Rejoignez-nous

Sport

Football: retour aux choses sérieuses pour le LS

Publié

,

le

Mardi 20 juin, la quasi-totalité de l'effectif bleu et blanc était présent au Stade du Bois-Gentil pour le premier entrainement de pré-saison.

La reprise n'aura pas tardé à montrer le bout de son nez. En effet, la saison 2016-2017 a pris fin le 2 juin dernier pour le LS. Juste le temps de recharger les batteries, à un mois du début du championnat.

Les dirigeants de la formation lémanique n’ont en tout cas pas perdu de temps sur le marché des transferts. Nassim Ben Khalifa et Marcus Diniz partis, Alain Rochat a lui quitté les Young Boys de Berne pour rejoindre Lausanne.

A 34 ans, le gaucher passé par Zürich ou Vancouver, apportera cette expérience qui a parfois cruellement manqué aux jeunes joueurs vaudois. Le défenseur Jérémy Manière se réjouit en tout cas de cette arrivée.

Jérémy Manière
Défenseur du Lausanne-Sport
Jérémy Manière Défenseur du Lausanne-Sport

 

Le Lausanne-Sport enregistre également plusieurs retours de prêt, parmi lesquels celui d’Andi Zeqiri. Joueur des moins de 19 ans de la Juventus de Turin la saison dernière, l’attaquant, qui fêtera ce jeudi 22 juin ses 18 ans, retrouve une équipe qu’il connaît bien et surtout un entraineur qu’il connaît bien.

Il y a deux ans, lors de la fameuse saison de la promotion en Super League, Zeqiri intégrait déjà le contingent lausannois. De son côté, le coach Fabio Celestini se réjouit de poursuivre l'aventure avec son jeune talent, tout en faisant preuve d'une certaine prudence.

Fabio Celestini
Entraineur du Lausanne-Sport
Fabio CelestiniEntraineur du Lausanne-Sport

 

Après avoir repris le chemin des terrains cette semaine, Lausanne disputera un premier match amical de préparation le premier juillet. Les Bleus et Blancs défieront Neuchâtel Xamax à Poliez-Pittet à 16h.

En outre, les affiches du premier tour de Super League 2017-2018 ont été dévoilées par la Swiss Football League. Le LS débutera sa saison à la Pontaise contre Saint-Gall. Un match prévu le 22 juillet prochain.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tennis: Le mea culpa de Federer

Publié

le

Un match à oublier ce mercredi à Halle. (©KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

"Je n'avais pas la bonne attitude aujourd'hui !" Roger Federer a pris son temps avant de se présenter devant la presse pour expliquer les raisons de sa défaite devant Felix Auger-Aliassime.

"Je n'étais pas bien sur le court. Et je n'ai pas trouvé le moyen de m'en sortir, a-t-il expliqué dans une conférence de presse qu'il a tenue exclusivement en anglais. Les difficultés que je rencontre depuis mon retour me pèsent. Aujourd'hui, j'avais le sentiment de devoir pousser sur chaque point. Ce n'était pas mon jour. Mon approche est devenue de plus en plus négative et cela ne m'est vraiment pas coutumier. Je n'en suis ni heureux et ni fier."

"Mais je sais que ce genre de match peut arriver, poursuit-il. J'en ai joué 1500 et je peux passer quelques fois au travers. Le positif, c'est que je sais que je n'en enchainerai pas deux comme celui-ci avant longtemps. J'ai voulu prendre du temps avant de venir devant la presse pour ne pas dire à chaud des choses que j'aurais pu regretter plus tard. J'ai parlé avec Ivan (ndlr: Ljubicic). Je vais relever la tête, regarder vers l'avant. Et rester positif avant Wimbledon qui est clairement le prochain objectif."

Continuer la lecture

Euro 2020

Le Pays de Galles qualifié à 99,9 %

Publié

le

Gareth Bale: deux assists mais un penalty manqué contre la Turquie. (©KEYSTONE/EPA/Tolga Bozoglu / POOL)

Quatre jours après avoir tenu la Suisse en échec (1-1), le Pays de Galles a assuré sa qualification pour les 8es de finale de l'Euro. Il a cueilli la victoire (2-0) qu'il fallait contre la Turquie.

A Bakou, les Gallois ont forcé la décision grâce à des buts d'Aaron Ramsey (42e) et de Connor Roberts (95e). Passeur sur les réussites des joueurs de la Juventus et de Swansea, Gareth Bale a tenu un rôle déterminant. Même s'il a raté un penalty à la 61e minute, le capitaine fut, avec Ramsey, l'un des deux grands hommes de la partie.

