Rejoignez-nous

Suisse

Des routes "sûres" mais toujours plus chères

Publié

,

le

Les coûts d’entretien du réseau des routes nationalesatteindront 1,11 milliard de francs en 2030, selon les estimations de l'OFROU (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'état des routes nationales est satisfaisant. Mais le maintien de ce bon niveau général requiert toujours plus d'investissements. En cause: le vieillissement, l'extension du réseau et sa sollicitation croissante.

En 2017, la Confédération a dépensé 1548 millions de francs pour l’entretien, l’aménagement et l’exploitation des routes nationales indique l'Office fédéral des routes (OFROU). Ces coûts accusent une tendance à la hausse, signale-t-il mardi dans un communiqué, à l'occasion de la publication de son rapport 2017.

Le réseau de routes nationales a été construit pour l'essentiel dans les décennies 1960 à 1980. Une majorité des routes a donc aujourd'hui entre 30 et 50 ans, note le rapport. L'OFROU prévoit par ailleurs une augmentation inéluctable du trafic, qui pèsera naturellement sur les frais d'entretien des routes.

La Suisse s'est dotée des conditions nécessaires au financement de ces infrastructures à court et moyen terme, relève toutefois l'Office fédéral. Le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), qui entrera en vigueur dès 2018, permettra d'affecter 3 milliards de francs annuels à cet objectif.

Sécurité assurée

Aucune lacune n'est relevée en matière de sécurité, souligne l'OFROU. Le rapport a examiné en particulier les tunnels, les ouvrages d'art, les chaussées et les revêtements. Or ces derniers ont été jugés moyens ou bons dans 95% des cas.

Aucun ouvrage d'art n'est dans un état considéré comme alarmant, et la sécurité est garantie en tout temps, relève encore le rapport. La Confédération entend toutefois investir davantage dans l'entretien de ces ouvrages, afin d'en assurer le niveau de qualité élevé à long terme.

L'état des tunnels et des ouvrages souterrains a été estimé bon ou acceptable dans 80 % des cas et il en va de même pour les équipements de sécurité. Aucune mesure urgente n'est requise dans ce domaine non plus.

Augmentation prévisible

L'OFROU publie pour la deuxième fois son rapport sur l’entretien, l’aménagement et l’exploitation des routes nationales. Son objectif est d'examiner l'usage et l'impact des montants investis.

Ce rapport comprend des projections quant à l'augmentation des besoins financiers. Il fait état d'une hausse prévisible de 63% à l'horizon 2030. Celle-ci tient compte des besoins identifiés en matière d’achèvement et d’aménagement du réseau.

Fin 2017, le réseau de routes nationales comptabilisait au total 1855 kilomètres. Selon les estimations de l'office, près de 82 milliards de francs seraient nécessaires aujourd'hui pour le construire à nouveau.

Le réseau national comprend 459 tunnels et ouvrages souterrains. 4’556 ponts autoroutiers jalonnent également le réseau. Le pont le plus haut (113 m) est le Pont sur la Mentue et le pont le plus long (3’155 m) est le viaduc d’Yverdon, tous deux situés dans le canton de Vaud.

 

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Voie dégagée pour la réalisation du tram Nations-Grand-Saconnex

Publié

le

Des arbres seront coupés le long de la route de Ferney pour réaliser le tram Nations-Grand-Saconnex, regrettent les opposants. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la réalisation de la ligne de tram Nations-Grand-Saconnex ne subira pas de contretemps. Un référendum avait été lancé contre la constitution, au profit de l'Etat de Genève, d'emprises sur des terrains propriété de la commune. Invités à se prononcer dimanche, les électeurs du Grand-Saconnex ont accepté ce transfert à une majorité de 51,54%.

Le taux de participation a atteint 38,84%, indique le site de l'Etat de Genève. Le nombre de oui s'est élevé à 1485, contre 1396 non. La ligne de tram Nations-Grand-Saconnex doit être mise en service en 2026. L'investissement se monte à 193 millions de francs. La Confédération subventionne 40% du budget.

Pour réaliser le projet, il est nécessaire, pour la commune du Grand-Saconnex et des privés, de céder provisoirement ou définitivement à l'Etat de Genève, des terrains leur appartenant. 29 parcelles sont concernées, représentant 2,5 hectares en tout. Le Conseil municipal de la commune avait accepté l'opération.

