Rejoignez-nous

Sport

Il faut changer la culture dans le sport d'élite, dit Viola Amherd

Publié

,

le

Les athlètes suisses seront mieux protégés à l'avenir (image d'illustration). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Il faut un changement de culture dans le sport d'élite suisse, a lancé la ministre des sports Viola Amherd. Après les révélations sur des abus au centre d'entraînement de Macolin, la Confédération a présenté une batterie de mesures pour éviter toute récidive.

Les sportifs, en particulier les mineurs, ne disposent pas d'une protection suffisante, selon les résultats d'une enquête, menée par un cabinet d'avocats zurichois. Des violences psychiques ou physiques et des négligences surviennent lors des entraînements et des compétitions.

Les athlètes sont poussés à la performance, y compris lorsqu'ils sont blessés. Ils n'osent souvent pas dénoncer les incidents. S'ils le font, la situation n'évolue pas forcément en leur faveur, pointent les enquêteurs, mandatés par la Confédération pour faire la lumière sur d'éventuels abus au centre national d'entraînement de Macolin révélés dans les médias en 2020.

Manques systémiques?

S'agit-il de cas individuels, isolés, ou de manquements systémiques? La question était centrale, et Viola Amherd envisage une combinaison des deux. "Ces incidents ne doivent pas être tolérés et ne doivent pas se reproduire", a assuré la conseillère fédérale devant les médias mardi à Berne.

Certes, la discipline et l'effort resteront des valeurs centrales pour le haut niveau. Mais la dignité des athlètes doit primer. "Le sport d'élite, oui, mais pas à n'importe quel prix", a illustré Mme Amherd.

Surveillance par Berne

La collaboration entre la Confédération, les cantons et le sport de droit privé, représenté par Swiss Olympic, se poursuivra. Mais il faut maintenant renforcer la fonction de surveillance de la Confédération, a poursuivi Mme Amherd.

Tout manquement devra à l'avenir être sanctionné. Actuellement, les fédérations sportives peuvent déjà voir leurs subventions réduites ou supprimées, si elles ne respectent par la Charte d'éthique du sport. Un tel cadre est toutefois peu contraignant dans la pratique, reconnaît le gouvernement.

Une révision de la législation sur l'encouragement du sport doit donc être élaborée. Elle fixera les exigences minimales que les fédérations doivent respecter. Les comportements prohibés devront eux être clairement indiqués dans les statuts de Swiss Olympic. Une consultation sera organisée et les nouvelles dispositions devraient entrer en vigueur début 2023.

Contrôles revus

L'Office fédéral du sport (OFSPO) veillera au respect des directives d'éthique grâce à un nouveau système de rapport et de contrôle. Swiss Olympic en fera de même avec les fédérations sportives. Actuellement, les fédérations font un rapport à Swiss Olympic, qui en fait un à l'OFPSO.

Berne n'aura par ailleurs plus de représentant au sein du conseil exécutif de Swiss Olympic dès la fin de 2022. Il s'agit ainsi de prévenir tout conflit d'intérêts.

Service de signalement indépendant

Et surtout, tous les athlètes auront désormais accès à un nouveau service de signalement indépendant. "Ce service sera simple d'accès et anonyme", a détaillé la ministre des sports.

Les manquements seront sanctionnés par la nouvelle fondation Swiss Sport Integrity (SSI), qui verra le jour le 1er janvier 2022. La SSI remplacera le système décentralisé de signalement des abus qui existe aujourd'hui. Elle mènera ses enquêtes de manière indépendante.

Parents aussi

Le bien-être de l'enfant doit désormais occuper une place centrale dans l'encouragement de la relève, a encore dit Mme Amherd. Les entraîneurs doivent être formés et les stratégies revues en conséquence. Un système de prévention, visant à garantir la sécurité et la santé dans le sport, doit encore être élaboré. Tout comme des sondages anonymes périodiques.

Les parents et autres représentants légaux, qui sont particulièrement importants dans le développement des jeunes athlètes, doivent également être plus impliqués. Ils se verront proposer une "boîte à outils" d'ici fin 2022, afin d'accompagner au mieux leurs enfants dans une carrière sportive.

