Rejoignez-nous

Sport

Football : la Suisse qualifiée pour l'Euro 2020

Publié

,

le

Une belle soirée pour Cédric Itten (à gauche) et l'étincelant Ruben Vargas. (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Contrat rempli pour la Suisse à Gibraltar ! Victorieuse 6-1 de la 196e sélection mondiale, la formation de Vladimir Petkovic disputera la phase finale de l'Euro 2020 en juin prochain.

Ce soixantième match sous la férule de Vladimir Petkovic offre ainsi à la Suisse un septième billet pour une phase finale depuis 2002. Remise en question en l'espace de trois jours seulement - l'intervalle entre la défaite 1-0 au Danemark et le succès 2-0 à Genève contre l'Eire -, cette qualification n'est la juste récompense pour une équipe qui a toujours cherché à bien jouer au football.

Le nul 1-1 à Dublin entre l'Irlande et le Danemark permet par ailleurs à la Suisse de remporter ce groupe D. Elle devance le Danemark et l'Eire et a l'assurance de figurer dans le deuxième chapeau lors du tirage au sort de la phase finale le 30 novembre à Bucarest. Etre protégé de la sorte lors de la phase de poules qui n'éliminera que huit des vingt-quatre équipes en lice n'est pas superflu.

Cédric Itten frappe encore

Face à un adversaire d'une insigne faiblesse, la Suissse n'a pas eu le temps de douter. A la 10e minute, Ruben Vargas, une des deux grandes satisfactions de la soirée, débordait sur le côté gauche pour adresser un caviar à Cédric Itten (l'autre satisfaction). Titularisé trois jours après avoir donné la victoire à ses couleurs à Saint-Gall face à la Géorgie, l'ancien junior du FC Bâle ouvrait le score dans une cage pratiquement vide. Préféré à Albian Ajeti, Cédric Itten a eu l'immense mérite d'être au bon endroit au bon moment.

Dans un dispositif en 3-4-3 avec Michael Lang et Loris Benito sur les côtés, la Suisse n'a pas franchement touché au génie lors de cette première période. A l'image de ses deux Champions du monde M17 Granit Xhaka et Ricardo Rodriguez, elle a trop vite limité ses ambitions à n'assurer qu'un service minimum. Il est vrai qu'il n'était sans doute pas facile, malgré le réel enjeu de cette rencontre, de se sublimer contre une équipe incapable d'entrer balle au pied dans la surface adverse il y a deux mois lors du match aller à Sion...

Une pierre deux coups

Revenu sur le terrain avec des meilleures intentions, la Suisse pliait définitivement l'affaire avec le 2-0 de Vargas. Le joueur d'Augsbourg déviait victorieusement de la tête un centre de Benito. Christian Fassnacht ouvrait à son tour son compteur en sélection avec le 3-0 de la 57e minute.

Vladimir Petkovic pouvait alors tranquillement gérer la fin de la rencontre. Avec l'introduction d'Eray Cömert pour Manuel Akanji, le "Mister" faisait d'une pierre deux coups. Il offrait au défenseur de FC Bâle une première cape (il ne pourra donc plus opter, s'il en avait envie, pour la Turquie) et accordait une faveur à Lucien Favre qui compte sur Akanji pour le match de vendredi du Borussia Dortmund face à Paderborn.

Gibraltar avait toutefois le bonheur d'inscrire à la 74e minute son huitième but en vingt-huit rencontres de qualifications. La réplique des Suisses était immédiate avec le 4-1 de Loris Benito, le... quinzième buteur suisse de cette campagne de l'Euro 2020.

La meilleure gâchette de Vladimir Petkovic lors de cette campagne aura été finalement... Cédric Itten, auteur d'un doublé avec le 5-1 marqué de la tête. Enfin, dans les dernières minutes qui voyaient les joueurs de Gibraltar lâcher prise sur le plan physique, Michel Aebischer avait, lui aussi, le bonheur de fêter sa première sélection et Xhaka le bon goût de sceller l'issue de cette balade au pied du plus fameux rocher du monde avec le 6-1.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Serena Williams battue pour son retour en simple sur le circuit

Publié

le

Serena Williams n'a finalement pas passé le premier tour (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

Après un an sans jouer en simple, Serena Williams a manqué son retour sur le circuit. A 40 ans, l'Américaine a été battue par la Française Harmony Tan 7-5 1-6 7-6 (10/7) au 1er tour de Wimbledon.

Septuple championne du Majeur sur gazon et ex-no 1 mondiale incontestée, Serena Williams, redescendue au 1204e rang mondial, avait reçu une invitation pour pouvoir entrer dans le tableau principal.

Tan a eu une première balle de match à 6-5 dans le troisième set sur le service de l'Américaine. Puis dans le tie-break décisif, la Française s'est retrouvée menée 4-0 avant de renverser la situation. Menée 6-5, elle a finalement inscrit cinq des six derniers points pour s'imposer 10-7.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Ritschard résiste bien à Tsitsipas mais s'incline

Publié

le

Alexander Ritschard s'est bien battu contre Tsitsipas (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Alexander Ritschard (ATP 188) a déjà fini son tournoi de Wimbledon. Issu des qualifications, le Zurichois n'a pas passé le 1er tour en perdant 7-6 (7/1) 6-3 5-7 6-4 face à Stefanos Tsitsipas (ATP 5).

Comme ses compatriotes Hüsler, Laaksonen, Teichmann et Bencic, Ritschard n'a donc pas pu rejoindre Viktorija Golubic au 2e tour. Mais la tâche du Zurichois pour son premier match sur le circuit ATP était ardue puisqu'il devait écarter un joueur en pleine confiance sur gazon. Le Grec a en effet cueilli samedi dernier à Majorque le premier titre de sa carrière sur cette surface si particulière en battant en finale Roberto Bautista Agut, tombeur du Genevois Antoine Bellier en demi-finale.

