Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace: grands débuts pour un LHC ambitieux

Publié

,

le

Ce jeudi soir, le Lausanne Hockey Club ouvrira les feux en Ligue Nationale A en disputant le premier match de la saison contre Genève-Servette. Une saison pleine d'espoirs pour les dirigeants vaudois.

Le LHC vise haut cette année, sur tous les plans. Sur la glace les jours de matchs, mais également lors d'événements extra-sportifs.

A l'instar du président du conseil d'administration Patrick De Preux, les hommes forts du club lémanique estiment que la patinoire provisoire de Malley 2.0. , puis la nouvelle enceinte lausannoise représenteront une vraie aubaine pour la ville et sa région.

Patrick de PreuxPrésident du LHC

L’aspect marketing n’est bien entendu pas l’objectif principal des Lausannois, qui souhaitent poursuivre leur progression à l’échelle nationale.

Suite à l’arrivée de renforts à l’entre-saison, le LHC veut voir plus loin, jouer un rôle prépondérant dans l’élite cinq saisons après avoir retrouver la Ligue Nationale A. Lausanne espère ni plus ni moins qu’être candidat au titre dans un futur proche. Jan Alson, directeur sportif du club.

Jan AlstonDirecteur sportif du LHC

De leurs côtés, les joueurs trépignent d'impatience. Ce jeudi soir aux Vernets,  ils affronteront Genève-Servette (19h45) au bout du lac.

Un adversaire forcément différent de ceux que les hommes de Dan Ratushny ont affronté cet été en matchs de préparation. Etienne Froidevaux, attaquant rouge et blanc.

Etienne FroidevauxAttaquant du LHC

Pour la saison à venir, une place en play-offs serait le minimum à atteindre, idéalement dans les quatre premiers au classement selon les dirigeants. Les hommes de Dan Ratushny sont donc prévenus : il faudra garder le rythme et éviter à tout prix le trou d’air connu en deuxième partie de saison dernière.

Lors de l’exercice 2016-2017, Lausanne n’avait pas eu son mot à dire dans sa série de play-offs face à Davos, s’inclinant 4 à 0.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La Course de Côte de Verbois échauffe les esprits

Publié

le

La Course de Côte de Verbois part de l'usine du barrage du même nom, ici sur la droite. Les motards doivent enchaîner six virages serrés (photos d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

A Genève, la Course de Côte de Verbois, rendez-vous prisé des amateurs de motos et des side-cars, cristallise les tensions. Les partisans et les opposants à cette compétition, dont la 66e édition est prévue les 15 et 16 octobre, croisent le fer à coups de pétitions.

La première salve est venue des opposants. Un texte muni de 542 signatures demandant l'interdiction de la course a été déposé le 12 septembre au Grand Conseil. La pétition avait été lancée par des riverains excédés par les nuisances sonores et environnementales causées par les motards pendant la course mais aussi par ceux qui viennent s'entraîner sur le tronçon toute l'année.

L'organisateur de la course, soit le Norton Sport Club, a répliqué par une contre-pétition. Ce texte muni de plus de 2000 signatures a été déposé vendredi. Les pétitionnaires soutiennent la manifestation et demandent au Grand Conseil de classer la pétition des opposants. Le Norton Sport Club met en avant les mesures prises pour réduire les atteintes à l'environnement et rappelle que les entraînements sur le tronçon sont interdits.

Les débats doivent encore avoir lieu au parlement. Selon le Norton Sport Club, la Course de Côte de Verbois est le seul événement motorisé du canton à l'accès libre pour le public. Il attire entre 3000 et 10'000 spectateurs selon les années. Les pilotes effectuent six virages serrés sur un parcours allant de l'usine du barrage de Verbois jusqu'à la route du Mandement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Wembanyama finit sa démonstration de force en beauté

Publié

le

Victor Wembanyama a fait très forte impression pour ses premiers pas aux USA (© KEYSTONE/AP/John Locher)

Victor Wembanyama est plus que jamais favori pour être le no 1 de la prochaine draft NBA.

Encore ultra-dominant, le Français a guidé son équipe des Metropolitans au succès (112-106) jeudi en amical contre la G-League Ignite: il a réussi 36 points, 11 rebonds et 4 contres.

L'Amérique du basket est prévenue, une "Wembamania" se profile bel et bien. Le Français de 18 ans a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui pour ses premiers pas aux Etats-Unis, qu'il rêve de conquérir. Le tout devant quelque 200 représentants, managers généraux, recruteurs, des trente franchises NBA, venus le scruter.

Une opération promotionnelle inédite pour un "prospect" (espoir), de surcroit non Américain, qui ajoutait une énorme pression sur ses jeunes épaules, compte tenu des attentes à son endroit. Mais en deux matches, comme autant de démonstrations de force, porté par un talent insolent et des aptitudes physiques hors normes, il a mis tout le monde d'accord, tout en se montrant extrêmement à l'aise et mature face à l'engouement médiatique.

"Cette expérience était unique, magnifique. Je ne sais pas comment ça aurait pu être mieux encore", a commenté Victor Wembanyama en conférence de presse d'après-match, qui était son deuxième en moins de 48 heures. Et constituait une revanche face à l'Ignite, une équipe en partie composée de jeunes talents susceptibles comme lui d'être sélectionnés par une franchise en 2023 et qui s'était imposée (122-115) dans la première manche.

Encore rien accompli

Cette fois, Wembanyama a non seulement brillé de plus belle individuellement, mais il a mené les siens à la victoire. Après ses 37 points et 5 contres réussis mardi, il a fait presque aussi bien offensivement, mais en se montrant plus actif encore des deux côtés du terrain, ajoutant à son escarcelle 4 passes décisives.

