Rejoignez-nous

Football

Murat Yakin Superstar

Publié

,

le

Murat Yakin marque déjà les esprits. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Moins de trois mois ont suffi à Murat Yakin pour devenir le nouveau "boss" du football suisse.

Le Bâlois a mené à bien une mission que l'on croyait impossible: devancer l'Italie, Championne d'Europe en titre, dans la course à la qualification directe pour la phase finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Victorieuse 4-0 de la Bulgarie lundi soir malgré l'absence de... sept des onze titulaires "bourreaux" de la France le 28 juin dernier en huitième de finale de l'Euro, la Suisse de Murat Yakin a signé pratiquement le même exploit que l'équipe de la Coupe du monde 1994 de Roy Hodgson qui avait soufflé la qualification pour les Etats-Unis au Portugal.

Sans être encore l'égal de Vladimir Petkovic qui demeure toujours le plus grand sélectionneur de l'histoire, Murat Yakin n'est plus désormais regardé comme un entraîneur un brin trop dilettante. Il est, aussi, devenu lundi soir le premier sélectionneur à ne perdre aucun de ses sept premiers matches pour battre le record établi par Paul Wolfisberg en 1982.

A la barre jusqu'en 2024

Sa science tactique, son flair qui l'a conduit à relancer Fabian Frei et a donné à Rome les clés de son attaque à un quasi-néophyte - Noah Okafor - et cette coolitude qui tranche avec la rigidité de son prédécesseur ont conquis tout le monde. Ses joueurs, bien sûr, avec lesquels il entretient un dialogue qu'il veut permanent sont sous le charme, comme ses dirigeants d'ailleurs. L'Association Suisse de Football (ASF) n'a pas, ainsi, tardé à annoncer la reconduction automatique de son contrat jusqu'à l'été 2024.

Murat Yakin est, ainsi, assuré d'être à la barre de l'équipe de Suisse non seulement lors la Coupe du monde au Qatar mais aussi lors de l'Euro 2024 en Allemagne.

S'il admet que la chance a accompagné la Suisse lors de cette campagne avec les deux penalties ratés par Jorginho qui auraient dû permettre à l'Italie de classer l'affaire, Murat Yakin aurait toutes les raisons de tirer la couverture à lui sans cette humilité qui le caractérise. Sa maîtrise lors des six matches de qualification qu'il a dirigés fut épatante.

La manière avec laquelle il a su faire face à l'avalanche de forfaits force le respect. "Il convient toujours de trouver des solutions aux problèmes que l'on peut rencontrer", répète-t-il. On l'a vu avec la confiance accordée à Frei et à Okafor. A Ruben Vargas aussi. Mais son coup de maître fut d'avoir bâti "le" système qui offre à Xherdan Shaqiri son meilleur rôle.

Placé en soutien direct de l'attaquant, Noah Okafor vendredi à Rome et Mario Gavranovic lundi à Lucerne, Xherdan Shaqiri a démontré pourquoi il était bien un joueur d'exception. Peut-être le plus grand de l'histoire du football suisse avec Stéphane Chapuisat.

Des choix déchirants

S'il conserve ce schéma en 4-4-1-1 avec deux ailiers forts aux côtés des deux milieux axiaux, Murat Yakin sera très vite confronté à des choix déchirants. Si Granit Xhaka retrouve l'intégralité de ses moyens, il y aura, ainsi, un homme de trop en ligne médiane.

Qui de Remo Freuler ou de Denis Zakaria fera les frais du retour du capitaine ? En attaque, peut-on désormais se priver des services de Noah Okafor même si Haris Seferovic revient dans le jeu ?

La prochaine échéance de l'équipe de Suisse tombera en mars. Elle jouera, en principe, deux matches amicaux. Selon l'ASF, rien n'est encore tranché.

"Elle est encore loin cette Coupe du monde", glisse Murat Yakin. Le sélectionneur attend sans doute le tirage au sort du 1er avril à Doha pour être habité par la magie d'une compétition qu'il n'a pas eu la chance de disputer comme joueur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le Bayern reprend le pouvoir

Publié

le

La hargne de Sommer, qui a connu la victoire avec le Bayern à Wolfsburg (© KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE)

Pas franchement convaincant depuis la reprise, le Bayern Munich a conservé la tête de la Bundesliga au terme de la 19e journée.

Sous pression après la victoire d'Union Berlin samedi, le "Rekordmeister" est allé s'imposer 4-2 sur la pelouse de Wolfsburg.

Toujours à la recherche d'un premier "clean sheet" en championnat sous le maillot bavarois, Yann Sommer a capitulé sur des réussites signées Kaminski (44e, 1-3) et Svanberg (81e, 2-4). Il a néanmoins fêté son premier succès en Bundesliga avec les Munichois, qui menaient 3-0 à la 19e grâce à un doublé de Coman.

Ce succès, qui intervient après trois nuls 1-1 en trois journées depuis la reprise, permet au Bayern de reprendre les commandes cédées la veille au soir à l'Union Berlin. Les Munichois ont un point d'avance sur l'équipe entraînée par Urs Fischer, qui a signé samedi face à Mayence (2-1) son quatrième succès consécutif.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich s'impose face à un Sion inoffensif

Publié

le

Le Zurichois Nikola Katic récupère un ballon qui échappe au Sédunois Luca Zuffi. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le FC Zurich poursuit sa remontée en Super League. Le champion en titre s'est imposé 1-0 sur la pelouse d'un FC Sion, une nouvelle fois, décevant. Les Zurichois se retrouvent à deux points de Sion.

