Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace : la rentrée approche, ses incertitudes avec

Publié

,

le

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Une fin de saison brutalement stoppée, un été chaotique sur le marché des transferts, une future santé financière dans le flou : à Lausanne et ailleurs, les conditions ne son pas idéales pour retrouver le jeu. Le LHC, lui, prépare la suite tout en restant prudent.

Le Lausanne Hockey Club avance à tâtons vers sa saison 2020-2021. A sept jours du coup d’envoi de la National League, les dirigeants de la formation lémanique savent que la crise sanitaire peut encore leur jouer des tours.

Présence de spectateurs revue à la baisse, port du masque obligatoire, traçage... des éléments à l’impact conséquent sur les finances d’un club de cette envergure.

Un impact peut-être encore plus important lorsque l’on parle d’événements liés à une enceinte comme celle de la Vaudoise aréna :

Patrick de Preux Président du LHC

Malgré ce climat particulier, pas question de relâcher la pression sur le plan sportif. Un nouveau souffle veut être donner pour permettre au LHC de franchir un cap supplémentaire :

John FustDirecteur sportif du LHC

Avant de lancer leur championnat à Malley le 1er octobre contre Langnau, les Vaudois disputent donc un ultime match amical à Fribourg. Ce sera vendredi à 19h30.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Ligue 1: Patrick Vieira n'est plus entraîneur du RC Strasbourg

Publié

le

Patrick Vieira: son passage à Strasbourg n'aura duré qu'un an (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

Patrick Vieira (48 ans), arrivé l'été dernier, n'est plus entraîneur du Racing Club de Strasbourg. Le club a mis fin "d'un commun accord" à son contrat, a indiqué le Racing dans un communiqué.

"Nous aimerions exprimer notre gratitude et remercier Patrick pour le travail qu'il a accompli durant cette première phase du projet et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans le futur", a indiqué le président du Racing, Marc Keller. Il précise qu'un nouveau coach "sera nommé prochainement".

Le championnat de France reprend le week-end du 17 août avec une rencontre entre Strasbourg, qui a fini 13e de Ligue 1 lors de la dernière saison, et Montpellier. "L'ensemble du club remercie chaleureusement Patrick Vieira pour son engagement irréprochable", dans une "saison de transition", détaille Strasbourg, alors que le technicien de 48 ans était sous contrat jusqu'en 2026.

L'ancien international français, qui a entrainé New York City en MLS de 2016 à 2018, est pressenti pour devenir sélectionneur des Etats-Unis, selon plusieurs médias.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques

Cathia Schär: "C'est important d'apprécier ces moments spéciaux"

Publié

le

Cathia Schär vivra ses premiers Jeux Olympiques à Paris. ©EPA/CHRISTIAN BRUNA

Une épreuve sera particulièrement scrutée à Paris 2024: le triathlon. Depuis des mois, on se demande si les athlètes pourront nager dans la Seine ou pas. Mais il faudra surtout garder à l'œil cette compétition car deux Vaudois y prendront part. Rencontre avec Cathia Schär.

Si Cathia Schär, 22 ans, fait aujourd’hui partie des meilleurs triathlètes du pays, c’est finalement un peu par hasard. Après avoir pratiqué la gym, la course à pied, le ski ou encore la natation, c’est par le biais d’une rencontre qu’elle s’est mise au triathlon à l’âge de 10 ans. Son premier coach l’avait vu courir et lui avait proposé de tester ce sport qu’il pratiquait avec ses enfants. “On allait ensuite à l’entraînement tous ensemble et c’était cool”, se souvient la Vaudoise.

Depuis, la Vaudoise n’a plus lâché le triathlon.

