Rejoignez-nous

Suisse Romande

Université de Neuchâtel: surcoûts de 2,5 millions avec l'inflation

Publié

,

le

L'Université de Neuchâtel estime ses surcoûts liés à l'inflation à 2,5 millions de francs (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'Université de Neuchâtel (UniNE) va subir des surcoûts salariaux et énergétiques pour un total de 2,5 millions de francs en 2023 en lien avec l'inflation. Pour pouvoir rester compétitive, l'institution demande au Conseil d'Etat 4 millions de plus par année.

La contribution cantonale passerait de 50 à 54 millions de francs pour un budget d'environ 140 millions. "Si la subvention cantonale n’augmente pas, les mesures prévues par le plan d’intentions 2023-2026 ne pourront pas être mises en ½uvre", a expliqué jeudi Nando Luginbühl, chargé de communication de l'UniNE, confirmant une information d'Arcinfo.

"Ce sera aux autorités politiques de trancher si elles veulent que ces mesures, qui touchent notamment aux compétences digitales, à la durabilité et à l’inclusion, se concrétisent", a-t-il ajouté.

L'UniNE bénéfice jusqu'en 2024 du fonds provisoire de cohésion et de soutien fédéral, destiné à atténuer la vive concurrence entre universités et hautes écoles en Suisse. Pour 2025 et les années suivantes, l'établissement ne le touchera plus. "C’est une des raisons qui fait que nous avons besoin d’une hausse de la subvention cantonale lors de la prochaine période quadriennale de financement", a ajouté Nando Luginbühl.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Fribourg: près de 18 millions pour rénover le Domaine des Faverges

Publié

le

Grâce au feu vert donné par les députés, l'Etat de Fribourg pourra investir dans la restauration et la transformation du Domaine des Faverges, à St-Saphorin (VD) (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés fribourgeois ont voté jeudi un décret octroyant un crédit de 17,6 millions de francs pour la restauration et la transformation du Domaine des Faverges. Juché au-dessus du village de Saint-Saphorin (VD), ce dernier appartient à l'Etat de Fribourg.

Le décret a passé la rampe par 99 voix sans opposition et 1 abstention. La particularité, un domaine hors de territoire cantonal, n'est pas forcément connue du public, hormis du cercle des amateurs de vins. "C'est un fleuron du patrimoine fribourgeois", a insisté le président du Conseil d'Etat Didier Castella.

"Un des plus beaux balcons avec vue sur un des plus beaux paysages de Suisse", a précisé le ministre de l'agriculture. La députée PS Chantal Müller, présidente de la commission ad hoc, n'a pas manqué de déplorer, en lien avec le sujet, le renvoi de la loi sur le climat voté mardi par la droite. L'inauguration est prévue en 2026.

Le coût total approche des 20 millions de francs. Le montant du crédit d'engagement intègre un montant payé à fin 2022 et une ponction de 1,5 million prise sur le fonds des vignes. S'étendant sur 15,4 hectares, le domaine a été créé en 1138 par le fondateur de l’Abbaye d’Hauterive, le Seigneur Guillaume de Glâne.

Nouvelle stratégie

Le projet comprend la restauration de la Grande Maison et de la Maison du Vigneron ainsi que la transformation du bâtiment "Bouteiller". Le Domaine des Faverges est non seulement un domaine viticole, mais il est également, avec la Grande Maison, un lieu emblématique et officiel pour les réceptions du Conseil d'Etat.

La Grande Maison a été reconstruite en 1760. Sa dernière rénovation importante remonte à 1952. "Depuis, des travaux d'entretien très modestes ont été entrepris, mais le bâtiment ne répond plus aux standards", précise le message de l'exécutif cantonal. "Par ailleurs, les besoins viti-vinicoles ont aussi évolué."

La cave initialement conçue pour vinifier trois types de vin, soit deux blancs et un rouge, ne répond plus à la stratégie de vente. Afin de répondre à l'évolution du marché, les cépages cultivés sont plus variés et la vinification demande de plus petits volumes de cuves ou barriques, constate le gouvernement fribourgeois.

Davantage de travaux

Un premier projet avait déjà été présenté il y a cinq ans, avec alors l'articulation d'un montant de 4,2 millions de francs. Depuis, toutefois, l'ampleur des travaux à entreprendre a évolué. Le 19 janvier 2019, le Conseil d'Etat a décidé d'élargir le périmètre du projet et d'y intégrer l'assainissement de la Maison du vigneron.

La décision fait suite au départ à la retraite du vigneron qui y habitait jusqu'à la fin 2020. L'exécutif a pris acte par ailleurs que sur la base des premières offres d'entreprises pour le projet validé en décembre 2017, le crédit initial se révélait nettement insuffisant. Le début des travaux est agendé pour l'été prochain.

