Rejoignez-nous

Suisse

Les CFF épinglés dans un indice du Forum économique mondial

Publié

,

le

L'efficacité des trains suisses est moins bonne selon le WEF qui a dévoilé son indice sur la compétitivité des pays (archives). (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Suisse recule à nouveau dans l'indice annuel de compétitivité du Forum économique mondial (WEF). Après avoir perdu en 2018, pour la première fois depuis 2009, sa première place, elle perd un rang et est 5e. L'efficacité des trains est notamment mise en cause.

L'année dernière, la baisse de trois positions de la Suisse avait été expliquée par une nouvelle méthodologie qui plaçait les Etats-Unis devant en prenant en compte de nouveaux critères comme les nouvelles technologies ou encore le capital social. Le pays du président Donald Trump est cette année dépassé par Singapour dans l'indice dévoilé mercredi, en raison des effets des tensions commerciales avec la Chine.

Les Etats "qui mettent un accent" notamment sur les infrastructures, les compétences ou l'innovation dans leurs politiques économiques "sont davantage couronnés de succès", a affirmé le président du WEF Klaus Schwab. Selon le rapport, la productivité et la durabilité sont très différentes entre certains pays à la même compétitivité.

Contrairement à 2018 où la valeur absolue de son résultat était restée la même, la Suisse perd 0,3 point. Pour autant, elle arrive première dans deux des 13 axes, alors qu'elle n'avait pas atteint cette position en 2018.

La Suisse fait mieux que les 140 autres pays en terme de stabilité économique et de compétences. En revanche, elle est pénalisée par la taille de son marché, un critère où elle n'occupe que la 39e position.

Première pour Internet

Parmi plus de 100 sous-indicateurs, la Suisse est devant notamment sur le taux d'abonnements à Internet sur des appareils fixes ou encore la dynamique de la dette. En revanche, elle recule de la 1e à la 3e place sur l'efficacité des trains. La Suisse est à nouveau épinglée pour la complexité de ses tarifs, mais aussi sur la réglementation des conflits d'intérêts ou le taux d'imposition du travail.

Parmi les autres territoires qui figurent dans les dix premiers, Hong Kong est troisième, devant les Pays-Bas. Derrière la Suisse, le Japon devance l'Allemagne, la Suède, la Grande-Bretagne et le Danemark.

Plus largement, le WEF relève que la plupart des économies sont toujours confrontées à une croissance de la production inexistante ou peu élevée. Celles qui ont investi dans le capital humain, l'amélioration des institutions, le dynamisme des affaires ou encore la capacité d'innovation seront mieux placées pour la relancer, ajoute l'organisation.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: SBB pinned in World Economic Forum Index | News1 English

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Le National avance sur les sites pollués et les nuisances sonores

Publié

le

Le National débat des critères en matière de nuisances sonores pour les nouveaux logements. Gauche et droite sont en désaccord (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Confédération veut promouvoir l'assainissement des sites pollués et préciser les critères en matière de protection contre le bruit pour les nouveaux logements. Le National estime aussi qu'il faut avancer rapidement sur ce dossier, non sans résistance de la gauche.

La révision de la loi sur la protection de l'environnement porte essentiellement sur l'assainissement des sols contaminés qu'ils soient privés ou publics, comme les places de jeux, et sur les nuisances sonores dans le bâti. Le National est tacitement entré en matière sur le projet.

Le débat entamé lundi s'est surtout focalisé sur les mesures prévues en matière de bruit. "Le projet prend en compte un délicat équilibre entre assouplissements en matière d'autorisation de construire dans les zones soumises au bruit et protection de la population", a déclaré la rapportrice de commission.

La droite a souligné la nécessité de construire pour faire face à la pénurie de logements. Mais la gauche a souligné le problème des nuisances. Le débat se poursuit. Il devrait s'achever au National le 11 mars.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le marché automobile rebondit en février

Publié

le

Le secteur automobile a repris des couleurs en février, le nombre de nouvelles immatriculations accélérant pendant le mois sous revue après avoir calé en janvier. (archives) (© KEYSTONE/dpa/Jan Woitas)

Le secteur automobile a repris des couleurs en février, le nombre de nouvelles immatriculations accélérant pendant le mois sous revue après avoir calé en janvier. L'avancée des propulsions alternatives se poursuit.

