Rejoignez-nous

Suisse

En avion électrique pour rejoindre le sud de la France

Publié

,

le

L’avion électrique, nommé Pipistrels est le premier de la sorte certifié par l’agence européenne de la sécurité aérienne.
L’avion électrique "Pipistrels" est le premier de la sorte certifié par l’agence européenne de la sécurité aérienne. (©UMBER STUDIO/JOFFREY MALUSKI)

L’avion électrique prend son envol. Le première édition du Raid Elektropostal est partie ce mercredi de l’aéroport de la Blécherette à Lausanne.

Un voyage dans les airs pour la bonne cause. Le périple durera 4 jours avec plusieurs étapes. Destination finale : le sud de la France samedi. Raphaël Domjan est explorateur-pilote, conférencier, et président de la fondation PlanetSolar :

Raphaël DomjanExplorateur-pilote, conférencier, et président de la fondation PlanetSolar

L’avion électrique, nommé Pipistrels, est donc le premier de la sorte certifié par l’agence européenne de la sécurité aérienne. Son autonomie est encore limitée comme l’explique Hervé Berardi, cofondateur de l’Elektropostal :

Hervé BerardiCofondateur de l’Elektropostal

6 pilotes, dont Bertrand Piccard pour la dernière étape, se relaieront dans cet avion aux caractéristiques bien particulières pour rejoindre le sud de la France.  Raphaël Domjan :

Raphaël DomjanExplorateur-pilote, conférencier, et président de la fondation PlanetSolar

Et à l’heure des questions climatiques toujours plus nombreuses, et plus récemment des plaintes concernant les nuisances sonores à l’aéroport de la Blécherette, le projet veut promouvoir une aviation électrique respectueuse de l'environnement et silencieuse. Raphaël Domjan :

Raphaël DomjanExplorateur-pilote, conférencier, et président de la fondation PlanetSolar

Quant au prochain objectif, il est déjà prévu pour mai 2021. L’ambition est d’aller jusqu’à Casablanca.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

LHC: Pedretti absent trois mois

Publié

le

Marco Pedretti ne jouera plus cette saison (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Lausanne HC doit composer pendant trois mois sans Marco Pedretti, dont la saison est ainsi d'ores et déjà terminée. L'attaquant de 31 ans est blessé à un genou.

Auteur de 5 points en 40 matches de National League durant cet exercice 2022/23, Marco Pedretti s'est blessé le 28 janvier à Zurich face aux Lions. La nature exacte de sa blessure n'a pas été dévoilée par le LHC, avant-dernier du classement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un patchwork suisse freine l’expansion du photovoltaïque

Publié

le

La rentabilité d’une installation photovoltaïque sur le toit dépend avant tout de la rétribution de l’injection et du prix de l’électricité, et ceux-ci sont définis de manière très disparate par les quelque 600 opérateurs du pays (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La rentabilité du photovoltaïque sur le toit du domicile dépend fortement de la rétribution locale du courant solaire et du prix de l’électricité. De nombreux opérateurs paient trop peu et freinent ainsi l’expansion du photovoltaïque, selon une étude.

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la Suisse doit augmenter massivement sa production d’électricité solaire. Les installations photovoltaïques situées sur les maisons individuelles et les immeubles jouent ici un rôle crucial, car elles représentent 42% du potentiel sur les toits des habitations.

Mais la rentabilité financière d’un tel investissement est fortement liée au lieu d’habitation et à l’opérateur du réseau électrique local, constate une étude publiée jeudi par l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et l’Université de Berne.

L'étude a été réalisée dans le cadre du projet "Sweet Edge" et commandée par l'Office fédéral de l'énergie. Résultat: sur les 2067 villes et communes suisses analysées, un propriétaire de maison individuelle chauffée au gaz ne gagne à installer des panneaux solaires que dans la moitié des cas à peine.

