Rejoignez-nous

Suisse

Le Covid a rendu plus difficile le contrôle du marché du travail

Publié

,

le

La construction fait partie des secteurs les plus contrôlés dans la lutte contre le travail au noir (Image symbolique © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur l'activité de contrôle des mesures d'accompagnement et de lutte contre le travail au noir en 2020. Les taux d'infraction sont eux restés pratiquement inchangés sur un an.

La mise en œuvre des mesures d'accompagnement pendant la pandémie a été un grand défi, a déclaré Boris Zürcher, le chef de la direction du travail du Secrétariat à l'économie (SECO) mercredi en ligne devant la presse. La plupart des organes de contrôle ont dû réduire considérablement, voire arrêter leurs activités lors de la première vague de la pandémie.

L'an dernier, ils ont toutefois contrôlé le respect des conditions de salaire et de travail auprès de 34'126 entreprises et 132'922 personnes en Suisse. En 2019, ces chiffres s'élevaient respectivement à 41'305 et 165'969.

Près de 6% des employeurs contrôlés

Au total, 6% des employeurs suisses, 30% des travailleurs détachés et 30% des prestataires de services indépendants ont été contrôlés. En raison de la pandémie, le nombre de contrôles est resté légèrement inférieur aux 35'000 fixés dans l'ordonnance sur les travailleurs détachés.

Dans les branches couvertes par une convention collective de travail (CCT) étendue, le taux d'infraction constaté par les commissions paritaires auprès des travailleurs détachés est resté inchangé à 21%. Dans les secteurs qui en sont dépourvus et qui n'ont pas de contrat-type de travail, les commissions tripartites (CT) cantonales ont relevé un léger recul des cas de sous-enchère salariale (13%, contre 15% en 2019).

Concernant les employeurs suisses, les CT cantonales ont enregistré une légère hausse des cas de sous-enchère salariale, de 10% à 12%. Enfin, pour ce qui est des prestataires de services indépendants, 8% des 4862 contrôles effectués ont mené à un soupçon d'indépendance fictive (en 2019: 8% de 5993 contrôles).

Cependant, tous ces chiffres sont à interpréter avec prudence, a déclaré Peter Gasser, le directeur adjoint de la Direction du travail du SECO: "des conclusions sur la situation générale du travail ne peuvent pas être tirées." Les organes de contrôle ont en effet principalement effectué des contrôles dans les secteurs susceptibles de faire l'objet d'une sous-enchère salariale.

Moins de contrôles contre le travail au noir

L'an dernier, 10'345 entreprises et 29'405 personnes ont été contrôlées dans le cadre de la lutte contre le travail au noir, ce qui représente une diminution respective de 15% et 16%, poursuit le SECO. Les cantons ont principalement contrôlé des entreprises des secteurs de la construction, du génie civil du second-oeuvre, de la restauration et du commerce.

Les organes de contrôle ont constaté 10'716 cas donnant lieu à un soupçon et 3316 retours d'informations des autorités spéciales (par exemple la caisse de compensation AVS) concernant les mesures prises ou les sanctions prononcées. Cela représente respectivement une baisse de 15% et de 1,2% sur un an.

Lacunes dans les sanctions

Du côté du syndicat Travail.Suisse, Gabriel Fischer, responsable de la politique économique, a relevé dans un communiqué que "le rapport sur les mesures d’accompagnement montre que les contrôles ont également fonctionné durant l'année du coronavirus, mais il indique aussi que la sous-enchère salariale est toujours à l'ordre du jour".

Bien que les contrôles fonctionnent, les sanctions présentent des lacunes considérables, poursuit le syndicat. Dans les branches dotées de CCT déclarées de force obligatoire, les infractions peuvent être sanctionnées par des frais d'inspection et des amendes conventionnelles, ce qui est le cas pour trois entreprises fautives sur quatre. En cas d’absence de salaires minimaux contraignants, les entreprises qui pratiquent la sous-enchère salariale sont tenues d'aligner leurs salaires sur les salaires usuels par lieu dans la branche.

De telles procédures amiables pour le respect des conditions salariales sont couronnées de succès pour 82% des entreprises étrangères, mais seulement pour 53% des employeurs suisses. "Presque un employeur suisse sur deux qui verse des salaires trop bas ignore la demande du gouvernement de se conformer aux conditions salariales. Cela nuit à l'acceptation et à l'efficacité des mesures d’accompagnement et encourage le dumping salarial en Suisse", poursuit Gabriel Fischer.

