Rejoignez-nous

Suisse

Redémarrage en douceur attendu pour le marché automobile suisse

Publié

,

le

(Image d'illustration ©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le marché automobile helvétique, qui a vécu en 2020 un annus horribilis, devrait voir sa situation s'améliorer l'année prochaine, sans toutefois renouer avec le niveau d'avant la crise. Depuis le début de l'année, un peu moins de 210'000 voitures de tourisme ont été vendues (état à fin novembre) soit près d'un quart de moins que l'année dernière.

"Nous avions revu les prévisions en mars et les avons abaissées à 240'000 unités", a confié à AWP François Launaz, président de l'association des importateurs auto-suisse, qui estime "fort probable que nous soyons même en dessous de ce chiffre à la fin décembre".

Mais même avant la crise sanitaire, le marché automobile était à la peine, notamment pour des raisons réglementaires. Dès le début de l'année, les importateurs tablaient sur une légère baisse des ventes de véhicules neufs, en raison de l'abaissement de l'objectif relatif aux émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 130 à 95 grammes par kilomètre, a indiqué M. Launaz.

Optimisme prudent

Pour l'année prochaine, le dirigeant se veut prudemment optimiste, hésitant à qualifier de "rebond" l'augmentation à 270'000 véhicules attendue, alors que le marché avait fini l'année 2019 sur un chiffre record de plus de 310'000 unités. "A cause de la fermeture des usines au printemps, l'introduction sur le marché de quelques nouveaux modèles a été reporté à 2021", explique-t-il.

De son côté, l'Union professionnelle suisse de l'automobile (Upsa) anticipe également pour 2020 un recul de 70'000 unités par rapport aux années précédentes.

"Chez les concessionnaires de marques, cela se traduira par une chute de revenus", affirme Markus Aegrter, membre de la direction de la faîtière des garagistes. Les activités d'atelier et les véhicules d'occasion devraient compenser une partie du manque à gagner, mais les acteurs de la branche vont boucler leurs comptes dans le rouge.

"Pendant le confinement au printemps, des collaborateurs dans la vente ont été mis au chômage technique, les showrooms dans les garages ayant dû garder leurs portes closes, et des investissements ont dû être reportés", poursuit le dirigeant. Cependant l'Upsa n'a pas connaissance de licenciements ou de faillites attribuables à la crise sanitaire.

Peu de crédits Covid

Bien que ne disposant pas de données chiffrées, le représentant de la faîtière assure qu'aux dires de ses membres, seul un faible nombre d'entreprises a eu recours jusqu'ici à des crédits Covid, et que les concessionnaires ont été "largement soutenus" par les constructeurs, eux-mêmes durement affectés par les mesures de confinement, et qui ont notamment revu à la baisse les objectifs de vente.

Le groupe Amag affirme pour sa part ne pas avoir sollicité de crédit Covid. "Nous avons très rapidement vérifié et optimisé nos stocks et nos commandes en cours", a indiqué un porte-parole, soulignant que la liquidité de l'entreprise est constamment restée "bonne".

L'importateur des marques du constructeur allemand Volkswagen, qui représente à lui seul près de 30% du marché helvétique, a réduit ses effectifs de 5902 équivalents temps plein (ETP) à 5829 depuis le début de l'année, mais "dans le cadre de la fluctuation naturelle".

M. Launaz estime "très difficile à prévoir" dans quelle mesure le secteur est susceptible de profiter des conséquences de la crise, notamment la réticence par rapport à l'utilisation des transports publics. "Il est toutefois probable que combinée aux nouveaux objectifs d'émissions de CO2, la Covid puisse combiner à maintenir un marché stable."

L'Upsa anticipe plutôt "un redressement sur le long terme". Une étude mandatée auprès de l'institut de recherche BAK Economics table sur 266'000 immatriculations pour l'année prochaine.

Occasion et covoiturage en verve

"Nous constatons que la demande pour la mobilité individuelle est repartie à la hausse, ce qui est positif", se réjouit M. Aegerter, soulignant l'engouement du public pour les véhicules d'occasion et les solutions de covoiturage. Et de conclure: "les ateliers sont reconnaissants pour chaque kilomètre supplémentaire parcouru en voiture".

Les derniers chiffres publiés par auto-suisse font état de 207'377 nouvelles immatriculations entre janvier et novembre. Mais alors que les ventes des modèles traditionnels ont fondu de près d'un tiers, celles des propulsions alternatives - hybride, électrique, à gaz ou à pile à combustible - ont décollé, et leur part de marché se monte désormais à 26,1%.

Pour le responsable de l'Upsa, cela ne signifie cependant pas la mort des moteurs à combustion, dont sont équipés trois voitures vendues sur quatre, auxquelles s'ajoute le parc immatriculé existant: "ces modèles ne vont pas disparaître des routes suisses du jour au lendemain".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Pas de millionnaire au tirage de samedi. Mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 12, 16, 20, 28, 39 et 42. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 13 et le Joker le 172809.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Près de 800 personnes manifestent à Genève contre les restrictions

Publié

le

Une manifestation contre les restrictions liées au covid-19 a rassemblé près de 800 personnes à Genève. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, près de 800 personnes ont manifesté samedi après-midi contre les restrictions liées au coronavirus, selon une estimation de la police. "Liberté, liberté!", ont scandé les manifestants en fustigeant le pass sanitaire obligatoire dans plusieurs pays européens.

