Rejoignez-nous

Sport

Football: Un match fou entre Allemands et Suisses

Publié

,

le

Mario Gavranovic a signé un joli doublé. (©KEYSTONE/EPA/GEORGIOS KEFALAS)

La Suisse est en très mauvaise posture en Ligue des nations. Malgré un honnête 3-3 en Allemagne, l'équipe de Petkovic a désormais quatre points de retard sur l'Ukraine, vainqueur 1-0 de l'Espagne.

La mauvaise nouvelle est venue de Kiev. Oui, la Suisse faisait un bon match à Cologne. Oui, elle obtenait un point important dans la lutte contre la relégation. Mais cela fait déjà quelques matches que son destin ne dépend plus seulement d'elle. Alors c'est peu dire que le but de Viktor Tsygankov contre l'Espagne change la donne: l'Ukraine (comme l'Allemagne) compte quatre points d'avance sur la Suisse à deux matches de la fin de cette Ligue des nations. La relégation en Ligue B lui tend les bras.

Les calculs sont vite faits. La Suisse devra obtenir quatre points, voire remporter ses dernières rencontres (contre l'Espagne à Bâle le 14 novembre, puis contre l'Ukraine à Lucerne le 18) et espérer que soit l'Ukraine, soit l'Allemagne ne fasse zéro point dans le même temps. Bref, cela fait beaucoup de conditions et ce n'est pas vraiment de nature à profiter de ce bon 3-3 en Allemagne.

Avec Shaqiri, ce n'est pas pareil

Reste qu'il faut en parler. Ne serait-ce parce que ce n'est pas une défaite contre une des meilleures sélections du monde, renforcée là par ses champions d'Europe du Bayern Munich (Neuer, Kimmich, Goretzka et Gnabry). Dans l'optique de la préparation à l'Euro 2021, il ne faut pas le négliger. Surtout que ce résultat a été obtenu en retenant les leçons de la défaite 1-0 de samedi dernier en Espagne, où l'équipe nationale avait parfois forcé son jeu.

Car il y a le style, les principes, les intentions. Et puis, il y a l'adaptation: à un joueur, à un adversaire et à une dynamique de match. Avec Xherdan Shaqiri déjà, de retour comme titulaire après seize mois, la Suisse n'est pas tout à fait pareille. En termes de niveau (son impact se ressent) et en termes d'approche. Elle doit compenser son travail défensif moindre et se force à le chercher quand elle a la balle. Moins de pressing et moins de patience avec ballon que ces fameuses idées que prône Vladimir Petkovic.

Mais il serait malhonnête de ne pas mentionner cette 4e minute de jeu: une première - mais rare - séquence de pressing haut de la Suisse, la balle récupérée et une énorme occasion pour Shaqiri dans les cinq mètres, miraculeusement sauvée par Manuel Neuer. Qu'importe, c'est suite au corner qui a suivi que Mario Gavranovic a ouvert le score, lobant de la tête le portier du Bayern Munich (5e), après que Remo Freuler avait remis la balle "dans la boîte".

La force de résilience de la Suisse

De Freuler, il faut aussi en parler. Parce que face à l'Allemagne et son jeu de possession abouti, il fallait un milieu de terrain capable de s'associer parfaitement à Granit Xhaka pour protéger la défense. D'autant qu'une fois devant au score, la Suisse a subi. Beaucoup. Mais le duo a su se compléter.

Quand le capitaine a récupéré la balle pour lancer une transition dans une défense allemande aux abois, le Glaronais a suivi les transmissions de Shaqiri, puis Seferovic pour aller terminer au deuxième poteau. Et de quelle manière: une frappe piquée, tout en toucher, qui a une fois de plus lobé Neuer (26e).

Il y a aussi la force de résilience de cette équipe de Suisse, cette envie de s'accrocher toujours à ses convictions. Ce n'est pas la première fois qu'on le constate, puisqu'elle avait déjà égalisé en Ukraine (avant de perdre 2-1) et lors du match aller contre l'Allemagne (1-1). Il était assez prévisible que la Mannschaft reviendrait dans la partie et c'est ce qu'elle a fait en égalisant à 2-2: d'abord par Timo Werner, juste après le 2-0 (28e), puis par un sacré déboulé de Kai Havertz (55e), récupérant une passe manquée par Fabian Schär.

