Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace: Zoug n’a laissé aucune chance aux Lakers

Publié

,

le

Beau duel entre deux no 14: le Zougois Livio Stadler (à gauche) et le St-Gallois Corsin Casutt. (©KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Les Rapperswil-Jona Lakers ne sont pas parvenus à conserver leur trophée. Les Saint-Gallois se sont inclinés 5-1 sur leur glace face à Zoug en finale de la Coupe de Suisse.

Les Zougois, actuels deuxièmes de National League, n’ont pas commis la même erreur que les stars davosiennes qui avaient snobé les Lakers l’an dernier avant de repartir la tête basse avec une défaite cuisante (7-2) dans les valises. Les joueurs de Suisse centrale ont considéré les Saint-Gallois à leur juste valeur, c’est-à-dire bien meilleure que lors des trois premiers mois de championnat.

Ce sérieux dans la façon d’aborder ce match a permis aux Zougois de se détacher assez rapidement. Ils ont profité de la première pénalité infligée aux Lakers pour ouvrir la marque par Lino Martschini d’un maître-tir (4e). A la 11e, le Suédois Everberg doublait la mise sur un excellent service de Lammer. En fin de première période, Morant montrait qu’il pouvait faire autre chose que donner des coups pour servir Widerström, dont le tir était dévié par Lammer pour le 3-0.

Certes, les Saint-Gallois sont revenus au deuxième tiers-temps en supériorité numérique par le Canadien Clark (32e) mais le succès zougois n’a jamais été remis en cause. La faute à une équipe parfaitement organisée par l’entraîneur Dan Tangnes, en poste depuis le début de la saison. Suri et Albrecht dans le but vide ont assuré le deuxième trophée à Zoug après le titre de champion 1988.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tennis : Wawrinka sorti à Monte-Carlo

Publié

le

Stan Wawrinka quitte battu le court central du Rocher, avec une montagne de regrets (©KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Que s’est-il passé dans la tête, le bras et les jambes de Stan Wawrinka au 2e tour du Masters 1000 de Monte-Carlo?

Le Vaudois (ATP 36) a perdu 0-6 7-5 6-3 contre Marco Cecchinato (ATP 16) un match qu’il aurait dû gagner mille fois.

Cette défaite trottera sans doute longtemps dans la tête du vainqueur de l’édition 2014, qui avait bouclé la première manche en 21 minutes seulement après un véritable cavalier seul en forme de démonstration de puissance. Et qui, surtout, avait fait le break dans la deuxième jusqu’à servir pour le match à 5-3…

Puis la machine s’est enrayée, en même temps que le demi-finaliste surprise de Roland-Garros 2018 retrouvait son tennis. Cecchinato, d’abord totalement hors sujet puis tout juste en mode survie, s’est soudainement réveillé sur la terre battue du Rocher et a fait preuve d’une efficacité redoutable.

Car Wawrinka, malgré la perte du deuxième set, aurait pu et dû continuer de faire la course en tête, ayant eu quatre balles de break en sa faveur. Le Vaudois n’a toutefois pas su les convertir, au contraire d’un Cecchinato qui, lui, a frappé à sa première occasion (pour mener 4-2) et n’a plus lâché son os, filant tout droit vers un 8e de finale contre l’Argentin Guido Pella, tombeur de Marin Cilic (6-3 5-7 6-1).

Ce revers, improbable, n’est pas sans rappeler celui concédé par Wawrinka dès son entrée en lice au Masters 1000 de Miami contre Filip Krajinovic. En Floride, le Vaudois avait notamment mené 3-1 puis 5-2 dans le tie-break de la troisième manche sans parvenir à conclure (5-7 6-2 6-7).

S’il n’avait pas de point à défendre sur le Rocher, Wawrinka a tout de même raté une belle opportunité de gagner des places au classement mondial, lui qui espère bénéficier d’un statut de tête de série à Roland-Garros.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Tennis : un premier tour pour Stan à Monte-Carlo

Publié

le

Stan Wawrinka: un retour gagnant sur terre. (©KEYSTONE/EPA/JASON SZENES)

Stan Wawrinka (ATP 36) a parfaitement lancé sa saison sur terre battue. Le Vaudois a passé victorieusement le cap du premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo qu’il avait remporté il y à cinq ans.

Stan Wawrinka s’est imposé 7-5 6-3 devant Lucas Pouille (ATP 31), demi-finaliste en janvier dernier de l’Open d’Australie. Incapable de gagner un seul match depuis Melbourne en raison d’un virus qui l’a laissé pendant plus d’un mois sur le flanc, le Nordiste a servi pour le gain du premier set 5-4 avant de lâcher prise.

Stan Wawrinka a, ainsi, gagné sept jeux de rang pour mener 7-5 3-0. Et pour voguer tranquillement vers un deuxième tour qui l’opposera au vainqueur de la rencontre entre le demi-finaliste de Roland-Garros Marco Cecchinato (ATP 16) et le Bosnien Damir Dzumhur (ATP 53).

La manière avec laquelle il a retourné la situation face à Pouille donne du corps à l’interview qu’il a accordée au « Tages Anzeiger » dans laquelle il affirme sa volonté de jouer encore au moins trois ans. A 34 ans, il estime, avec raison, avoir encore son mot à dire.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Volley-ball : première balle de titre pour Lausanne !

