Rejoignez-nous

Climat

Une canicule dévastatrice sévit en Turquie et en Grèce

Publié

,

le

Plus de 4000 pompiers luttent sur le terrain pour contenir les feux en Turquie. (©KEYSTONE/EPA/ERDEM SAHIN)

L'Union européenne a envoyé trois avions bombardiers d'eau pour aider à lutter contre les incendies qui ravagent depuis six jours le sud de la Turquie. La Grèce voisine, où les feux font aussi rage, est frappée par la plus grande vague de chaleur depuis 1987.

La Grèce, où des incendies brûlent sur l'île de Rhodes et dans le nord-ouest du Péloponnèse, traverse une période caniculaire qui devrait atteindre un pic lundi et mardi. Une situation qui illustre la multiplication des vagues de chaleur en Europe, conséquence du réchauffement climatique de la planète.

"Nous faisons face à la pire canicule depuis 1987", a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Le mercure devait atteindre 45 degrés lundi dans certaines régions. "On ne parle plus de changement climatique mais de menace climatique", a déclaré le vice-ministre grec de la Protection civile Nikos Hardalias sur Star TV.

La chaleur est telle que l'Acropole d'Athènes, d'habitude sillonnée par les touristes, a fermé ses portes pour l'après-midi. Les touristes trouveront portes closes à partir de mardi sur tous les sites archéologiques en plein air de Grèce, l'après-midi jusqu'à vendredi, a annoncé le ministère de la Culture.

Centaines d'évacués

La vague de chaleur a aussi frappé la Turquie. "Nous vivons des jours avec une température au-dessus de 40 degrés et des vents très violents", a déclaré lundi le ministre turc de l'Agriculture Bekir Pakdemirli lors d'une conférence de presse à Milas, une des villes touchées par les incendies.

Sur les 130 incendies qui se sont déclarés en six jours dans l'ensemble de la Turquie et ont fait au moins huit morts, sept sont toujours actifs, a expliqué lundi la Direction des forêts, un organisme public turc. Face à la progression du feu qui menace les villes d'Antalya, de Bodrum et de Marmaris (sud), des centaines de touristes et des habitants ont été évacués dimanche de leurs hôtels et domiciles.

Plus de 1100 personnes ont été évacuées par bateau, a annoncé dimanche le maire de Bodrum, Ahmet Aras, car les routes n'étaient pas praticables.

Contacté par Keystone-ATS à propos d'éventuels vacanciers suisses concernés, le Département fédéral des affaires étrangères répond lundi que le Consulat général de Suisse à Istanbul a reçu des demandes individuelles de ressortissants suisses. En dehors de ces réponses, le DFAE n'a pas eu à fournir d'assistance.

"Eviter que notre avenir brûle"

Dans plusieurs villes ravagées par les feux, des volontaires se sont organisés pour aider les plus de 4000 pompiers qui luttent sur le terrain. A Marmaris, des volontaires ont pris en charge la collecte et la distribution d'eau et de nourriture, ainsi que du matériel tel que des crèmes contre les brûlures ou des vêtements anti-feu.

"Alors qu'il y a ces incendies, beaucoup d'habitants de Marmaris, comme moi, ne peuvent s'endormir paisiblement. Nous devons éviter que notre avenir brûle", a affirmé Evran Ozkan, un volontaire de Marmaris, à un journaliste de l'AFP sur place. D'autres volontaires participent directement aux efforts pour maîtriser l'incendie.

La Turquie subit les pires incendies depuis au moins une décennie, selon des données officielles, avec près de 95'000 hectares brûlés jusqu'à présent en 2021, contre une moyenne de 13'516 hectares à ce stade de l'année entre 2008 et 2020.

Erdogan critiqué

Le président Recep Tayyip Erdogan a été critiqué lorsqu'il s'est avéré que la Turquie n'avait pas d'avions bombardiers d'eau, indispensables pour maîtriser les feux en zone montagneuse. Mobilisés dans le cadre du Mécanisme de protection civile de l'Union européenne, deux Canadair de l'Espagne et un de la Croatie ont été envoyés en Turquie.

