Rejoignez-nous

Sport

Hockey: Gottéron et Berne battus

Publié

,

le

Reto Berra a encaissé cinq buts samedi à Zoug (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Statu quo autour de la barre en National League. Fribourg Gottéron (8e), Berne (9e) et Langnau (10e) ont tous connu la défaite samedi.

Genève-Servette a pour sa part validé son ticket pour les play-off en allant s'imposer à Lugano (2-1), alors que Lausanne a ramené deux points de son déplacement à Ambri-Piotta (3-2 après prolongation).

Fribourg Gottéron n'a donc pas pu enchaîner un quatrième succès consécutif en championnat. Les Dragons ont été écrasés 5-0 sur la glace du leader Zoug, qui a fait la différence grâce notamment à des doublés de Zehnder et de l'inévitable Gregory Hofmann (22 buts désormais cette saison).

Auteur de 26 arrêts, Reto Berra a longtemps retardé l'échéance, le 2-0 tombant à la 42e. Mais son vis-à-vis Leonardo Genoni n'a été que trop rarement mis en danger par une attaque fribourgeoise qui enregistrait le retour de David Desharnais, blessé à une main lors de la Coupe Spengler: Gottéron n'a cadré que 18 tirs...

Berne a pour sa part été battu 4-0 à Bienne. Les Ours ont sombré entre les 32e et 36e minutes, concédant trois buts en 233''. Le 3-0 a été l'oeuvre de l'espoir Valentin Nussbaumer (19 ans), auteur de son premier but depuis son retour au bercail. Ce succès permet à Bienne (5e) de prendre 9 points d'avance sur son adversaire du jour.

Rod décisif

Genève-Servette (4e) a donc décroché sa qualification pour les séries finales à cinq journées de la fin. Battus à deux reprises lors de leurs trois dernières sorties, les hommes de Patrick Emond ont passé l'épaule à Lugano grâce à un but de leur capitaine Noah Rod à la 53e. Le GSHC avait ouvert la marque par l'intermédiaire de Wingels (19e), McIntyre égalisant en supériorité numérique à la 45e.

Lausanne (6e) compte pour sa part désormais 8 points de plus que Berne. La troupe de Ville Peltonen a joué à se faire peur en Léventine, où Josh Jooris a inscrit le but de la délivrance après 18'' en "overtime". Le LHC menait ainsi 2-0 à la 33e, avant d'encaisser deux buts en infériorité numérique (dont un concédé 46'' après le 2-0 de Jooris).

Le "Z" en play-off

Les Zurich Lions (3es) ont eux aussi assuré leur place en play-off samedi, en s'imposant 3-0 à Langnau. Le "Z" a remporté cinq des six duels livrés dans ce championnat face aux Tigers, qui restent donc à quatre longueurs de Gottéron. Le dernier match de la soirée a vu la lanterne rouge Rapperswil-Jona, déjà condamnée au tour contre la relégation, prendre le meilleur sur le 2e Davos (5-2).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football : le championnat pourrait reprendre en juin selon la SFL

Publié

le

"Nous avons établi un scenario qui nous permettrait de terminer la saison avec une reprise fixée en juin", explique Claudius Schäfer, CEO de la SFL. (©KEYSTONE/Ennio Leanza)

CEO de la Swiss Football League (SFL), Claudius Schäfer a rappelé dans une interview à la NZZ que tout sera entrepris pour que la saison se termine. Mais la SFL est bien consciente que la situation demeure extrêmement fragile en raison de la pandémie du coronavirus.

"Même si nous ne sommes pas des virologues et si bien des avis diffèrent, nous voulons nous montrer optimistes. Il y a des signes positifs qui nous sont parvenus, souligne le dirigeant dans les colonnes du quotidien zurichois. La Fédération japonaise a, ainsi, annoncé son intention de reprendre son championnat en mai. Or en ce qui concerne la pandémie, le Japon n'a que quelques semaines d'avance sur la Suisse."

En Suisse, toutes les manifestations sportives sont interdites jusqu'au 19 avril. "Même si ce délai devait être prolongé, nous avons établi un scenario qui nous permettrait de terminer la saison avec une reprise fixée en juin", explique Claudius Schäfer.

Par ailleurs, la possibilité donnée aux clubs de solliciter une aide de la Confédération sera, selon Claudius Schäfer, très vraisemblablement exploitée. "Si les mesures de confinement vont au-delà du 19 avril, de nouvelles ordonnances devraient suivre, explique-t-il. Mais si nous devions mettre un trait sur cette saison, d'immenses difficultés vont surgir pour les clubs."

