Rejoignez-nous

Football

La victoire et rien d'autre pour l'équipe de Suisse

Publié

,

le

La victoire et rien d'autre pour l'équipe de Suisse face au Bélarus (© KEYSTONE/PATRICK STRAUB)

La note artistique importe peu, seule la victoire compte: tel est le message délivré par Murat Yakin et Silvan Widmer à la veille des trois coups de la Suisse dans le tour préliminaire de l'Euro 2024.

"Nous avons cette semaine organisé un séminaire interne avec les joueurs. Nous sommes arrivés à une seule conclusion: il n'y a que les victoires qui vous font avancer !" A écouter les propos de Murat Yakin, la grande révolution n'est pas pour demain. Malgré l'humiliation du huitième de finale de la Coupe du monde, Murat Yakin restera cet entraîneur pragmatique qui ne recherche que l'efficacité quitte à dérouter parfois son monde.

Ce samedi dans le huis clos de Novi Sad face au Bélarus, le sélectionneur demandera de "faire preuve de patience face au bloc adverse et de bien défendre sur les balles arrêtées." "Nous avons étudié le Bélarus lors de ses rencontres de l'an dernier en Ligue des Nations. Comme toutes les équipes, cette sélection peut être dangereuse si on la laisse jouer, explique-t-il. A nous d'imposer notre football, de gagner les duels en un contre un et de forcer la réussite dans la surface adverse."

Trois pour une place

Breel Embolo sur le flanc - "sa blessure au genou s'est aggravée au fil des jours", précise Murat Yakin -, la Suisse devra évoluer avec un nouveau no 9 à Novi Sad. Qui tiendra le rôle du Monégasque, buteur à quatre reprises lors des six derniers matches officiels de la sélection ? "Les jeux sont encore ouverts", glisse un Murat Yakin soucieux de ne pas dévoiler trop vite ses cartes.

Ils sont trois pour cette place de no 9. Entre Noah Okafor, présent à la Coupe du monde avec un temps de jeu limité toutefois à 45 minutes, le meilleur buteur de Super League Cedric Itten et Zeki Amdouni, remarquable avec le FC Bâle depuis le début de l'année, le choix que doit arrêter Murat Yakin n'est pas "simple". On veut croire toutefois que le sélectionneur cultive un petit penchant pour Amdouni...

"La page est tournée"

Avant cette rencontre de Novi Sad, Murat Yakin s'est rendu à Londres et à Manchester pour s'entretenir avec Granit Xhaka et Manuel Akanji. Il a également fait le voyage à Mayence pour une partie contre Mönchengladach qui lui a permis de rencontrer quatre de ses sélectionnés: Edimilson Fernandes, Silvan Widmer, Jonas Omlin et Nico Elvedi. Entretenir un tel contact avec les joueurs a sans doute aidé à panser les plaies du 6-1 contre le Portugal. "Il ne faut cependant pas regarder trop derrière soi", sourit toutefois Murat Yakin.

"La page est tournée" assure, pour sa part, Silvan Widmer, qui fut, faut-il le rappeler, le grand absent de ce huitième de finale en raison de cette maudite climatisation qui n'avait cessé de sévir lors de cette Coupe du monde. C'est son forfait qui avait incité Murat Yakin à opter pour une défense à trois.

Que l'on se rassure. L'Argovien est à nouveau opérationnel et la Suisse retrouvera ses fondamentaux à Novi Sad. "Cette campagne ne sera sans doute pas de tout repos. Nous serons parfois poussés hors de notre zone de confort, explique Silvan Widmer. Mais nous devons nous donner comme objectif de la maîtriser à la perfection."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L'Olympiakos pour une première grecque

Publié

le

Ayoub El Kaabi et l'Olympiakos rêvent d'offrir à la Grèce un premier titre en Coupe d'Europe (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

L'Olympiakos est en quête d'un premier trophée continental historique pour le football grec en finale de la Conference League.

Il se frotte à la Fiorentina, qui rêve d'offrir mercredi à Athènes un deuxième titre cette saison à l'Italie après la victoire de l'Atalanta en Europa League.

