Rejoignez-nous

Sport

Triathlon : sixième titre européen pour Nicola Spirig

Publié

,

le

Nicola Spirig est bel et bien l’une des plus grandes triathlètes de l’Histoire. La Zurichoise de 36 ans a signé un superbe exploit pour s’adjuger son 6e titre européen à Glasgow.

Revenue en boulet de canon sur son vélo alors qu’elle comptait plus de quarante secondes de retard, la championne olympique de Londres en 2012 n’a laissé aucune chance à ses rivales à la course, à commencer par la tenante du titre Jessica Learmonth. La 3e place est allée à la Française Cassandre Beaugrand.

Et pourtant la Zurichoise, maman de deux jeunes enfants, n’a pas réalisé un excellent parcours en natation. Mais elle se connaît et son expérience lui a permis de ne pas paniquer. Sortie de l’eau avec 46 secondes de retard sur Learmonth et Beaugrand, Spirig a emmené un petit peloton sur son porte-bagages. Mais la citoyenne de Bülach va vite se retrouver seule en raison d’une chute derrière elle qui va mettre cinq filles à terre.

Très à l’aise sur son vélo, elle a opéré la jonction avec les deux femmes devant elle avant de porter une attaque qui va être fatale à la toute jeune Tricolore. Et après une transition vélo/course à pied impeccable, la fusée Spirig a pu distancer inexorablement sa rivale britannique.

« J’ai ressenti des petites crampes, mais je me sentais bien, a déclaré la patronne du triathlon européen au micro de la RTS. Je ressens pas mal d’émotion en ce moment. Même si c’est la sixième médaille d’or aux Championnats d’Europe, elle demeure spéciale. Je pense à tout le travail de mon équipe, en particulier mon mari Reto (réd: Hug, un ancien triathlète). Je pense aussi à mes enfants. Sans leur soutien, je n’aurais pas pu le faire. »

 

(KEYSTONE-ATS / TI-PRESS / PHOTO : SAMUEL GOLAY)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tennis : l’Open d’Australie est terminé pour Stan Wawrinka

Publié

le

Milos Raonic (à gauche) trop fort une fois encore pour Stan Wawrinka (©KEYSTONE/AP/AARON FAVILA)

Comme l’an dernier, Stan Wawrinka n’a pas passé le cap du 2e tour de l’Open d’Australie. Le Vaudois s’est incliné 6-7 (4/7) 7-6 (8/6) 7-6 (13/11) 7-6 (7/5) devant Milos Raonic après 4h01′ de match.

Bien malheureux à la roulette du tie-break face à la tête de série no 16 du tableau, Stan Wawrinka peut nourrir d’immenses regrets. Il a, en effet, bénéficié de trois balles de set dans le tie-break de la troisième manche pour reprendre les commandes de la rencontre. Et au quatrième set, il a mené 5-2 avant de perdre son engagement à l’instant où il servait pour revenir à deux manches partout.

Stan Wawrinka concède sa troisième défaite de rang dans un tournoi du Grand Chelem face au Canadien. Battu à Melbourne déjà en 2016 et en septembre dernier à l’US Open, le Vaudois s’incline après avoir ravi à deux reprises le service de son adversaire. Deux breaks pour pas grand chose finalement, le premier pour recoller au score au deuxième set et le second pour mener 4-2 dans cette quatrième manche qui n’aurait jamais dû lui échapper.

Avec ses 39 aces et 68 % de réussite sur ses premières balles, Milos Raonic s’est montré extrêmement percutant au service pour ne laisser que de trop rares ouvertures à son adversaire. Et au final, ce match s’est joué sur deux ou trois coups, comme ce retour de Raonic qui a pris la ligne à 11/11 au tie-break du troisième set et ce coup droit trop long du Vaudois sur la balle de match.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Timea Bacsinszky passe un deuxième tour à Melbourne

Publié

le

Timea Bacsinszky: un deuxième tour très solide à Melbourne. (©KEYSTONE/EPA/MAST IRHAM)

L’aventure continue pour Timea Bacsinszky (WTA 145). Deux jours après son succès sur la no 10 mondiale Daria Kasatkina, la Vaudoise n’a pas failli.