Dans de tels cas, les cantons et la Confédération ont la compétence d’édicter des salaires minimaux pour les branches concernées au moyen de contrats-type de travail (CTT). Cependant, cela se produit beaucoup trop rarement - au niveau fédéral, cet instrument n'a été utilisé qu'une fois jusqu'à présent, et dans les cantons cinq fois,selon Travail. Suisse.

Des cantons plus zélés que d'autres

Pour l'Union syndicale suisse (USS), "on ne saurait tolérer le comportement des entreprises suisses" qui, dans presque 1200 cas, ont versé des salaires trop bas. Les contrôles restent très différents d’un canton à l’autre, note aussi l'USS.

Celle-ci salue l’engagement des cantons du Tessin et de Genève, qui contrôlent un grand nombre d’employeurs. La réalité est tout autre dans quelques régions alémaniques. Certains cantons, comme Saint-Gall, Thurgovie ou Zoug, ne contrôlent qu’environ 2%, voire moins encore, des entreprises.

En moyenne, une entreprise suisse n’est contrôlée qu’environ tous les 50 ans. Une "anomalie" qui existe depuis des années déjà, souligne l'USS.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

De fortes pluies touchent plusieurs endroits de Suisse

Publié

le

Certaines régions de la Suisse, dont Vevey et Bâle, ont fait face à de grosses pluies mercredi soir (image symbolique). (© KEYSTONE/dpa/Andreas Rosar)

Il a fortement plu mercredi soir en plusieurs endroits de Suisse, comme à Vevey (VD), Torricella (TI) et Nenzlingen (BL). La plus forte quantité de précipitations en une heure a été mesurée à Vevey, avec 50,1 millimètres, indique SRF Meteo.

Dans d'autres endroits de Suisse, la pluie n'est par contre pas encore tombée, indique le service météorologique sur Twitter. Meteonews a de son côté fait part d'une forte cellule orageuse au-dessus de Bâle, qui aurait ensuite poursuivi sa route vers l'est.

L'orage a causé plusieurs inondations. Pas moins de 115 interventions des pompiers ont été enregistrées jusqu'à 20h24, selon la police cantonale de Bâle-Ville. Les forces d'intervention bâloises s'attendent à intervenir jusqu'à tard dans la nuit.

Meteonews a également signalé un fort orage dans le Simmental (BE), entre le Gantrisch et le Niesen. L'orage, accompagné d'un fort vent, se dirigeait vers le lac de Thoune.

En raison des dégâts causés par les intempéries, tous les trains ont été supprimés entre Belp (BE) et Thoune (BE). Selon le service d'information ferroviaire, les lignes S4 et S44 sont concernés. La durée de la perturbation était inconnue au moment de l'annonce, à 20h45.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage samedi, 14,2 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 7, 8, 16, 19, 28 et 36. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 9 et le Joker le 393956.

Lors du prochain tirage samedi, 14,2 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse sanctionne Viktor Ianoukovitch et son fils

Publié

le

Suivant l'UE, la Suisse sanctionne l'ancien président ukrainien pro-russe Viktor Yanukovych (à droite), ici aux côtés de Valdimir Poutine (archives). (© KEYSTONE/AP PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/ITAR-TASS)

La Suisse s'associe aux sanctions contre l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Lui et son fils figurent désormais sur la liste des personnes soumises à des interdictions de voyage et des sanctions financières dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a inscrit M. Ianoukovitch, aujourd'hui âgé de 72 ans, et son fils Oleksandr, 49 ans, sur la liste des personnes sanctionnées, a indiqué mercredi le Secrétarait d'Etat à l'économie (SECO). Les sanctions s'appliquent à partir de 18 heures mercredi.

Le père et le fils figuraient déjà sur la liste des personnes sanctionnées par l'UE depuis le 4 août. Ils sont responsables du soutien et de la mise en ½uvre d'actions qui menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, est-il écrit dans la décision du DEFR.

Selon différentes sources, M. Ianoukovitch a fait partie d'une opération spéciale russe qui visait à le voir remplacer le président ukrainien actuel lors de la première phase de la guerre d'agression russe contre l'Ukraine, poursuit le document.

Son fils Oleksandr continue notamment à mener des activités commerciales dans le Donbass contrôlé par les groupes séparatistes, en particulier dans les secteurs de l'énergie, du charbon, de la construction, de la banque et de l'immobilier.

Viktor Ianoukovitch a été le président de l'Ukraine de 2010 à 2014. Il s'est installé en Russie après avoir été destitué par le parlement ukrainien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le numérique reprend ses droits dans la cité thermale

Publié

le

Pour cette édition 2022 du Numerik Games Festival, c'est l'art musical qui est la thématique centrale. Des concerts et spectacles seront proposés aux visiteurs. (© ChTalos)

Du 26 au 28 août prochain, le Numerik Games Festival revient à Yverdon-les-Bains pour une septième édition. Une cinquantaine d'activités sont prévues, dans différents domaines, au coeur du centre-ville. Et avec une thématique centrale pour cette édition 2022 : la musique.

