Rejoignez-nous

Hockey

Lausanne n'y arrive pas, Genève en leader et Fribourg se reprend

Publié

,

le

Lausanne s'est brisé sur Boltshauser (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Sale soirée de National League pour Lausanne. Les Vaudois se sont inclinés 3-1 à Langnau et les voilà qui glissent à une peu enviable 13e place.

On ne sait pas si John Fust sera encore sur le banc des Lions samedi soir pour la réception de Zoug, mais avec cinq défaites de suite il y a le feu au sein du LHC.

Une scène résume parfaitement la mouise dans laquelle évolue les Lausannois. A la 44e, Genazzi parvient à réduire le score, mais le but est annulé en raison d'un cross-check de Sekac sur un Bernois devant le but de Boltshauser. Et au lieu d'avoir un semblant de momentum, les Vaudois ont dû annihiler un jeu de puissance adverse. Et à la 59e, Kovacs a manqué un penalty superbement arrêté par l'ancien portier vaudois.

Les retours de Jiri Sekac et d'Ivars Punnenovs n'ont pas amené l'influx escompté au niveau du tableau d'affichage, même si les deux joueurs ont tout de même offert d'autres options à John Fust.

On s'attendait à voir un LHC plus conquérant à l'Ilfis après les quatre défaites de suite. Ce fut le cas avec des Lausannois solides défensivement et plutôt portés vers l'offensive, comme en témoignent les statistiques des tirs après le premier tiers (9-3 pour le LHC). Seulement les Vaudois ne sont pas parvenus à déjouer Boltshauser et les Emmentalois en ont profité. Deux tirs très bien placés de Saarela (30e et 33e) et voilà Langnau devant contre le cours du jeu.

Mais les Lausannois ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes puisqu'ils ont gaspillé quatre opportunités en power-play au cours des quarante premières minutes. Et sous les casques, Audette & Cie donnent l'impression de broyer du noir en n'arrivant pas à trouver la faille.

Genève leader incontesté

On attendait beaucoup de la partie entre le leader et des Zurichois restant sur une série de quatre succès consécutifs. Eh bien on n'a pas été déçu avec un match de très bonne qualité et un succès 3-2 des Grenat. Le but décisif est venu de la canne de Winnik à la 41e, juste après la deuxième pause.

Les Aigles ont su frapper au bon moment, alors que les Zurichois ont fait preuve d'un bel opportunisme. Les Genevois pourraient en revanche avoir perdu Sami Vatanen pour un moment. Le défenseur finlandais, auteur de l'ouverture du score, s'est vraisemblablement blessé à la jambe.

Fribourg se reprend

Fribourg a été récompensé pour avoir préparé consciencieusement son déplacement dans les Grisons. De retour de Salzbourg, les Dragons ont rejoint la station davosienne jeudi. Ils ont empoché trois points en battant le HCD 3-2.

Du coup, ils n'ont pas été pris à froid par les joueurs de Christian Wohlwend. Au contraire, ce sont même eux qui ont ouvert la marque sur une inspiration de Julien Sprunger, très habile pour reprendre un puck sautillant de Killian Mottet.

Et alors que l'on pensait partir vers une prolongation à la suite du 2-2 de Prassl (57e), Gottéron a trouvé le moyen de l'emporter grâce à Mottet à la 59e. Est-ce que Fribourg retrouve la baraka de la saison passée?

Coupable d'une mise en échec à la tête de Thomas Wellinger, Christoph Bertschy a eu sans doite un peu de chance de ne pas avoir été pénalisé. A la décharge de l'ancien joueur du LHC, Wellinger ne s'est pas préparé de la meilleure des manières à absorber l'impact.

Bienne se paie Zoug

Chose assez rare, Zoug a perdu deux matches de suite. Les hommes de Dan Tangnes ont été dominés 4-3 ap par un Bienne qui s'est présenté diminué en raison de plusieurs cas de covid. Mais les Seelandais se sont battus dans le troisième tiers lorsque Zoug est revenu à égalité. Et en prolongation, c'est Rajala qui a forcé la décision après 41 secondes.

Après deux revers, Ajoie devait tenter de rentrer de Rapperswil avec quelque chose. Les Jurassiens ont presque réussi puisqu'il y avait encore 3-3 après 56 minutes. Mais Zangger, Jensen et Profico ont inscrit deux buts pour faire passer le score à 6-3.

A Berne, le retour de Dominik Kahun a amené un vent de fraîcheur et une force offensive bienvenue. Les Ours ont battu Lugano 7-3.

Dans le style "club en confiance", on demande Ambri-Piotta. Vainqueurs du champion Zoug dimanche dernier, les Léventins ont écrasé Kloten 6-0 dans la banlieue zurichoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Live: 1-1 entre Lausanne et Zurich après un tiers

Publié

le

©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Continuer la lecture

Hockey

Un 100e assist pour Nikita Kucherov

Publié

le

100 assists cette saison pour Nikita Kucherov. (© KEYSTONE/AP/Chris O'Meara)

A Tampa, Auston Matthews n’est pas devenu le neuvième joueur de l’histoire à atteindre le seuil des 70 buts en saison régulière. Mais Nikita Kucherov a réussi sa... 100e passe décisive de l’exercice.

La rencontre Tampa Bay – Toronto remportée 6-4 par la franchise de Floride a, ainsi, revêtu tout de même un caractère historique malgré le mutisme de l’ancien joueur des Zurich Lions. Comme face à Florida lors du match précédent, Auston Matthews n’a pas trouvé le chemin des filets. En revanche, la soirée fut particulièrement faste pour Nikita Kucherov, buteur et passeur pour comptabiliser au final 144 points et s’affirmer comme le meilleur compteur de la NHL.

