Rejoignez-nous

Hockey

Genève et Fribourg s'imposent, le LHC et Bienne battus

Publié

,

le

Le gardien lausannois Luca Boltshauser encaisse un tir au but gag lors de la séance (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Soirée de National League mi-figue mi-raisin pour les Romands. Genève et Fribourg l'ont emporté, alors que Lausanne et Bienne se sont inclinés.

Genève a récolté trois points précieux en battant Rapperswil 2-0. L'un des points positifs pour l'équipe de Jan Cadieux c'est d'avoir réussi à museler les Saint-Gallois en proposant une performance défensive de bonne facture. Les Aigles ont pris l'avantage assez tôt grâce à Patry (6e). Ce n'est qu'à la 59e et avec les Lakers à six que Le Coultre a pu valider le succès des Genevois.

Mais la tuile XXL pour le GSHC, c'est la blessure de Gauthier Descloux, sans doute à ces adducteurs qui l'ennuient depuis plusieurs mois. A 4'24 d'un possible blanchissage, le portier des Grenat a fait un mouvement inopportun. Il a dû être sorti de la glace sur un brancard. C'est le jeune Russe à licence suisse Timur Shiyanov qui a pris place devant le filet pour la fin de la partie. Si le Fribourgeois devait être sur le flanc de longues semaines, les Servettiens pourraient se tourner vers un gardien étranger, compte tenu de la sécheresse du marché helvétique.

Dans une patinoire de St-Léonard pleine, le derby des Zähringen a été riche en émotions (victoire 4-3 ap des Dragons). Menés 2-0, les Fribourgeois sont parvenus à égaliser grâce à Schmid et Bougro. Puis à la 54e, Walser a donné l'avantage aux Dragons. Un avantage qui a tenu jusqu'à la 58e et un deuxième but d'Untersander.

La prolongation n'a pas duré plus de 23 secondes. Le temps pour Gunderson d'envoyer un plomb et de donner un point de plus aux hommes de Christian Dubé qui sont toujours leaders avec quatre points de bonus sur Zoug, mais un match en plus.

Lausanne se saborde

Alors qu'il avait tout pour bien faire, le LHC s'est sabordé à Malley. Les Vaudois ont été dominés 3-2 tab par Davos. Les Lausannois peuvent se mordre les doigts et en utiliser un pour pointer Cody Almond, coupable d'une faute stupide qui a offert un jeu de puissance inespéré aux Davosiens. Et ces derniers en ont profité pour égaliser à 35 secondes de la fin du temps réglementaire.

Sans ce coup de pouce, les hommes de John Fust auraient certainement empoché les trois points et un troisième succès consécutif.

Cette partie s'est par ailleurs disputée dans un climat assez délétère, surtout lorsque Floran Douay a expédié Dominik Egli la tête la première dans la bande après une mise en échec avec l'épaule, mais à un mètre de la balustrade. Julian Schmutz a sorti les poings pour faire passer un message au Lausannois qui a finalement reçu 50 minutes de pénalité sur une seule action!

Bienne a lui connu un deuxième revers de rang en allant perdre 5-2 à Zurich. Les Seelandais avaient pourtant égalisé à 2-2 via Brunner à la 45e. Mais Andrighetto, puis Schäppi et Azevedo ont donné la victoire aux Lions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Coup d'arrêt pour Denis Malgin et l'Avalanche

Publié

le

Denis Malgin (à droite) à la poursuite Jared Spurgeon. (© KEYSTONE/AP/David Zalubowski)

Coup d'arrêt pour Denis Malgin et Colorado ! Après trois victoires de rang, l'Avalanche a été battu 4-2 par Minnesota sur sa glace de Denver.

A la faveur de ce succès, son sixième de rang, le Wild a consolidé sa place de leader dans la Central Division avec un avantage de 3 points sur Dallas et Colorado. Passeur mardi lors du succès 5-1 devant Anaheim, Denis Malgin n'a bénéficié que d'un temps de jeu de 6'34''. Le Soleurois a été crédité d'un bilan neutre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Les Romands peuvent-ils battre les deux Z?

Publié

le

Jan Cadieux espère bien mener le GSHC jusqu'en finale (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les demi-finales des play-off commencent jeudi avec le duel entre Bienne et Zurich, alors que Genève affronte Zoug dès vendredi.

Pour battre les deux finalistes de l'an dernier, Genevois et Seelandais devront être cliniques.

Va-t-on assister à une répétition de la finale de l'année dernière entre le champion en titre Zoug et les Zurich Lions? Genève-Servette et Bienne vont tout mettre en oeuvre pour éviter que cela se produise.

Mais la mission des deux premiers de la saison régulière ne s'annonce pas facile. Les Aigles ont ainsi le redoutable honneur de jouer contre Zoug, double champion en titre. Les Genevois ont éliminé Lugano en six parties, tandis que la troupe de Dan Tangnes a également écarté Rapperswil en six rencontres.