Avant l'annonce de l'aide de l'UE, la Turquie avait emprunté des avions auprès de la Russie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et l'Iran.

Le président turc a rejeté vendredi les critiques et évoqué les soupçons d'une éventuelle origine criminelle pour les incendies. "Une enquête est menée à propos des éventuels liens des incendies avec un acte de sabotage, de terrorisme ou de négligence", a également affirmé lundi le ministre turc de l'Intérieur Suleyman Soylu.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Avalanches dans les Alpes et crues attendues au Tessin

Publié

le

Pour désamorcer le risque d'avalanche, on a souvent recours à des explosions (archives). (© KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN)

L'Institut des avalanches a mis en garde samedi contre un danger d'avalanche parfois fort. Il s'agit du deuxième niveau de danger le plus élevé, qui n'est prévu que pour quelques jours en hiver. Au sud des Alpes, le niveau des cours d'eau risque d'être élevé.

Un fort danger d'avalanche est signalé dans la région du Simplon, au sud de la vallée de Conches, dans la vallée de Bedretto et dans les vallées supérieures de la Maggia, a indiqué l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF à Davos (GR). Il est recommandé aux personnes inexpérimentées de rester sur les descentes et les itinéraires ouverts.

Neige et hausse du niveau des lacs

Entre samedi soir et lundi matin, des chutes de neige sont attendues dans les régions montagneuses du sud des Alpes, au sud des Alpes valaisannes et jusqu'au massif du Gothard en passant par la vallée de Conches. Dans ces régions, 50 à 90 centimètres de neige fraîche vont s'accumuler sur une grande partie du territoire.

Plus d'un mètre de neige fraîche pourrait tomber sur l'ouest du Tessin ainsi que dans la région du Simplon.

Avec les précipitations, le lac de Lugano devrait atteindre le niveau 2 de danger de crue, ce qui signifie que des inondations pourraient se produire localement dans des cas exceptionnels. Le lac Majeur continuera également à monter. De nombreux cours d'eau du sud des Alpes enregistreront également des hausses de débit.

Tempête de foehn attendue

Un fort foehn devrait se lever au nord des Alpes à partir de samedi soir. Dans les régions à f½hn au nord des Alpes, des rafales de 80 à 110 km/h sont attendues, avec des pointes plus élevées dans les endroits exposés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Le sud de l'Europe et le nord du Maghreb frappés par la sécheresse

Publié

le

Le 1er février, la Catalogne confrontée à "sa pire sécheresse depuis un siècle" selon le président du gouvernement régional Pere Aragonès, a été placée en état d'urgence, entraînant de nouvelles restrictions d'eau. (© KEYSTONE/AP/Emilio Morenatti)

Restriction d'eau en Catalogne, la Sicile en état de catastrophe naturelle: la sécheresse ne recule pas dans le pourtour méditerranéen, l'hiver n'ayant pas apporté les pluies habituelles, indique le réseau européen Copernicus mercredi dans ses derniers chiffres.

45,1% de l'Europe méridionale est affectée par la sécheresse des sols, dont 2,8% au niveau "alerte", selon les dernières données de l'European Drought Observatory (EDO) analysées par l'AFP, concernant la période du 1er au 10 février.

Le quart de l'ensemble de l'Europe et du nord du Maghreb, la zone étudiée par Copernicus, est en situation de sécheresse, avec 19,3% des sols en déficit d'humidité et 2,5% où la végétation se développe anormalement ("alerte", un état de sécheresse encore plus avancé), selon les calculs effectués par l'AFP.

La situation s'est aggravée par rapport à fin janvier, mais reste un peu meilleure qu'à la même période de l'an dernier (31,3% du territoire).

Chaleur et manque de pluie

L'ouest de la région méditerranéenne est en revanche particulièrement touché: le sud de l'Italie, la côte méditerranéenne espagnole, et surtout le nord du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. Alors que la pluie doit revenir au Maroc, seules des précipitations d'ampleur pourront compenser de tels déficits.