Cathia SchärTriathlète

Avec le triathlon, la Vaudoise n’a clairement pas choisi la discipline la plus simple. “Je sais pas si c’est plus dur, mais ça demande beaucoup d’heures de travail par rapport à d’autres sports, décrit Cathia Schär. Il faut trouver la balance pour progresser dans un sport, sans trop diminuer les deux autres.” Mais le triathlon a un avantage de taille. “On peut avoir une charge importante d'entraînement vu qu’on a la diversité des trois sports. On a moins de risques de se blesser qu’un coureur par exemple.”

Petit à petit, elle a gravi les échelons pour venir se hisser sur les grands podiums. De quoi créer de beaux souvenirs.

Cathia SchärTriathlète

C’est son meilleur résultat en individuel. Quelques mois auparavant, elle avait cueilli une troisième place au Championnat du Monde à Hambourg mais en relais. Est-ce que d’atteindre un podium en individuel est d’autant plus satisfaisant? “Le relais, c’est cool parce que quand on gagne, on le partage en équipe. Et c’est vraiment difficile de faire une bonne course en relais parce que tout le monde doit faire une bonne performance, donc c’est encore plus appréciable quand on a un bon résultat ensemble. C’est juste différent, je saurais pas dire lequel est le mieux”, sourit la triathlète.

 

Sur les pas de Nicola Spirig

Les regards sont maintenant tournés vers les Jeux Olympiques. Les qualifications se font toujours en deux temps en quelque sorte. Les bons résultats obtenus ou la qualification du pays ne garantissent pas toujours une place pour un athlète en particulier. C’est la Fédération suisse du sport en question qui a le dernier mot. Un parcours qui s’est plus que bien passé pour Cathia Schär.

Cathia SchärTriathlète

Une nouvelle qui a eu un effet immédiat.

Cathia SchärTriathlète

Les Jeux, elle n’y pensait pas vraiment avant de commencer le triathlon. “Ça s'est fait petit à petit, raconte Cathia Schär. Plus je me développais dans ce sport, plus ça marchait bien, et au final ce rêve s’est toujours plus construit.” Et lorsqu’on lui demande si elle se souvient d’un moment marquant de l’époque où elle regardait les JO à la télévision, un nom fait immanquablement surface. “À Londres, quand Nicola Spirig avait gagné au sprint. C’était vraiment tendu! Ça m'avait impressionnée”, se souvient-elle.

Douze ans plus tard, sa course olympique à elle, en individuel, ce sera le 31 juillet. Et l’appréhension commence petit à petit à monter.

Cathia SchärTriathlète

Les Jeux Olympiques, c’est l’événement sportif le plus suivi du monde. Alors il faut aussi gérer la pression médiatique et le côté émotionnel. Et pour l’instant, Cathia Schär semble être dans un parfait état d’esprit.

Cathia SchärTriathlète

Reste une inconnue pour cette course: la Seine. Il y a déjà la contrainte technique. “Il faudra étudier comment il faut se placer au retour par rapport au courant.” Et puis il y a la question sanitaire. Est-ce que les triathlètes, à l’interne, en parlent autant que les journalistes? “Oui quand même”, rigole la Moudonnoise. Mais les médecins de la Fédération veillent et réfléchissent aux meilleures solutions pour éviter que les athlètes ne tombent malades entre les courses individuelles et le relais qui arrive cinq jours plus tard. “C’est un sujet de discussion. Il y en a qui pensent que ça ne va pas du tout marcher. Moi je pense que maintenant, ils sont obligés de faire en sorte que ça fonctionne”, lâche-t-elle, une lueur d’espoir dans les yeux.

Continuer la lecture

Football

Modric au Real jusqu'en 2025

Publié

le

Luka Modric continue un an avec le Real (© KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH)

Luka Modric a prolongé d'un an, jusqu'à la fin de la saison 2025, son contrat avec le Real Madrid. C'est ce qu'a annoncé le club mercredi.

