Rejoignez-nous

Football

Murat Yakin a transformé le jeu de la Suisse

Publié

,

le

La Suisse de Murat Yakin propose un jeu tout en verticalité (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Adieu le jeu de possession prôné avec succès par Vladimir Petkovic, bienvenue dans la verticalité de Murat Yakin !

Au soir du parcours contrasté de l'équipe de Suisse en Ligue des Nations avec trois défaites pour commencer et trois victoires pour conclure, le constat est bien là: la Suisse a changé de style.

Cette "révolution" est incarnée par Breel Embolo. Désormais incontournable avant-centre de l'équipe, le Bâlois sonne la charge avec sa puissance presque phénoménale. Pour l'exploiter pleinement, Murat Yakin demande à ses joueurs d'allonger beaucoup plus le jeu. "Je connais très bien Breel. Il a débuté avec moi à Bâle, rappelle Murat Yakin. J'avoue que le voir aujourd'hui comme un véritable no 9 me surprend quelque peu. Il avait commencé en 8, puis en 10. Il a joué aussi sur les côtés. Mais le débat est clos. Breel est notre avant-centre."

Un nouveau rôle pour Seferovic

Et Haris Seferovic désormais condamné à chauffer le banc ! Le Lucernois est le grand perdant de ce rassemblement de septembre alors qu'il avait été le match-winner contre le Portugal à Genève le 12 juin dernier avec son but de la tête d'entrée de jeu. Une preuve de plus que tout peut aller très vite dans le football...

Murat Yakin estime aujourd'hui que le Lucernois, en mal de temps de jeu avec Galatasaray, n'a plus le coffre pour interpréter comme il l'entend ce rôle d'attaquant de pointe. Son registre n'est d'ailleurs pas le même que celui d'Embolo. Mais pour ne pas le "perdre" avant la Coupe du monde, le sélectionneur se rendra prochainement à Istanbul pour lui expliquer ce qu'il attend désormais de lui: une sorte de "super-sub" comme sans doute Olivier Giroud avec l'équipe de France.

Deux doutes encore à lever

D'ici le 24 novembre et la rencontre contre le Cameroun, que la Suisse devra impérativement remporter pour avoir une chance de devancer la Serbie dans un duel qui s'annonce impitoyable pour la deuxième place du groupe derrière l'intouchable Brésil, Murat Yakin devra encore lever deux doutes. Noah Okafor, absent contre l'Espagne et la République tchèque, conserve-t-il toujours une longueur d'avance sur Ruben Vargas qui l'a fort bien remplacé tant à Saragosse et à Saint-Gall ? Et peut-il raisonnablement se priver au coup d'envoi de Denis Zakaria si le Genevois s'affirme ces prochaines semaines à Chelsea ?

Sinon, tout roule pour cette équipe de Suisse qui a eu la chance de pouvoir compter lors de ses trois derniers matches sur des gardiens d'exception. A Genève, Jonas Omlin avait dégoûté les attaquants portugais. A Saragosse et à Saint-Gall, Yann Sommer a repris la main pour signer deux performances exceptionnelles. En Espagne, il a réussi un arrêt prodigieux dans le temps additionnel sur une frappe de Soler. A Saint-Gall, il a détourné un penalty de Tomas Soucek qui avait été pourtant bien frappé. "Une grande équipe a besoin d'un grand gardien", sourit Murat Yakin.

Une statistique presque affolante

Aujourd'hui, Yann Sommer présente une statistique presque affolante: il n'a pas été battu sur les cinq derniers penalties tirés contre lui dans le jeu en équipe de Suisse. Après les deux ratés de Sergio Ramos en 2020 et de Jorginho en 2021, Tomas Soucek a pu mesurer toute la difficulté de tromper le portier de Gladbach, dont le refus à l'ultime seconde de s'engager cet été à Nice a littéralement déchiré le coeur de Lucien Favre.

"Yann sortait d'une saison 2021/2022 difficile avec Gladbach, glisse Murat Yakin. Là, il est à nouveau en confiance et cette confiance, elle grandit de match en match." Le sélectionneur aurait sans doute rêvé d'évoluer en équipe de Suisse avec un tel gardien. "J'ai eu la chance de jouer devant Jörg Stiel et Pascal Zuberbühler qui avaient une très grande personnalité", se souvient-il toutefois.

