Rejoignez-nous

Sport

Le NUC doit dire non à La Ligue des champions

Publié

,

le

Les joueuses du NUC se rabattront sur la CEV Cup la saison prochaine. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le NUC renonce à disputer la Ligue des champions féminine la saison prochaine.

Les dirigeants du club neuchâtelois préfèrent ne pas s'engager dans cette aventure dévoreuse de ressources en termes financiers, logistiques et humains.

Le comité central tire ainsi "les leçons de la participation à la phase qualificative de la Ligue des champions la saison passée", selon un communiqué du club champion de Suisse publié mercredi notamment dans Arcinfo.

"La structure du club et les infrastructures de la ville ne permettent pas actuellement de respecter le cahier des charges" pour disputer la prestigieuse compétition. En cas de qualification pour la phase de groupes, l'équipe aurait dû disputer ses matches en dehors du canton.

A la place, le NUC jouera la CEV Cup (2e compétition européenne), dont le tirage au sort aura lieu le 28 juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Un beau choc pour Stan Wawrinka

Publié

le

Stan Wawrinka: un premier tour contre Jannik Sinner à Wimbledon. (© KEYSTONE/AP/Kirsty Wigglesworth)

Stan Wawrinka (ATP 265) aura droit à un beau choc au premier tour de Wimbledon. Au bénéfice d'une wild card, le Vaudois défiera, en effet, le no 13 mondial Jannik Sinner.

Même si l'Italien de 20 ans n'a pas signé en 2022 les résultats espérés et s'il manque cruellement de référence sur le gazon, ce premier tour offre à Stan Wawrinka un superbe challenge. Il peut lui permettre de faire un pas de plus dans la bonne direction depuis son retour aux affaires au printemps dont le bilan se chiffre de trois victoires contre cinq défaites.

Issu des qualifications, Alexander Ritschard (ATP 192) rencontrera, lui aussi, un ténor du Circuit. Le Zurichois sera opposé au no 6 mondial Stefanos Tsitsipas. No 1 suisse désormais, Henri Laaksonen (ATP 95) affrontera le Britannique Ryan Peniston (ATP 147), quart de finaliste au Queen's et à Eastbourne. Le tirage le plus clément fut pour Marc-Andrea Hüsler (ATP 104). Sorti lui aussi des qualifications, le Zurichois partira avec les faveurs du pronostic face au lucky loser français Hugo Grenier (ATP 136).

Ylena In-Albon pas gâtée

Admise pour la première fois dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem, Ylena In-Albon (WTA 110) n'a pas été gâtée par le sort. La Valaisanne sera opposée à une redoutable spécialiste du gazon en la personne de l'Américaine Alison Riske (no 28), quart de finaliste à Wimbledon en 2019. Le sort n'a également pas été tendre avec Jil Teichmann (no 18). La gauchère rencontrera l'Australienne Ajla Tomljanovic, la fiancée de Matteo Berrettini, qui fut quart de finaliste l'an dernier.

Le coup sera davantage jouable pour Viktorija Golubic (WTA 51) et pour Belinda Bencic (no 14). La Zurichoise affrontera l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 56) et la Championne olympique la Chinoise Qiang Wang (WTA 144). Blessée à la cheville la semaine dernière à Berlin, Belinda Bencic abordera toutefois ce premier tour avec bien des incertitudes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Gasly reste chez AlphaTauri en 2023

Publié

le

Pierre Gasly sera fidèle aux couleurs AlphaTauri en 2023. (© KEYSTONE/EPA/ANDRE PICHETTE)

Le pilote français de 26 ans Pierre Gasly restera bien chez AlphaTauri jusqu'à la fin de la saison 2023, a confirmé vendredi l'écurie de Formule 1.

"Le Français de 26 ans est avec nous depuis 2017 et cette continuité sera un grand atout, car il jouit d'une excellente relation de travail avec son groupe d'ingénieurs et tout le monde dans l'équipe", a expliqué AlphaTauri dans un communiqué.

Gasly avait un contrat avec la structure Red Bull, dont AlphaTauri est l'écurie "soeur", jusqu'à fin 2023 et cette prolongation n'est pas une surprise.

L'avenir au sein de l'écurie principale Red Bull étant en effet bouché par le champion du monde néerlandais Max Verstappen, sous contrat jusqu'en 2028, et le Mexicain Sergio Pérez, qui vient de prolonger jusqu'à fin 2024.

"Cela fait maintenant cinq ans que je suis dans cette écurie et je suis fier du parcours que nous avons effectué ensemble et des progrès que nous avons réalisés", a déclaré le Rouennais.

Gasly avait été promu en 2019 chez Red Bull, mais l'écurie autrichienne, jugeant qu'il n'était pas performant, ne lui avait pas laissé de temps et l'avait rétrogradé chez Toro Rosso (ancien nom d'AlphaTauri) à mi-saison.

Depuis, Gasly s'est offert une victoire de prestige lors du Grand Prix d'Italie 2020. Il compte aussi deux autres podiums (Brésil-2019 et Azerbaïdjan-2021), en 95 Grands Prix depuis 2017.