Importantes disparités

Selon les chercheurs, une installation est rentable lorsque les bénéfices prévus sur une durée de vie de 30 ans sont supérieurs à 3%. Outre le prix d’achat et les subventions, ils prennent aussi en compte pour chaque commune la puissance de l’installation, le montant de la rétribution pour le courant solaire réinjecté, les coûts d’électricité économisés grâce à la consommation propre du courant solaire, ainsi que le taux d’imposition.

En fonction du fournisseur d’électricité, les propriétaires de maisons en Suisse recevaient en 2022 entre 5 et 22 centimes par kilowattheure (ct/kWh) pour le courant solaire autoproduit. Pour un kilowattheure d’électricité, ils payaient entre 12 et 34 centimes.

Ces importantes disparités locales font fluctuer d’une commune à l’autre la taille d’une installation photovoltaïque potentiellement rentable et la quantité de courant solaire autoproduit consommée par un foyer.

"Utiliser le potentiel des toits"

"Nous devons absolument utiliser le potentiel des toits", a indiqué à Keystone-ATS Tobias Schmidt, professeur à l’EPFZ et co-auteur de l’étude.

"Or moins l’opérateur du réseau électrique local rétribue le courant solaire réinjecté et plus il pratique des prix élevés pour l’électricité qu’il fournit, plus les propriétaires de maisons ont tendance à adapter la taille de leur installation photovoltaïque à leur propre consommation", explique le scientifique.

"Dans certains cas, cela signifie qu’ils construisent des installations plus petites et produisent moins de courant que ce qu’ils pourraient", déplore-t-il. Même si les directives et subventions cantonales sont uniformes, il suffit souvent de quelques kilomètres et d’un opérateur différent pour décider de la rentabilité ou non d’une installation solaire.

Mieux pour les immeubles

La situation se présente nettement mieux pour les immeubles collectifs. L’installation de panneaux solaires s’avère rentable dans presque toutes les villes et communes.

Pour accélérer l’expansion du photovoltaïque, les auteurs proposent d’équilibrer les différentes directives et rémunérations en Suisse. "La Suisse se présente ici comme un patchwork. Ce n’est ni juste ni compréhensible que la rentabilité des installations photovoltaïques fluctue à ce point d’une région à l’autre", commente le Pr Schmidt.

Selon Isabelle Stadelmann, professeure à l’Université de Berne et co-auteure de l’étude, "une harmonisation par le biais de normes contraignantes et plus ambitieuses serait nécessaire".

Différentes options sont suggérées: les installations photovoltaïques pourraient être exemptes d’impôts dans tous les cantons. Par ailleurs, les investissements dans des bâtiments datant de moins de cinq ans devraient être déductibles.

Cependant, la rentabilité d’une installation photovoltaïque sur le toit dépend avant tout de la rétribution de l’injection et du prix de l’électricité, et ceux-ci sont définis par les quelque 600 opérateurs. L’étude montre lesquels devraient adapter leurs tarifs et leurs rétributions en conséquence.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Mobilezone épinglé par la FRC sur des questions de garantie

Publié

le

Une situation similaire avait été pointée du doigt chez Swisscom en 2017, suite à quoi l'opérateur avait été "contraint à revoir ses pratiques". (Photo/KEYSTONE/Georgios Kefalas) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Mobilezone est dans le collimateur de la Fédération romande des consommateurs (FRC). D'après elle, Mobilezone propose à ses clients des extensions de garantie, la 2ème année suivant l'achat d'un nouvel iphone. Or, légalement, la garantie de deux ans est obligatoire.

Selon les témoignages recueillis par la FRC, l'enseigne annonce à ses clients "des garanties d'un an seulement sur les téléphones Apple et propose des extensions payantes à 39 francs pour la seconde année". Or, depuis 2013, la garantie légale de deux ans "est irréductible pour l'achat d'un appareil neuf".

La FRC a envoyé des enquêteurs dans dix points de vente Mobilezone, répartis sur six cantons. En tout, sept succursales ont indiqué une année de garantie. "Et les réponses du personnel sont aussi fausses que farfelues", regrette la FRC.

