Rejoignez-nous

Sport

Football : retour de la Coupe de Suisse pour le LS

Publié

,

le

Après son succès historique acquis contre le FC Bâle samedi dernier, le Lausanne-Sport affronte  samedi 16 septembre YF Juventus en seizième de finale de Coupe nationale.

La victoire 2 buts à 1 au Parc Saint-Jacques, la première contre les Rhénans en 17 ans (!), doit servir de tremplin pour la suite de la saison. Lors cette rencontre, tous les Lausannois ont tiré à la même corde durant 90 minutes pour décrocher ce succès de prestige.

Les titulaires, mais également les remplaçants, à l’instar de Mersim Asllani, ont apporté leur pierre à l’édifice.

Ancien membre de Team Vaud, l’ailier de 18 ans n’a peut-être joué que 7 minutes mais a rempli sa mission, lui qui a fait ses débuts en Super League à Bâle. Mersim Asllani raconte son ressenti au moment de pénétrer sur la pelouse du Parc Saint-Jacques.

Mersim AsllaniAilier du LS

Malgré son jeune âge, Asllani bénéficie déjà de la confiance de son entraineur Fabio Celestini. Fabio Celestini, un entraineur exigeant mais bien présent pour les joueurs encore inexpérimentés de son effectif.

Mersim AsllaniAilier du LS

C’est désormais la Coupe de Suisse qui attend le LS, le club vaudois défiera demain YF Juventus, pensionnaire de Promotion League.

Si Mersim Asllani peut sembler encore un peu tendre et timide à l’interview, son coach Fabio Celestini fait lui usage de métaphores au moment d’évoquer la situation de son équipe.

Fabio CelestiniEntraineur du LS

Le seizième de finale de Coupe entre les Young Fellows Juventus et Lausanne, c’est demain en terres zurichoises à 16h.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Dopage: Paul Pogba dans de sales draps

Publié

le

Paul Pogba pourrait écoper d'une longue suspension (© KEYSTONE/AP/Spada)

Quatre ans de suspension ont été requis par le parquet antidopage italien contre le milieu international français Paul Pogba. Le joueur de la Juventus a été testé positif à la testostérone en août.

Ce réquisitoire est conforme à la peine maximale encourue par Paul Pogba (30 ans) selon le Code mondial antidopage. Une telle suspension peut toutefois être réduite de moitié si le Français démontre une non-intentionnalité. Elle peut même être limitée à quelques mois si l'usage de la substance a eu lieu "hors compétition et n'est pas liée à son niveau de performance".

Complément alimentaire

Le champion du monde 2018 a été contrôlé positif en août, à l'occasion du match entre Udinese et la Juventus lors de la 1re journée du calcio. Il n'était pas entré en jeu. Moins d'un mois après sa suspension à titre provisoire le 11 septembre par l'agence italienne antidopage (Nado), Pogba avait appris que l'analyse de son échantillon B confirmait la présence de métabolites de testostérone.

Pour expliquer ce contrôle antidopage positif, l'entourage de "La Pioche" a fait savoir en septembre que les métabolites de testostérone proviendraient d'un complément alimentaire prescrit par un médecin que le joueur a consulté aux Etats-Unis. La testostérone, hormone de la fertilité et de la sexualité masculine, favorise le développement musculaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Alina Müller: "J'ai accompli mon rêve en vivant de mon sport"

Publié

le

Alina Müller va vivre un grand moment en Amérique du Nord. (© KEYSTONE/PETRA OROSZ)

La joueuse de hockey Alina Müller est à nouveau nommée dans la catégorie "MVP" pour les Sports Awards. Après de nombreuses privations, elle a accompli son rêve qui était de pouvoir vivre de son sport.

3 janvier 2024: cette date procure une grande joie anticipée à Alina Müller. C'est ce jour-là que son équipe, Boston, débutera dans la nouvelle ligue professionnelle féminine Women's Hockey League (PWHL) qui regroupe six équipes. Boston recevra Minnesota.

Regard en arrière: le 30 juin 2013, Newark, New Jersey. Alina Müller est assise dans les tribunes du Prudential Center à l'occasion du repêchage de la NHL. Son frère, Mirco, actuellement défenseur à Lugano, a été choisi par les San José Sharks en 18e position. Elle ne ressent pas seulement de la fierté, mais aussi l'envie de pouvoir vivre elle-même une telle aventure. Elle ne croit pas le rêve inaccessible même si le hockey féminin végète dans l'ombre de celui des hommes.

Dix ans plus tard, le rêve se réalise grâce à la fondation de la PWHL. Le propriétaire de cette nouvelle ligue est le groupe Mark Walter du milliardaire Mark Walter, entre autres propriétaire du FC Chelsea. Il a acquis la Premier Hockey Federation (PHF) qui se décrit comme la seule ligue professionnelle femme du monde. Cependant, la PHF a été engagée dans un bras de fer avec la Professionnal Women's Hockey Players' Association, qui regroupe les joueuses américaines et canadiennes et qui travaillait avec le groupe Mark Walter. La PHF a été dissoute et les meilleures joueuses se retrouvent réunies dans une seule ligue.

Grande satisfaction

Alina Müller aurait dû primitivement jouer dans la PHF lorsqu'elle a signé en mai un contrat d'une année avec les Boston Pride. Mais celle-ci a été abrogée avec la dissolution. La Zurichoise s'est retrouvée pendant une courte période dans l'inconnu, qui s'est terminée le 19 septembre avec la draft de la PWHL à Toronto. Elle n'a pas dû patienter trop longtemps puisque Boston l'a repêchée en numéro 3 comme première Européenne.