En février, les nouvelles immatriculations en Suisse et au Liechtenstein ont augmenté de 7,7% sur un an à 18'521 voitures, a annoncé lundi la fédération Auto-Suisse dans un communiqué. En janvier, elles avaient par contre reculé de 7,3%.

Alors que les véhicules mus par moteur essence ont reculé (-10,3%), ceux fonctionnant au diesel ont étonnamment progressé (+7,5%).

Parmi les véhicules à propulsion alternative, les hybrides se sont envolés de 24,1% et les électriques de 26,8%, tandis que les voitures hybrides rechargeables (PHEV) ont crû de 3,9%.

Les acteurs du secteur vont attentivement scruter les ventes au printemps pour mesurer l'effet du Salon international de l'automobile à Genève (Gims), qui a fermé ses portes dimanche. L'événement avait rouvert pour la première fois depuis l'édition de 2019 et quatre années d'absence en raison de la pandémie de coronavirus.

"Une analyse plus approfondie ne sera possible qu'après les chiffres de mars et d'avril", a estimé le directeur adjoint de la faîtière Christoph Wolnik.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Le National propose des compromis sur la loi sur le CO2

Publié

le

Le soutien fédéral aux bornes de recharge pour véhicules électriques divise le Parlement (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le National a proposé lundi des compromis sur deux points de discorde dans la loi sur le CO2, à savoir la part de réduction des émissions de CO2 à réaliser en Suisse et le soutien aux bornes de recharge pour véhicules électriques. Le Conseil des Etats devra trancher.

Pour atteindre les objectifs climatiques, le National avait fixé à 75% au moins la part des émissions de CO2 que la Suisse doit réduire à l'interne. Le Conseil fédéral et le Conseil des Etats veulent que cette part s'élève à environ deux tiers, sans toutefois formuler d'objectif chiffré dans la loi. Les députés proposent désormais de fixer la limite à 70%.

Concernant le soutien fédéral aux bornes de recharge pour véhicules électriques dans les immeubles, les entreprises et les parkings publics, la Chambre des cantons n'en veut pas. Celle du peuple propose de maintenir ce soutien, mais sans les bornes installées dans les parkings publics.

Les Chambres s'accordent encore sur certains points mais restent divisées sur d'autres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Deux automobilistes flashés à plus de 220 sur l'A9

Publié

le

La police vaudoise a pincé deux automobilistes roulant à 220 et 229 km/h sur l'A9 (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Deux automobilistes ont été pincés à des vitesses relevant du délit "chauffard" dans la nuit du 14 au 15 février sur l'A9 entre Chexbres et Vevey. Ces deux voitures, qui se suivaient, ont été contrôlées à 229 et 220 km/h.

Les conducteurs de 21 et 18 ans, des Suisses domiciliés sur la Riviera, ont été dénoncés au Ministère public qui a ouvert une enquête pénale. Ils ont été entendus en présence d'un avocat commis d'office et ont reconnu les faits, indique lundi la police vaudoise.

Celle-ci indique qu'elle avait installé un radar semi-stationnaire entre le 14 et le 21 février entre les jonctions de Chexbres et de Vevey. Durant cette période, 99,8% des automobilistes ont respecté les limitations mais, parmi les véhicules en infraction, "de nombreuses hautes vitesses ont malheureusement été constatées", poursuit le communiqué.

Alors que les travaux vont reprendre sur l'A9 entre Vennes et Chexbres, les zones de chantier nécessiteront des abaissements de vitesse pouvant aller jusqu’à 60 km/h sur certains tronçons. "Des contrôles de vitesse seront effectués tant au moyen de radars fixes installés temporairement que de radars mobiles", prévient la police.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Sur le plan professionnel, des nouveautés entraînent la mise en route d'une affaire peu conventionnelle. Pas d’inquiétude, la finalité sera top !

Les Sujets à la Une

X