Ritschard a joué crânement sa chance en début de match, profitant des erreurs du finaliste de Roland-Garros 2021 pour mener 4-1. Mais sans doute rattrapé par le stress et par un Tsitsipas plus à son affaire, le Zurichois a finalement cédé facilement au tie-break.

Jamais mieux classé à l'ATP que cette semaine, Ritschard s'est battu jusqu'au bout, enlevant même le troisième set sur une belle attaque en coup droit, mais la marche était trop haute pour lui au final. Sur son dernier jeu de service, le Zurichois a commis deux doubles fautes avant de placer un dernier coup droit dans le couloir.

Le Grec de 23 ans, qui n'a passé qu'une seule fois le 1er tour à Wimbledon en quatre apparitions dans le tableau principal, a finalement obtenu son ticket pour le tour suivant en quatre manches. Il essaiera maintenant de faire aussi bien qu'en 2018 lorsqu'il avait atteint les 8es de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Retour gagnant pour Nadal sur le gazon de Wimbledon

Publié

le

Nadal a dû batailler pendant 3h33' mardi à Wimbledon (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Rafael Nadal (no 2) a signé un retour gagnant à Wimbledon, où il n'était plus apparu depuis 2019.

L'homme aux 22 titres majeurs a toutefois dû batailler pendant 3h33' sur le Centre Court pour vaincre la résistance de l'Argentin Francisco Cerundolo (ATP 41) mardi au 1er tour.

Sacré à deux reprises à Church Road (2008, 2010), Rafael Nadal s'est imposé 6-4 6-3 3-6 6-4. Cette victoire, sa 306e dans un "Major", lui permet de rejoindre Martina Navratilova au 4e rang du classement des joueurs et joueuses ayant gagné le plus de matches dans les quatre Majeurs. Et de continuer à rêver d'un Grand Chelem calendaire.

"Je ne joue pas souvent sur cette surface. Pour des raisons diverses, je n'y avais pas évolué depuis trois ans", a-t-il rappelé. "Chaque jour constitue donc un test pour moi sur gazon, et ce 1er tour était un test important. Mais compte tenu des circonstances, l'essentiel était de gagner", a poursuivi Rafael Nadal.

La révolte de Cerundolo

Le Majorquin de 36 ans, qui n'avait pas joué de match officiel sur herbe depuis sa défaite face à Roger Federer en demi-finale de Wimbledon 2019, semblait pourtant se diriger vers un succès plutôt aisé à 6-4 6-3 2-1 service à suivre. Mais il peut finalement s'estimer heureux de s'en être sorti en quatre manches.

Francisco Cerundolo a en effet su élever son niveau de jeu pour prendre l'ascendant, en se montrant bien plus agressif que son adversaire à l'échange. L'exploit semblait même à portée de l'Argentin lorsqu'il s'est procuré quatre balles de double break à 3-1 dans la quatrième manche.

Mais Rafael Nadal a su serrer sa garde dans le "money time", Francisco Cerundolo se montrant quant à lui plus tendu dans le même temps. L'Espagnol a remporté les quatre derniers jeux de cette partie, s'adjugeant 16 des 19 derniers points pour s'éviter toute mauvaise surprise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Teichmann battue 6-2 6-3 par Tomljanovic

Publié

le

Jil Teichmann (à droite) a été nettement dominée par Ajla Tomljanovic (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Jil Teichmann (no 18) devra encore patienter avant de remporter un premier match sur gazon.

La Seelandaise s'est inclinée 6-2 6-3 devant l'Australienne Ajla Tomljanovic (WTA 44) au 1er tour à Wimbledon.

Battue pour la cinquième fois en cinq matches disputés sur herbe dans un tableau final depuis ses débuts sur le circuit principal, Jil Teichmann n'avait il est vrai pas été gâtée par le tirage au sort. Ajla Tomljanovic avait en effet atteint les quarts de finale l'an dernier à Wimbledon.

Jil Teichmann fut bien trop vulnérable sur son engagement mardi. La gauchère de 24 ans a dû faire face à pas moins de 17 balles de break, perdant quatre fois son engagement. Elle s'est quant à elle emparée une seule fois du service adverse, pour revenir à 3-2 dans la deuxième manche, mais a concédé le break dans la foulée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Hüsler dominé par un "lucky loser"

Publié

le

Marc-Andrea Hüsler (ici en Coupe Davis) a été sorti d'entrée à Wimbledon (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Marc-Andrea Hüsler (ATP 105) a connu la défaite pour le premier match de sa carrière dans un tableau final de Grand Chelem.

Issu des qualifications, le Zurichois a été battu 6-3 7-6 (7/0) 6-7 (5/7) 2-6 6-4 par le Français Hugo Grenier (ATP 141) après 3h37' de jeu au 1er tour à Wimbledon.

L'échec de Marc-Andrea Hüsler, lequel avait gagné sept de ses neuf derniers matches joués sur herbe, constitue une déception. Le gaucher de 26 ans a subi la loi d'un joueur qui avait connu la défaite au 3e tour des qualifications avant d'être repêché comme "lucky loser".

Le Zurichois a pourtant trouvé les ressources pour recoller à deux manches partout, après avoir livré un tie-break catastrophique au deuxième set. Et il s'est procuré la première balle de break enregistrée dans le cinquième set, à 3-3. Mais il a craqué au moment de servir une première fois pour rester dans le match à 4-5.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X