Le numérique reprend d’assaut Yverdon-les-Bains le week-end prochain pour la septième édition du Numerik Games Festival. Du 26 au 28 août, une cinquantaine d’activités seront proposées aux visiteurs. Comme à l’accoutumée, de nombreux domaines seront ainsi présentés : programmation, jeux-vidéo, réalité virtuelle, spectacles. Et une thématique centrale cette année, la musique.

Le Château et ses environs seront au coeur du festival, avec à l'affiche deux concerts lumineux et monumentaux du DJ anglais Afishal, prévus le vendredi et le samedi soir, ainsi que deux soirées silent disco sur la Place Pestalozzi.

Durant trois jours donc, la présentation de nombreuses manières de prouver le foisonnement de la créativité grâce au numérique. Son utilité aussi, accompagnés des réflexions autour de ces innovations technologiques :

Marc AtallahDirecteur - Numerik Games Festival

Avec toutes ces disciplines, de nombreux publics et de nombreuses générations vont se croiser, se côtoyer, échanger…. C’est justement un des objectifs du directeur du Numerik Games Festival, Marc Atallah.

Marc AtallahDirecteur - Numerik Games Festival

Le Numerik Games Festival, c'est aussi l'occasion de rassembler différentes générations autour du vaste domaine du numérique. (Archives © ChTalos)

Ateliers , spectacle et théâtre en réalité virtuelle

La manifestation, lancée en 2016, est co-produite par l’Université de Lausanne ainsi que la HEIG-VD d’Yverdon-les-Bains. Cette année plus que jamais, les deux institutions ont travaillé ensemble, pour proposer le « Scientifik Lab », à la rue de la Plaine. Un lieu commun où les visiteurs pourront découvrir toute l'offre de ces deux écoles.

Du côté de la Haute école d’Ingénierie et de gestion, on va proposer de nombreux ateliers notamment de découverte, et pour tous les publics.

Jean-Marc SeydouxChef du département Ingénierie des médias - HEIG-VD

Les visiteurs pourront découvrir notamment un Escape game, le chien robot Spot, une introduction à la programmation... Des play-conférences sont également prévues, afin de discuter de passionnants sujets mélangeant autant jeu-vidéo, intelligence artificielle, ou Histoire.

Et cette année, l’occasion de découvrir une expérience rare : du théâtre en réalité virtuelle. Durant une session d’une vingtaine de minutes, 9 participants vont aller à la rencontre d’Ivy, un personnage atteint du syndrome d’enfermement. Son corps ne bouge plus, mais son esprit fonctionne encore. Grâce à lui, elle s’est créé un monde.

Le spectacle se déroule ainsi en deux temps : tout d’abord dans le monde réel où le public est accueilli par des scientifiques. Par la suite, après la mise sur la tête du casque de réalité virtuelle, le spectateur entre dans ce monde imaginé par Ivy.

Emilien RossierProducteur - RGB Project

Plus d'informations sur le site internet du Festival. Et découvrez ci-après la bande annonce de cette édition 2022 :

Continuer la lecture

Suisse Romande

Un mort dans un accident de planeur dans le Val de Bagnes

Publié

le

L'épave du planeur a été localisée sur le glacier du Giétro dans les alpes valaisannes à une altitude de 3280 mètres. (© Police cantonale valaisanne)

Un planeur s'est écrasé mardi sur le glacier du Giétro dans le Val de Bagnes. Seul à bord, son pilote, un Saint-Gallois de 72 ans, est décédé.

Les forces aériennes suisses ont alerté la police cantonale valaisanne de la disparition d'un planeur dans le secteur du Grand-Combin vers 18h30, indique celle-ci mercredi dans un communiqué. L'appareil avait décollé plus tôt dans la journée de l'aérodrome de Bad Ragaz (SG).

Aux alentours de 22h30, l'épave du planeur a pu être localisée sur le glacier du Giétro à une altitude de 3280 mètres, précise la police. Outre Air-Zermatt, un Super Puma de l'armée a été engagé dans les recherches.

Une enquête a été ouverte par le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE) afin de déterminer les causes du crash. La responsabilité des poursuites pénales incombe au Ministère public de la Confédération.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Quelques couples ne savent plus s’ils veulent encore rester ensemble… Parallèlement, de belles évolutions de travail se préparent...

Les Sujets à la Une

X