Un comité référendaire de citoyens et d'associations de quartier s'était toutefois constitué pour empêcher ce transfert. Ce comité ne s'opposait pas à la construction d'une ligne de tram, mais déplorait le gigantisme de l'ouvrage et le fait qu'il mettra en péril certains espaces verts et que des arbres centenaires seront sacrifiés.

Du côté des autorités, on s'est défendu en indiquant que le projet de tram et son tracé avaient fait l'objet d'une vaste consultation et que, tout au long du processus, la population a pu donner son avis. Elles rappellent que ce projet ferroviaire a été déclaré d'utilité publique cantonale et régionale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

L'assistance au suicide ancrée dans une loi en Valais

Publié

le

Les partis étant parfois eux-mêmes divisés, un comité interpartis s'était formé pour soutenir la loi. Ici Jérôme Desmeules, UDC, Sylvie Anselin Masserey, PLR, Xavier Mottet, PLR, Claire-Lise Bonvin, Le Centre, et Thomas Birbaum, PLR dans l'attente des résultats à Sion. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Valaisans ont largement accepté dimanche une loi qui encadre la pratique de l'assistance au suicide en institution. La nouvelle loi garantit aussi l'accès aux soins palliatifs.

La loi sur les soins palliatifs et l'encadrement de la pratique de l'assistance au suicide en institution (LSPASI) a été acceptée par 76,55% des votants. La participation s'est élevée à 38,84%.

Dans le Haut-Valais, où en 2021 un seul EMS autorisait ses résidents à recourir à l'aide au suicide, l'objet a également été largement approuvé (65,47%). Le clivage géographique observé lors des débats au parlement ne s'est donc pas confirmé dans les urnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Le Valais dit "oui" à une hausse des allocations familiales

Publié

le

Le montant des allocations familiales passera de 275 à 305 francs par mois (image symbolique/archives) (© KEYSTONE/DPA Deutsche Presse-Agentur GmbH/PETER KNEFFEL)

Le Valais a décidé dimanche d'une hausse générale des allocations familiales. Il a suivi à une large majorité le parlement et le gouvernement cantonaux.

La population valaisanne a soutenu la révision de la loi cantonale sur les allocations familiales qui octroie une hausse de 30 francs à toutes les familles, le montant passant ainsi de 275 à 305 francs par mois, par enfant. 52'227 personnes s'y sont montrées favorables, (61,94%), contre 32'094. L'objet a mobilisé 38,85% de l'électorat.

Le coût supplémentaire de la mesure est estimé à entre 22 et 25 millions de francs environ, supportés de manière paritaire entre salariés et employeurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

L'assistance au suicide ancrée dans une loi en Valais

Publié

le

L'assistance au suicide en institution est au coeur de la loi sur les soins palliatifs et l’encadrement de la pratique de l’assistance au suicide en institution (LSPASI). (image symbolique/archives) (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Les Valaisans ont largement accepté dimanche une loi qui encadre la pratique de l'assistance au suicide en institution. La nouvelle loi garantit aussi l'accès aux soins palliatifs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Un homme meurt dans un chalet de St-Légier (VD)

Publié

le

Un homme a péri dimanche matin dans l'incendie de son chalet à St-Légier (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un homme a perdu la vie dimanche matin dans l'incendie d'un chalet isolé, situé sur la commune de St-Légier-La-Chiésaz (VD). Son épouse a pu être sortie des flammes et, gravement blessée, conduite au CHUV.

L'alerte a été donnée vers 07h30, relève la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Elle indique que les secours sont arrivés rapidement sur place, où le chalet était alors "totalement la proie des flammes."

La femme a pu être secourue, mais pas son mari et leur chien, restés à l'intérieur de l'habitation. Celle-ci a été entièrement détruite. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

Ce sinistre a nécessité l’intervention d'une trentaine de sapeurs-pompiers du SDIS Riviera et du centre de renfort Châtel-Remaufens, de deux patrouilles police Riviera et deux patrouilles de la gendarmerie vaudoise. Deux ambulances ont aussi été dépêchées sur les lieux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X