Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Fattebert explique le retour de Wawrinka

Publié

,

le

Pour Yannick Fattebert, Stan Wawrinka est l''un des joueurs les plus puissants du circuit. (©KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Présent dans l'entourage de Stan Wawrinka depuis 2012, Yannick Fattebert s'est confié à Keystone-ATS pendant Roland-Garros, où le Vaudois a atteint le stade des quarts de finale. "Je n'ai jamais douté qu'il puisse revenir à ce niveau", glisse l'entraîneur valaisan, qui passe une vingtaine de semaines par an à ses côtés.

- A-t-on retrouvé le vrai Stan Wawrinka?

"Oui. Son niveau de jeu était très bon depuis un bon moment déjà, depuis l'été dernier. Mais il avait du mal à enchaîner. Là, il a retrouvé sa capacité à jouer son meilleur tennis dans les moments importants. Et à Paris, il a livré de grosses batailles, en jouant de mieux en mieux. C'était une question de temps. Il ne faut pas oublier qu'il a dû recommencer de zéro (réd: après sa double opération au genou gauche subie à l'été 2017). On ne peut pas sauter des étapes."

- Stan a donc à nouveau les moyens de remporter un titre du Grand Chelem?

"Je crois sincèrement qu'il est capable de le refaire. Mais il y a encore des étapes à passer."

- Vous miseriez donc une pièce sur sa présence dans le dernier carré de l'US Open?

"Oui, évidemment. On ne se projette jamais sur un stade de la compétition qu'on espère atteindre, on continue à prendre les parties les unes après les autres. Mais dans deux mois, il aura gagné des matches supplémentaires, et sa confiance aura encore augmenté."

- Aura-t-il déjà un coup à jouer sur gazon?

"D'après moi, il peut également être très fort sur cette surface. Il a d'ailleurs déjà joué deux quarts de finale à Wimbledon (réd: 2014, 2015), et il avait failli se hisser en demi-finale en 2015 (réd: défaite 11-9 au cinquième set face à Richard Gasquet en quart). Mais le problème sur gazon, c'est qu'on n'a pas le temps de se régler. Il ne faut pas être hésitant. C'est avant tout une question de confiance."

- Y a-t-il eu des moments de doute depuis qu'il a renoué avec la compétition en janvier 2018?

"Personnellement, je n'ai jamais douté qu'il puisse revenir à ce niveau. Il y a surtout eu des doutes concernant son genou. Mais quand il a constaté que son genou était guéri, ce doute a fait place à l'espoir de pouvoir à nouveau jouer sans arrière-pensée. Il y a aussi eu des moments de frustration, car c'était dur de ne pas retrouver tout de suite son vrai niveau. Notamment après ses défaites subies à Rotterdam (réd: au 1er tour, face au 259e mondial) et à Marseille (réd: au 2e tour, sur abandon). Il sentait alors qu'il lui manquait des blocs d'entraînement. Mais même quand c’était dur, il a su garder sa ligne de conduite. Il savait qu'il ne pourrait pas retrouver son meilleur niveau en quelques mois. Il ne faut pas oublier qu'il était 263e mondial l'an dernier après Roland-Garros, et qu'il va revenir dans le top 20. Tout est allé incroyablement vite."

- Qu'est-ce qui vous impressionne le plus chez lui?

"Tout d'abord, il est doté d'un physique et d'une puissance extraordinaires. Il est l'un des joueurs les plus puissants du circuit. J'admire aussi sa capacité à prendre une décision et à s'y tenir. Il a une telle discipline, une telle envie, alors qu'il a 34 ans et qu'il a déjà une grande carrière. Vouloir revenir dans le top 100, puis dans le top 50, c'est une chose. Mais avoir envie de tout faire pour se retrouver à nouveau parmi les 20 ou les 10 meilleurs, c'en est une autre. Et cette combativité, on la retrouve sur le terrain. Il y a aussi cette capacité à se remettre sans cesse en question pour continuer à progresser. Il est toujours à l'écoute, comme devrait l'être un junior de 18 ans, et ne se contentera jamais de ses acquis."

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lyon bat le Barça de Crnogorcevic en finale

Publié

le

La joie des Lyonnaises, qui ont battu le Barça en finale de la Ligue des champions (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Le FC Barcelone de l'internationale suisse Ana-Maria Crnogorcevic n'est pas parvenu à conquérir une deuxième Ligue des champions de suite.