Elle s’est imposée 6-2 7-5 devant une autre joueuse russe, Natalia Vikhlyantseva (WTA 134) qui était issue des qualifications. Sa prochaine adversaire samedi sera la gagnante de la rencontre entre Garbine Muguruza (no 18) et la Britannique Johanna Konta (WTA 38), entraînée depuis peu par son ancien coach Dimitri Zavialoff.

Face à Natalia Vikhlyantseva, Timea Bacsinszky n’a pas laissé passer sa chance. Elle a parfaitement maîtrisé la première manche avant de serrer sa garde dans la seconde. Elle a, ainsi, signé le break à 5-5 avant que la partie ne soit intrerrompue près d’une heure par une averse. De retour sur le court, elle gagnait blanc son dernier jeu de service pour conclure après 1h35′ de match.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Tennis : troisième tour pour Federer en Australie

Publié

le

Roger Federer s'est imposé en trois sets devant Daniel Evans. (©KEYSTONE/AP/MARK SCHIEFELBEIN)

Roger Federer sera bien vendredi au rendez-vous des seizièmes de finale de l’Open d’Australie. Le Bâlois s’est imposé 7-6 (7/5) 7-6 (7/3) 6-3 devant Daniel Evans (ATP 190).

Victorieux du qualifié britannique après 2h35′ de match, le Bâlois a ainsi cueilli une deuxième victoire en trois sets dans ce tournoi dont il est le double tenant du titre. Dans le vent de la Rod Laver Arena, Roger Federer a toutefois connu une alerte dans le jeu décisif de la première manche. Daniel Evans a, en effet, mené 5/4 avec deux services à suivre. Jusque-là remarquable, le joueur de Birmingham s’est crispé alors qu’il avait pour la première – et dernière – fois du match l’avantage.

Roger Federer devait concéder son premier break du tournoi à 5-4 en sa faveur au deuxième set. Il effaçait cette « bourde » à la faveur d’un second tie-break négocié cette fois à la perfection pour prendre définitivement le large dans cette rencontre qui a offert plusieurs échanges de haute facture. Son prochain adversaire sera l’Américain Taylor Fritz (ATP 50) qui est sorti victorieux d’un long combat Gäel Monfils (no 30).

« Je l’ai joué et battu en 2016 sur gazon à Stuttgart, se souvient Roger Federer. Mais le match de vendredi sera bien différent. Taylor Fritz est un jeune joueur de 21 ans et je suis sûr qu’il va monter très vite au classement. Ce match n’aura aussi rien à voir avec celui contre Daniel Evans, lequel avec son slice est un peu de la « vieille école ». J’aborde ce seizième de finale en confiance. Oui, on peut dire que tous les feux sont au vert en ce qui me concerne. »

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : succès capital des Lions

Publié

le

Après deux revers de rang, Lausanne se devait de réagir mardi soir, devant ses fans. Mission accomplie pour les hommes de Ville Peltonen.

Une victoire presque cruciale pour le LHC. Le club lémanique a sereinement écarté Langnau sur le score de 4-0. À Malley 2.0.

Les situations spéciales ont fait la différence puisque les Vaudois ont trouvé la faille à deux reprises en power-play et une fois en infériorité numérique. Ecoutez l’attaquant de Lausanne Joël Vermin :

Joël Vermin
Attaquant du LHC
Joël Vermin Attaquant du LHC

Grâce à cette victoire, Lausanne occupe désormais le troisième rang de National League. Une place néanmoins trompeuse puisque le LHC a disputé trois matchs de plus que ses deux poursuivants Bienne et justement Langnau.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : une « perf » pour Timea Bacsinszky à Melbourne

Publié

le

Timea Bacsinszky: douze jeux de suite pour Timea Bacsinszky. (©KEYSTONE/AP/ANDY BROWNBILL)

Timea Bacsinszky (WTA 145) a déjoué les pronostics au premier tour de l’Open d’Australie. La Vaudoise s’est imposée 6-3 6-0 devant la tête de série no 10 du tournoi Daria Kasatkina.