Mais il fallait une certaine force mentale pour inscrire le troisième, dans l'enchaînement de l'égalisation. C'est Gavranovic, signant ainsi un doublé, qui y est parvenu, suivant bien une première occasion manquée par Haris Seferovic. Problème, l'équipe de Joachim Löw avait beau être une proie affaiblie, elle qui est largement critiquée ces dernières semaines, elle n'était pas non plus prête à subir une défaite. Serge Gnabry a ainsi mis le 3-3 d'une talonnade très inspirée suite à un centre de Werner. De quoi clore ce match un peu fou. On s'en serait contenté. Mais il y a eu l'Ukraine...

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Football: A crazy match between Germans and Swiss | En24 World

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Petrucciani et Spitz disputeront la finale du 400 m à Munich

Publié

le

Ricky Petrucciani s'est qualifié pour la finale du 400 m des Européens, tout comme Lionel Spitz (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Deux Suisses disputeront la finale du 400 m des Européens de Munich mercredi à 21h43. Ricky Petrucciani s'est qualifié à la place, Lionel Spitz décrochant le deuxième ticket attribué au temps.

Champion d'Europe M23 l'an dernier sur le tour de piste, Ricky Petrucciani (22 ans) a terminé 2e de la première demi-finale en 45''55, à 0''53 de son record personnel et à 0''29 du chrono réalisé lors des séries. Le Tessinois a été nettement battu par Matthew Hudson-Smith (44''98), mais a assuré avec aisance la 2e place.

Deuxième Helvète engagé dans les demi-finales du 400 m masculin, Lionel Spitz (21 ans) a pour sa part fini 4e de la deuxième série en 45''56. Le champion de Suisse 2022 de la discipline a dû patienter jusqu'à l'arrivée de la troisième demi-finale pour savourer cette qualification inattendue.

Silke Lemmens a en revanche logiquement connu l'élimination en demi-finales du 400 m féminin. La Zougoise de 22 ans, médaillée de bronze des Européens M23 en 2021, a pris la 7e place de la deuxième série en 53''08. Elle est ainsi restée à plus d'une seconde de son meilleur temps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Un problème technique empêche la réouverture de la patinoire

Publié

le

Les patins des Morgiens pourront rester dans l'armoire. Un problème technique empêche la réouverture cet automne de la patinoire des Eaux-Minérales. (Image prétexte) (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

La patinoire des Eaux-Minérales à Morges ne pourra pas rouvrir ses portes cet automne en raison d'une défaillance technique, a indiqué mardi la Municipalité dans un communiqué. Les autorités cherchent actuellement des solutions pour les personnes et les clubs sportifs impactés.

Un contrôle approfondi du condenseur - une pièce centrale du système de production de glace - a "démontré un risque élevé de fuite d’ammoniac dans l’eau de la Morges en cas de nouvelle remise sous pression", indique le document.

Ce résultat a poussé l’Association suisse d’inspection technique à "interdire formellement aux autorités morgiennes la remise en fonction de la production de glace", indique le communiqué. La Municipalité a "pris acte" lundi de cette décision.

Les autorités morgiennes se disent conscientes que "la saison 2022-2023 s’annonce difficile, particulièrement pour les clubs sportifs concernés". Elles planchent sur des solutions alternatives afin de compenser l’absence de glace.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Nouvelle mise en garde contre les anabolisants sur le marché noir

Publié

le

Arnold Schwarzenegger se frotte les bras avec de l'huile pour bébé en se préparant à une apparition publique lors d'une exposition sur le culturisme en tant qu'art, au Whitney Museum de New York en 1976. (© KEYSTONE/AP GEORGE EASTMAN HOUSE/CANDICE BERGEN)

Les anabolisants sont censés permettre une augmentation rapide de la masse musculaire. Selon le centre de médecine de l'addiction Arud, les produits sont généralement achetés au marché noir sur Internet et présentent des risques pour la santé.

La majeure partie des anabolisants n'est pas consommée dans le sport de haut niveau mais pour la musculation. L'attrait que provoque un corps masculin bodybuildé n'est sans doute pas étranger à cette consommation sauvage.

