Rejoignez-nous

Sport

Ski alpin : Loïc Meillard 2e du géant à Garmisch

Publié

,

le

Loïc Meillard a pris une belle 2e place lors du géant à Garmisch. (DPA/STEPHAN JANSEN)

Loïc Meillard a manqué la victoire pour 0''16 lors du géant Coupe du monde de Garmisch-Partenkirchen. Le Suisse, en tête après la manche initiale, a été devancé par le Français Alexis Pinturault.

Meillard est monté pour la quatrième fois de sa carrière sur un podium. Il a réussi une belle performance et a su rester calme et concentré même en s'élançant en dernière position en finale. Le Neuchâtelois établi en Valais n'a ainsi pas pu mettre un terme à la disette des géantistes suisses en Coupe du monde: le dernier succès d'un Helvète (Carlo Janka) remonte à mars 2011 à Kranjska Gora...

Gino Caviezel s'est quant à lui classé au dixième rang à 1''06 lors de cette épreuve courue sous la pluie et sur une piste bosselée et difficile à maîtriser, le tout avec une faible visibilité. Marco Odermatt a terminé quinzième à 1''68.

Alexis Pinturault, qui était quatrième après le premier parcours, s'est montré excellent sur la seconde manche. Le Français a ainsi empoché un quatrième succès cet hiver, le 27e au total dans sa carrière. Derrière Meillard, le podium a été complété par le Norvégien Leif Kristian Nestvold-Haugen, à 0''24.

Le Slovène Zan Kranjec, cinquième dans la station allemande, conserve la tête du classement de la spécialité avec 315 points. Il devance le Norvégien Henrik Kristoffersen, seulement septième, de 26 longueurs et Pinturault de 43 points.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

René Weiler: "cela devient difficile de nous battre"

Publié

le

René Weiler et le Servette FC: une victoire de plus pour entretenir le rêve du titre. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

"Cela devient de plus en plus difficile de marquer un but contre nous. Plus difficile aussi de gagner contre nous..." Même si le mot titre demeure tabou, René Weiler tombe peu à peu le masque.

Face au FC St. Gall, le Servette FC n’a pas été boudé par la réussite en seconde période. "St. Gall aurait mérité de marquer. Nous avons souffert après une bonne première mi-temps, reconnaît René Weiler. Mais je ne peux pas demander plus à mes joueurs. Nous sommes rentrés jeudi matin à 02h00 de Delémont. Battre St. Gall malgré un déficit de fraîcheur est un résultat fantastique."

Le fait de revenir provisoirement à un point des Young Boys ne Genevois ont balancé une quarantaine de longs ballons. C’est leur style. Mais ils savent aussi très bien jouer au sol. Pour nous au final, cela fait zéro but pour zéro point."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette met la pression sur les Young Boys

Publié

le

Timothé Cognat et Keigo Tsunemoto se congratulent après l'ouverture du score. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Servette revient à un point des Young Boys ! Au Stade de Genève, les Grenat se sont imposés 2-0 devant le FC St. Gall pour entretenir leur fol espoir de remporter la Super League.

Devant 9187 spectateurs, les Grenat ont marqué par Timothé Cognat (13e) et par le joker Jérémy Guillemenot (84e) pour mettre la pression sur les Young Boys avant leur match de dimanche au Letzigrund face au FC Zurich. Cette victoire leur offre, par ailleurs, un matelas de dix points sur leurs adversaires du jour pour prendre une option sans doute décisive sur la défense de leur deuxième place de l’année dernière. Mais on le sait, l’objectif poursuivi est désormais bien plus ambitieux.

Même si St. Gall aurait pu revenir au score en seconde période, ce succès ne souffre aucune discussion. En première période, les Grenat ont développé un jeu parfois magnifique grâce notamment au brio de Keigo Tsunemoto, de Miroslav Stevanovic et de Timothé Cognat. Les trois hommes ont été, d’ailleurs, associés pour le premier but de toute beauté.

Avec cette victoire, la douce euphorique qui berce le Servette FC va encore s’amplifier. Les venues de Plzen jeudi en Conference League et de Lausanne dimanche prochain promettent encore de grands moments. Avec, on l’espère, derrière les joueurs un stade et une ville prêts à s’enflammer comme jamais.