Les Catalanes se sont inclinées 3-1 face à Lyon samedi en finale à Turin.

Titrées cinq fois consécutivement de 2016 à 2020 mais sorties dès les quarts de finale la saison dernière, les Lyonnaises remportent ce trophée pour la huitième fois. L'équipe du président Jean-Michel Aulas a forcé la décision en première mi-temps déjà, menant 3-0 à la 33e grâce notamment à un but de sa star Ada Hegerberg.

Barcelone, qui avait dominé Chelsea 4-0 l'an dernier en finale pour cueillir sa première Ligue des champions dames, a recollé à 3-1 à la 41e sur une réussite de son Ballon d'Or Alexia Putellas. L'entrée en jeu d'Ana-Maria Crnogorcevic à la 59e n'a toutefois pas permis au Barça d'inverser la tendance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Woods sombre dans les abysses

Publié

le

Tiger Woods a craqué samedi à Tulsa (© KEYSTONE/AP/Eric Gay)

Tiger Woods, traînant péniblement sa jambe endolorie, a vécu une de ses pires journées dans un Majeur samedi.

L'ex-no 1 mondial a rendu une carte de 79, soit neuf coups au-dessus du par, pour dévisser provisoirement en avant-dernière position du Championnat PGA.

L'homme aux 15 titres du Grand Chelem était déjà à la peine ces deux derniers jours, durant lesquels sa jambe droite, passée près de l'amputation il y a quinze mois après son accident de voiture, a semblé le faire souffrir plus encore qu'il y a cinq semaines pour son saisissant "comeback" sur les greens du Masters d'Augusta.

Dos au mur au terme du premier tour avec une carte de 74, soit quatre au-dessus du par, le Tigre s'est battu vendredi pour rester dans le cut, justement fixé à +4. Son score encourageant de 69, l'a fait rester dans le tournoi au 53e rang (+3). Mais il a lâché prise samedi.

Pour commencer, sa balle a fait "plouf" dans l'eau à deux reprises aux 2e et 6e trous, avec bogey et triple bogey au bout. Après un autre bogey au no 7, il en a concédé cinq autres consécutifs entre les no 9 et 13. Une première de sa part dans un tournoi majeur.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le PSG et Mbappé ont trouvé un accord

Publié

le

Le président Nasser Al-Khelaifi et Kylian Mbappé: heureux (© KEYSTONE/AP/Michel Spingler)

Tout ça pour ça: après avoir longtemps semblé sur le départ, Kylian Mbappé a effectué une volte-face spectaculaire. L'attaquant français a prolongé son contrat avec le Paris Saint-Germain.

La fête au Paris SG ! Malgré les avances du Real Madrid, Kylian Mbappé a décidé de prolonger jusqu'en 2025 son aventure avec le club de la capitale qui, plus que jamais, rêve de remporter sa première Ligue des champions avec l'attaquant supersonique.

"J'ai une bonne nouvelle." A quelques minutes du coup d'envoi du match contre Metz, le dernier de la saison, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi n'a eu besoin que de quelques mots pour enflammer le Parc des Princes.

L'information avait fuité dans l'après-midi dans la presse, mais personne ne s'attendait à cette mise en scène, le dirigeant qatarien posant fièrement aux côtés du joueur vedette sur une estrade sur la pelouse. "NAK" a officialisé l'engagement pour trois saisons supplémentaires de l'international français, dont le nom était repris par tout le stade.

Très content

"Je suis très content de rester en France, à Paris, dans ma ville. J'espère que je vais continuer à faire ce que j'aime le plus faire, jouer au foot et gagner des trophées", a réagi Mbappé au micro, dans une ambiance de folie. La courte cérémonie de trois minutes a donné le coup d'envoi d'une soirée que le club veut festive, avec la célébration de l'historique dixième titre de champion.

Le prodige de Bondy (23 ans) a fait le choix de la fidélité à un club qui l'a recruté en 2017, alors qu'il "n'était encore personne", comme il l'a déclaré en mai 2021.

"Insulte au football"

Aujourd'hui candidat au Ballon d'Or, après une nouvelle saison exceptionnelle, le champion du monde 2018 a aussi dû obtenir les garanties sportives qu'il exigeait pour rester, lui qui réclamait d'être "au centre du projet". Sa décision lance un nouvel été de grandes manoeuvres au PSG qui a promis de se restructurer pour éviter de revivre l'embarrassante élimination dès les 8es de finale de Ligue des champions face au Real en mars dernier (0-1, 3-1).

