Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Fattebert explique le retour de Wawrinka

Publié

,

le

Pour Yannick Fattebert, Stan Wawrinka est l''un des joueurs les plus puissants du circuit. (©KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Présent dans l'entourage de Stan Wawrinka depuis 2012, Yannick Fattebert s'est confié à Keystone-ATS pendant Roland-Garros, où le Vaudois a atteint le stade des quarts de finale. "Je n'ai jamais douté qu'il puisse revenir à ce niveau", glisse l'entraîneur valaisan, qui passe une vingtaine de semaines par an à ses côtés.

- A-t-on retrouvé le vrai Stan Wawrinka?

"Oui. Son niveau de jeu était très bon depuis un bon moment déjà, depuis l'été dernier. Mais il avait du mal à enchaîner. Là, il a retrouvé sa capacité à jouer son meilleur tennis dans les moments importants. Et à Paris, il a livré de grosses batailles, en jouant de mieux en mieux. C'était une question de temps. Il ne faut pas oublier qu'il a dû recommencer de zéro (réd: après sa double opération au genou gauche subie à l'été 2017). On ne peut pas sauter des étapes."

- Stan a donc à nouveau les moyens de remporter un titre du Grand Chelem?

"Je crois sincèrement qu'il est capable de le refaire. Mais il y a encore des étapes à passer."

- Vous miseriez donc une pièce sur sa présence dans le dernier carré de l'US Open?

"Oui, évidemment. On ne se projette jamais sur un stade de la compétition qu'on espère atteindre, on continue à prendre les parties les unes après les autres. Mais dans deux mois, il aura gagné des matches supplémentaires, et sa confiance aura encore augmenté."

- Aura-t-il déjà un coup à jouer sur gazon?

"D'après moi, il peut également être très fort sur cette surface. Il a d'ailleurs déjà joué deux quarts de finale à Wimbledon (réd: 2014, 2015), et il avait failli se hisser en demi-finale en 2015 (réd: défaite 11-9 au cinquième set face à Richard Gasquet en quart). Mais le problème sur gazon, c'est qu'on n'a pas le temps de se régler. Il ne faut pas être hésitant. C'est avant tout une question de confiance."

- Y a-t-il eu des moments de doute depuis qu'il a renoué avec la compétition en janvier 2018?

"Personnellement, je n'ai jamais douté qu'il puisse revenir à ce niveau. Il y a surtout eu des doutes concernant son genou. Mais quand il a constaté que son genou était guéri, ce doute a fait place à l'espoir de pouvoir à nouveau jouer sans arrière-pensée. Il y a aussi eu des moments de frustration, car c'était dur de ne pas retrouver tout de suite son vrai niveau. Notamment après ses défaites subies à Rotterdam (réd: au 1er tour, face au 259e mondial) et à Marseille (réd: au 2e tour, sur abandon). Il sentait alors qu'il lui manquait des blocs d'entraînement. Mais même quand c’était dur, il a su garder sa ligne de conduite. Il savait qu'il ne pourrait pas retrouver son meilleur niveau en quelques mois. Il ne faut pas oublier qu'il était 263e mondial l'an dernier après Roland-Garros, et qu'il va revenir dans le top 20. Tout est allé incroyablement vite."

- Qu'est-ce qui vous impressionne le plus chez lui?

"Tout d'abord, il est doté d'un physique et d'une puissance extraordinaires. Il est l'un des joueurs les plus puissants du circuit. J'admire aussi sa capacité à prendre une décision et à s'y tenir. Il a une telle discipline, une telle envie, alors qu'il a 34 ans et qu'il a déjà une grande carrière. Vouloir revenir dans le top 100, puis dans le top 50, c'est une chose. Mais avoir envie de tout faire pour se retrouver à nouveau parmi les 20 ou les 10 meilleurs, c'en est une autre. Et cette combativité, on la retrouve sur le terrain. Il y a aussi cette capacité à se remettre sans cesse en question pour continuer à progresser. Il est toujours à l'écoute, comme devrait l'être un junior de 18 ans, et ne se contentera jamais de ses acquis."

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

La Suisse ira défier l'Allemagne en février prochain

Publié

le

Alexander Zverev pourrait se dresser sur la route de la Suisse en Coupe Davis en février prochain (© KEYSTONE/DPA Deutsche Presse-Agentur GmbH/MICHAEL SCHWARTZ)

La tâche de l'équipe de Suisse de Coupe Davis pourrait s'avérer délicate dans les qualifications de l'édition 2023.

La sélection de Severin Lüthi ira défier l'Allemagne d'Alexander Zverev (ATP 12) sur ses terres les 3/4 février 2023, à Trèves.