Une situation similaire avait été pointée du doigt chez Swisscom en 2017, suite à quoi l'opérateur avait été "contraint à revoir ses pratiques".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

ABB: recul des entrées de commandes au quatrième trimestre

Publié

le

Pour l'ensemble de l'exercice 2023, le groupe prévoit une croissance de plus de 5% à périmètre constant, assortie d'une marge opérationnelle d'au moins 15%, conforme aux objectifs à long terme.(KEYSTONE/Alessandro Della Bella) (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Le groupe d'ingénierie ABB a vu ses entrées de commandes reculer au quatrième trimestre 2022, tandis que le chiffre d'affaires a poursuivi sa progression grâce à son élan. L'entreprise confirme son objectif de marge pour l'exercice en cours.

Entre octobre et fin décembre dernier, le chiffre d'affaires progressé de 3% à 7,82 milliards de dollars, tandis que les entrées de commandes ont reculé de 8% à 7,62 milliards, selon un communiqué publié jeudi. Ce sont principalement dans les activités cycliques que la demande s'est normalisée, écrit ABB.

Au niveau de la rentabilité, le résultat opérationnel (Ebita) s'est inscrit à 1,15 milliard de dollars, en hausse de 16% comparé au dernier trimestre 2021, pour une marge afférente de 14,0%, après 13,1% un an plus tôt.

Le groupe zurichois inscrit un bénéfice net de 1,13 milliard de dollars, en recul de 57%, mais pas comparable car le chiffre de l'an dernier comprenait la division Turbocharging, désormais autonome sous le nom d'Accelleron.

Ces chiffres sont globalement conformes aux prévisions des analystes, à l'exception de la marge Ebitda, inférieure, et du résultat net, meilleur qu'attendu.

ABB proposera à ses actionnaires un dividende de 0,84 franc par action, après 82 centimes au titre de 2021.

Au chapitre des perspectives, l'entreprise vise pour le premier trimestre 2023 une croissance du chiffre d'affaires comparable à celle enregistrée un an plus tôt avec une marge Ebitda en légère hausse.

Pour l'ensemble de l'exercice 2023, le groupe prévoit une croissance de plus de 5% à périmètre constant, assortie d'une marge opérationnelle d'au moins 15%, conforme aux objectifs à long terme.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Roche a ressenti les 1ers symptômes de l'après-Covid en 2022

Publié

le

Les premières perspectives brossées pour l'année en cours comprennent un tassement de 1% des revenus hors effets de change. (Photo/KEYSTONE/Urs Flueeler) (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le mastodonte Roche s'est de justesse maintenu sur la voie de la croissance en 2022, nonobstant l'effondrement des recettes tirées des dispositifs de tests et de médicaments dans la franchise Covid-19. Le chiffre d'affaires a grappillé 1% à 63,28 milliards de francs.

La principale unité Pharma a étoffé sa contribution dans la même proportion à 45.55 milliards. Diagnostics, sous les projecteurs depuis l'éclatement il y a trois ans de la pandémie, a stagné à 17,73 milliards, énumère le compte-rendu diffusé jeudi.

Sur le front de la rentabilité, l'excédent d'exploitation (Ebit) ajusté a grignoté 1% à 22,17 milliards, mais le bénéfice net a trébuché de 9% à 13,53 milliards. Les actionnaires se verront proposer un dividende en hausse de xx centimes à 9,xx francs par bon de jouissance. Les actionnaires se verront proposer un dividende de 9,50 francs, contre 9,30 francs perçus au titre de 2021

La performance manque de peu la moyenne des projections formulées par les analystes consultés par AWP.

Les premières perspectives brossées pour l'année en cours comprennent un tassement de 1% des revenus hors effets de change.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Ce n’est pas le moment d'investir et de prendre des risques au niveau de l'argent. Reportez vos plans de placement à plus tard…

Les Sujets à la Une

X