La ministre des sports a encore assuré que la Confédération voulait éviter toute surcharge administrative. La protection des athlètes doit être efficace. Il ne faut donc pas créer trop de nouvelles règles.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne peut assurer son maintien

Publié

le

Pafundi et le LS peuvent sauver leur peau dès samedi (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Relegation Group de la Super League a livré un premier verdict avec la chute de Stade Lausanne-Ouchy, qui retrouvera la Challenge League. Le nom du barragiste pourrait être connu samedi.

Avant-dernier du classement après 36 rondes, Grasshopper accuse en effet quatre longueurs de retard sur Lausanne-Sport - et six sur Yverdon - à deux journées de la fin. Les Sauterelles accueillent samedi à 18h Bâle, alors que le LS affrontera le SLO à la Pontaise dans le même temps.

Lausanne reste sur quatre matches sans victoire (trois défaites, un nul), alors que Grasshopper est invaincu depuis trois rencontres (deux victoires, un nul). La formation vaudoise serait donc bien inspirée de se mettre à l'abri avant la dernière journée, lors de laquelle un certain LS-GC est programmé le 21 mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

On connaît presque la liste de joueurs pour l'Euro 2024

Publié

le

©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Murat Yakin a présenté la liste des joueurs qui se rendront au dernier camp de préparation avant l'Euro en Allemagne. Et elle réserve quelques surprises.

C'est tout d'abord le nombre de joueurs convoqués qui a laissé l'auditorium du Musée Olympique bouche bée ce vendredi matin. Ce ne sont en effet pas moins de 38 joueurs qui se rendront à St-Gall. L'effectif comprend 5 gardiens, 13 défenseurs, 8 milieux de terrain et 12 attaquants (liste complète en fin d'article). Un choix que nous explique Giorgio Contini, entraîneur assistant de l'équipe de Suisse.

En effet, seuls 19 joueurs et 2 gardiens seront disponibles dès le 27 mai. Procéder ainsi permettra également à des joueurs comme Zeki Amdouni de se remettre en route. "Il n'a pas joué régulièrement, détaille Giorgio Contini. Ainsi, il bénéficiera de deux semaines intensives avec le groupe."

Une des grandes inconnues, c'est la présence ou non de Denis Zakaria et Breel Embolo en Allemagne. Les deux joueurs sont en effet blessés. Leur situation est gardée à l'œil par Murat Yakin. Ce sont d'ailleurs ces deux joueurs qui risquent d'influencer le nombre de noms, 24 ou 26, sur la liste finale.

Cette liste de 38 joueurs devra donc être fortement réduite dans les semaines à venir. Comment le staff va-t-il procéder?

Giorgio Contini ajoute que 16 à 17 joueurs ont leur place assurée, à moins qu'ils ne se blessent dans l'intervalle. Alors que d'autres savent déjà qu'ils quitteront le camp avant le match contre l'Estonie prévu le 4 juin. Alors, tout est une question de communication avec les joueurs.

Au final, 4 à 5 places resteront ouvertes. Peut-être pour des joueurs comme Kwadwo Duah. "Il a marqué beaucoup de buts en Suisse, puis il est parti en Allemagne où il a aussi marqué. Maintenant il évolue en Bulgarie. C'est un championnat qu'on ne suit pas trop, mais je vous garanti que ça joue bien. Ludogoretz a d'ailleurs disputé des matchs européens. Kwadwo, c'est un joueur qui arrive à un âge où il a de l'expérience. C'est une occasion de se montrer", explique l'entraîneur assistant.

Reste une autre surprise dans cette liste. Si les piliers de l’équipe de Suisse comme Yann Sommer, Granit Xhaka ou encore Xherdan Shaqiri sont présents, pas de trace de Cédric Itten ou d’Haris Seferovic. Avec l’incertitude concernant Breel Embolo qui est blessé, cette composition n’est-elle pas risquée?

On connaîtra la liste définitive pour l'Euro le 7 juin. Le premier match de la Nati, ce sera le 15 juin à Cologne. Elle y affrontera la Hongrie.