Au repos forcé depuis sa grave blessure à une cheville subie en demi-finale à Roland-Garros ce printemps, Alexander Zverev devrait être en mesure de défendre les couleurs de son pays dans ces qualifications. Le vainqueur de ce duel - le premier depuis 1996 entre les deux pays - accédera à la phase de groupes.

Battue en quart de finale de l'édition 2022 cette semaine à Malaga, l'Allemagne compte deux autres joueurs parmi les 100 meilleurs mondiaux, Oscar Otte (ATP 65) et Daniel Altmaier (ATP 77). Son capitaine Michael Kohlmann peut aussi aligner une redoutable paire de double, Kevin Krawietz/Tim Pütz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Hischier et les Devils à la fête face aux Capitals

Publié

le

Nico Hischier (13, à gauche) a ouvert la marque en supériorité numérique face aux Capitals (© KEYSTONE/AP/Adam Hunger)

Les Devils ont repris leur marche en avant ce week-end en NHL, après avoir vu leur série-record de 13 succès prendre fin mercredi.

Victorieuse 3-1 à Buffalo, la franchise de Newark a dominé Washington 5-1 samedi à domicile.

En bon capitaine, Nico Hischier a montré la voie à suivre en ouvrant la marque à la 10e minute, signant son 10e but de la saison au cours d'une période de supériorité numérique. Il affiche désormais 24 points à son compteur 2022/23, en 21 parties disputées. Les Devils (18 succès-4 défaites) ont d'ailleurs gagné les 16 matches dans lesquels le centre valaisan a réussi au moins un point.

Jonas Siegenthaler a quant à lui été crédité d’un assist - son 6e dans ce championnat - sur le 5-1 inscrit par Fabian Zetterlund à la 55e. Le Zurichois a une nouvelle fois brillé sur le plan défensif en bloquant 4 tirs adverses. Les Devils ont d'ailleurs bloqué 26 tirs des Capitals d’Alex Ovechkin.

Aligné vendredi face aux Sabres, l'espoir bernois Akira Schmid (22 ans) est pour sa part resté sur le banc. Le gardien titulaire Vitek Vanecek a parfaitement livré la marchandise en effectuant 38 arrêts. Le Tchèque a été désigné deuxième étoile de cette rencontre derrière Jack Hughes, auteur de son premier triplé en NHL.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg dompte Lausanne, Genève se reprend

Publié

le

Christoph Bertschy et Nathan Marchon ont le sourire à Malley (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Fribourg-Gottéron a signé le week-end parfait en prenant la mesure de Lausanne 4-3 à Malley. Les Dragons ont pu compter sur des buts de leurs étrangers Desharnais et Rask.

Pour son troisième match de la semaine, Christian Dubé avait décidé de reposer son gardien Connor Hughes et de titulariser le jeune Jeffrey Meier, 24 ans. Un choix payant car le portier prêté par Zurich a signé plusieurs parades importantes, notamment en remportant un face à face contre le Lausannois Cody Almond.

Si le gardien de Gottéron a assuré, c'est également le cas de Mottet, Desharnais, Rask et de De la Rose. Les quatre hommes ont fait trembler les filets vaudois pour permettre à Fribourg de signer une quatrième victoire de suite.

Du côté du LHC, les efforts consentis la veille contre Ajoie ont pesé dans la balance. Malgré des buts de Panik, Kovacs et Sekac, la troupe de Geoff Ward n'arrive pas à lancer une série de succès.

Genève-Servette s'est fait peur

Battu vendredi pour la deuxième fois seulement dans le temps réglementaire cette saison, le leader Genève voulait profiter de son déplacement à Kloten pour se relancer. Mission accomplie avec un succès 3-1, mais rien n'a été simple pour les Grenat.

Les Aigles ont déjà perdu leur topscorer Valtteri Filppula, expulsé pour un coup de crosse après 12 minutes de jeu. La troupe de Jan Cadieux a ensuite dû attendre la 26e et une réussite de Daniel Winnik pour prendre l'avantage.

Preuve que rien n'a été facile pour lui, le GSHC a été cueilli à froid par les Aviateurs après moins de deux minutes dans l'ultime période. Loin de s'affoler, les Aigles ont fait la différence par l'homme en forme du moment Vincent Praplan (52e) pour effacer la défaite de la veille. Jooris a finalement inscrit le 3-1 en fin de match.

Ajoie continue de tomber

Les soirs se suivent et se ressemblent pour le HC Ajoie. Dans une Tissot Arena à guichets fermés, les Jurassiens ont subi la loi de Bienne 4-0 et concèdent une huitième défaite de suite.