Timea Bacsinszky a été menée 3-0 devant la Russe avant de gagner les douze derniers jeux de la partie. Sa prochaine adversaire sera la gagnante de la rencontre qui oppose l’Américaine Varvava Lepchenko (WRA 140) à la Russe Natalia Vikhlyantseva (WTA 134), deux joueuses issues des qualifications.

Moins d’une heure a suffi à Timea Bacsinszky pour signer sa plus belle victoire de l’année. Face à une adversaire qui nage il est vrai en plein doute depuis quelques semaines, la Vaudoise a parfaitement su varier le jeu après son entame laborieuse. Son grand mérite fut de ne pas se désunir après avoir perdu les trois premiers jeux de la partie. La suite ne fut qu’un monologue avec une Daria Kasatkina de plus en plus pathétique.

« Cette victoire est une très grande victoire ! » Même si elle reconnaît à demi-mot que Daria Kasatkina l’a bien aidée, Timea Bacsinszky ne cache pas son bonheur à Melbourne.

Victorieuse 6-3 6-0 de la joueuse de Togliatti, la Vaudoise a signé mardi son premier succès sur une membre du top ten depuis mai 2017 où elle avait battu Garbine Muguruza à Madrid. Une Garbine Muguruza qu’elle pourrait retrouver d’ailleurs samedi à Melbourne Park en seizième de finale. A moins que le coquin de sort ne lui offre une rencontre contre la Britannique Johanna Konta qui est désormais entraînée par son ancien coach Dimitri Zavialoff.

Ce premier tour enlevé face à la tête de série no 10 ouvre dans un premier temps joliment le tableau de Timea Bacsinszky. Ainsi jeudi, elle affrontera avec Natalia Vikhlyantseva (WTA 134) une autre joueuse russe née au bord de la Volga, à Volgograd en l’occurrence, mais bien moins dangereuse – en tout cas sur le papier – que Daria Kasatkina.

Si l’honnêteté commande de préciser que Timea Bacsinszky n’aurait pas été la seule joueuse à battre Daria Kasatkina mardi à Melbourne tant la Russe semble aujourd’hui désemparée, il serait bien absurde de ne pas bien mesurer la portée de cette victoire. Elle récompense une joueuse qui est en passe de réussir un retour au premier après une blessure à la main qui fut très longue à guérir. Incapable de gagner un seul match sur le Circuit pendant quatorze mois, Timea Bacsinszky avoue qu’elle fut à deux doigts de jeter l’éponge en septembre dernier au soir de sa défaite face à la Valaisanne Ylena In-Albon au tournoi ITF de Montreux. « Je ne remercierai jamais assez les gens qui ont cru en moi », insiste-t-elle.

« J’ai toujours eu ce rêve en moi de revenir, poursuit-elle. Il m’a toujours habité. C’est pourquoi je ressens aujourd’hui une immense fierté après cette victoire. » Une victoire acquise à l’issue d’une partie au scénario déroutant. La Vaudois a commencé, en effet, à perdre les trois premiers jeux de la partie avant d’en aligner douze de suite pour conclure en moins d’une heure. « A 3-0 pour Kasatkina, je n’étais pas inquiète, souligne-t-elle. Je savais qu’elle allait se crisper. » Mais à ce point ?

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Obligation de revoir votre copie question finances... Vos besoins sont de plus en plus importants et vos revenus insuffisants…

Publicité

Les Sujets à la Une

X