans la région du Sud-Ouest lundi, a indiqué le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, dans un texte publié dans le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

Les sept Suisses et les cinq Italiens se trouvaient au Cameroun avec une organisation appelée "African Adventure Group", selon le communiqué. Ils ont été enlevés par "une bande de terroristes" dans la localité de Moungo-Ndor, alors qu'ils se rendaient sur le site de "Twin Lakes", deux lacs situés dans le secteur de Kupe Muanengumba.

Le groupe armé Ambazonia Defense Forces (ADF), l'un des principaux groupes armés en zones anglophones, a démenti être à l'origine de l'enlèvement des touristes occidentaux, dans des déclarations de son chef, Cho Ayaba, à l'AFP.

En bonne santé

Contacté par l'ats, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé la libération des touristes suisses. L'ambassadeur suisse au Cameroun a pu s'assurer personnellement que les personnes concernées se portent bien compte tenu des circonstances. Elles ont pu aussi contacter leurs proches.

Le chef du DFAE, le conseiller fédéral Ignazio Cassis, actuellement en visite officielle en Chine, a été tenu au courant des développements, indique encore le DFAE. Les autorités suisses sont en contact avec les autorités camerounaises afin d’avoir des clarifications concernant cet enlèvement.

Par ailleurs, "six conseillers municipaux" camerounais ont également été libérés lors d'une autre opération militaire dans la région du Nord-Ouest, selon le communiqué du ministre mercredi. Selon la même source, dans de "récents accrochages", "plusieurs dizaines d'assaillants" séparatistes ont été abattus par l'armée camerounaise et "d'importants stocks d'armes et de munitions" et "de fortes quantités de drogue" ont été saisis.

"Fort dispositif sécuritaire"

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest regroupent les habitants anglophones du Cameroun, soit 20% de la population. Elles sont secouées depuis plus d'un an par une profonde crise socio-politique, qui s'est peu à peu muée en un conflit armé de basse intensité.

Depuis trois mois, la situation sécuritaire s'y est considérablement dégradée. Les groupes séparatistes armés y multiplient les actions violentes contre des symboles de l'Etat (attaques de gendarmerie, enlèvements de fonctionnaires, accrochages avec l'armée).

Dans ces deux régions frontalières du Nigeria, où le Cameroun soupçonne les séparatistes d'avoir établi leur base arrière, Yaoundé a répondu par la force. Le gouvernement y a déployé un fort dispositif sécuritaire et créant, en février, une nouvelle "région militaire" dans le Nord-Ouest.

Rares informations

En février, l'Union européenne a jugé "essentiel que les forces de sécurité fassent un usage proportionné de la force dans l'exercice de leurs fonctions". De nombreux témoignages d'exactions avaient circulé dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Yaoundé s'en est défendu. Depuis, les informations sur le conflit se sont raréfiées, le gouvernement camerounais communiquant peu sur les actions militaires menées.

(ATS)

CREDIT PHOTO : KEYSTONE/AP/BEN CURTIS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

Wuhan va dépister ses habitants après la réapparition de cas

Publié

le

Le coronavirus est de retour à Wuhan, où il avait fait son apparition fin 2019 (archives). CREDIT: KEYSTONE/AP/NG HAN GUAN

La ville chinoise de Wuhan (centre) va à nouveau dépister ses habitants après la découverte de quelques cas, ont annoncé mardi les autorités locales. Le Covid-19 y avait fait son apparition fin 2019.

Trois nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés lundi dans la métropole de 11 millions d'habitants, rattrapée à son tour par une flambée de la souche Delta apparue le mois dernier dans l'est du pays. Les précédents cas de Covid enregistrés dans la ville remontaient à mai 2020.

La cité des bords du Yangtsé "est en train de lancer rapidement un dépistage PCR généralisé de sous ses habitants", a annoncé Li Tao, un responsable de la mairie, lors d'une conférence de presse. Au total, sept travailleurs originaires d'autres provinces ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé lundi les autorités. Quatre d'entre eux ne montrent toutefois pas de symptômes de la maladie.