Fort de ces quatre points en deux rencontres, le Pays de Galles est qualifié à 99,9 % pour les huitièmes de finale. Il faudrait un incroyable concours de circonstances pour Gareth Bale et les siens ne passent pas ce premier tour. Dimanche, ils joueront ainsi l'esprit libre à Rome face à l'Italie avec l'ambition de remporter ce groupe.

Trop timorée comme lors de la défaite 3-0 devant l'Italie, la Turquie a déçu sur toute la ligne à Bakou. Sous les yeux de leur président Recep Erdogen, les Turcs ont dévoilé bien des limites dans les deux surfaces. Trop esseulé à la pointe de l'attaque, le Lillois Burak Yilmaz a, ainsi, traversé la rencontre comme une âme à peine. Quasiment éliminée, la Turquie ne jouera que pour l'honneur dimanche à Bakou contre la Suisse.

Continuer la lecture

Euro 2020

Une victoire capitale pour la Russie

Publié

le

La joie d'Aleksei Miranchuk après son but. CREDIT: KEYSTONE/EPA/Kirill Kudryavtsev / POOL

Quatre jours après sa défaite 3-0 sans appel devant la Belgique, la Russie a redressé la tête. Elle a battu la Finlande 1-0 à Saint-Pétersbourg pour se relancer pleinement dans le groupe B.

La Sbornaya doit sa victoire à une réussite d'Alekseï Miranchuk dans le temps additionnel de la première période. Le joueur de l'Atalanta a trompé le gardien Lukas Hradecky d'une subtile frappe du gauche au terme d'une action de toute beauté conduite avec Artem Dzyuba.

Cette réussite démontre que les Russes peuvent parfois témoigner d'une très grande inspiration. Qu'Alekseï Miranchuk peut aussi réussir des choses sublimes au même titre que le Monégasque Aleksandr Golovin qui n'a pas, toutefois pour l'instant, réédité dans cet Euro ses magnifiques performances sous le maillot de l'AS Monaco.

La Finlande peut nourrir toutefois des regrets. Après seulement cinq minutes, une réussite de Joel Pohjanpalo, auteur d'un doublé contre la Suisse à Saint-Gall le 31 mars dernier, était annulée par la VAR pour un hors-jeu de quelques centimètres. En seconde période, elle a, à quelques reprises, semé le trouble dans la défense russe sans toutefois marquer ce but qui lui aurait ouvert les portes des huitièmes de finale après son succès 1-0 contre le Danemark.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: Roger Federer éliminé, une défaite qui fait tache

Publié

le

Roger Federer: il ne gagnera pas dimanche un 11e titre à Halle. (© KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

Roger Federer ne gardera pas un souvenir lumineux de son premier affrontement contre un joueur né en 2000. Le Bâlois a bu la tasse à Halle devant Félix Auger-Aliassime (ATP 21).

Né un 8 août comme Roger Federer, le Canadien s'est imposé 4-6 6-3 6-2 en huitième de finale du tournoi ATP 500 de Halle. Agressif en retour et capable aussi de tenir parfaitement l'échange avec son slice de revers, Felix Auger-Aliassime n'a strictement rien volé. Finaliste malheureux dimanche dernier à Stuttgart face à Marin Cilic, le nouvel élève de... Toni Nadal fut bien le meilleur joueur sur le court.

Un début du troisième set catastrophique

Roger Federer a, ainsi, réussi un petit hold-up au premier set, enlevé 6-4 grâce à une fulgurance au septième jeu avec notamment ce passing de revers le long de la ligne qui lui a permis de ravir le service du Canadien. Ce jeu fut le seul au cours duquel Félix Auger-Aliassime devait laisser une ouverture. Pour le reste, le Canadien a rendu une brillante copie. Il a eu le mérite de ne pas se décourager après avoir galvaudé huit balles de break sur huit. La neuvième lui offrait le break pour mener 4-2 au deuxième set. Il pouvait ensuite ravir le service de Roger Federer aux premier et troisième jeux de la dernière manche pour cueillir sans doute la plus belle victoire de sa carrière.

Roger Federer ne disputera donc pas un 18e quart de finale à Halle où il a cueilli le titre à dix reprises déjà. A moins de deux semaines du rendez-vous suprême de Wimbledon, cette élimination fait tache alors qu'il était venu en Allemagne pour faire le plein de confiance. Son apathie au début de la troisième suscite certaines inquiétudes. Comme si les dix-neuf ans d'écart entre les deux adversaires pesaient vraiment.