Pour Jan Cadieux et ses hommes, Zoug représente un Everest. Et si l'on entend s'attaquer à la plus haute montagne du monde, il vaut mieux être bien préparé. En quatre parties de saison régulière, les deux organisations en sont à deux victoires chacune. Mais les play-off sont un autre animal qu'il convient de respecter.

Battre le monstre Genoni

A Genève, on a beaucoup parlé de l'importance des étrangers et du power-play. Or, si les Grenat ont pu écarter Lugano, c'est en raison d'un très bon travail de Robert Mayer devant le filet et de l'apport des joueurs suisses comme Tanner Richard, Simon Le Coultre, Roger Karrer ou encore Marc-Antoine Pouliot.

Finaliste en 2008, 2010 et 2021, le GSHC aimerait bien à nouveau goûter aux délices d'un ultime duel pour le titre, mais Zoug se pose en gros écueil. Moyens jusqu'au début du mois de février, les Taureaux de Suisse centrale ont opéré un virage à 180 degrés.

Quelconque une bonne partie de la saison, Leonardo Genoni redevient le monstre qu'il est lorsque ça compte. Fort de ses sept titres de champion, Leo fait de nouveau peur. Et cette formation zougoise peut compter sur des joueurs de play-off comme Fabrice Herzog, Dario Simion ou le revenant Justin Abdelkader. Machine bien huilée avec un power-play tournant à 30,77% et un box-play à 90,91%, bien coachée, cet EVZ représente un sacré défi. A Genève, le jeu de puissance est passé de 28,14 à 14,29% depuis le début des play-off.

Soutien à Törmänen

Entre Bienne et Zurich, on s'attend à une belle revanche de l'an dernier. Au stade des quarts de finale, les Zurichois avaient éliminé les Seelandais 4-3 alors que ces derniers avaient mené 3-2 dans la série.

Bienne donne l'impression d'avoir franchi un cap en dominant Berne en quarts, mais Zurich est un d'un tout autre calibre. Avec Marc Crawford à la bande, les Lions possèdent un coach qui sait comment cela se passe en play-off. Face à un très bon Davos, Zurich n'a pas fait traîner les choses pour l'emporter 4-1.

A Bienne, l'annonce d'une nouvelle tumeur cancéreuse détectée chez Antti Törmänen plonge tout le club dans la tristesse. Mais le coach finlandais continuera d'évoluer derrière le banc bernois. Le staff d'entraîneurs recevra en outre le soutien du directeur sportif Martin Steinegger.

Duel de gardiens

Si les Biennois en sont là maintenant, c'est aussi parce qu'ils ont la chance de pouvoir compter sur Harri Säteri dans les buts. Le dernier rempart finlandais impressionne depuis son arrivée en Suisse l'été passé. En six rencontres de play-off, Säteri affiche un pourcentage d'arrêts de 94,2%.

Malgré les absences de certains cadres comme Damien Brunner, qui pourrait revenir pendant la série, Bienne a toujours su faire face. Et là aussi, même si Toni Rajala a inscrit quatre buts, des joueurs comme Hofer ou Künzle peuvent se distinguer. Quant à la défense, des joueurs comme Beat Forster, Robin Grossmann et Noah Schneeberger possèdent une belle expérience des séries.

Mais attention parce que si Säteri en impose, que dire de Simon Hrubec? Le gardien tchèque des Lions en est à 95,9% d'arrêts. Auteur de parades déterminantes, Hrubec stabilise une défense qui fait déjà partie du haut du panier avec des routiniers comme Lehtonen, Kukan, Marti, Weber et Geering.

Et en attaque, on a le sentiment que Zurich en a sous le pied. Que les Andrighetto, Texier, Lammikko, Wallmark et autres Azevedo peuvent décider à tout moment du sort d'un match. Tout cela sans oublier les soldats Chris Baltisberger et Willy Riedi. Non, Zurich est décidément une belle machine de hockey...comme Zoug.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Genève-Servette, Bienne et Zoug en demi-finales

Publié

le

Le portier de Lugano Mikko Koskinen a manqué son dégagement, c'est 2-0 pour Genève-Servette par Josh Jooris (en blanc). (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Genève-Servette, Bienne et Zoug rejoignent les Zurich Lions en demi-finales des play-off de National League. Place aux séries Genève-Servette - Zoug et Bienne - Zurich Lions dès jeudi.

Les Genevois ont passé l'écueil de Lugano (5-2) surtout grâce à un premier tiers-temps emballant. Les joueurs de l'entraîneur Jan Cadieux ont alors pris deux buts d'avance grâce à Tanner Richard (6e) sur un raté de Carr et par Jooris après un mauvais choix du portier Koskinen (14e). Mais par la suite, ce fut nettement plus laborieux pour les Genevois, même s'ils ont eu la fortune d'inscrire le 3-0 par Hartikainen - son 32e but de la saison - sur un contre en complicité avec Simon Le Coultre (29e).