La Chine, qui a pratiquement éradiqué l'épidémie dès le printemps 2020, est confrontée depuis quelques semaines à la résurgence la plus étendue du virus depuis l'an dernier.

Avec au moins 300 nouvelles infections confirmées au total en juillet dans tout le pays, ce regain de contamination reste toutefois très limité par rapport aux chiffres enregistrés dans d'autres pays.

Mais ce foyer est important en termes d'étendue géographique: plus d'une douzaine de provinces sont désormais touchées ainsi que Pékin, la capitale, qui a appelé dimanche ses habitants à ne pas quitter la ville sauf raison impérieuse.

Continuer la lecture

Climat

Une canicule dévastatrice sévit en Turquie et en Grèce

Publié

le

Plus de 4000 pompiers luttent sur le terrain pour contenir les feux en Turquie. (©KEYSTONE/EPA/ERDEM SAHIN)

L'Union européenne a envoyé trois avions bombardiers d'eau pour aider à lutter contre les incendies qui ravagent depuis six jours le sud de la Turquie. La Grèce voisine, où les feux font aussi rage, est frappée par la plus grande vague de chaleur depuis 1987.

La Grèce, où des incendies brûlent sur l'île de Rhodes et dans le nord-ouest du Péloponnèse, traverse une période caniculaire qui devrait atteindre un pic lundi et mardi. Une situation qui illustre la multiplication des vagues de chaleur en Europe, conséquence du réchauffement climatique de la planète.

"Nous faisons face à la pire canicule depuis 1987", a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Le mercure devait atteindre 45 degrés lundi dans certaines régions. "On ne parle plus de changement climatique mais de menace climatique", a déclaré le vice-ministre grec de la Protection civile Nikos Hardalias sur Star TV.

La chaleur est telle que l'Acropole d'Athènes, d'habitude sillonnée par les touristes, a fermé ses portes pour l'après-midi. Les touristes trouveront portes closes à partir de mardi sur tous les sites archéologiques en plein air de Grèce, l'après-midi jusqu'à vendredi, a annoncé le ministère de la Culture.

Centaines d'évacués

La vague de chaleur a aussi frappé la Turquie. "Nous vivons des jours avec une température au-dessus de 40 degrés et des vents très violents", a déclaré lundi le ministre turc de l'Agriculture Bekir Pakdemirli lors d'une conférence de presse à Milas, une des villes touchées par les incendies.

Sur les 130 incendies qui se sont déclarés en six jours dans l'ensemble de la Turquie et ont fait au moins huit morts, sept sont toujours actifs, a expliqué lundi la Direction des forêts, un organisme public turc. Face à la progression du feu qui menace les villes d'Antalya, de Bodrum et de Marmaris (sud), des centaines de touristes et des habitants ont été évacués dimanche de leurs hôtels et domiciles.

Plus de 1100 personnes ont été évacuées par bateau, a annoncé dimanche le maire de Bodrum, Ahmet Aras, car les routes n'étaient pas praticables.

Contacté par Keystone-ATS à propos d'éventuels vacanciers suisses concernés, le Département fédéral des affaires étrangères répond lundi que le Consulat général de Suisse à Istanbul a reçu des demandes individuelles de ressortissants suisses. En dehors de ces réponses, le DFAE n'a pas eu à fournir d'assistance.

"Eviter que notre avenir brûle"

Dans plusieurs villes ravagées par les feux, des volontaires se sont organisés pour aider les plus de 4000 pompiers qui luttent sur le terrain. A Marmaris, des volontaires ont pris en charge la collecte et la distribution d'eau et de nourriture, ainsi que du matériel tel que des crèmes contre les brûlures ou des vêtements anti-feu.

"Alors qu'il y a ces incendies, beaucoup d'habitants de Marmaris, comme moi, ne peuvent s'endormir paisiblement. Nous devons éviter que notre avenir brûle", a affirmé Evran Ozkan, un volontaire de Marmaris, à un journaliste de l'AFP sur place. D'autres volontaires participent directement aux efforts pour maîtriser l'incendie.