"Nous ne sommes pas un peuple d'endormis", a déclaré devant la foule rassemblée sur la Place de la Navigation Chloé Frammery, figure de proue genevoise des coronasceptiques. Très applaudie, elle a critiqué la préférence faite envers les personnes vaccinées, ce qui mène "à la discrimination".

"Non à la dictature sanitaire" ou encore "Non au pass nazitaire", pouvait-on lire sur les différentes pancartes. Un orateur a aussi mis en garde contre les millions de doses de vaccins injectées alors "qu'il est en phase expérimentale". Les manifestants ont revendiqué le droit de ne pas être vacciné.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Nina Christen et l'appui "logistique" de son père

Publié

le

Nina Christen a déjà un bel emplacement pour sa médaille. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Nina Christen disposera sa médaille d'or de Tokyo (carabine 3 positions à 50 m) dans un cadre spécial confectionné par son père, sculpteur sur bois.

"Il en existe différentes variantes. Je dois commencer à trier un peu mes médailles", a-t-elle dit samedi.

Revenant sur son concours haletant, et sa remontée en fin de match, Nina Christen a estimé avoir senti qu'elle n'avait plus rien à perdre. "Je ne pouvais que revenir sur les concurrentes mieux parties", a-t-elle relevé. Elle s'est alors lâchée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Simonetta Sommaruga souligne l'importance du service public

Publié

le

La volonté commune de continuer à développer des infrastructures fiables contribue à la cohésion du pays, a souligné Simonetta Sommaruga. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a souligné dans une allocution vidéo diffusée à l'occasion de la Fête nationale l'importance d'un service public fiable pour la Suisse. Cela contribue notamment à la cohésion du pays.

"C'est ça la Suisse, un pays où nous sommes proches les uns des autres, un pays qui dans l'ensemble fonctionne bien, même dans les périodes difficiles", a déclaré samedi la cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) dans une vidéo en allemand et en romanche.

"Les dernières semaines ont démontré à quel point un service public est important. Pendant la période difficile des inondations, nous avons pu compter sur les pompiers et de nombreux autres services d'intervention. La crise du coronavirus a également prouvé combien un service public de qualité était essentiel, par exemple la Poste ou les transports", a poursuivi Mme Sommaruga.

"Esprit pionnier"

La conseillère fédérale souligne qu'il faut pour cela remercier les générations précédentes, "qui ont investi dans le service universel et qui ont accompli un travail formidable". Nous pouvons nous appuyer sur cet esprit pionnier, ajoute-t-elle.

La volonté commune de continuer à développer des infrastructures fiables contribue à la cohésion du pays. "Ensemble nous pouvons aller loin, comme le montre par exemple le projet ferroviaire du siècle". Cela a été possible grâce aux citoyens qui se sont engagés en faveur d'une politique d'avenir et d'une économie innovante. "Continuons ainsi, ensemble", conclut Simonetta Sommaruga.

La conseillère fédérale participera également au Grütli des femmes le 1er août.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Bouchons au Gothard: jusqu'à 12 km en direction du sud

Publié

le

Comme chaque année à pareille époque, l'axe autoroutier du St-Gothard est pris d'assaut par les automobilistes de Suisse et d'Europe septentrionale. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Comme chaque année à pareille époque, juillettistes et aoûtiens de Suisse et du Nord de l'Europe ont dû s'armer de patience pour passer les près de 17 km du tunnel du Gothard. Samedi dans la matinée, la file à l'entrée nord est montée jusqu'à 12 km.

Dès 08h00, la colonne de véhicules avait atteint les 10 km, et même jusqu'à 12 km en matinée. Cela correspond à près de deux heures d'attente, indique le TCS sur son site internet. Il a fallu attendre la fin d'après-midi pour que la situation s'améliore nettement, avec seulement deux kilomètres de bouchons.

Dans l'autre sens, on a compté jusqu'à 8 km entre Quinto et Airolo, à l'entrée sud dans l'après-midi. En début de soirée, la file d'attente en direction du nord était encore de trois kilomètres.

La colonne restait longue plus au sud, sur l'autoroute A2 au Tessin. Entre Chiasso et Lugano, elle était d'environ dix kilomètres, en début de soirée samedi, soit une perte de temps d'environ 45 minutes. Une voie de l'A2 en direction du nord a dû être fermée en raison des dégâts causés par les intempéries et du risque de glissement de terrain.

Déjà le week-end dernier, le TCS avait mesuré jusqu'à 14 km dans le sens des départs vers le sud et 10 km dans celui des retours. Le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens a duré toute la semaine, le tunnel étant souvent le théâtre d'embouteillages d'une longueur supérieure à 10 km.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Lion

Fou de séduction, vous ne pouvez vous retenir de charmer tout le monde autour de vous. Attention, ce n'est pas sans risque !

Les Sujets à la Une

X