Rejoignez-nous

Sport

Record d'Europe pour Julien Wanders !

Publié

,

le

Julien Wanders (au premier plan): nouveau recordman d'Europe du semi-marathon. (©KEYSTONE/WALTER BIERI)

Extraordinaire Julien Wanders ! A Ras El-Khaïmah dans les Emirats, le Genevois a battu le record d'Europe du semi-marathon.

Julien Wanders a pris la quatrième place d'une épreuve disputée à 07.00 dans un temps de 59'13''. Il améliore le record du Britannique Mo Farah de 19'' et il pulvérise son record de Suisse de 56''. Il est devenu le cinquième Européen à courir la distance en moins d'une heure. La victoire est revenue au Kényan Stephen Kiprop en 58'42''.

Après ses deux records d'Europe du 10 km établis l'automne dernier à Durban (27'32'') et aux Houilles (27'25''), Julien Wanders a signé aux Emirats un exploit qui lui permet de s'affirmer à 22 ans déjà comme le plus grand coureur de fond de l'histoire de l'athlétisme suisse. Jamais un athlète suisse n'avait détenu deux records d'Europe.

Julien Wanders disputera sa prochaine course le 17 février à Monaco où il s'alignera sur un 5 km.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Pierluigi Tami: "Aucune raison de rompre le contrat de Murat Yakin"

Publié

le

Le directeur des équipes nationales Pierluigi Tami, soutient Murat Yakin. En tout cas, jusqu'au printemps prochain. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Pressé par la proximité du tirage au sort ce samedi à Hambourg de la phase finale de l’Euro 2024, l’Association Suisse de Football (ASF) a confirmé mardi Murat Yakin à son poste de sélectionneur.

Pierluigi Tami évoque le pourquoi de cette décision.

"Il n’y avait aucune raison de rompre le contrat de Murat Yakin. Comme il n’y en aucune de le prolonger aujourd’hui", explique le directeur des équipes nationales. On rappellera que le contrat du Bâlois, qui courait jusqu’au 31 décembre, a été automatiquement reconduit jusqu’à l’été prochain après la qualification de l’équipe de Suisse pour la phase finale de l’Euro 2024. Pierluigi Tami souligne que tout est ouvert quant à la finalisation d’un nouveau contrat avec le sélectionneur.Il n’exclut pas ainsi que le sujet soit abordé au printemps déjà.

"Murat Yakin a fait son autocritique. Il a présenté un plan très clair pour l’avenir qui concerne le cadre et le staff, poursuit Pierluigi Tami. Nous sommes prêts à le soutenir dans les directions qu’il entend prendre." Le directeur des équipes nationales précise qu’aucun contact n’a été noué avec Urs Fischer ou Lucien Favre avant les discussions menées ces derniers jours avec Murat Yakin.

Vincent Cavin sur le départ

Murat Yakin devra, ainsi, ½uvrer avec un nouvel assistant en raison du départ annoncé de Vincent Cavin. Le Vaudois a annoncé à l’ASF son intention de répondre positivement à une offre du Lausanne-Sport qui lui propose la place de directeur sportif. Sa succession sera, l’espère Pierluigi Tami, réglée d’ici la fin de l’année.

Devant la presse, Pierluigi Tami est, bien sûr, revenu sur les relations pour le moins tourmentées entre Murat Yakin et son capitaine Granit Xhaka. "Les deux hommes se sont parlés après les critiques émises par Granit au soir du match de Pristina, explique-t-il. Ils m’assurent qu’ils veulent faire cause commune."

"Le choix de l'entraîneur ne leur appartient pas"

Seulement, Granit Xhaka a rappelé lors de l’ultime rassemblement qu’il n’évoluait pas en sélection à son poste de prédilection, en no 6 devant la défense. "Il est normal que l’on ne soit pas à 100 % sur la même ligne que l’entraîneur, glisse Pierluigi Tami. Cela vaut pour tous les joueurs, pas seulement pour Granit !" Le directeur national est toutefois convaincu que tous les joueurs tirent à la même corde que leur entraîneur. Il précise toutefois que les cadres de l’équipe n’ont pas été impliqués dans la décision de maintenir Murat Yakin à son poste. "Le choix de l’entraîneur ne leur appartient pas", lâche-t-il.

Enfin, Pierluigi Tami s’inscrit en faux contre l’interprétation des critiques qu’il a formulées au soir de la défaite en Roumanie. Non, il n’a pas voulu scier la branche sur laquelle Murat Yakin est assis. "Mes critiques ont été interprétées de manière trop négative, dit-il. J’étais seulement déçu par notre fin de campagne. Mais les joueurs et l’entraîneur l’étaient aussi."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'Argentine toujours en tête, la Suisse rétrogade au 18e rang

Publié

le

Les piètres performances des Suisses ces dernières semaines se payent par un recul au classement mondial. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

L'Argentine championne du monde en titre occupe toujours la première place du classement FIFA publié jeudi. La Suisse recule de la 14e à la 18e place.

La France est deuxième et l'Angleterre, qui a chassé du podium le Brésil (5e), passe au troisième rang.

En gagnant en qualifications au Mondial 2026 au Maracana (1-0), les partenaires de Lionel Messi ont fait reculer la "Seleçao" et gardé leur avance sur la France, leur adversaire en finale à Doha (3-3, 4-2 tab) il y a presque un an.

Les "Bleus" n'avaient de toutes façons pas réussi à battre la Grèce (2-2) lors des matches de novembre, alors qu'il leur fallait faire mieux que l'"Albiceleste" pour la doubler au classement.