Continuer la lecture

Euro 2020

Italie - Suisse: une si longue attente

Publié

le

L'ambiance est au beau fixe au sein de l'équipe de Suisse où Embolo a le sourire communicatif pour Seferovic et Gavranovic. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'attente a été longue: 59 ans et 9 jours pour vivre à nouveau un Italie - Suisse en phase finale d'une grande compétition.

Le 7 juin 1962 à Santiago, les Azzurri avaient battu la Suisse 3-0 lors du premier tour de la Coupe du monde organisée au Chili.

La Suisse aurait dû bénéficier d'une première chance pour prendre sa revanche avant cette rencontre de mercredi (21.00) à Rome. L'histoire nous rappelle que l'Italie l'attendait à Hambourg pour un quart de finale de la Coupe du monde 2006. Mais coupable d'une tragique erreur de coaching lors de son huitième de finale face à l'Ukraine, la Suisse avait courbé ce rendez-vous. Quinze ans après, les regrets sont toujours immenses. On a de la peine à mesurer quel aurait été l'engouement d'un Italie - Suisse en quart de finale de la Coupe du monde.

Joué d'avance ?

Celui de mercredi ne suscite pas la même ferveur. Les contraintes de la pandémie freinent l'afflux des supporters suisses qui auraient, dans un monde normal, accourus vers le Ville éternelle. Le déséquilibre des forces en présence avec une Italie qui reste sur une série de 28 rencontres sans défaite et un "onze" suisse qui s'est littéralement pris les pieds dans le tapis samedi à Bakou incite, par ailleurs, à croire que ce match est joué d'avance. Avec un Xhedan Shaqiri trop juste sur le plan physique et un Haris Seferovic désespérément à la recherche d'un déclic dans une phase finale, la Suisse possède-t-elle vraiment des arguments pour inquiéter une "Nazionale" maitresse de son sujet lors du match d'ouverture contre la Turquie (3-0) ? La question peut se poser.

Il convient toutefois de ne pas peindre le diable sur la muraille. La Suisse sait gagner à Rome comme elle l'avait démontré le 27 octobre 1982 grâce à une réussite de Rudi Elsener. Elle a, surtout, développé un fond de jeu qui lui permet de rivaliser vraiment avec les meilleurs. A l'unique condition, toutefois, que Granit Xhaka et Remo Freuler livrent une tout autre performance qu'à Bakou. Le seul prestige de l'adversaire laisse penser que cela sera le cas.

Un sacré dilemme

Le choix des hommes ne sera pas l'unique dilemme auquel sera confronté Vladimir Petkovic en ce 16 juin. Il sait que son équipe prendra une option sans doute décisive sur la première place du groupe en cas de succès mercredi. Mais avec un nul ou une défaite, elle jouera son destin dimanche à Bakou face à la Turquie. Les limites physiques de plusieurs cadres - Xherdan Shaqiri, Ricardo Rodriguez et Fabian Schär - doivent également entrer dans sa réflexion. Faut-il tenter le tout pour le tout à Rome au risque de se brûler les ailes pour le match de dimanche ou faut-il "sacrifier" ce match contre l'Italie pour jeter toutes les forces contre les Turcs ?

L'éventuelle titularisation de Xherdan Shaqiri dévoilera les intentions du "Mister". S'il aligne le Bâlois au coup d'envoi, Vladimir Petkovic enverra un message clair: la Suisse jouera le coup à fond sans arrière pensée. En revanche s'il lui réserve un rôle de joker, on comprendra que la Suisse misera essentiellement sur une victoire contre la Turquie pour se hisser en huitième de finale. Il est, en effet, bien illusoire de croire que le no 23 possède les jambes pour enchaîner trois matches en huit jours sans, à un moment donné, crier pouce.

Dans le camp italien, l'unique interrogation tourne autour de la présence de Marco Verratti. Remis de sa blessure au genou droit, le demi du PSG a repris l'entraînement collectif dimanche. Il est apte à jouer, mais Roberto Mancini pourrait lui laisser plus de temps et reconduire Manuel Locatelli en ligne médiane aux côtés de Jorginho et du merveilleux Nicolo Barella. Si le sélectionneur italien joue la prudence, les adeptes du beau jeu ne pourront cacher une certaine frustration. Ils auraient, en effet, sans doute payé très cher sans doute pour vivre un duel entre Marco Verratti et Granit Xhaka.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Faites le ménage dans vos ex-histoires d’amour. Ainsi, pourrez-vous commencer à écrire une toute nouvelle page.

Publicité

Les Sujets à la Une

X