Surtout, le Français a été décisif au quatrième quart-temps, marquant 15 points qui ont largement contribué au comeback des Metropolitans. Il suscite d'ailleurs déjà l'admiration des stars de la NBA, notamment de LeBron James qui l'a qualifié d'"extra-terrestre" mercredi soir.

"C'est un honneur de voir des grands joueurs parler de moi de cette manière, mais ça ne change rien. J'ai trouvé ça cool, mais je dois rester focalisé sur mes objectifs. Je n'ai encore rien accompli, je n'ai pas joué un match en NBA, je n'ai pas été drafté", a-t-il réagi, imperturbable après le match.

Le 22 juin 2023 est encore loin, plus de huit mois. Mais pour l'heure sa trajectoire est parfaite: Wembanyama n'a jamais été aussi bien placé et en vue pour devenir le premier Français de l'histoire à être sélectionné en premier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Daniela Ryf seulement 8e à Hawaii

Publié

le

Daniela Ryf (ici lors du triathlon de Thoune en juillet) a dû se contenter d'un 8e rang à Hawaii (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Daniela Ryf a cédé son titre de championne du monde de l'Ironman jeudi.

Cinq mois après avoir conquis un cinquième titre à St. George dans l'Utah, la Soleuroise de 35 ans a dû se contenter d'une 8e place à Hawaii.

La course féminine a d'ailleurs été le théâtre d'une grosse surprise avec le sacre de Chelsea Sodaro (33 ans), qui disputait simplement le deuxième Ironman de sa carrière après Hambourg début juin (2e place). Sodaro a offert aux Etats-Unis leur premier titre mondial dans la discipline depuis 1996.

Daniela Ryf pointait pourtant en tête au terme des 180,2 km de cyclisme d'une épreuve qui comprend aussi 3,8 km de natation et 42,195 km de course à pied, comme cela avait été le cas lors de ses quatre triomphes consécutifs à Hawaii (2015-2018). Mais elle a flanché sur le marathon.

La Soleuroise a rallié l'arrivée avec plus de 28 minutes de retard sur Chelsea Sodaro, qui l'a dépassée après à peine 7 kilomètres de course à pied. Elle en a sans doute trop fait sur son vélo pour récupérer le retard pris dans l'eau: elle ne pointait qu'au 14e rang à la première transition, à près de 7' de la leader provisoire et future vice-championne du monde Lucie Charles-Barclay.

La course des hommes est programmée samedi à Hawaii. Jan van Berkel sera le seul véritable espoir suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: la patinoire de la Pontaise migrera au Palais de Beaulieu

Publié

le

La halle 7 du Palais de Beaulieu accueillera la future patinoire (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La patinoire en plein air de la Pontaise à Lausanne doit céder sa place à une future école dans l'écoquartier des Plaines-du-Loup. La ville souhaite l'installer dès 2024 dans la halle 7 du Palais de Beaulieu. Ouverte en principe d'octobre à fin mars, l'infrastructure devrait accueillir deux fois plus de monde. Elle sera à la disposition des écoles, des clubs et du grand public.

Ce sera une patinoire "ouverte plus largement au public, plus écologique et plus économique", annonce jeudi la municipalité dans un communiqué. Elle comprendra une surface de glace principale et une surface plus réduite de patinage synthétique, toutes deux démontables. Le Conseil communal doit encore donner son aval.

Des patins en location

Dans son préavis, la municipalité détaille le projet. Il est prévu d'installer des tribunes de 300 places, ainsi que des vestiaires et un espace d'accueil. Un service de location de patins sera mis en place, ce qui n'existait pas à la Pontaise. Cette nouvelle offre devrait contribuer à une forte augmentation de la fréquentation, qui pourrait passer de 21'000 à environ 40'000 entrées par saison.

La production de froid sera reprise des installations actuelles près de la Pontaise. Et l'implantation de la patinoire dans une halle déjà existante permettra de réduire l'investissement d'environ 2 millions, pour un montant final estimé à 13 millions de francs.

Cautionnement de la ville

L'investissement sera réalisé par Beaulieu SA, moyennant l'octroi d'un cautionnement solidaire de la ville, propose la municipalité. Compte tenu des incertitudes géopolitiques actuelles et du renchérissement, il est demandé au législatif un cautionnement maximal de 14 millions.

Enfin, la ville estime que le choix de Beaulieu lui permet d'animer le site et d'en faire un lieu prisé de la population. Les lieux sont actuellement en plein développement: le Tribunal arbitral du sport s'y est installé et le théâtre vient de rouvrir après une vaste rénovation. En attendant leur transformation, les halles nord accueillent en outre une série d'activités sportives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

FC Séville: Lopetegui limogé, arrivée de Sampaoli

Publié

le

Jorge Sampaoli, nouvel entraîneur du FC Séville (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le FC Séville a changé d'entraîneur quelques heures après sa défaite 4-1 à domicile contre Borussia Dortmund en Ligue des champions. Julen Lopetegui a été limogé et remplacé par Jorge Sampaoli.

"Sampaoli a signé jusqu'au 30 juin 2024 et dirigera son premier entraînement ce (jeudi) soir à 18h30", a précisé le club. Le technicien argentin retrouve le banc de Séville qu'il avait déjà occupé lors de la saison 2016/2017 avant de prendre en charge l'équipe nationale argentine.

Sampaoli (62 ans) était libre depuis son départ de l'Olympique de Marseille en juillet dernier. Lopetegui (56 ans) a ainsi payé cash le départ catastrophique du FC Séville cette saison. Le club n'a gagné qu'une fois en sept rencontres de championnat et n'a pris qu'un point en trois matches de Ligue des champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X