Enfin, Claudius Schäfer rappelle l'importance d'une clarification sur le mode du championnat avant l'appel d'offres pour le nouveau contrat des télévisions. Le contrat actuel court jusqu'au 30 juin 2021. "Nous devons apporter des clarifications au sujet de la formule de championnat dans les deux prochains mois", conclut-il.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace - Quatre joueurs dont Grenier quittent Lausanne

Publié

le

L'attaquant lausannois Alexandre Grenier celebre la victoire a la fin du match du championnat suisse de hockey sur glace de National League entre le Lausanne HC et le SCL Langnau Tigers ce mardi 25 fevrier 2020 a la patinoire de la Vaudoise Arena a Lausanne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Le défenseur suédois Philip Holm et les attaquants Alexandre Grenier, Vadim Pereskokov et Tim Traber quittent le Lausanne HC.

Les trois joueurs étaient arrivés en cours de saison dernière. Le Scandinave n'a disputé que sept matches avant de se blesser au mois de février. Grenier, arrivé d'Iserlohn en Allemagne, a joué dix matches (4 buts/4 assists). Quant à Pereskokov, il a été aligné pendant sept matches (1/3).

Par ailleurs, l'attaquant Tim Traber quitte également le LHC. Attaquant rugueux aux passeports suisse et canadien, Tim Traber (27 ans) s'est engagé pour deux saisons avec le club tessinois de Lugano.

Continuer la lecture

Sport

Coronavirus et Formule 1 - Sauver ce qui peut l'être

Publié

le

EPA/Alejandro Garcia
En Formule 1, la recherche de solutions pour sauver la saison bat son plein. Dans une situation rendue difficile par la pandémie du coronavirus, des propositions inhabituelles sortent de terre.

Aujourd'hui, il y a plus de questions ouvertes que de Grand Prix au calendrier revisité de la saison 2020, peut-on interroger avec cynisme. Un fait est certain: rien n'est sûr en Formule 1 à l'heure actuelle.

Le coup d'envoi de la saison a été progressivement repoussé, une course après l'autre annulées. Huit épreuves sont concernées pour le moment. Actuellement, la saison devrait débuter mi-juin à Montréal même si au Canada, le Comité olympique national fut la première faîtière à décider de n'envoyer aucun athlète aux JO de Tokyo s'ils étaient maintenus en 2020.

Depuis lundi, silence à Hinwil

La première réaction à cette situation précaire sera la suppression de la pause prévue en août et avancée à mars et avril par nécessité. La coupure obligatoire durera trois au lieu de deux semaines. Sans surprise, Ferrari fut la première écrurie à décréter la fermeture de ses ateliers. Maranello, où se trouve la base logistique de la Scuderia, se situe en Italie du Nord, là où le coronavirus a connu sa plus grande propagation en Europe. A Hinwil, les ateliers du Team Alfa Romeo sont muets depuis lundi.

Il a également été décidé que la révolution dans les règlements techniques en raison des coûts est reportée d'une année soit en 2022. Ferrari fut la dernière écurie à se rallier à cette décision. "Ce n'est certainement pas le moment de se montrer égoïste et de se livrer à des jeux tactiques", a admis Mattia Binotto, le chef de l'équipe italienne.

Week-ends réduits à deux jours ?

L'argent est bien sûr le nerf de la guerre en Formule 1. A côté de l'aspect sportif, le financier oblige les dirigeants à recaser le maximum de Grand Prix dans le calendrier retravaillé. L'équation est simple: plus il y a de courses plus les rentrées d'argent sont élevées. Comme positions les plus importantes sur la colonne des crédits, on retrouve les organisateurs locaux avec les ventes des billets, l'argent du sponsoring et les droits de retransmission. Pour les plus petites écuries, ces rentrées sont vitales. Chez Alfa Romeo, elles représentent un tiers du budget.

L'incertitude qui règne actuellement rend l'élaboration d'un programme de secours aussi ardue qu'un travail d'Hercule. La flexibilité doit être la première qualité des responsables de la F1. La firme américaine Liberty Media, propriétaire du Championnat du monde, peut décider seul. Son directeur Chase Carey et son équipe peuvent ainsi actualiser le calendrier sans devoir en référer aux écuries. "Ca simplifie lorsqu'il faut trouver des nouvelles dates avec les organisateurs des courses", souligne Carey.

