Rejoignez-nous

Football

Un Mondial tous les deux ans "diluerait" le "joyau" du foot

Publié

,

le

Aleksander Ceferin critique le projet de Coupe du monde tous les deux ans (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Une Coupe du monde tous les deux ans, envisagée depuis plusieurs mois par la FIFA, "diluerait" le "joyau" du football mondial. C'est ce qu'a assuré Aleksander Ceferin, patron de l'UEFA.

"Vous avez probablement entendu que la FIFA mène une étude de faisabilité" pour doubler la fréquence de sa compétition reine, a lancé le dirigeant slovène en ouverture de l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA).

"Eh bien, nous pensons que le joyau qu'est la Coupe du monde tient précisément sa valeur de sa rareté. L'organiser tous les deux ans (...) diminuera sa légitimité et va hélas diluer la Coupe du monde elle-même", a-t-il argumenté.

Pour le patron de l'UEFA, qui avait balayé dès la mi-juin le projet "impossible" de la FIFA, les rencontres internationales et de clubs occupent "pleinement l'espace physique et commercial" du calendrier, qui ne gagnerait pas à être densifié.

"Nos joueurs n'ont pas besoin de passer encore plus de leurs étés en tournois épuisants, au lieu de se consacrer au repos et à la récupération", a plaidé M. Ceferin.

L'hostilité de l'UEFA aux manoeuvres de la FIFA était connue depuis des mois, l'instance européenne cherchant à faire de la place pour ses propres compétitions, en particulier depuis l'annonce en avril d'une nouvelle formule de la Ligue des champions à partir de 2024, avec 100 matches supplémentaires par saison.

Et après la trêve estivale, la guerre du calendrier international devrait reprendre de plus belle à l'automne: principal promoteur du Mondial tous les deux ans au sein de la FIFA, le Français Arsène Wenger a de nouveau défendu cette idée vendredi dernier auprès du quotidien "L'Equipe".

S'exprimant après Aleksander Ceferin, le patron du PSG et nouveau président de l'ECA, Nasser Al-Khelaïfi, a d'ailleurs estimé que la refonte du calendrier était "le plus urgent" des défis posés aux clubs, qui "supportent tous les risques" de la surcharge imposée aux joueurs.

"Les compétitions internationales ne peuvent étouffer les liens des supporters et des joueurs avec les clubs", ni amputer les "revenus vitaux" que les ligues tirent des championnats, a-t-il rappelé. Sans citer la FIFA, le dirigeant qatari a jugé que ce dossier nécessitait "un engagement honnête et pas des décisions unilatérales et intéressées".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Bayer Leverkusen: exit Gerardo Seoane, Xabi Alonso à la barre

Publié

le

C'est fini pour Gerardo Seoane au Bayer Leverkusen (© KEYSTONE/AP/Luis Vieira)

Gerardo Seoane (43 ans) a été limogé de son poste d'entraîneur du Bayer Leverkusen. Le Lucernois sera remplacé par l'ancien international espagnol Xabi Alonso (40 an

La décision des dirigeants du Bayer ne constitue pas une surprise. Le club connaît un début d'exercice bien difficile avec 5 points seulement en 8 matches. Leverkusen a aussi été sorti dès le premier tour de la Coupe d'Allemagne, et par une formation de 3e division.

Seoane, qui avait mené les Young Boys à trois titres de champion en Super League, a été remercié au lendemain de la défaite 2-0 en Ligue des champions à Porto. Il était déjà sur un siège éjectable après le revers 4-0 du week-end à Munich contre le Bayern.

Premier échec

Lors de sa première saison à Leverkusen, Gerardo Seoane avait pourtant connu du succès. Il avait conduit l'équipe à la 3e place en Bundesliga et décroché ainsi une place en Ligue des champions.

Il s'agit bien de son premier échec en tant qu'entraîneur. Au printemps 2018, Seoane avait permis au FC Lucerne de remonter du 8e au 3e rang en Super League. S'ensuivirent les trois saisons à Berne avec autant de titres de champion. Un exploit qui n'avait plus été réalisé depuis Timo Konietzka (triplé avec le FC Zurich de 1974 à 1976).

Palmarès impressionnant

Nommé entraîneur avec un contrat jusqu'en 2024, Xabi Alonso n'a que peu de références comme technicien, son unique poste précédent ayant été l'équipe réserve de la Real Sociedad, son club formateur.

