Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Novak Djokovic roi de Melbourne

Publié

,

le

Novak Djokovic a cueilli sa 8e couronne à Melbourne. (AP Photo/Lee Jin-man)

Indestructible Novak Djokovic ! Comme lors du dernier Wimbledon face à Roger Federer, le Serbe est revenu de nulle part à Melbourne pour cueillir son dix-septième titre majeur.

Novak Djokovic s'est imposé 6-4 4-6 2-6 6-3 6-4 après 4 heures de jeu en finale de l'Open d'Australie devant Dominic Thiem pour réussir le coup double parfait. Son huitième sacre sur la Rod Laver Arena lui permet à la fois de se rapprocher encore plus du record des vingt titres du Grand Chelem de Roger Federer et de ravir à Rafael Nadal la place de no 1 dans le prochain classement ATP.

C'est la première fois que Novak Djokovic remporte une finale du Grand Chelem après avoir été mené deux manches à une. Après être entré dans un trou noir pendant deux sets et demi, le Serbe a su retrouver ses esprits pour renverser la situation face à un adversaire qui peut nourrir des regrets éternels. Dominic Thiem fut, en effet, très loin d'évoluer dans le registre qui avait été le sien quatre jours plus tôt pour battre Rafael Nadal. Incapable de lâcher vraiment son revers le long de la ligne, il a laissé passer une occasion en or de devenir le premier joueur né dans les années nonante à remporter un titre du Grand Chelem. Battu déjà à deux reprises en finale de Roland-Garros par Rafael Nadal, Dominic Thiem n'a pas encore apporté la preuve absolue qu'il était l'homme des grands rendez-vous.

Pas loin du "burn out"

Une année après sa démonstration face à Rafael Nadal dans une finale 2019 remportée 6-3 6-4 6-2, Novak Djokovic fut très loin de témoigner du même brio. Agacé par le soutien très prononcé du public envers son adversaire, il a littéralement déjoué après le gain du premier set. Pénalisé à deux reprises pour dépassement de temps au service - 25 secondes accordées - par l'arbitre Damien Dumusois lors d'un neuvième jeu de la deuxième manche qu'il devait perdre, il ne fut vraiment pas loin du "burn out".

Après avoir écarté une balle de break à 1-1 au quatrième set, Novak Djokovic s'est remis enfin dans le bon sens de la marche pour égaliser à deux manches partout. Au cinquième set, il pouvait ravir une dernière fois le service de l'Autrichien au troisième jeu pour reprendre enfin l'avantage dans cette finale. Il n'allait plus le lâcher pour conclure sur la 57e faute directe de son adversaire cette finale qui ne fut pas le match du siècle.

La prophétie de Stan Wawrinka

La relève de la garde ne s'est donc pas opérée à Melbourne. Avec ce treizième succès de rang de l'un de ses membres, le "Big Three" conserve la main. Et on voit mal comment la donne pourrait changer à court terme. Malgré le poids des ans qu'ils ne peuvent pas ne pas ressentir, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer possèdent toujours ce supplément d'âme qui, au final, fait toute la différence. Stan Wawrinka l'avait clairement affirmé en début d'année: "il n'y aurait pas en 2020 un nouveau vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem. Les trois devant ne lâcheront rien !" Comme Daniil Medvedev à l'US Open face à Rafael Nadal, Dominic Thiem a, ainsi, pu vérifier à Melbourne combien il était ardu de renverser la table.

Malgré toutes les craintes suscitées par les incendies qui ont ravagé le pays, cet Open d'Australie 2020 a établi un nouveau record d'affluence avec un total de 812'174 spectateurs pour la quinzaine. Ce tournoi ne cesse de grandir pour s'affirmer, peut-être, comme le plus beau de l'année. Il aurait sans doute mérité une autre finale....

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Pierre

    2 février 2020 à 18:05

    Bravo Novak !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Le bronze pour Annik Kälin sur l'heptathlon

Publié

le

Annik Kälin a décroché la 4e médaille suisse dans ces Européens (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Annik Kälin s'est parée de bronze dans l'heptathlon des Européens de Munich, deux jours après que Simon Ehammer a conquis l'argent sur le décathlon.

La Grisonne de 22 ans offre ainsi une quatrième médaille à la délégation suisse, après quatre jours de compétition. Le record d'Amsterdam 2016 (cinq podiums) pourrait bien tomber.

Prometteuse 6e des récents Mondiaux de Eugene, Annik Kälin a même battu son record national établi en Oregon (6464 points). Les 6515 points accumulés mercredi et jeudi lui ont permis de se classer au 3e rang, derrière l'intouchable Belge Nafissatou Thiam (6628 points) et la Polonaise Adrianna Sulek (6532).

Le forfait de la vice-championne olympique et du monde Anouk Vetter jeudi avant le javelot a certainement servi les desseins d'Annik Kälin, qui pointait au 5e rang au terme de la première journée. Mais la médaillée de bronze des Européens M20 de 2019 a surtout maîtrisé son sujet, notamment sur le 800 m.

Un saut décisif à 6m73

Annik Kälin avait ainsi idéalement lancé son heptathlon en remportant le 100 m haies en 13''23. Elle a aussi brillé sur 200 m (2e en 24''14) et, surtout, à la longueur où elle a bondi à 6m73 (1re place) pour devenir la deuxième performeuse suisse de l'histoire dans la discipline derrière Irene Pusterla (6m84).