Une des solutions possibles, venues sur le tapis, est celle qui verrait les week-ends de course réduits de trois à deux jours pour alléger les charges à un niveau acceptable. Il pourrait même être envisagé de disputer deux Grand Prix sur le même circuit. On le voit dans le monde de la F1, on tente de sauver ce qui peut encore être sauvé.

Continuer la lecture

Sport

Mirka et Roger Federer font don d'un million de francs

Publié

le

Roger Federer et sa femme Mirka ont annoncé faire don d'un million de francs pour aider les familles suisses dans le besoin. Archive EPA/FRANCIS MALASIG
Roger Federer s'engage pleinement dans la lutte contre le coronavirus. Sur Facebook, il annonce ainsi avoir, avec son épouse Mirka, effectué un don d'un million de francs pour les "familles les plus défavorisées de Suisse".

"Cette contribution n'est qu'un début, explique-t-il. Nous espérons que d'autres vont nous rejoindre pour aider encore plus de familles dans le besoin. Ensemble, nous pouvons surmonter cette crise !"

Ce montant d'un million de francs est le capital de départ d'un fonds créé par l'association Secours d'Hiver. Ce fonds sera opérationnel dès le 26 mars et pourra émettre des premières contributions telles que des bons d'alimentation ou de garde d'enfants.

L'objectif de ce "Fonds pour les Familles en détresse" est de soulager les graves difficultés financières des familles touchées par la pandémie du coronavirus en Suisse. Il fournira des services de transitions rapides et non bureaucratiques avant que l'aide de l'Etat ne prenne effet.

Continuer la lecture

Sport

Lea Sprunger terminera sa carrière en 2021

Publié

le

Lea Sprunger devrait terminer sa carrière en 2021. Ce sera avec les JO de Tokyo et non les Mondiaux de Eugene. (©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)
Lea Sprunger devra revoir ses plans pour la fin de sa carrière. La Vaudoise l'a annoncé dans un communiqué: 2021 sera sa dernière saison d'athlète. Elle espère pouvoir disputer les JO à Tokyo.

"J'avais pris la décision avec mon entraîneur et mon entourage que la saison 2021 serait la dernière de ma carrière et que je la terminerai avec les Championnats du monde de Eugene. Donc fondamentalement ce report ne change rien à mes plans si ce n’est que je n’aurai très probablement plus de Mondiaux dans ma carrière puisque Eugene sera vraisemblablement déplacé en 2022...

L'athlète du COVA Nyon soutient, bien sûr, les mesures sanitaires mises en place. "Je suis de tout cœur avec celles et ceux qui sont profondément touchés par cette pandémie et ses conséquences. Je contribue du mieux que je peux et à ma manière à ne pas contracter ni propager le virus. Ceci a bien entendu une grande influence sur ma manière de m'entraîner au quotidien. Je me suis tout d’abord entraînée par petits groupes de 2-3 athlètes en devant trouver des lieux alternatifs d'entraînement et le plus souvent à l'extérieur."

La situation a évolué au cours des derniers jours. "Je m'entraîne seule, sans mon entraîneur, dans des lieux où je suis certaine de ne pas être en contact avec d'autres personnes. Ceci peut sembler un moindre mal et paraît évident pour tout le monde. Pour moi le sport est également mon travail et la manière avec laquelle je gagne ma vie. Mon corps est le maintien d’un niveau physique performant est absolument nécessaire pour continuer à pratiquer ma discipline de manière concurrentielle."

La Vaudoise est parfois agacée par certaines réactions. "L'incompréhension et la manière dont certaines personnes ont de juger le fait que nous essayons de trouver des solutions pour continuer à travailler dans la situation actuelle est assez difficile à gérer."

Son entraîneur Laurent Meuwly, qui est également aussi celui d'Ajla Del Ponte et du groupe relais/haies des Pays-Bas a aussi réagi au report des JO:"C'est la confirmation de ce qu'on pressentait. J'attends des nouvelles plus précises parce qu'entre le début 2021 et l'été 2021, cela reste assez flou. Le plus important c'est de savoir ce que va être le programme des prochains mois en termes de compétitions comme les Championnats d'Europe de Paris. Pour avoir un nouveau compte à rebours pour l'entraînement. D'un point de vue personnel, j'aurai préféré qu'on attende encore un petit peu avant de reporter les JO pour voir si ce n'était pas possible de les déplacer en octobre."

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Votre force de caractère vous fait réussir. Bien sûr, ça vous vaut d’être envié, mais quelle importance ?

Publicité

Les Sujets à la Une

X