Selon son patron chez AlphaTauri, Franz Tost, "il fait définitivement partie du groupe des meilleurs pilotes de F1".

Son avenir bouché chez Red Bull, Gasly espère trouver après 2023 un baquet dans une autre écurie capable de jouer le titre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Sion prête son gardien Fayulu à Winterthour

Publié

le

Timothy Fayulu ne devrait pas manquer de travail dans les buts de Winterthour. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le FC Sion a prêté son gardien Timothy Fayulu (22 ans ) au néo-promu en Super League, Winterthour pour une saison.

Le Genevois, passé par Etoile-Carouge et Olympique Genève, avait intégré la première équipe de Sion au cours de la saison 2020-2021. Le portier aux racines congolaises avait alors suppléé Kevin Fickentscher en décembre. Il avait disputé quatorze matches consécutifs comme titulaire avant de céder sa place à son prédécesseur en mars après un revers 0-3 à domicile contre Lugano.

La saison dernière, il a disputé sept rencontres comme titulaire. L'arrivée pressentie de Heinz Lindner en provenance de Bâle ne lui laissait pas augurer d'une saison pleine. Il a préféré rejoindre les rangs de Winterthour. Le néo-promu a perdu son gardien titulaire Raphael Spiegel, parti rejoindre le Lausanne-Sport à l'étage inférieur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Championne olympique 2012, Jennifer Suhr prend sa retraite

Publié

le

Championne olympique 2012, Jennifer Suhr prend sa retraite sportive (© KEYSTONE/EPA/FRANCK ROBICHON)

L'Américaine Jennifer Suhr a annoncé sa retraite jeudi, alors que les championnats des Etats-Unis débutaient à Eugene dans l'Oregon. Elle avait décroché le titre olympique en 2012.

Jennifer Suhr, qui a remporté l'argent olympique à Pékin avant de s'emparer de l'or à Londres quatre ans plus tard, avait déjà choisi de ne pas participer à ces championnats nationaux.

"Les mots me viendront bientôt, mais mon coeur et mon âme sont prêts pour la prochaine phase de ma vie", a posté sur ses réseaux sociaux l'Américaine de 40 ans, qui avait participé à tous les championnats américains depuis 2006.

"Le saut à la perche a débloqué plus que ce que j'aurais pu souhaiter et m'a permis de vivre plus que ce dont j'aurais pu rêver", a souligné celle qui a également remporté le titre mondial en salle en 2016 et qui possède toujours la meilleure performance en salle de tous les temps avec 5m02.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le crash Richardson et l'éclair Kerley

Publié

le

Sha'Carri Richardson a été éliminée dès les séries du 100 m aux Trials (© KEYSTONE/AP/ASHLEY LANDIS)

Sha'Carri Richardson, perçue comme une prétendante à l'or mondial sur 100 m, a échoué à se qualifier pour les Mondiaux jeudi à Eugene lors des trials.

Fred Kerley a quant à lui pris date avec la meilleure performance mondiale sur la même distance.

Cette première journée des Championnats des Etats-Unis, qualificatifs pour les Championnats du monde qui se dérouleront au même endroit du 15 au 24 juillet, a donc déjà produit son lot de sensations. La défaillance de Sha'Carri Richardson était pour le moins inattendue.

La sprinteuse de 22 ans avait encore couru l'épreuve reine en 10''85 il y a deux semaines à New York. Mais, lente à sortir des starting blocks, et jamais à la lutte pour les premières places dans sa série, elle a fini 5e en courant en 11''31. Soit le 23e temps toutes séries confondues. Or, seules les trois premières places de la finale permettent de décrocher une participation aux Mondiaux.

Encore une chance sur 200 m

Sha'Carri Richardson va désormais tenter de le faire sur le 200 m. Mais il s'agit d'un nouveau coup dur pour l'Américaine: elle avait fait sensation l'an passé sur cette même piste de l'Oregon, lors des sélections olympiques américaines, en courant en 10''64 (avec l'aide du vent) en demi-finale, avant de remporter la finale. Mais elle avait été privée des Jeux de Tokyo après avoir été contrôlée positive au cannabis.

Chez les hommes, c'est Fred Kerley qui a fait sensation, de manière positive cette fois, avec la meilleure performance mondiale de l'année en 9''83. Le médaillé d'argent du 100 m des JO de Tokyo s'est vite détaché jeudi, avec un vent de 1,5 m/s. Son temps efface la précédente MPM réalisée par le Kényan Ferdinand Omanyala (9''85).

Coleman assure

Le champion du monde en titre, Christian Coleman, qualifié d'office pour les prochains Mondiaux, est passé sans encombre en remportant sa série en 10''08. Il avait manqué le rendez-vous de Tokyo l'été dernier en raison de sa suspension de 18 mois pour des manquements à ses obligations de localisation.

Christian Coleman s'est dit déterminé à envoyer un message à la concurrence cette semaine. "Même si le 100 m est la course la plus courte de l'athlétisme et qu'elle semble facile, j'ai l'impression que c'est super dur", a-t-il relativisé. "Il y a tellement d'occasions de se planter".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X