Grande victoire

Ce coup de théâtre sonne comme une grande victoire pour l'état-major du PSG et son propriétaire depuis 2011, le fonds qatarien QSI, qui reste en position de force à six mois du Mondial organisé dans l'Etat gazier, où Mbappé et les Bleus iront défendre leur titre. C'est désormais un peu plus le PSG de Mbappé, futur plus gros salaire du club selon la presse, que celui de Lionel Messi ou de Neymar.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Tour d'Italie: Yates gagne la 14e étape, Carapaz en rose

Publié

le

L'arrivée victorieuse de Simon Yates à Turin (© KEYSTONE/AP/Gian Mattia D'Alberto)

L'Anglais Simon Yates (BikeExchange) a enlevé en solitaire la 14e étape du Giro à Turin. Le maillot rose passe sur les épaules de l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos).

Sous la chaleur, cette courte étape de 147 km a provoqué des écarts conséquents. Yates, déjà vainqueur de 2e étape contre-la-montre en Hongrie, a remporté son sixième succès d'étape dans le Giro. Le Britannique âgé de 29 ans a perdu pied au classement dimanche dernier dans le Blockhaus. Le vainqueur de la Vuelta 2018 s'est donc désormais concentré sur les victoires d'étapes.

Sur la ligne, Yates a battu d'une quinzaine de secondes un trio composé de l'Australien Jai Hindley (2e), Carapaz (3e) et du vétéran italien Vincenzo Nibali (37 ans). L'Espagnol Juan Pedro Lopez, en tête du classement depuis la 4e étape à l'Etna, a perdu plus de quatre minutes.

Attaque de Carapaz

Lopez a lâché prise dans l'avant-dernière montée, sur une attaque de Carapaz portée à 28 kilomètres de l'arrivée. L'Equatorien a plafonné ensuite et a été rejoint dans la dernière ascension par Hindley et Nibali, puis par Yates.

La course a commencé à prendre tournure dans la première des deux ascensions de Superga, la colline qui surplombe Turin, à près de 80 kilomètres de l'arrivée. Sous l'impulsion de l'équipe Bora (Kelderman surtout), les coureurs du classement général ont pris les devants à l'exception du Portugais Joao Almeida, qui a fini par rentrer, du Français Guillaume Martin et de l'Espagnol Alejandro Valverde.

Au classement général provisoire, Carapaz précède désormais Hindley de 7 secondes et Almeida de 30 secondes. L'Espagnol Mikel Landa occupe la quatrième place, à 59 secondes.

Arrivée en altitude dimanche

Carapaz, qui est âgé de 28 ans, a gagné le Giro 2019 alors qu'il courait pour l'équipe Movistar. Il est monté l'an passé sur le podium du Tour de France (3e) avant de conquérir le titre olympique aux JO de Tokyo.

Dimanche, la 15e étape arrive en altitude (1611 m) dans le val d'Aoste. Le parcours de 177 kilomètres comporte deux ascensions de première catégorie avant la montée finale, classée en deuxième catégorie, jusqu'à Cogne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Formule 1: Charles Leclerc en pole position au GP d'Espagne

Publié

le

Charles Leclerc: quatrième pole de la saison (© KEYSTONE/AP/Joan Monfort)

Charles Leclerc (Ferrari) partira en pole position dimanche lors du GP d'Espagne à Barcelone. Le Monégasque, leader du championnat, aura Max Verstappen (Red Bull) à ses côtés.

Leclerc a signé sa quatrième pole en six courses cette année. Il a cependant eu chaud, car il a effectué un tête-à-queue lors de sa première tentative en Q3. Sous la pression, il a par contre signé un chrono remarquable de 1'18''750 lors de son deuxième run.

Verstappen a été battu de 0''323. Mais le champion du monde néerlandais n'a pas pu aller au bout de sa deuxième tentative en raison d'une perte de puissance.

La deuxième ligne sera partagée par Carlos Sainz (Ferrari) et George Russell (Mercedes). Sergio Perez (Red Bull) et Lewis Hamilton (Mercedes) seront en troisième ligne. Valtteri Bottas a signé le 7e temps au volant de l'Alfa Romeo-Ferrari, son coéquipier chinois étant 15e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Plein de vitalité, vous attaquerez cette journée avec une énergie sans borne. Tant mieux, les tâches domestiques ne vous manqueront pas !

Les Sujets à la Une

X