Mais il a l'élégance de ne pas relever que Yann Sommer n'évolue pas vraiment dans le même monde que ses deux prédécesseurs, capables souvent du meilleur mais parfois du pire. Le sélectionneur nourrit de plus en plus l'intime conviction qu'un tel gardien, si la réussite lui sourit toujours comme à Saint-Gall avec deux frappes tchèques sur ses montants, peut vous hisser sur le toit du monde.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L'Olympiakos pour une première grecque

Publié

le

Ayoub El Kaabi et l'Olympiakos rêvent d'offrir à la Grèce un premier titre en Coupe d'Europe (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

L'Olympiakos est en quête d'un premier trophée continental historique pour le football grec en finale de la Conference League.

Il se frotte à la Fiorentina, qui rêve d'offrir mercredi à Athènes un deuxième titre cette saison à l'Italie après la victoire de l'Atalanta en Europa League.

Dans le stade du rival de l'AEK Athènes, le club du Pirée pourra compter sur le soutien de ses bouillants supporters. Un atout non négligeable contre la "Viola", sevrée de lauriers depuis 23 ans (un succès en Coupe d'Italie) et qui vise un deuxième sacre dans une compétition européenne, 63 ans après avoir soulevé la Coupe des coupes en 1961.

Finaliste malheureuse l'an dernier face aux Anglais de West Ham, l'équipe de Florence pourrait ainsi sauver un exercice bien terne. Elle navigue ainsi à une piteuse 8e place en Serie A avant son dernier match, le 2 juin face à l'Atalanta.

"Nous sommes fiers et heureux d'avoir atteint pour la deuxième année consécutive la finale, c'est un motif de joie, le résultat de trois années de travail merveilleuses. On est de retour en finale, cela n'a pas été facile, mais on va donner notre maximum, car la Fiorentina n'a plus remporté de trophée depuis quelques années déjà", a déclaré l'entraîneur Vincenzo Italiano qui quittera le club en fin de saison.

Stabilité retrouvée

Auteur d'un début de championnat raté, l'Olympiakos a de son côté changé à trois reprises de technicien, sept fois au total sur les deux dernières saisons. Mais le club a retrouvé de la stabilité et des résultats depuis l'arrivée sur le banc de José Luis Mendilibar en février, finissant à la troisième place de la Super League grecque.

L'entraîneur espagnol, vainqueur de l'Europa League avec Séville en 2023, a transformé le visage de l'équipe. "J'ai étudié les joueurs et, jour après jour, j'ai commencé à croire que nous pouvions faire quelque chose de grand. Et puis deux d'entre nous y ont cru, puis quatre, puis six...", a-t-il expliqué. Ils sont désormais des centaines de milliers à y croire à travers le pays, prêts à soutenir le club le plus populaire de Grèce.

La formation du Pirée comptera notamment sur son attaquant marocain Ayoub El Kaabi. Ce dernier a particulièrement brillé en demi-finales avec cinq buts sur les six marqués au total contre Aston Villa (4-2, 2-0).

Sécurité

Dans un pays marqué par les affrontements récurrents entre hooligans, l'organisation d'un tel événement revêt par ailleurs un enjeu sécuritaire important pour la Grèce. En août 2023, un supporter grec avait été tué au stade de l'AEK dans l'attaque de hooligans croates du Dinamo Zagreb.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Courtois absent de la liste de la Belgique, sans surprise

Publié

le

Thibaut Courtois ne jouera pas l'Euro (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER MATTHYS)

Tout juste de retour d'une longue blessure, le gardien Thibault Courtois est absent de la liste de la Belgique pour l'Euro 2024, liste dévoilée mardi par le sélectionneur Domenico Tedesco.

Pilier de la Belgique lors de la décennie passée, le portier de 32 ans avait subi une rupture du ligament croisé au genou gauche en août 2023. Cumulé à une déchirure du ménisque en mars, cela lui a fait manquer l'essentiel de la saison.

"Il a été honnête avec moi, très tôt dans sa façon de communiquer, il connaît son corps, c'est une chose de jouer trois ou quatre matches", une autre de faire l'Euro, a déclaré Domenico Tedesco, en référence aux quatre matches de Liga disputés avec le Real Madrid en mai. "Il n'est pas prêt pour l'Euro, et on doit jouer avec ceux qui le peuvent", a résumé l'Italo-Allemand.

Le sélectionneur a choisi qui sera le gardien numéro 1 entre Koen Casteels (Wolfsbourg), Matz Sels (Nottingham Forest) et Thomas Kaminski (Luton) mais a confié devoir "d'abord en parler avec eux".