La Turquie subit les pires incendies depuis au moins une décennie, selon des données officielles, avec près de 95'000 hectares brûlés jusqu'à présent en 2021, contre une moyenne de 13'516 hectares à ce stade de l'année entre 2008 et 2020.

Erdogan critiqué

Le président Recep Tayyip Erdogan a été critiqué lorsqu'il s'est avéré que la Turquie n'avait pas d'avions bombardiers d'eau, indispensables pour maîtriser les feux en zone montagneuse. Mobilisés dans le cadre du Mécanisme de protection civile de l'Union européenne, deux Canadair de l'Espagne et un de la Croatie ont été envoyés en Turquie.

Avant l'annonce de l'aide de l'UE, la Turquie avait emprunté des avions auprès de la Russie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et l'Iran.

Le président turc a rejeté vendredi les critiques et évoqué les soupçons d'une éventuelle origine criminelle pour les incendies. "Une enquête est menée à propos des éventuels liens des incendies avec un acte de sabotage, de terrorisme ou de négligence", a également affirmé lundi le ministre turc de l'Intérieur Suleyman Soylu.

Continuer la lecture

International

La Bernoise en finale du 200 m, record à nouveau égalé

Publié

le

Mujinga Kambundji dans la forme de sa vie. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Mujinga Kambundji poursuit sur sa lancée à Tokyo. Elle s'est qualifiée pour la finale olympique du 200 m de mardi en égalant à deux reprises lundi son record national, en 22''26.

Alors qu'avant ces Jeux jamais une sprinteuse suisse ne s'était hissée dans une finale olympique, Swiss Athletics peut désormais s'enorgueillir de trois finales coup sur coup, après les 5e et 6e places d'Ajla Del Ponte et de Kambundji samedi sur 100 m, suivie de ce nouveau coup de force de la Bernoise sur le demi-tour de piste.

En demi-finales de son 200 m, Kambundji a affiché un peu moins d'aisance qu'en séries. Tête basse, elle a jailli des starting-blocks comme une fusée, avant de se montrer un peu moins fluide dès la mi-course. Elle a dû batailler derrière l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, gagnante de sa demie en 22'11, et la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (22''14). Mais la médaillée de bronze des Mondiaux 2019 été repêchée au temps, avec une bonne marge, grâce à son chrono qui laisse de belles perspectives.

Si les deux Jamaïcaines Elaine Thompson-Herah et Shelly-Ann Fraser-Pryce s'annoncent intouchables, une petite porte peut s'entrouvrir mardi en cas de défaillance par exemple de l'inexpérimentée athlète intersexuée namibienne Christine Mboma (18 ans), auteure d'un record du monde juniors en demi-finales en 21''97. L'Américaine Gabrielle Thomas (22''01) s'annonce aussi redoutable.

"Je me sens bien. Je tiens forme de ma vie, on a vraiment bien planifié la saison. J'ai beaucoup de plaisir à courir ici", a déclaré Kambundji à la RTS. "Je suis vraiment fière. Même à la lutte, je ne me suis pas crispée."

Le meilleur temps de ces demies a été signé par la double championne olympique en titre Elaine Thompson-Herah, en 21''66, tout en facilité au point de quasiment freiner sur les 15 derniers mètres. La Jamaïcaine, sacrée samedi sur 100 m, est partie pour un nouveau doublé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un feu détruit 2000 copies de films de la cinémathèque brésilienne

Publié

le

L'entrepôt situé à São Paulo abritait des copies de films, dont de nombreuses rares et parfois en meilleur état que les originaux, selon des spécialistes (Archives © KEYSTONE/AP/Ronaldo Silva)

Un incendie a dévasté jeudi un entrepôt de la cinémathèque brésilienne de São Paulo, qui contenait quelque 2000 exemplaires de films. Les cinéastes, qui dénoncent des errements de la politique culturelle du gouvernement brésilien, parlent d'une "tragédie annoncée".

Pendant plus de deux heures, une cinquantaine de pompiers ont combattu les flammes qui ont détruit une grande partie du bâtiment, selon des images diffusées à la télévision. Le sinistre s'est déclaré à 18h00 locales lors d'une opération de maintenance de la climatisation, selon les pompiers. Au moins deux salles de films et une autre contenant des archives ont été détruites.