Cette performance lui a d'ailleurs permis d'égaler le meilleur saut jamais réalisé par la légendaire Meta Antenen. Celle-ci était justement jusqu'ici la seule Suissesse à être montée sur un podium continental dans un concours multiple (argent du pentathlon en 1969).

Un record personnel pour conclure

Deuxième avant le 800 m avec une marge de 44 points sur Adrianna Sulek et de 107 points sur Noor Vidts (4e provisoire), Annik Kälin n'a rien pu faire face à la Polonaise. Mais elle a résisté aux assauts de la Belge, battant de près de quatre secondes son record personnel sur 800 m pour conquérir le bronze.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Mathias Flückiger suspendu de manière provisoire

Publié

le

Mathias Flückiger a été suspendu de manière provisoire après un test antidopage positif (© KEYSTONE/MAXIME SCHMID)

Vice-champion olympique de cross country l'été dernier à Tokyo, Mathias Flückiger a été contrôlé positif à une substance anabolisante interdite lors des championnats suisses.

Le Bernois de 33 ans est suspendu de manière provisoire.

Swiss Cycling a été informée jeudi par Swiss Sport Integrity que Mathias Flückiger avait été contrôlé positif au zéranol, une substance anabolisante interdite en tout temps. Le contrôle a été effectué le 5 juin lors des Championnats de Suisses à Leysin, où il avait cueilli le titre.

Il s'agit d'une violation potentielle des règles antidopage. Conformément aux statuts de Swiss Olympic en matière de dopage, Mathias Flückiger est suspendu provisoirement avec effet immédiat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Seifert 5e du concours général, la Suisse en finale

Publié

le

SNoe Seifert a terminé 5e du concours général des Européens (© KEYSTONE/AP/Pavel Golovkin)

Noe Seifert a brillé jeudi lors du concours général des Européens de Munich, dont il a pris la 5e place. Il a aussi permis à la Suisse de se qualifier pour la finale de l'épreuve par équipe.

La formation helvétique, composée de Seifert, Andrin Frey, Moreno Kratter, Marco Pfyl et Dominic Tamsel, a pris la 6e place des qualifications. Cette performance d'ensemble est d'autant plus remarquable que la Suisse n'aligne pas tous ses meilleurs gymnastes.

Noe Seifert, qui a cumulé 83,031 points, a échoué à moins d'un point et demi du podium d'un concours général remporté par le Britannique Joe Fraser. L'Argovien de 20 ans a en outre décroché son ticket pour la finale de la barre fixe, terminant 3e des qualifications.

Andrin Frey, qui s'est classé 26e du concours complet, a quant à lui décroché le 8e et dernier ticket disponible pour la finale du saut. Il sera par ailleurs le premier remplaçant à la barre fixe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Swiatek éliminée dès les 8es de finale

Publié

le

Iga Swiatek a été battue dès les 8es de finale à Cincinnati (© KEYSTONE/AP/Chris Young)

Iga Swiatek (WTA 1) est décidément à la peine depuis son sacre à Roland-Garros.

La Polonaise a été éliminée dès les 8es de finale du tournoi WTA 1000 de Cincinnati, dominée 6-3 6-4 par l'Américaine Madison Keys (WTA 24).

À onze jours de l'US Open (29 août-11 septembre), Iga Swiatek, si irrésistible et dominante au printemps comme en témoignent ses 37 victoires d'affilée qui lui ont permis de s'imposer à Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart, Rome et à Paris donc, n'est plus que l'ombre d'elle-même.

Déjà éliminée au même stade par la Brésilienne Beatriz Haddad Maia la semaine passée à Toronto, la Polonaise n'a fait illusion que dos au mur au second set. Menée 5-0, elle a sauvé une balle de match sur son service, avant de recoller à 5-4. Mais Madison Keys a su serrer sa garde pour conclure sur un dernier break.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Kambundji en finale du 200 m avec le 3e temps des demies

Publié

le

Mujinga Kambundji s'est aisément qualifiée pour la finale du 200 m (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Mujinga Kambundji s'est aisément qualifiée pour la finale du 200 m des Européens de Munich, programmée vendredi à 22h22. Elle a signé le 3e temps des demi-finales.

En lice dans la troisième demi-finale, la Bernoise n'a pas eu à forcer son talent pour s'assurer la 1re place de sa série. Elle a pu couper son effort bien avant la ligne, réussissant un chrono de 22''76 pour devancer largement sa dauphine Shana Grebo (23''13).

Sa grande rivale Dina Asher-Smith, qui avait coupé son effort en finale du 100 m, s'est pleinement rassurée. La Britannique, tenante du titre sur le demi-tour de piste, a réussi le meilleur temps de ces demi-finales en 22''53.

Pointet et Reais éliminés

Qualifiée au temps pour les demi-finales grâce aux 23''39 réalisés le matin en séries, Léonie Pointet a logiquement connu l'élimination. La Vaudoise de 21 ans, qui dispute son premier grand championnat dans l'élite, s'est classée 23e en 23''77.

William Reais s'est lui aussi arrêté en demi-finales du 200 m masculin. Le Grison de 23 ans, qui s'était qualifié à la place en réussissant 20''66 en séries, n'a pu faire mieux que 20''82 jeudi soir sur une piste détrempée (18e rang).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Ne confondez pas énergie et nervosité, précipitation et vitesse, sinon vous risquez de vous épuiser vraiment pour rien !!!

Les Sujets à la Une

X