Le milieu de terrain de 38 ans, arrivé au Real en 2012, avait déjà prolongé d'un an son contrat l'an dernier, malgré le fort intérêt montré par l'Arabie saoudite, qui cherchait à le recruter. Il s'est mis d'accord avec le Real Madrid pour prolonger à nouveau son contrat, jusqu'au 30 juin 2025, précise le club espagnol dans un communiqué.

L'international croate, qui aura bientôt 39 ans, a été poussé l'an dernier sur le banc madrilène en raison notamment de l'arrivée du milieu de terrain anglais Jude Bellingham. Il reste cependant très apprécié par les supporters du Real, avec qui il a remporté 6 Ligues des champions, 4 Liga et deux Coupes du Roi.

Le Ballon d'Or 2018, arrivé en provenance de Tottenham en 2012, est le joueur qui possède "le plus grand nombre de titres dans l'histoire de notre club", avec lequel il a disputé "534 matches", rappelle le Real.

Luka Modric est devenu cet été le plus vieux buteur de l'histoire lors d'un Euro de foot en marquant un but contre l'Italie. Il n'a pas pu empêcher cependant l'élimination en phases de poules de l'équipe croate. "J'aimerais continuer à jouer pour toujours, mais il viendra un moment où je devrais raccrocher mes crampons", avait-il déclaré après la défaite de son équipe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Jeux olympiques

Robin Godel: "Avec Grandeur, c'est comme si rien ne peut nous arriver"

Publié

le

Originaire de la Broye, Robin Godel s'est établit à Avenches il y a quelques années. ©KEYSTONE/Martial Trezzini

Robin Godel est un réel exemple. Après avoir vécu un cauchemar à Tokyo, le cavalier fribourgeois, mais basé à Avenches, revient à Paris pour ses deuxièmes Jeux Olympiques. Rencontre.

Les chevaux ont toujours fait partie de la vie de Robin Godel. Ce genre de phrase est parfois une hyperbole. Dans le cas du cavalier, c’est presque un euphémisme.

La première fois qu’il est monté à cheval, c’était dans le ventre de sa maman, elle aussi cavalière. Elle l’a ensuite emmené avec elle avant même qu’il ne sache marcher. “Les chevaux ont toujours été dans ma vie, raconte le cavalier de 25 ans. C’est venu très naturellement, depuis que je suis tout petit, je me suis jamais posé la question si je voulais faire d’autres sports, ça a toujours été très clair que c’était ça.” Il s’est tout de même essayé à d’autres sports, mais les chevaux n’étaient jamais bien loin et “c’est au final là-dedans que je me sens le mieux.”

En toute logique, il a fait son brevet très tôt, s’est d’abord mis au saut d’obstacles avant de se tourner vers le concours complet. “C’est vraiment la discipline du cross qui me fait aimer ça, l’adrénaline, explique-t-il avec des étoiles dans les yeux. C’est une discipline différente, où on est très proche de nos chevaux.” C’est donc un lien tout particulier qu’entretient Robin Godel avec ses chevaux, et avec sa maman.

Robin GodelCavalier

Les grandes compétitions à son actif ne se comptent plus. De multiples titres de Champion Suisse, des épreuves aux Championnats d’Europe et du Monde. Mais la plus belle victoire, c’est chez lui, à Avenches, dans les Championnats suisses qu’il l’a décrochée. “C’est toujours des supers moments. On est régulièrement en concours dans toute l’Europe, donc assez loin. À Avenches, ça permet à plus de mes proches de venir me soutenir et c’est toujours spécial de partager la victoire avec eux.

 

Une revanche à prendre

Parmi cet impressionnant palmarès, il y a aussi une première participation aux JO en 2021, à Tokyo. Une compétition à laquelle Robin Godel a toujours rêvé. “Depuis tout petit, je regarde les autres sports, c’est quelque chose qui fait rêver tout enfant qui aime le sport”, se souvient-il. Et du moment que le Fribourgeois d’origine a fait des sports équestres son métier, les Jeux Olympiques, c’est devenu plus qu’un rêve.