Dans le stade du rival de l'AEK Athènes, le club du Pirée pourra compter sur le soutien de ses bouillants supporters. Un atout non négligeable contre la "Viola", sevrée de lauriers depuis 23 ans (un succès en Coupe d'Italie) et qui vise un deuxième sacre dans une compétition européenne, 63 ans après avoir soulevé la Coupe des coupes en 1961.

Finaliste malheureuse l'an dernier face aux Anglais de West Ham, l'équipe de Florence pourrait ainsi sauver un exercice bien terne. Elle navigue ainsi à une piteuse 8e place en Serie A avant son dernier match, le 2 juin face à l'Atalanta.

"Nous sommes fiers et heureux d'avoir atteint pour la deuxième année consécutive la finale, c'est un motif de joie, le résultat de trois années de travail merveilleuses. On est de retour en finale, cela n'a pas été facile, mais on va donner notre maximum, car la Fiorentina n'a plus remporté de trophée depuis quelques années déjà", a déclaré l'entraîneur Vincenzo Italiano qui quittera le club en fin de saison.

Stabilité retrouvée

Auteur d'un début de championnat raté, l'Olympiakos a de son côté changé à trois reprises de technicien, sept fois au total sur les deux dernières saisons. Mais le club a retrouvé de la stabilité et des résultats depuis l'arrivée sur le banc de José Luis Mendilibar en février, finissant à la troisième place de la Super League grecque.

L'entraîneur espagnol, vainqueur de l'Europa League avec Séville en 2023, a transformé le visage de l'équipe. "J'ai étudié les joueurs et, jour après jour, j'ai commencé à croire que nous pouvions faire quelque chose de grand. Et puis deux d'entre nous y ont cru, puis quatre, puis six...", a-t-il expliqué. Ils sont désormais des centaines de milliers à y croire à travers le pays, prêts à soutenir le club le plus populaire de Grèce.

La formation du Pirée comptera notamment sur son attaquant marocain Ayoub El Kaabi. Ce dernier a particulièrement brillé en demi-finales avec cinq buts sur les six marqués au total contre Aston Villa (4-2, 2-0).

Sécurité

Dans un pays marqué par les affrontements récurrents entre hooligans, l'organisation d'un tel événement revêt par ailleurs un enjeu sécuritaire important pour la Grèce. En août 2023, un supporter grec avait été tué au stade de l'AEK dans l'attaque de hooligans croates du Dinamo Zagreb.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Courtois absent de la liste de la Belgique, sans surprise

Publié

le

Thibaut Courtois ne jouera pas l'Euro (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER MATTHYS)

Tout juste de retour d'une longue blessure, le gardien Thibault Courtois est absent de la liste de la Belgique pour l'Euro 2024, liste dévoilée mardi par le sélectionneur Domenico Tedesco.

Pilier de la Belgique lors de la décennie passée, le portier de 32 ans avait subi une rupture du ligament croisé au genou gauche en août 2023. Cumulé à une déchirure du ménisque en mars, cela lui a fait manquer l'essentiel de la saison.

"Il a été honnête avec moi, très tôt dans sa façon de communiquer, il connaît son corps, c'est une chose de jouer trois ou quatre matches", une autre de faire l'Euro, a déclaré Domenico Tedesco, en référence aux quatre matches de Liga disputés avec le Real Madrid en mai. "Il n'est pas prêt pour l'Euro, et on doit jouer avec ceux qui le peuvent", a résumé l'Italo-Allemand.

Le sélectionneur a choisi qui sera le gardien numéro 1 entre Koen Casteels (Wolfsbourg), Matz Sels (Nottingham Forest) et Thomas Kaminski (Luton) mais a confié devoir "d'abord en parler avec eux".