Comme la veille face à Ambri, les Seelandais ont pu compter sur des réussites de Jesper Olofsonn et Damien Brunner pour prendre le large. C'est ensuite Jere Sallinen (38e) et Fabio Hofer (50e), en power-play, qui ont donné au score des allures de correction.

Puissance offensive reconnue en Suisse, le HCB s'est découvert également une certaine solidité défensive depuis peu. La troupe d'Antti Törmänen n'a plus encaissé de buts depuis 135'35.

Rapperswil-Jona Lakers s'est incliné contre le champion en titre Zoug 2-1 tandis que les Zurich Lions ont facilement imposé leur loi à Ambri-Piotta 4-2. Enfin, Davos s'est défait de Berne 3-2 après les tirs au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Lara Gut-Behrami signe sa 35e victoire en Coupe du monde

Publié

le

Lara Gut-Behrami a remporté le géant de Killington (© KEYSTONE/AP/Robert F. Bukaty)

Lara Gut-Behrami a remporté le géant de Killington. La Tessinoise, qui signe sa 35e victoire en Coupe du monde, a devancé Marta Bassino de 0''07 et Sara Hector de 0''20.

On a l'habitude de dire que quand son ski de géant va, tout va. Eh bien Lara Gut-Behrami a posé les bases pour sa saison 2022/23. Parfaitement posée sur ses lattes, la Tessinoise a dompté une piste qui ne lui a jamais vraiment convenu par le passé.

Dans un Vermont balayé par le vent, la skieuse de Comano a su tirer son épingle du jeu et éviter de retomber dans ses travers habituels. Au lieu d'abuser du drift, elle a su l'utiliser avec intelligence, notamment sur le bas de la piste et sa pente à 67%.

Ce cinquième succès en géant est tout de même inattendu pour la championne du monde. Parce que Sara Hector possédait 0''43 de bonus au terme de son premier passage. Seulement lors de la deuxième manche, la championne olympique suédoise a cédé du terrain tout au long du parcours.

Le résultat d'ensemble des Suissesses n'est pas si mauvais avec cinq autres filles dans les points. Wendy Holdener ne s'en sort pas si mal que ça avec sa 16e place. Résultat encourageant aussi pour Andrea Ellenberger, finalement 19e.

Il y a en revanche encore du travail à faire pour Michelle Gisin. L'Obwaldienne doit s'adapter à son nouveau matériel. Seulement 17e de la première manche, la double championne olympique du combiné n'a pu améliorer son rang. Bien au contraire. Elle a échoué à la 25e place.

A égalité avec son illustre compatriote, Simone Wild a de quoi être frustrée. La Zurichoise aurait pu remonter quelque peu au classement sans une immense faute sur le bas du tracé. Sans vitesse, Wild a fini 28e. Trentième du premier run et qualifiée par les poils, Camille Rast a grappillé quelques rangs pour finalement se classer 21e.

A noter les premiers points (17e) pour l'Albanaise Lara Colturi, âgée d'à peine 16 ans (elle les a fêtés le 15 novembre). La fille de la championne olympique de Super-G à Salt Lake City en 2002 Daniela Ceccarelli est d'ailleurs la plus jeune skieuse à inscrire des points en Coupe du monde.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Hector domine, Lara Gut-Behrami dans le coup

Publié

le

Lara Gut-Behrami 3e après la première manche du géant de Killington (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Lara Gut-Behrami semble bien sur ses skis à l'occasion de la première manche du géant de Killington. La Tessinoise pointe au 3e rang à 0''43 de Sara Hector.

Dans le Vermont sur une piste qui ne lui a jamais vraiment convenu, "LGB" a donné l'impression d'être à l'heure. Peu de drift, de la vitesse, un bon mur, la skieuse de Comano s'est bien comportée. Et si l'on met de côté la championne olympique Sara Hector, la Tessinoise est au contact de la 2e, Ragnhild Mowinckel (à 0''38). Juste derrière Lara Gut-Behrami, on retrouve Petra Vlhova à 0''03.

Les autres Suissesses n'ont pas trouvé les meilleurs réglages. Si Wendy Holdener ne s'en sort pas si mal que ça avec sa 15e place à 1''67, on attendait mieux de Michelle Gisin, seulement 17e à 1''76, à égalité avec Simone Wild.

Il y aura cependant six Suissesses au départ lors de la deuxième manche à 19h. Andrea Ellenberger s'est classé 24e à 2''29, tandis que Camille Rast a eu très chaud avec son 30e rang à 2''64. C'est d'ailleurs la Valaisanne qui ouvrira les feux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X