Mais l'ancien milieu de terrain s'est forgé un palmarès impressionnant en tant que joueur. Avec l'Espagne, il a été champion du monde en 2010 et a remporté l'Euro en 2008 et 2012. Alonso a gagné deux fois la Ligue des champions, avec Liverpool en 2005 et le Real Madrid en 2014. Il a pris sa retraite après trois années au Bayern Munich, qui lui ont aussi permis d'apprendre l'allemand et de connaître la Bundesliga.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Décès de Jürgen Sundermann, ancien de Servette et de Bâle

Publié

le

Jürgen Sundermann (no 6) lors de la finale de la Coupe 1970 contre Zurich (© KEYSTONE/WALTER RUTISHAUSER)

Jürgen Sundermann est décédé à l'âge de 82 ans à Leonberg, près de Stuttgart. Cet Allemand a été une figure marquante dans son pays, mais aussi en Suisse, où il a joué et entraîné.

Milieu de terrain puis libéro, Sundermann a porté le maillot du Servette de 1966 à 1968, puis de 1971 à 1976. Dans l'intervalle, il a évolué à Bâle de 1968 à 1971 et remporté deux titres de champion (1969, 1970). Lors de son deuxième passage à Genève, il a fonctionné comme entraîneur-joueur avant de se concentrer sur le coaching.

Il a ensuite dirigé une liste impressionnante de clubs dans plusieurs pays (Allemagne, Suisse, Turquie, République tchèque, Tunisie, Autriche), dont le VfB Stuttgart à trois reprises. Sundermann a aussi entraîné Grasshopper en 1979/80. Il a mis un terme à sa carrière en 1999.

Son principal fait de gloire a été de remonter le VfB Stuttgart en Bundesliga en 1977. Son équipe comportait alors de grands noms tels que Karlheinz Förster, Hansi Müller, Dieter Hoeness et Ottmar Hitzfeld.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'avenir de Seoane est incertain au Bayer Leverkusen

Publié

le

Gerardo Seoane est rentré la tête basse après la défaite 2-0 à Porto. (© KEYSTONE/AP/Luis Vieira)

Au lendemain de la défaite de Bayer Leverkusen 0-2 en Ligue des champions à Porto, l'avenir de son entraîneur Gerardo Seoane est encore ouvert.

Les responsables du club ne s'expriment pas sur un éventuel limogeage.

Le président Fernando Carro et le directeur sportif Simon Rolfes ont pris l'avion du retour en Allemagne sans s'exprimer sur l'entraîneur suisse. Ainsi, il paraît possible que Seoane dirige l'équipe samedi dans le match de championnat contre Schalke.

Le pilier de la défense, Jonathan Tah, international allemand, se positionne derrière le Lucernois. "Nous sommes encore persuadés. L'entraîneur a une super connexion avec l'équipe", a dit Tah dans une interview TV.

En parallèle, plusieurs médias ont fait d'état de la possible arrivée de l'ancien joueur de Barcelone Xabi Alonso comme successeur de Seoane. Carro avait dernièrement souligné que le club devait se préparer en cas de mise en congé de Seoane.

L'équipe de Leverkusen occupe l'avant-dernière place de la Bundesliga avec 5 points en huit matches.

Au cours de ses périodes de succès avec le FC Lucerne (passage de la 8e à la 3e place) et avec les Young Boys (trois titres de suite), Seoane ne s'était jamais retrouvé dans une phase aussi critique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Football

Ligue des champions: aucun problème pour le Bayern Munich

Publié

le

Sadio Mané célèbre son but (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Comme attendu, le Bayern Munich n'a pas éprouvé la moindre peine pour empocher un nouveau succès lors de la 3e journée de la Ligue des champions. Les Bavarois ont dominé Viktoria Plzen 5-0.

Avec le maximum de neuf points dans le groupe C, les champions d'Allemagne ont déjà un pied en 8es de finale. Sans même devoir forcer outre mesure, ils ont vite et aisément fait la différence face aux Tchèques avec des buts de Sané (7e/50e), Gnabry (13e), Mané (21e) et Choupo-Moting (59e).