Il n'y a pas eu de nouveau miracle pour les Valaisans. Revenus du Stade de Genève avec un point venu de nulle part, cette fois-ci, ils n'ont pu cacher leurs carences offensives face à un Zurich en verve avec un deuxième succès de suite.

Le niveau de la partie fut longtemps consternant. Avec un seul attaquant de pointe nominal - Ilyas Chouaref - les Sédunois ont connu toutes les peines à porter le danger devant la cage zurichoise lors de rares contre-attaques. Ce fut au contraire les Alémaniques qui se montrèrent le plus dangereux par l'intermédiaire du remuant Blerim Dzemaili, auteur de deux tirs retenus par Lindner avant de sortir sur blessure.

En deuxième période, les Valaisans se sont montrés un peu plus créatifs. Chouaref s'est lancé dans un solo impressionnant qu'il a très mal conclu. Le match basculait à la 58e minute sur une faute de main incontestable de Reto Ziegler. Le penalty n'avait rien de scandaleux, mais 3 minutes auparavant, la VAR n'avait pas retenu une main du Zurichois Marc Hornschuh qui avait, elle aussi, modifié la trajectoire du tir d'Itaitinga. Sous les sifflets, Jonathan Okita transformait son coup de pied de réparation pour l'ouverture du score (59e).

Le FC Sion demeure ainsi l'équipe la plus faible à domicile cette saison avec seulement huit points récoltés en dix matches. Fabio Celestini ne va pas manquer de travail au cours des prochaines semaines.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Barça prend le large

Publié

le

Vinicius et le Real ont été battus à Majorque dimanche (© KEYSTONE/AP/Francisco Ubilla)

Le Barça s'échappe en tête de la Liga après 20 journées. Les Catalans se sont imposés 3-0 face à Séville et possèdent huit longueurs d'avance sur le Real, battu 1-0 à Majorque.

Les Blaugrana ont dû attendre l'heure de jeu pour ouvrir le score par Jordi Alba. Puis à la 70e, c'est Gavi qui a doublé la mise. Et enfin neuf minutes plus tard, c'est Raphinha qui a salé l'addition. Les joueurs de Xavi ont fait preuve d'une belle cohésion pour faire la différence.

Modeste 10e du championnat, Majorque a lui forcé la décision face au Real sur un but contre son camp de Nacho Fernandez dès la 13e minute. Le défenseur madrilène a dévié de la tête un centre dans ses propres cages.

Privé de nombreux joueurs blessés dont Karim Benzema et Thibaut Courtois (touché à l'échauffement), le Real a pourtant bénéficié d'une opportunité en or d'égaliser. Mais Marco Asensio a manqué son penalty à la 59e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Malgré sa grave blessure, Neuer veut continuer avec la sélection

Publié

le

Manuel Neuer entend revenir no 1 au Bayern et en sélection allemande. (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Le capitaine de la sélection allemande Manuel Neuer veut continuer avec la Mannschaft, malgré sa grave blessure à la jambe droite qui va l'éloigner des terrains de très longs mois.

Il l'a expliqué dans un entretien accordé vendredi au site spécialisé The Athletic.

"Nous sommes en contact avec Hansi Flick (le sélectionneur de l'Allemagne, NDLR). Hansi part certainement du principe que je reviendrai et je ferai tout pour. Je suis sûr que j'en suis capable", a déclaré le gardien du Bayern Munich, pour sa première prise de parole depuis sa blessure.

Éliminé avec l'Allemagne dès le 1er tour de la Coupe du monde 2022 au Qatar, Manuel Neuer s'est gravement blessé lors d'une sortie à skis dans les Alpes bavaroises le 9 décembre, victime d'une fracture de la partie inférieure de la jambe droite, sur une chute à "10 ou 12 km/h".

Skieur "depuis plus de trente ans", il affirme ne jamais avoir pensé que sa carrière était terminée.

"Dès que l'on a su que l'on pouvait opérer, j'étais confiant, tout irait bien. Je connais un peu la médecine désormais. Je n'avance pas à tâtons. Ma jambe, le processus de guérison, la rééducation, le retour: je sais comment ça va fonctionner", a insisté Neuer.

Au printemps 2017, une fracture au pied gauche l'avait éloigné pendant près d'une saison des buts du Bayern, mais il était revenu à temps pour la Coupe du monde 2018, éliminé dès le 1er tour.

Pas écouter Schumacher

L'ancien gardien de but de l'Allemagne Harald "Toni" Schumacher a suggéré à Neuer d'arrêter la sélection et de se concentrer sur sa carrière en club.

"Chacun peut faire des recommandations. Le temps venu, je me regarderai dans un miroir et je me dirai la vérité en face, comme toujours. Si je ne suis pas performant, je libèrerai ma place. Mais ne vous attendez pas à ce que cela arrive", a lancé Neuer, 117 sélections avec l'Allemagne.

Le champion du monde 2014 et double vainqueur de la Ligue des champions (2013, 2020) espère revenir à l'été 2023 pour la préparation estivale de la saison 2023/24 du Bayern, et veut disputer l'Euro 2024 à domicile dans un peu moins d'un an et demi.

Il va toutefois se retrouver, à 37 ans, en concurrence tant en club face à Yann Sommer recruté au mercato hivernal, qu'en sélection face à Marc-André ter Stegen et Kevin Trapp.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Les Etoiles prédisposent certains d’entre vous à un rapprochement fort tendre avec un être assez hors normes… Grand bonheur à la clé !

Les Sujets à la Une

X