Robin GodelCavalier

Les sports équestres, ce sont des disciplines d’expérience. C’est-à-dire qu’ils peuvent être pratiqués à haut niveau pendant longtemps. Alors il arrive que les athlètes que l’on voyait à la télé deviennent des coéquipiers ou des concurrents. “Le moment où j’ai commencé à être à ce niveau là, c’était à mes premiers Championnats du Monde dans l’élite, aux États-Unis, se remémore Robin Godel. Donc je m’étais retrouvé avec Steve Guerdat ou Martin Fuchs. Je les admire depuis tout petit, donc ça fait vraiment bizarre de pouvoir concourir au même niveau qu’eux, dans la même compétition.”

Les Jeux Olympiques de Tokyo ont malheureusement viré au drame pour le cavalier. Son cheval, Jet Set, avait mal réceptionné un saut et s’était déchiré un ligament. Il avait dû être euthanasié peu de temps après. Garder un bon souvenir de cette première sélection olympique n’est donc pas aisé. Mais ça n’a pas freiné le cavalier.

Robin GodelCavalier

L’effort du cavalier pour séparer l’accident de l’événement a sans aucun doute été immense. On le sent dans sa voix lorsqu’il en parle. Mais c’est certainement cette force mentale qui lui a permis de se relever et de se qualifier à nouveau pour les JO.

Le processus de qualification est long, mais le cavalier l’a bien vécu. “Je ne suis pas quelqu’un qui me met beaucoup de pression, donc c’est plutôt de la pression positive. On a eu une très bonne préparation cet hiver et on a gagné tous les concours qu’on a fait cette année, donc ça nous mettait en bonne position pour l’équipe et j’étais assez confiant pour ma sélection.”

Il ne faut cependant pas oublier que ces athlètes travaillent avec des chevaux. “Ce sont des animaux qui sont très sensibles, ajoute Robin Godel, donc on est jamais sûrs de ce qui peut arriver jusqu’au dernier moment. Mais c’est toujours une grande satisfaction de voir que le staff nous fait confiance.” Est-ce que le fait que la sélection ne dépende pas que de soi ajoute un petit stress supplémentaire?

Robin GodelCavalier

 

Confiance aveugle

Les épreuves parisiennes débutent dans quelques jours. Le but d’ici là: ne pas se mettre trop de pression. “Mon objectif, c’est de ne rien changer à l’entraînement, de laisser mon cheval dans la routine.” C’est Grandeur de Lully qui accompagnera Robin Godel sur le concours complet.

Robin GodelCavalier

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Penelope Padula (@padugraphie)

Une relation qui a donc pu atteindre ce stade grâce au fameux déclic. Si c’est surtout une question de ressenti, le cavalier tente d’expliquer ce moment qui change tout.

Robin GodelCavalier

Quant à décrire la sensation lorsque l’on monte, c’est quasi impossible de mettre des mots dessus. “Souvent, le sentiment que j’ai en m'élançant sur un parcours avec Grandeur, c’est qu’il pourrait y aller les yeux fermés, me faire confiance et ça irait la même chose. C’est le sentiment que rien ne peut nous arriver, même si c’est un parcours difficile, tout se passe bien.”

À Paris, la paire s’élancera sur un parcours hors du commun. C’est en effet dans les jardins de Versailles qu’auront lieu les épreuves de sports équestres. De quoi réjouir les cavaliers.

Robin GodelCavalier

Le tracé sera en effet gardé secret jusqu’au dernier moment. De quoi rendre l’épreuve encore plus excitante. “C’est une petite touche de surprise”, sourit Robin Godel. Dans quelques jours, le cavalier visera un podium en équipe et un top 8 en individuel. Réponse dès le 27 juillet.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Pour évacuer votre stress, essayez de rencontrer des personnes qui ne font pas partie de votre cercle habituel, cela vous aidera à voir les choses autrement !

Les Sujets à la Une

X