A deux jours du tirage au sort de l'Euro, cinq des six têtes de série occupent le top 10 (Belgique, Portugal et Espagne en plus de la France et de l'Angleterre), seule l'Allemagne, pays hôte, recule à la 16e place, après avoir perdu ses deux derniers matches amicaux, contre la Turquie (3-2) et l'Autriche (2-0).

La Suisse a payé ses piètres résultats lors des trois derniers matches de qualification pour l'Euro 2024 contre Israël (1-1), le Kosovo (1-1) et la Roumanie (1-0).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Los Angeles et Fiala tombent devant Washington

Publié

le

Alex Ovechkin affole Kevin Fiala (à droite) et la défense des Kings. (© KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill)

Fin de série pour Los Angeles ! Après cinq succès de rang, les Kings de Kevin Fiala se sont inclinés 2-1 sur leur glace devant Washington.

Le Saint-Gallois et ses coéquipiers ont séché devant le brio de Charlie Lindgren, le gardien no 2 des Capitals. Le portier a détourné 37 tirs, dont 4 de Fiala. On rappellera que le Saint-Gallois est le meilleur compteur suisse de la saison avec ses 20 points (6 buts/14 assists).

Les Kings présentent un bilan très largement positif pour leur campagne de novembre avec neuf victoires contre trois défaites. Troisièmes de la Pacific Division, ils possèdent ainsi un matelas confortable de huit points sur la barre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Young Boys: deux belles histoires

Publié

le

Ulisses Garcia, le portier Anthony Racioppi et Loris Benito: une belle soirée contre l'Etoile Rouge. (© KEYSTONE/EPA/PETER SCHNEIDER)

Le parcours européen des Young Boys raconte de belles histoires. Celles notamment d’Anthony Racioppi et de Loris Benito, deux hommes qui étaient pratiquement à la rue il y a deux ans à peine.

Remplaçant en Ligue 2 à Dijon en novembre 2021, Anthony Racioppi a, ainsi, tout d’abord été préféré à David von Ballmoos dans le rôle de no 1 avant de figurer dans le cadre de l’équipe nationale. A 24 ans, l’ancien gardien de l’équipe de Suisse M21 évolue désormais dans la cour des grands grâce notamment à la qualité de son jeu au pied. Même s’il prend parfois un malin plaisir à jouer avec les nerfs des supporters bernois avec notamment sa relance pleine axe trop risquée mardi soir en début de match, Anthony Racioppi permet à ses défenseurs d’évoluer un cran plus haut avec cette faculté de s’immiscer très loin de sa cage dans le jeu de passe de ses coéquipiers.

Troisième pour la première fois

Loris Benito n’hésite, ainsi, jamais à solliciter son gardien en dehors de la surface pour provoquer le surnombre qui déjoue le pressing de l’adversaire. Comme Anthony Racioppi, l’Argovien de 31 ans a tenu un rôle déterminant dans cette campagne en Ligue des Champions des Young Boys que l’on peut juger comme réussie dans la mesure où elle est la première qui trouvera un prolongement après l’hiver, En 2018 et en 2021, les Bernois n’avaient pas échappé à la quatrième et dernière place du groupe. La troisième arrachée mardi soir à l’Etoile Rouge leur offrira un repêchage en Europa League avec la promesse de vivre des jeudis soir exaltants.

A l’automne 2021, Loris Benito avait choisi de résilier sa dernière année de contrat avec Bordeaux. Une relation "compliquée" avec Vladimir Petkovic et l’impression que la nouvelle gouvernance pouvait mener le club dans le mur ont sans doute dicté ce choix fort. "J’aurais bien voulu prolonger ma carrière à l’étranger", souffle cependant celui qui avait vécu plus jeune une expérience bien difficile à Benfica. Il osait toutefois ensuite en janvier 2022 le pari du FC Sion pour un bail de six mois qui ne lui a pas laissé un souvenir impérissable. Son retour ensuite à Berne ne fut également pas couronné de succès dans un premier temps dans la mesure où il a dû le plus souvent de se contenter d’un rôle de doublure d’Ulisses Garcia sur le flanc gauche de la défense.

La succession de Cédric Zesiger

Mais cet été, le départ de Cédric Zesiger à Wolfsburg a tout changé pour Loris Benito. "Le club n’a pas cherché à recruter un défenseur central pour remplacer Cédric, dit-il. L’idée était de me refixer dans l'axe. Steve von Bergen s’est souvenu que l’on avait parfois fait la paire ensemble lors de mon premier passage aux Young Boys."

Le directeur sportif et Raphaël Wicky ont toutefois dû attendre un bon mois pour juger de la pertinence de leur choix en raison de la blessure de Garcia qui a contraint Benito à débuter la saison comme latéral gauche. Ce n’est qu’à Haïfa le 23 août, lors du barrage aller contre le Maccabi que Raphaël Wicky pouvait associer pour la première fois Loris Benito et Mohamed Camara en défense centrale. Le Valaisan avait trouvé son binôme, quitte à laisser Aurèle Amenda sur le banc, lequel cet été avait été l’objet de bien des sollicitations de la part de clubs étrangers. Mais comme avec la préférence accordée à Anthony Racioppi aux dépens de David von Ballmoos, Raphaël Wicky ne fait pas de sentiment. Et pour l’instant, le Valaisan n’a-t-il pas fait tout juste ?

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X