"Cela représente beaucoup pour moi d'avoir pu vivre la même chose que Mirco. C'est une journée que je ne vais jamais oublier", dit-elle dans un entretien avec Keystone-ATS. Pendant les heures passées à Toronto, toute la carrière a défilé dans la mémoire d'Alina Müller. "J'ai pensé à tous les entraîneurs, à toutes les coéquipières et à tous les gens, qui m'ont dit que c'était impossible de gagner sa vie en tant que femme avec le hockey. C'était un sentiment agréable de pouvoir prouver le contraire. C'est une grande satisfaction et cela me donne une grande motivation pour les deux prochaines années."

Bronze olympique à 15 ans

Alina Müller a fait tôt les gros titres. En février 2014, elle a 15 ans quand elle participe aux Jeux olympiques de Sotchi. Avec son but du 4-2 et un assist sur le 2-2, elle est partie prenante dans la victoire 4-3 contre la Suède dans la finale pour la médaille de bronze et jusque-là le plus grand exploit du hockey féminin suisse. A part ça, elle a joué jusqu'aux M17 la plupart du temps avec des garçons. Lors de sa dernière saison à Kloten en M17 (2016-2017), elle avait réussi en 31 matches de qualification 13 buts et sept assists.

Ensuite, Alina Müller n'a plus joué qu'avec les dames. Elle s'est engagée aux Zurich Lions où elle a brillé avec 80 points en 23 matches. Après une saison à Zurich, elle est partie à Boston en 2018 à la Northeastern University où elle a joué en ligue de Collège quatre au lieu de cinq ans en raison du Covid-19. Aujourd'hui, elle termine son Master en sciences de la rééducation.

Timing parfait

Le timing de la fondation de la nouvelle ligue n'aurait pu être meilleur. Et le fait qu'elle ait été choisie par Boston, ce fut la petite touche finale. "C'est incroyable comme tout s'est réalisé", souligne Alina Müller. Pour se préparer de manière optimale à la PWHL, elle est revenue temporairement en août aux Zurich Lions. "Je suis vraiment effrayée, lâche-t-elle. C'est une déception que les joueuses ne soient pas devenues bien meilleures au cours des cinq dernières années." Finalement, elle ne s'est entraînée que lors de périodes marginales avec l'équipe.

Alina Müller espère que plus d'équipes vont s'inspirer de l'exemple du CP Zoug. Le club de Suisse centrale a fondé une équipe féminine cette saison et y a mis quelques moyens. Toutefois, un développement optimal en Suisse comme auparavant ne lui paraît pas possible, estime Müller. Elle espère que la PWHL donnera un élan.

La prochaine étape pour Alina Müller est un voyage vendredi en Suisse. Elle sera présente dimanche pour la cérémonie des Sports Awards puisque comme l'an dernier, elle figure parmi les six nommées pour la récompense du MVP dans une équipe suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

YB pour reprendre la tête

Publié

le

Silvere Ganvoula et YB espèrent bien reprendre la tête de la Super League (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Trois matches en retard de Super League sont au programme mercredi soir. Et en recevant le SLO, YB a la possibilité de reprendre la tête du championnat.

Trois matches en retard de Super League sont au programme mercredi soir. Et en recevant le SLO, YB a la possibilité de reprendre la tête du championnat.

Le duel entre Bernois et Vaudois apparaît déséquilibré. Même si le champion en titre reste sur un nul contre Servette et une défaite face à Zurich, il va de soi que la troupe de Raphaël Wicky est favorite au moment d'accueillir la lanterne rouge.

Alors oui, les hommes de Ricardo Dionisio ont tenu Bâle en échec (1-1) le week-end dernier, mais ils auront besoin de faire davantage de points s'ils entendent remonter au classement.

L'autre club vaudois engagé, Yverdon, effectue le difficile déplacement de St-Gall. Les joueurs du Nord-Vaudois couchent sur un 5-0 face à Lugano et seulement deux points lors des six dernières parties. Il faut remonter au 1er octobre et un succès 1-0 contre...St-Gall pour trouver trace d'une victoire. Battus voici une dizaine de jours par Bâle, les Brodeurs doivent se ressaisir.

Le dernier match oppose Lugano à Bâle. Les Tessinois restent sur deux succès et aucun but encaissé. Avant-derniers mais en regain de forme, les Rhénans doivent empiler les points s'ils entendent s'éloigner du fond de la classe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Ligue des nations dames: l'Italie bat la Suisse 3-0

Publié

le

Reto Gertschen: son intérim finit sur une défaite (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

L'équipe de Suisse dames a bouclé son parcours en Ligue des nations sur une cinquième défaite en six matches. A Parme, elle s'est en effet inclinée 3-0 face à l'Italie.

Les Italiennes ont marqué par Giugliano (31e), Salvai (48e) et Caruso (85e). En grande difficulté sur le plan offensif, les Suissesses n'ont pas été en mesure de répliquer. Elles n'ont inscrit que deux buts dans cette Ligue des nations, ce qui est évidemment très insuffisant et qui les a condamnées à terminer au quatrième et dernier rang du groupe 4 de la Ligue A, synonyme de relégation.

Reto Gertschen, sélectionneur intérimaire après la rupture avec Inka Grings, a ainsi enregistré un premier revers après avoir mené les Suissesses à une courte mais bienvenue victoire contre la Suède vendredi (1-0).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Les obstacles se font plus discrets. Vous parvenez à mettre en place vos objectifs et votre évolution trouve enfin son rythme de croisière !

Les Sujets à la Une

X