Tedesco a par ailleurs décidé d'emmener le milieu Axel Witsel, 35 ans, et le défenseur Jan Vertonghen, qui à 37 ans joue désormais à Anderlecht. En revanche, l'ancien Marseillais Michy Batshuayi, 30 ans, n'a pas été retenu: "On ne pouvait se permettre un troisième buteur" après Romelu Lukaku et Loïs Openda, a dit Domenico Tedesco.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Bochum (presque) comme Neuchâtel Xamax

Publié

le

Un maintien miraculeux pour Maximilian Wittek et Bochum. (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHER NEUNDORF)

Cinq ans après l’incroyable remontada du Neuchâtel Xamax de Stéphane Henchoz à Aarau, un autre barrage de promotion/relégation a épousé un scénario improbable. Il a souri au VfL Bochum.

Le club de Bundesliga a sauvé sa place au sein de l’élite après avoir pourtsnt perdu... 3-0 le match aller à domicile lors de sa double confrontation contre le Fortuna Düsseldorf, le troisième de la 2e Bundesliga. Bochum a marqué à son tour à trois reprises dans le temps réglementaire avant de forcer la décision 6-5 aux tirs au but. Septième frappeur du Fortuna, le Japonais Takashi Uchino a envoyé le ballon dans le ciel de Düsseldorf...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Des examens pour Xherdan Shaqiri

Publié

le

Murat Yakin: pourra-t-il vraiment compter sur Xherdan Shaqiri en Allemagne ? (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Xherdan Shaqiri n'était pas présent ce lundi à St. Gall au premier jour du rassemblement de l'équipe nationale avant l'Euro. Il était à Bâle pour subir des examens au mollet.

Revenu bien plus tôt des Etats-Unis avec l'accord de Chicago qui aurait pu le retenir jusqu'au 2 juin, le seul buteur cette année de l'équipe de Suisse souffre une fois de plus de son mollet. "Nous attendons de connaître les résultats de ces examens", souligne Pierluigi Tami. Le directeur des équipes nationales précise toutefois que la présence de Xherdan Shaqiri le mois prochain en Allemagne n'est pas remise en question.

Un contretemps fâcheux

Ce contretemps est toutefois fâcheux. En souffrance avec son club qui aura toutes les peines du monde à éviter une saison de plus sans play-off, Xherdan Shaqiri aurait eu bien besoin de mettre les bouchées doubles à l'entraînement pour retrouver une condition décente. Il semble difficile de croire que le joueur aujourd'hui âgé de 32 ans et demi sera en mesure d'enchaîner trois matches, contre la Hongrie, l'Ecosse et l'Allemagne, en huit jours.

Dix-huit joueurs de champ et deux gardiens ont participé au premier entraînement de l'équipe, lequel a attiré 1700 spectateurs. Comme Xherdan Shaqiri, Breel Embolo et Denis Zakaria étaient absents. Tous deux blessés, les deux joueurs de Monaco ont toutefois rejoint ce camp de St. Gall. Ils sont, bien sûr, restés aux soins. On rappellera que leur participation à l'Euro demeure incertaine.

"Nous ne sommes pas dans l'urgence"

"Nous ferons le point chaque jour avec eux, précise Pierluigi Tami. Nous ne sommes pas dans l'urgence en ce qui les concerne." Murat Yakin souhaite emmener un cadre de 24 joueurs en Allemagne. Avec une liste de 26 autorisée par l'UEFA, le sélectionneur possède une certaine marge de manoeuvre pour gérer les cas du Bâlois et du Genevois. L'idée est de les sélectionner même s'ils ne seront pas en mesure de disputer le(s) premier(s) matches.

Cette première semaine se fait sans plusieurs joueurs qui bénéficient d'une semaine de repos après une saison harassante, sans Gregor Kobel qui jouera avec Dortmund samedi la finale de la Ligue des Champions et sans les trois Luganais Renato Steffen, Uran Bislimi et Albian Hajdari appelés à disputer dimanche la finale de la Coupe de Suisse contre le Servette FC.

La Suisse livrera deux matches amicaux avant de se rendre en Allemagne, le 4 juin à Lucerne contre l'Estonie et le 8 juin à St. Gall face à l'Autriche. Murat Yakin devra livrer sa sélection définitive le 7 juin. Elle comporte aujourd'hui 38 noms.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Les conditions sont top pour donner vie à un projet qui attend depuis un certain temps dans les dossiers. Il est temps de passer à la réalisation concrète !

Les Sujets à la Une

X