En cause: des températures parfois anormalement douces pour la saison - janvier a battu un nouveau record de chaleur mensuel à la surface du globe selon Copernicus - combinées à un manque de précipitations qui dure pour certaines régions depuis plusieurs mois, voire années.

Catalogne: nouvelles restrictions d'eau

Le 1er février, la Catalogne confrontée à "sa pire sécheresse depuis un siècle" selon le président du gouvernement régional Pere Aragonès, a été placée en état d'urgence, entraînant de nouvelles restrictions d'eau.

Le niveau des réservoirs de la région qui stockent l'eau de pluie est tombé sous la barre des 16%. En Algarve, dans le sud du Portugal, les réservoirs étaient également très bas fin janvier. Ces chiffres concernent la sécheresse des sols, visibles par les satellites de Copernicus, et non les nappes phréatiques en sous-sol.

Celles-ci se sont certes rechargées pendant l'hiver dans plusieurs zones, notamment en France, mais pas partout: dans les Pyrénées-Orientales, dans le sud du pays, les nappes, principales réserves d'eau potable restent dans une situation "très préoccupante", selon l'organisme en charge de leur surveillance.

Etat de catastrophe naturelle en Sicile

En Italie, la Sicile a déclaré l'état de catastrophe naturelle pour cause de sécheresse début février, et en Sardaigne les agriculteurs ne peuvent utiliser que des quantités d'eau limitées.

Et le Maroc, où le thermomètre a récemment frôlé les 37°C, fait face à sa sixième année consécutive de sécheresse.

La situation climatique pourrait ne pas s'arranger. Selon les prévisions de l'EDO, le printemps pourrait être plus chaud que la normale en 2024 sur l'Europe et la Méditerranée. A cela s'ajoute un déficit important d'enneigement sur plusieurs massifs, ce qui compromettrait la recharge en eau des rivières dans les prochains mois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

1200 avalanches en un mois, le traumatisme de 1999

Publié

le

L'avalanche d'Evolène le 22 février 1999 a fait 12 morts. (© KEYSTONE/FABRICE COFFRINI)

Vingt-cinq ans après, les professionnels de la montagne et les spécialistes se souviennent: l'hiver 1999, marqué par plus d'un millier d'avalanches qui ont fait 17 morts en Suisse, a laissé une trace traumatique profonde. Un épisode d'une intensité rarissime.

Dans un communiqué et dans une série de documents vidéos et autres publiés vendredi un quart de siècle après les événements, les spécialistes de l'Institut WSL pour l’étude de la neige et des avalanches SLF reviennent sur l'événement qui aura marqué leur carrière peut-être plus que tout autre.

Le 21 février 1999, deux énormes avalanches engloutissaient les hameaux de Villa et La Sage, près d'Evolène (VS), tuant douze personnes. Autour de cette période, en l'espace de quatre semaines, cinq à huit mètres de neige fraîche sont tombés sur le versant nord des Alpes. On ne comptait plus les routes et les voies ferrées coupées, les localités isolées, parfois sans électricité, avec des centaines de milliers de touristes bloqués, en Valais mais aussi dans l'Oberland bernois.

Coulées interminables

En à peine un mois, pas moins de 1200 avalanches ont causé alors des dégâts d’environ 600 millions de francs dans le pays (sans compter les pertes touristiques), ensevelissant 28 personnes, dont 17 n'ont pas survécu.

L’hiver avalancheux 1999 a occupé les chercheurs du SLF, dont le chef prévisionniste Thomas Stucki, pendant plusieurs années. De multiples études ainsi qu’un livre d’environ 600 pages ont été rédigés. Diverses mesures ont été prises, comme la création du système intercantonal d’alerte précoce et d’information en cas de crise (IFKIS), développé par le SLF et précurseur du système SLFPro utilisé aujourd’hui.

Les spécialistes ont entre-temps développé les déclenchements artificiels de coulées de neige, considérés comme une alternative judicieuse et peu coûteuse aux ouvrages paravalanches.

Depuis le terrible épisode d'il y a 25 ans, "la Suisse a pris de multiples mesures pour que les services des avalanches puissent encore mieux maîtriser la situation dans ce type de situations", explique Jürg Schweizer, un des principaux spécialistes à s'être penchés sur ces événements gravés dans les mémoires.