Tedesco a par ailleurs décidé d'emmener le milieu Axel Witsel, 35 ans, et le défenseur Jan Vertonghen, qui à 37 ans joue désormais à Anderlecht. En revanche, l'ancien Marseillais Michy Batshuayi, 30 ans, n'a pas été retenu: "On ne pouvait se permettre un troisième buteur" après Romelu Lukaku et Loïs Openda, a dit Domenico Tedesco.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Bochum (presque) comme Neuchâtel Xamax

Publié

le

Un maintien miraculeux pour Maximilian Wittek et Bochum. (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHER NEUNDORF)

Cinq ans après l’incroyable remontada du Neuchâtel Xamax de Stéphane Henchoz à Aarau, un autre barrage de promotion/relégation a épousé un scénario improbable. Il a souri au VfL Bochum.

Le club de Bundesliga a sauvé sa place au sein de l’élite après avoir pourtsnt perdu... 3-0 le match aller à domicile lors de sa double confrontation contre le Fortuna Düsseldorf, le troisième de la 2e Bundesliga. Bochum a marqué à son tour à trois reprises dans le temps réglementaire avant de forcer la décision 6-5 aux tirs au but. Septième frappeur du Fortuna, le Japonais Takashi Uchino a envoyé le ballon dans le ciel de Düsseldorf...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Des examens pour Xherdan Shaqiri

Publié

le

Murat Yakin: pourra-t-il vraiment compter sur Xherdan Shaqiri en Allemagne ? (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Xherdan Shaqiri n'était pas présent ce lundi à St. Gall au premier jour du rassemblement de l'équipe nationale avant l'Euro. Il était à Bâle pour subir des examens au mollet.

Revenu bien plus tôt des Etats-Unis avec l'accord de Chicago qui aurait pu le retenir jusqu'au 2 juin, le seul buteur cette année de l'équipe de Suisse souffre une fois de plus de son mollet. "Nous attendons de connaître les résultats de ces examens", souligne Pierluigi Tami. Le directeur des équipes nationales précise toutefois que la présence de Xherdan Shaqiri le mois prochain en Allemagne n'est pas remise en question.

Un contretemps fâcheux

Ce contretemps est toutefois fâcheux. En souffrance avec son club qui aura toutes les peines du monde à éviter une saison de plus sans play-off, Xherdan Shaqiri aurait eu bien besoin de mettre les bouchées doubles à l'entraînement pour retrouver une condition décente. Il semble difficile de croire que le joueur aujourd'hui âgé de 32 ans et demi sera en mesure d'enchaîner trois matches, contre la Hongrie, l'Ecosse et l'Allemagne, en huit jours.

Dix-huit joueurs de champ et deux gardiens ont participé au premier entraînement de l'équipe, lequel a attiré 1700 spectateurs. Comme Xherdan Shaqiri, Breel Embolo et Denis Zakaria étaient absents. Tous deux blessés, les deux joueurs de Monaco ont toutefois rejoint ce camp de St. Gall. Ils sont, bien sûr, restés aux soins. On rappellera que leur participation à l'Euro demeure incertaine.

"Nous ne sommes pas dans l'urgence"

"Nous ferons le point chaque jour avec eux, précise Pierluigi Tami. Nous ne sommes pas dans l'urgence en ce qui les concerne." Murat Yakin souhaite emmener un cadre de 24 joueurs en Allemagne. Avec une liste de 26 autorisée par l'UEFA, le sélectionneur possède une certaine marge de manoeuvre pour gérer les cas du Bâlois et du Genevois. L'idée est de les sélectionner même s'ils ne seront pas en mesure de disputer le(s) premier(s) matches.

Cette première semaine se fait sans plusieurs joueurs qui bénéficient d'une semaine de repos après une saison harassante, sans Gregor Kobel qui jouera avec Dortmund samedi la finale de la Ligue des Champions et sans les trois Luganais Renato Steffen, Uran Bislimi et Albian Hajdari appelés à disputer dimanche la finale de la Coupe de Suisse contre le Servette FC.

La Suisse livrera deux matches amicaux avant de se rendre en Allemagne, le 4 juin à Lucerne contre l'Estonie et le 8 juin à St. Gall face à l'Autriche. Murat Yakin devra livrer sa sélection définitive le 7 juin. Elle comporte aujourd'hui 38 noms.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Les barrières qui freinaient votre avancée se dissipent soudainement, vous permettant de réussir brillamment dans tout ce que vous réalisez.

Les Sujets à la Une

X