Les Tessinois ont pris l'ascendant dès la mi-match. Ils se sont montrés plus pressants sur le but de Robert Mayer, heureusement à son affaire. Calvin Thürkauf a réduit le score à 5 contre 4 (38e). Et Daniel Carr a réveillé l'enceinte luganaise à la 56e. Les Tessinois ont sorti alors leur portier. Le rusé Richard a trouvé l'ouverture (59'18'') dans la cage vide avant que Robert Mayer lui-même n'inscrive le 5-2 dans la cage désertée. Il est le 3e gardien à avoir réussi cet exploit depuis l'introduction des play-off en 1986. Vainqueurs 4-2 de la série, les Genevois retrouveront Zoug dès vendredi.

Künzle gèle Berne

Terrible coup de froid dans la patinoire de Berne à 1,5 seconde du terme du match. Mike Künzle a inscrit le but de la victoire de Bienne (4-3) pour envoyer les Seelandais en demi-finales. Ce succès n'est pas forcément volé puisque les Biennois ont mené à trois reprises au score. Pour la première fois, Bienne sort Berne dans une série de play-off.

Après avoir ouvert le score par l'Autrichien Hofer dès la 6e minute, les Seelandais se sont heurtés à un mur dressé par Berne. Kahun (20e) et Vermin (27e) ont retourné le score pour les joueurs de la capitale. Le tir "à la Rajala" de l'attaquant finlandais de Bienne a transpercé le portier Philipp Wütrich au tout début de la troisième période pour remettre les deux équipes à égalité (2-2). Sur une grossière erreur de Zgraggen, Elvis Schläpfer s'est montré le plus opportuniste pour le 3-2 (48e). Loeffel a égalisé à la 56e avant que Künzle ne casse l'ambiance et n'envoie Bienne en demi-finales. Les Seelandais retrouveront les Zurich Lions qui les avaient sortis en quarts de finale l'an dernier.

Zoug n'a pas laissé passer sa chance devant son public. Les tenants du titre se sont imposés 4-1 contre les Rapperswil-Jona et se qualifient 4-2 pour les demi-finales. Les Zougois ont connu le bonheur d'ouvrir la marque juste avant la première pause par O'Neill. Yannick-Lennart Albrecht, déjà buteur vendredi, a égalisé à la 28e. Dario Simion a rappelé qu'il était toujours un buteur en inscrivant un doublé.

Comme l'an dernier contre Davos, les Lakers échouent encore en quarts de finale. La déception est grande dans la mesure où ils ont dominé ce sixième match mais sont tombés sur un grand Genoni dans la cage zougoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le Coultre: "Je ne suis pas le premier sportif à qui ça arrive"

Publié

le

Simon Le Coultre acclamé comme il se doit (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un retour parfait. A nouveau sur la glace après l'ablation d'un rein, Simon Le Coultre a participé au succès de Genève-Servette lors de l'acte V des quarts de finale des play-off contre Lugano (5-1).

C'était lui l'homme de la soirée. A l'heure où le service de presse du club genevois est passé prendre les demandes d'interview, le nom de Simon Le Coultre s'est imposé. Tous souhaitaient logiquement recueillir les impressions d'un joueur dont on avait annoncé la fin de saison au mois de février et qui a réussi un but et un assist lors de son retour.

"C'était une bonne soirée, un bon match de play-off, je me suis préparé dur pour arriver prêt ce soir", a commenté le Combier devant une belle brochette de micros. Le Vaudois a paru presque gêné que l'attention se tourne autant vers lui: "C'est l'équipe avant tout, c'est les play-off, on joue les uns pour les autres. Je n'ai pas envie d'attirer l'attention sur moi. Je veux juste jouer mon jeu et tout ira bien."

Mais tout de même, on ne parle pas d'un problème à un genou ou à une épaule, mais bien d'un organe interne qui a été retiré. "Je ne suis pas le premier sportif à qui cela arrive, a lancé le Vaudois dans le plus grand des calmes. Il y a eu un rugbyman et d'autres exemples de sportifs avant moi. Après c'est du travail mental et j'ai eu beaucoup de soutien de ce côté-là. Ca reste une passion, je voulais me préparer pour être là."

En play-off, on sait que le jeu se durcit et que les tensions sont exacerbées. Mais le numéro 90 des Grenat n'avait pas d'appréhension avant d'opérer son retour: "La peur d'un coup de canne mal placé? Non. J'ai vu que mon jeu avait changé, que je ne suis pas aussi physique qu'avant, mais ça va bien."

Si la surprise des 7135 spectateurs fut sans doute totale, Le Coultre savait qu'il allait revenir au jeu durant cette série: "Ca fait longtemps que je prépare ça. Les dernières semaines se sont bien passées, J'ai eu beaucoup de soutien de la part de ma copine et de ma famille." Et Simon Le Coultre de conclure avec humilité: "On a essayé de jouer la surprise. Tant mieux si le projecteur s'est braqué sur moi et que ça a aidé l'équipe en enlevant un peu de pression aux autres."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

En donnant un nouvel élan à votre activité par des transformations intéressantes, vous pourrez augmenter vos revenus… Lancez-vous !

Les Sujets à la Une

X