L’ailier russe de 30 ans a signé son 100e assist dans la période intermédiaire. Seuls quatre joueurs avaient passé ce mur du 100 dans le passé. Connor McDanid, l’attaquant d’Edmonton, avait signé le même exploit... deux jours auparavant.

Auston Matthews et Nikita Kucherov prolongeront leur saison lors des séries finales. Matthews et Toronto seront opposés à Boston, Kucherov et Tampa Bay à Florida.

Enfin, Janis Moser et Arizona ont eu le bon goût de remporter leur dernier match à Tempe. Les Coyotes ont pris congé de leur public sur une victoire 5-2 avant le grand déménagement à Salt Lake City.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le LHC déjà dos au mur ?

Publié

le

Connor Hughes sera forcément sous pression jeudi soir lors de l'acte II (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Lausanne n'a pas créé la surprise dans l'acte I de la finale de National League mardi, malgré un départ idéal avec une ouverture du score dans le premier tiers.

Battu 2-1 sur la glace des Zurich Lions, le LHC se doit de réagir devant son public jeudi dès 20h.

Le capitaine Michael Raffl et ses équipiers devront se montrer plus efficaces que lors du match no 1. Après avoir exploité un "power play" à la 15e minute grâce à Damien Riat, ils n'ont notamment pas su profiter d'une nouvelle supériorité numérique au début du deuxième tiers alors qu'ils menaient encore 1-0.

Les Zurich Lions, forts de leurs 9 succès en 9 matches joués dans ces play-off, paraissent de plus en plus sereins. Ils font payer la moindre erreur à leurs adversaires, et Lausanne en a fait la cruelle expérience avec ces deux buts encaissés en un peu plus de trois minutes à la mi-match.

Dominé mardi, le "Z" a encore une fois fait parler sa force tranquille. Simon Hrubec a livré la marchandise devant le filet zurichois, avec 34 arrêts, et Derek Grant devant le but adverse, avec son 9e but dans ses play-off pour le 2-1 victorieux. Côté lausannois, on espère un retour du défenseur suédois Christian Djoos, malade et forfait pour le match no 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lawrence Pilut joue beaucoup et il adore ça

Publié

le

Lawrence Pilut a passé près de la moitié du premier acte de la finale sur la glace. (© KEYSTONE/JUERGEN STAIGER)

Face à Zurich lors du premier acte de la finale de National League, Lawrence Pilut a passé près de 29 minutes sur la glace. Malgré la défaite, le Suédois en aurait même accepté un peu plus.

S'il fallait illustrer la passion pour le hockey sur glace, mettre une photo de Lawrence Pilut ne serait pas une mauvaise idée. Au moment de l'interview d'après-match et en dépit d'une défaite 2-1 au sortir de la première rencontre de la finale de National League, l'arrière suédois arborait le sourire de quelqu'un qui a pris un immense plaisir sur la glace.

"Parce que c'est excitant, lance le numéro 20 du LHC avec ses yeux bleus grands ouverts. Ce n'est pas souvent que tu peux jouer une finale. Ce fut une rude bataille des deux côtés et maintenant on est concentré sur le deuxième match chez nous jeudi soir devant notre public."

Près de la moitié du match

En regardant le match, on avait le sentiment de voir Lawrence Pilut une présence sur deux. Un sentiment confirmé par le temps de jeu du Suédois qui a griffé la glace durant 28'50, soit près de la moitié des 60 minutes de la partie. Privé de Christian Djoos, malade, le coach lausannois Geoff Ward a dû revoir son plan de match et répartir les minutes de son défenseur numéro un. Et logiquement, Pilut était un candidat tout désigné pour assumer une plus grosse charge de travail.

"Il a un bon moteur, image l'entraîneur des Lions de Malley. Il peut même jouer davantage si l'on a besoin de lui." De son côté, l'ancien défenseur des Rochester Americans ne se plaint pas du tout de cette charge de travail supplémentaire. "Jamais fatigué! Jamais fatigué, martèle-t-il. J'aime jouer. C'est assez évident pour moi, cela fait partie de mon jeu. J'adore jouer beaucoup de minutes et plus je joue, mieux je me sens dans le match. Evidemment qu'il y a parfois un ou deux shifts plus compliqués, mais on doit faire en sorte de minimiser les creux." Christian Djoos devrait être de retour jeudi et Lawrence Pilut retrouver ses 22-23 minutes de glace.

Energie et passion

Et le Scandinave de réitérer son amour pour son sport: "Tu as envie de jouer, c'est ce feu qui brûle au fond de toi. Plus tu joues, plus tu as envie de jouer. Et quand en plus tu as l'opportunité de jouer une finale, c'est incroyable."

Lawrence Pilut se réjouit forcément de sauter sur la glace jeudi soir à l'occasion du deuxième match de cette finale: "On a eu nos chances mardi, c'était vraiment très serré pour être honnête. Connor (réd: Hughes, le gardien) a de nouveau fait un super match. On doit de toute façon jouer notre jeu et conserver notre structure. On peut le faire pendant soixante minutes et espérer une issue positive. Je suis très excité de revivre tout ça jeudi devant nos fans, parce que l'énergie et la passion qu'ils amènent à la patinoire sont véritablement incroyables."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

La période est au surmenage et le rythme de travail que vous vous obligez à maintenir n’est plus supportable ! Il va falloir vous faire aider !

Les Sujets à la Une

X