Un point seulement pour le SLO

A la Pontaise, Stade Lausanne-Ouchy a sans doute laissé filer son dernier espoir d’échapper à la relégation directe. Les Vaudois ont dû se contenter d’un nul (1-1) contre les Grasshoppers pour accuser toujours plus de 10 points de retard sur le onzième.

Emmené par un Ismaël Gharbi souvent très bien inspiré, le SLO a eu l’infortune d’ "inventer" un penalty qui a permis à Dorian Babunski d’ouvrir le score à la 10e. Le SLO égalisait à la 32e par Alban Ajdini sur un service magnifique de Gharbi. On devait en rester là malgré les efforts des deux équipes pour forcer la décision. Elles ne pouvaient, toutes les deux, vraiment pas se contenter de ce partage des points.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Odermatt "seulement" 3e de la première manche

Publié

le

Odermatt occupe "seulement" le 3e rang après la 1re manche du deuxième géant d'Aspen (© KEYSTONE/AP/John Locher)

Marco Odermatt semble bel et bien fatigué, comme il l'avait relevé après sa victoire dans le premier géant d'Aspen vendredi.

Le Nidwaldien a "simplement" signé le 3e temps de la première manche du second géant programmé dans la station du Colorado. Il a concédé 0''32 au leader Alexander Steen Olsen et 0''23 à Loïc Meillard.

En quête d'un 12e succès consécutif dans un géant de Coupe du monde, Marco Odermatt a commis comme la veille de nombreuses petites fautes tout au long du parcours. Mais il n'est cette fois-ci pas parvenu à accélérer la cadence et à générer suffisamment de vitesse sur le bas pour arracher le meilleur chrono.

Deuxième vendredi à 0''14, Loïc Meillard espère être en mesure de profiter d'un éventuel faux-pas de son chef de file. A nouveau très à l'aise sur la partie supérieure, le skieur d'Hérémence a cependant perdu sur le bas de précieux centièmes - 21 sur les 12 dernières secondes de course - qui lui ont coûté le 1er rang provisoire.

Un 1er rang qui est occupé par Alexander Steen Olsen, lequel est en quête d'un deuxième succès sur le Cirque blanc. Le Norvégien de 22 ans sera sous pression en deuxième manche (dès 21h). Il avait craqué dans la même situation lors du dernier slalom d'Adelboden, partant à la faute en deuxième manche alors qu'il s'élançait en dernier.

Derrière le duo Meillard/Odermatt, quatre autres skieurs ont lâché moins d'une seconde sur Steen Olsen. Les autres Suisses sont en revanche plus en retrait: brillant 4e la veille, le Grison Thomas Tumler est 10e à 1''09, alors que Gino Caviezel est 13e à 1''37. Jamais dans le rythme, Justin Murisier a pour sa part perdu 2''50.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Ruben Vargas retrouve le chemin des filets

Publié

le

Ruben Vargas (au premier plan) buteur et passeur à Darmstadt. (© KEYSTONE/DPA/CHRISTIAN KOLBERT)

"Muet" en Bundesliga depuis la première journée du 19 août, Ruben Vargas a retrouvé le chemin des filets. Le Lucernois a été l’un des artisans du festival offensif d’Augsbourg à Darmstadt.

Les Bavarois se sont imposés 6-0 dans le fief du néo-promu pour cueillir trois points qui les éloignent dans doute définitivement de la zone de relégation. Passeur sur le 2-0 du Finlandais Fredrik Jensen à la 12e, Ruben Vargas a inscrit le 4-0 à la 24e d’une frappe du gauche.

Kevin Mbabu était également titularisé dans les rangs d’Augsbourg. Prêté par Fulham, le Genevois bénéficie d'un temps de jeu conséquent qui peut lui permettre de faire le match avec Silvan Widmer en équipe de Suisse. L'Argovien traverse, en effet, une saison bien difficile à Mayence. Tenu échec à domicile par Mönchengéadbach (1-1), Mayence campe toujours à l'avant-dernière place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vous détestez les perturbations et les changements brusques. Prenez le temps de respirer et de prendre du recul afin de mieux gérer ces situations.

Les Sujets à la Une

X