 

Les 38 joueurs convoqués

Gardiens: Yann Sommer, Marvin Keller, Pascal Loretz, Yvon Mvogo, Grego Kobel

Défenseurs: Fabian Schär, Manuel Akanji, Nico Elevdi, Ricardo Rodriguez, Silvan Widmer, Aurèle Amenda, Ulisses Garcia, Albian Hajdari, Kevin Mbabu, Bryan Okoh, Becir Omeragic, Leonidas Stergiou, Cédric Zesiger

Milieux: Granit Xhaka, Remo Freuler, Michel Aebischer, Uran Bislimi, Ardon Jashari, Fabian Rieder, Vincent Sierro, Filip Ugrinic

Attaquants: Ruben Vargas, Breel Embolo, Noah Okafor, Xherdan Shaqiri, Steven Zuber, Joël Monteiro, Kwadwo Duah, Breel Embolo, Zeki Amdouni, Renato Steffen, Dan Ndoye, Andi Zeqiri

Continuer la lecture

Football

La Juventus Turin licencie son entraîneur Massimiliano Allegri

Publié

le

Massimiliano Allegri s'était emporté lors de la finale de la Coupe d'Italie mercredi. (© KEYSTONE/AP/Gregorio Borgia)

La Juventus Turin a annoncé vendredi avoir limogé son entraîneur Massimiliano Allegri. Ce licenciement intervient deux jours après la victoire en Coupe d'Italie de la Juventus face à l'Atalanta (1-0).

Le contrat d'Allegri, sous pression depuis que son équipe (4e) s'est effondrée en championnat, a été résilié en raison de "comportements (...) non compatibles avec les valeurs de la Juventus", a expliqué le club dans son communiqué. Il avait été exclu de la finale, puis s'en était pris à l'un de ses dirigeants durant les célébrations, avant d'insulter et de menacer de frapper le directeur d'un quotidien sportif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Tuchel quittera bien le Bayern à la fin de la saison

Publié

le

Thomas Tuchel quittera bien le Bayern au terme de cette saison (© KEYSTONE/EPA/ANNA SZILAGYI)

Thomas Tuchel vivra bien son dernier match dans le costume d'entraîneur du Bayern Munich samedi à Hoffenheim pour la dernière journée du championnat d'Allemagne.

Le technicien l'a annoncé vendredi en conférence de presse, mettant fin aux rumeurs d'un éventuel maintien.

"C'est ma dernière conférence de presse à la Säbener Strasse (siège du Bayern Munich). On reste sur l'accord trouvé en février. Il y a encore eu des discussions ces dernières semaines, mais on n'a pas trouvé d'entente pour poursuivre le travail ensemble, et donc on reste sur l'accord de février", a expliqué Thomas Tuchel.

Le Bayern poursuit ainsi sa difficile quête d'un nouvel entraîneur, après avoir annoncé fin février, à la suite d'une série de résultats négatifs, se séparer de Thomas Tuchel au 30 juin 2024, soit un an avant le terme initial du contrat du technicien arrivé au club fin mars 2023.

Depuis sa décision fin février, le Bayern a essuyé de nombreux refus. Le club munichois a d'abord ciblé l'Espagnol Xabi Alonso, sous contrat avec le Bayer Leverkusen jusqu'à l'été 2026 et qui a rapidement fait savoir qu'il continuera la saison prochaine avec le Werkself.

Deux autres refus

La direction munichoise a ensuite jeté son dévolu sur le sélectionneur allemand Julian Nagelsmann, qu'il avait pourtant congédié sans ménagement pour recruter Tuchel. Nagelsmann a préféré prolonger mi-avril son bail à la tête de la Mannschaft, jusqu'au Mondial 2026. Troisième cible du Bayern, Ralf Rangnick a annoncé début mai qu'il poursuivra sa mission de sélectionneur de l'Autriche jusqu'au terme de son contrat à la fin du Mondial 2026.

La direction sportive du club bavarois, incarnée par Max Eberl et Christoph Freund, va donc devoir se remettre en quête d'un nouvel entraîneur pour la saison 2024/25. Le Bayern voudra reconquérir le titre de champion d'Allemagne, cédé pour la première fois depuis 2013, au Bayer Leverkusen de Granit Xhaka, et se hisser en finale de la Ligue des champions qui se déroulera dans son Allianz Arena.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Conscience d'être piégé dans vos propres habitudes, simplement parce que vous avez du mal à dire NON. Vous devez absolument vous affirmer !!!

Les Sujets à la Une

X