Environ 75% des médicaments analysés ne contenaient soit aucun principe actif, soit un principe actif différent de celui indiqué ou soit une quantité différente de celle indiquée. Parfois, d'autres substances actives non déclarées ont également été trouvées, a indiqué mardi le centre Arud, basé à Zurich. Les résultats de l'étude comprennent des analyses de 5413 échantillons, qui ont été examinés dans 19 études différentes.

Des risques mais un commerce lucratif

En plus d'un surdosage, les consommateurs peuvent craindre les effets indésirables des substances actives ajoutées. Les produits peuvent aussi être infectés, ce qui se révèle particulièrement dangereux en cas d'injection, souligne l'Arud.

"L'utilisation de stéroïdes anabolisants à haute dose sur une longue période peut entraîner des problèmes cardiaques, l'infertilité ainsi que la croissance de la glande mammaire. Elle représente aussi un risque pour différents cancers et peut provoquer des maladies psychiques comme des problèmes de dépendance", explique Philip Bruggmann, médecin-chef à l'Arud.

Il n'existe pas encore de lieu, comme pour les substances psychoactives, où l'on peut vérifier la qualité de la drogue que l'on consomme et dans ce cas, celle des stéroïdes anabolisants achetés au noir. L'Arud planche sur l'ouverture d'un tel lieu.

On estime qu'en Suisse, plus de 200'000 personnes consomment des anabolisants au cours de leur vie. Selon les envois interceptés par les douanes suisses, le marché noir indique un commerce de plusieurs millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

World Tour: Kwiatkowski chez Ineos jusqu'en 2025

Publié

le

Michal Kwiatkowski continue sa carrière chez Ineos (© KEYSTONE/EPA PAP/ANDRZEJ GRYGIEL)

Le Polonais Michal Kwiatkowski a prolongé jusqu'en 2025 son contrat avec l'équipe Ineos, avec qui il court depuis 2016. Cette année, il a gagné l'Amstel Gold Race pour la deuxième fois après 2015.

Professionnel depuis 2011, Kwiatkowski (32 ans) s'est forgé un palmarès appréciable. Il a notamment été champion du monde en 2014. Ses autres principaux succès ont été Milan - San Remo (2017), les Strade Bianche (204, 2017) et la Clasica San Sebastian (2017). En 2020, il avait remporté une étape du Tour de France.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Desplanches 8e des séries sur 200 m 4 nages

Publié

le

Desplanches a signé le 8e temps des séries du 200 m 4 nages mardi (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Jérémy Desplanches a assuré sans trembler sa qualification pour les demi-finales du 200 m 4 nages aux Européens en grand bassin de Rome. Le Genevois de 28 ans a terminé 8e des séries mardi matin.

Le double médaillé européen (or en 2018, argent en 2021) a nagé en 2'01''47, loin de ses standards, pour prendre la 2e place de la troisième et dernière série. Il devra en faire plus dès 19h36 en demi-finales, mais ne devrait pas trembler pour se hisser en finale.

Deuxième Suisse engagé dans cette épreuve, Marius Toscan (20e en 2'06''03) a en revanche échoué. Le meilleur temps des séries a été l'oeuvre du Portugais Gabriel Jose Lopes (1'58''94), seul nageur à être passé sous les deux minutes.

Roman Mityukov s'est quant à lui qualifié avec brio pour les demi-finales du 100 m dos en signant le 4e temps des séries. Le Genevois a nagé en 54''01, à 0''14 de son record national. Le meilleur chrono a été l'oeuvre de l'Italien Thomas Ceccon (53''71).

Mamié et Borer OK

Sacrée sur 200 m brasse lundi soir, Lisa Mamié a par ailleurs décroché sans briller sa place en demi-finales du 50 m brasse. La Zurichoise a obtenu le 14e des 16 tickets attribués, en 31''72, à plus d'une demi-seconde de son record de Suisse (31''17).

Fanny Borer disputera en outre les demi-finales du 200 m papillon mardi soir. La Vaudoise a arraché le 15e ticket, en 2'16''91. Annina Grabher (18e en 2'18''91) et Tamara Schaad (19e en 2'19''00) ont en revanche échoué dans ces séries.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X