Après l'avalanche d'Evolène, les habitants de la commune valaisanne ont parlé de fatalité. Mais la justice a fini par condamner pour homicide par négligence un guide ainsi que l'ex-président de la commune. Selon le Tribunal fédéral, ce dernier, condamné à une peine avec sursis en 2006, aurait dû ordonner l'évacuation d'un chalet où le danger était qualifié de "moyen", tandis qu'il a reproché au premier de ne pas avoir fermé une route où le risque était élevé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Les eaux du Léman n'ont jamais été aussi chaudes

Publié

le

Le Léman pourrait perdre sa fonction d'oasis de fraîcheur (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Léman se réchauffe, relève la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL) dans son rapport scientifique 2023 publié lundi. Cette hausse de température menace le fragile écosystème du plus grand lac d'Europe occidentale.

Depuis 2012, la température du fond du Léman a progressé de 1 degré, ce qui est considérable, indique Nicole Gallina, la secrétaire générale de la CIPEL. En surface, en 2022, la température moyenne des eaux atteignait 13,6 degrés, soit une augmentation de 1,2 degré en trente ans.

2022 a été caractérisée par un record de chaleur. L'année a aussi connu une faible pluviométrie et un fort rayonnement solaire. Ces conditions ont eu pour conséquence que la température de la couche de surface du lac comprise entre 0 et 10 mètres a constamment dépassé les normes mensuelles.

Nicole GallinaSecrétaire générale de la CIPEL

La raréfaction des hivers rigoureux marqués par des épisodes venteux a empêché un brassage complet des eaux du Léman. La réoxygénation des couches profondes du lac s'en trouve entravée. Aujourd'hui, il n'y a plus assez d'oxygène en profondeur pour avoir la présence d'organismes vivants, relève Nicole Gallina.

Chaîne alimentaire perturbée

En raison du manque de brassage, les nutriments, essentiels pour le développement des phytoplanctons, s'accumulent en profondeur. Or, les phytoplanctons sont à la base de la chaîne alimentaire, explique la secrétaire générale de la CIPEL. La biodiversité du lac est ainsi menacée.

La qualité des eaux souffrira aussi du réchauffement climatique. Le Léman est une source d'eau potable pour un bassin de population d'un million d'habitants, rappelle Mme Gallina. Si l'eau ne devient plus potable, il faudra la traiter, et elle coûtera plus cher à la consommation.

Nicole GallinaSecrétaire générale de la CIPEL

Selon le GIEC, les lacs périalpins sont plus sensibles au changement climatique. Ils se réchauffent quatre à cinq fois plus rapidement que les océans. Au rythme actuel, la température de leurs eaux pourrait augmenter de 3,8 degrés d'ici à la fin du siècle, ce qui entraînerait un bouleversement de leur écosystème.

Le Léman est une oasis de fraîcheur, souligne la Secrétaire générale de la CIPEL. L'apparition d'espèces invasives et la détérioration de la qualité de ses eaux pourraient lui faire perdre cette fonction. La baignade pourrait devenir problématique et la pêche professionnelle pourrait en souffrir grandement aussi.

L'impact des municipalités

La CIPEL appelle à approfondir les connaissances sur le Léman pour établir des mesures de conservation efficaces. De son côté, la Ville de Lausanne a lancé l'an dernier déjà des projets en géothermie, pour chauffer la ville à l'hydraulique. Ces projets permettraient-ils à terme de refroidir le lac ? La réponse de Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois chargé des eaux.

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois chargé des eaux

Peu de mesures peuvent être prises pour refroidir le lac. En revanche, la Ville de Lausanne peut mettre en place certains projets pour améliorer la qualité des eaux.

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois chargé des eaux

 

Benoît Rouchaleau et Lena Vulliamy avec Keystone ATS.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Ne laissez pas vos affaires professionnelles ou financières prendre le pas sur vos désirs personnels. C'est le moment de réorganiser vos priorités.

Les Sujets à la Une

X