Adan plombe le Sporting

Dans le groupe D, Marseille a renversé le Sporting Portugal 4-1. Les Phocéens ont ainsi ouvert leur compteur face à un adversaire qui avait gagné ses deux premières rencontres. Les visiteurs ont pourtant ouvert le score après... 52 secondes par Trincao.

Mais les Portugais ont été plombés par les grossières erreurs du gardien Adan, fautif sur le 1-1 de Sanchez (13e) et le 2-1 d'Harit (16e), avant de se faire expulser pour une faute de main hors de sa surface (23e)! L'OM a encore ajouté un troisième but par Balerdi (28e), qui profitait d'une sortie ratée d'Israel, qui avait succédé à Adan dans la cage du Sporting. Mbemba a scellé le score à la 84e dans un stade vide, la partie se déroulant à huis clos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La police sur la sellette après la bousculade meurtrière

Publié

le

La police aurait fait un mauvais usage des gaz lacrymogènes. (© KEYSTONE/EPA/H. PRABOWO)

La police indonésienne était sur la sellette mardi, mise en cause par des supporters après un mouvement de foule dans un stade qui a fait 131 morts après un match ce week-end.

Un des pires drames de l'histoire du football.

Face à la colère du public, les premières sanctions sont tombées contre les policiers jugés responsables de la bousculade meurtrière dans le stade de Malang (est de Java), quand la police a commencé à envoyer de grandes quantités de gaz lacrymogènes pour maîtriser la foule, selon des témoins.

Les supporters du club local Arema FC ont créé un centre à Malang lundi pour recueillir des plaintes et annoncé qu'ils comptaient poursuivre les policiers jugés responsables d'avoir visé de façon aléatoire le public bloqué dans les tribunes.

"S'il y avait des émeutes, les gaz lacrymogènes auraient dû être dirigés vers le terrain, pas vers les tribunes", a jugé Danny Agung Prasetyo, coordinateur des supporters de l'Arema FC.

Le chef de la police de la ville a été limogé lundi et neuf policiers suspendus, tandis que dix-neuf policiers étaient interrogés au sujet de la catastrophe dans le stade, occupé par les seuls fans de l'Arema FC, a expliqué lundi le directeur de la police nationale Dedi Prasetyo.

Les agents suspendus appartenaient à la Brigade mobile (aussi appelée Brimob), une unité paramilitaire de la police connue pour ses méthodes agressives de gestion des foules, a-t-il précisé.

Le bilan des victimes s'est alourdi mardi: le responsable de l'agence sanitaire locale, Wiyanto Wijoyo, a indiqué à l'AFP que six nouvelles personnes avaient succombé à leurs blessures.

Le chef de la police régionale Nico Afinta a présenté ses excuses après le drame. "Je suis préoccupé, attristé et en même temps je suis désolé pour les manquements au sein du dispositif de sécurité", a-t-il déclaré.

"Usage excessif de la force"

Le gouvernement a suspendu tous les matchs de la première ligue nationale et lancé une enquête sur le drame. Elle pourrait durer deux à trois semaines.

Les tribunes du stade Kanjuruhan à Malang étaient remplies de milliers de jeunes "Aremania", des supporters de l'Arema FC venus voir samedi soir leur équipe affronter celle de Persebaya Surabaya, de la ville voisine.

Mais après une défaite de leur équipe 3 à 2, la première depuis des décennies, des fans sont descendus sur le terrain pour interpeller joueurs et dirigeants.

La police a tenté de contrôler la foule sur le terrain par la force, à coups de matraque, selon des témoins et des images vidéo, mais cela a encouragé plus de supporters à venir prêter main-forte à ceux déjà sur la pelouse.

Les appels à une enquête indépendante se sont multipliés alors qu'émergeaient les détails de la soirée sanglante de samedi à dimanche.

"Il n'y a pas de directive visant à tirer des gaz lacrymogènes et (...) à fermer" les portes, a expliqué mardi en conférence de presse Albertus Wahyurudhanto, membre de la Commission indonésienne des droits humains (Komnas HAM).

Signe de la colère des fans, des carcasses de véhicules de police incendiés étaient visibles devant le stade et de nombreux graffitis sont apparus pour critiquer la police. "Nos amis sont morts ici", accuse l'un d'eux.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Votre vitalité est boostée par des astres bienveillants. Efficacité redoutable sous les yeux admiratifs de tous !

Les Sujets à la Une

X