Publié

le

Après un combat de haute lutte, le LUC a fini par faire céder le Lindaren Volley Amriswil pour la deuxième fois, deux jours après être revenu victorieux de Thurgovie lors du premier acte.  

Le Lausanne Université Club à une victoire d’un nouveau titre de champion suisse. À Dorigny, les joueurs de Massimiliano Giaccardi ont bataillé durant quatre manches très serrées dimanche, pour mener 2-0 dans la série de finale des playoff les opposant à Amriswil.

Score final : 23-25, 25-23, 25-23 et 28-26. Les 1’040 spectateurs présents ont dû attendre la quatrième balle de match pour exulter avec le LUC. Ecoutez son capitaine Adrien Prével :

Adrien Prével
Capitaine du LUC
Adrien Prével Capitaine du LUC

Le troisième acte ne se disputera que mardi 23 avril prochain. Une échéance aussi tardive pourrait-elle donc couper les Lausannois dans leur élan ? La réponse de Prével :

Adrien Prével
Capitaine du LUC
Adrien Prével Capitaine du LUC

Amriswil-Lausanne acte 3, une rencontre qui se disputera en terres thurgoviennes.

Continuer la lecture

Sport

Football : Lausanne tout en maîtrise

Publié

le

Le LS a passé une soirée relativement tranquille à la Pontaise contre Wil. Mieux, son entraineur Giorgio Contini a peut-être finalement trouvé le juste schéma pour son équipe. 

Un changement tactique efficace pour le Lausanne-Sport. Victorieux 2-0 du FC Wil samedi, le club vaudois a enchainé un deuxième succès de rang en Challenge League tout en créant enfin du jeu durant plus de nonante minutes.

Chaque joueur a pris sa responsabilité et donc permis à Thomas Castella de passer une soirée relativement tranquille. La réaction du gardien lausannois :

Thomas Castella
Gardien du LS
Thomas Castella Gardien du LS

Dans le cadre de la 30ème journée du championnat, le LS se rendra samedi prochain sur le terrain de Chiasso.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : Meier n’ira pas aux championnats du monde

Publié

le

En fin de contrat avec San Jose, Timo Meier ne viendra pas avec l'équipe de Suisse au Mondial, même s'il est éliminé avec son club (©KEYSTONE/AP The Canadian Press/JASON FRANSON)

Patrick Fischer peut déjà tracer plusieurs noms de joueurs évoluant en NHL en vue du Mondial en Slovaquie. La situation contractuelle de Timo Meier le contraint à renoncer à une convocation.

On pourrait presque appeler ça la « Lex Bärtschi ». Disponible pour le Mondial en 2015 car pas qualifié pour les play-off avec les Vancouver Canucks, Sven Bärtschi avait décliné l’appel de Glen Hanlon pour ne pas risquer une blessure et voir son nouveau contrat revu à la baisse.

Engagé en play-off de NHL avec les San Jose Sharks, Timo Meier ferait pareil en cas d’élimination. Avec une saison record de 66 points (30 buts/36 assists), l’Appenzellois ne souhaite prendre aucun risque puisque son contrat de rookie arrive à échéance. Le puissant ailier de 22 ans va très certainement commander un salaire de l’ordre de 5 millions par saison et une blessure pourrait faire baisser sa cote de quelques centaines de milliers de dollars.

Mirco Müller, médaillé d’argent à Copenhague et éliminé de la course aux play-off avec New Jersey, devrait suivre la même voie que Meier et ne pas bouger avant d’avoir un nouveau contrat en poche. La situation pourrait évoluer en cas de signature dans les prochains jours.

Les cas de Kevin Fiala, éliminé avec Minnesota, et Sven Andrighetto, surnuméraire avec Colorado dans son premier tour face à Calgary, sont en suspens. Fiala, d’origine tchèque par son père, aimerait beaucoup être du voyage à Bratislava et une solution est à l’étude malgré, là aussi, un contrat expirant. Si Andrighetto venait à être disponible, il aimerait également pouvoir rejoindre l’équipe dans la capitale slovaque alors que son bail avec l’Avalanche touche à sa fin.

Deux autres potentiels renforts ont d’ores et déjà été refusés par Patrick Fischer: Denis Malgin et Luca Sbisa. Pour le centre soleurois des Florida Panthers, le technicien zougois affirme « qu’à nos yeux, il n’a pas envie à 100% de rejoindre la sélection ». Quant au défenseur des Islanders, presque jamais aligné, il n’entre même pas dans la discussion. Eliminé avec Vancouver après une saison marquée par des pépins physiques, Sven Bärtschi a pour sa part renoncé à une possible sélection car sa femme attend leur premier enfant.

Les autres Suisses encore en lice en play-off – Roman Josi, Yannick Weber, Nino Niederreiter, Dean Kukan et Jonas Siegenthaler – ont de leur côté signalé qu’ils seraient à disposition de Fischer en cas d’élimination avec leur équipe de NHL et si leur santé le leur permet.

Pour l’instant, le seul renfort de NHL se nomme Nico Hischier.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Esprit d'entreprise et clairvoyance professionnelle. Vous savez convaincre vos interlocuteurs et faire preuve de grandes ressources.

Publicité

Les Sujets à la Une

X