La propagation rapide de l'incendie est due aux films d'acétate, un matériau extrêmement inflammable, selon les médias locaux. Le bâtiment incendié n'est pas le siège de la cinémathèque, qui se trouve dans un autre quartier de São Paulo.

L'entrepôt abritait des copies de films, dont de nombreuses rares et parfois en meilleur état que les originaux, selon des spécialistes. Ces dernières années, quatre incendies et une inondation ont affecté divers bâtiments de cette institution culturelle, fondée en 1940.

Des cinéastes, des artistes et des employés dénoncent depuis des mois une politique de "démantèlement" de la cinémathèque de la part du gouvernement du président d'extrême droite, Jair Bolsonaro.

En juillet 2020, le ministère public de São Paulo a lancé une action en justice contre le gouvernement fédéral pour "abandon" de la cinémathèque, mettant en cause la rétention des ressources et l'absence de gestionnaire en raison d'un imbroglio juridique. Le mois suivant, l'institution a cessé de fonctionner et 41 fonctionnaires ont démissionné.

En avril de cette année, un "manifeste des travailleurs de la cinémathèque brésilienne" a mis en garde contre le "risque d'incendie", dû au manque de soins pour "le matériel, l'équipement, les bases de données et les bâtiments". L'incendie de jeudi était "une tragédie annoncée", a estimé le critique cinéma Lauro Escorel sur la chaîne Globonews.

Continuer la lecture

International

Weinstein débouté de sa demande de rejet de deux accusations

Publié

le

En cas de condamnation à Los Angeles, Harvey Weinstein pourrait se voir rajouter une peine de 140 ans de prison aux 23 ans qu'il a déjà écopés à New York. (© KEYSTONE/AP/Etienne Laurent)

Le producteur vedette d'Hollywood déchu, Harvey Weinstein, a été débouté jeudi par une juge de Los Angeles de sa demande de rejet de deux chefs d'inculpation pour agression sexuelle sur une femme. Une audience préliminaire a été fixée au 13 septembre.

M. Weinstein, déjà reconnu coupable de viol à New York, a été transféré la semaine dernière en Californie, où il comparaît devant un tribunal, accusé de viol et d'agression sexuelle par cinq femmes.

La juge en charge du dossier a rejeté l'affirmation des avocats de la défense, selon laquelle, des faits de viol et de sexe oral forcé, qui auraient eu lieu dans une chambre d'hôtel entre 2004 et 2005, tombaient sous le coup de la prescription.

La magistrate a en revanche retenu une demande de la défense concernant une accusation d'agression sexuelle contre une autre femme en 2010, ordonnant aux procureurs de modifier leur chef d'inculpation pour que l'accusation suive son cours.

23 ans de prison

Agé de 69 ans, Harvey Weinstein purge déjà une peine de 23 ans de prison à New York. Le producteur de "Shakespeare in Love" et "Pulp Fiction" a plaidé non coupable pour les onze chefs d'accusation auxquels il fait face à Los Angeles. En cas de condamnation, il pourrait se voir rajouter une peine de 140 ans de prison à celle existante.

Les accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Harvey Weinstein sont sorties au grand jour en 2017, et sont à l'origine du mouvement mondial #MeToo. Au total, près de 90 femmes dont les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Salma Hayek ont accusé M. Weinstein de harcèlement ou d'agression sexuels.

Selon ce dernier, toutes ses relations sexuelles étaient consenties. Ses avocats avaient tenté de bloquer le transfert à Los Angeles en invoquant des raisons médicales et un juge a autorisé un nouvel examen médical de M. Weinstein.

La semaine dernière, son avocat avait déclaré devant la presse que que son client, qui avait participé aux deux audiences à Los Angeles en fauteuil roulant, était incapable de marcher, car il atteint d'un problème à la colonne vertébrale.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Vos activités personnelles sont gratifiantes. Rien ne vous empêchera d’exprimer vos attentes haut et fort !!! Les planètes vous soutiendront à fond !!!

Les Sujets à la Une

X