La Maison du vigneron deviendra le lieu de vente, tandis que le Bouteiller rassemblera les activités liées à la production du vin. "On ne peut pas laisser à l'abandon un tel domaine", a indiqué le député PS Pierre Mauron, en ajoutant le vin "qu'on y produit se devait d'être meilleur que celui du voisin vaudois".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Fonction publique: quatrième journée de grande mobilisation

Publié

le

Les employés de l'Etat de Vaud avaient été entre 5000, selon la police, et 10'000, selon les syndicats, à manifester mardi 31 janvier. Seront-ils aussi nombreux voire plus nombreux ce jeudi? (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Une nouvelle journée de grève et de manifestation est prévue jeudi dans la fonction publique vaudoise. La demande reste la même, une indexation entière des salaires. Les syndicats exigent toujours l'ouverture de négociations avec le gouvernement.

C'est le quatrième jour de grève depuis bientôt deux mois, ponctué en fin de journée par un défilé qui partira vers 18h00 depuis la place St-François, au centre-ville de Lausanne, en direction de la place du Château à la Cité, en passant par la place de la Riponne.

Mardi 31 janvier, entre 5000 (selon la police) et 10'000 (selon les syndicats) personnes avaient défilé dans les rues de la capitale vaudoise.

Dans la journée, environ 40 établissements scolaires s'étaient mobilisés de diverses manières: vote d'une résolution en faveur des revendications, grève partielle ou complète, débrayage de quelques minutes, etc. Au total, quelque 2100 enseignants de l'école obligatoire et du post-obligatoire s'étaient mis en grève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Les Verts Fribourg lance Gerhard Andrey dans la course aux Etats

Publié

le

Le Vert fribourgeois Gerhard Andrey est candidat à la fois au Conseil des Etats et au Conseil national, chambre où il entend le cas échéant au moins se faire réélire (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Les Verts Fribourg lancent leur campagne en vue des élections fédérales du 22 octobre. Le parti présente notamment le conseiller national sortant Gerhard Andrey, 47 ans, dans la course au Conseil des Etats, dans le cadre de l'Alliance de gauche.

Le parti écologiste a lancé sa campagne mercredi soir lors d'une assemblée générale tenue au Werkhof à Fribourg, en présence de la conseillère aux Etats genevoise Lisa Mazzone, vice-présidente des Verts suisses. Gerhard Andrey est également candidat à un nouveau mandat de conseiller national.

Pour la Chambre du peuple, l'entrepreneur de Granges-Paccot sera accompagné sur la liste des Verts par quatre femmes et deux hommes. Celle-ci présente une moyenne d’âge de 39 ans et "fait la part belle à une relève déjà bien expérimentée", précise le communiqué. Elle mise sur la diversité des profils et des expériences politiques.

Outre Gerhard Andrey, on trouve la coprésidente des Jeunes Verts Suisse et conseillère générale à Fribourg Margot Chauderna (28 ans), le député et chef du groupe Verts et alliés François Ingold (45 ans), le coprésident des Jeunes Verts Fribourg et conseiller général à Rue Mathieu Senn (20 ans), la conseillère générale à Fribourg Valentine Mauron (37 ans), Nuria Spicher (39 ans), de Guin, et Irène Dingeldein (57 ans), de Lugnorre.

Alliance de gauche

A noter que pour le Conseil des Etats, la candidature de Gerhard Andrey s'inscrit dans le cadre de l'Alliance de gauche. Dans le camp socialiste, la députée et conseillère communale de Villars-sur-Glâne Alizée Rey, ancienne présidente du PS fribourgeois, s'est portée candidate à la candidature.

Pour rappel, le canton de Fribourg compte sept sièges au Conseil national occupés actuellement par deux centristes, deux PS, un PLR, un UDC et un Vert. Les deux sièges au Conseil des Etats sont pour leur part attribués à Johanna Gapany (PS) et à Isabelle Chassot (Le Centre).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Andreas Sutter succède à Gérald Cretegny

Publié

le

Dans le canton de Vaud, Andreas Sutter remplacera Gérald Cretegny à la tête de la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (image prétexte). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Changement à la tête de la Fondation d'accueil de jour des enfants (FAJE): Andreas Sutter, syndic de Tolochenaz (VD), succède à Gérald Cretegny qui a souhaité remettre son mandat à fin mars, après huit années de présidence.

Président du Conseil de fondation de la FAJE depuis le 1er janvier 2015, l'ancien syndic de Gland et ex-député Gérald Cretegny a compté parmi les pionniers du dispositif d’accueil de jour des enfants adopté en 2006, salue le Conseil d'Etat mercredi dans un communiqué. Durant son mandat, il n'a cessé de renforcer le rôle de la FAJE, notamment en accompagnant la révision de la Loi sur l'accueil de jour des enfants entrée en vigueur en 2018.

Pour remplacer Gérald Cretegny, le Conseil d'Etat a nommé Andreas Sutter qui prendra ses fonctions dès le mois d’avril 2023. Impliqué dans plusieurs organes intercommunaux et fin connaisseur du dispositif d'accueil de jour, il dispose de toutes les compétences pour assurer le bon développement de la Fondation, relève le communiqué.

Pour mémoire, la FAJE est financée par des contributions des communes, des employeurs ainsi que de l'Etat. Elle a pour mission, outre le subventionnement des réseaux d'accueil de jour existant dans le canton, d'évaluer les besoins, de coordonner l'organisation de l'accueil de jour et de favoriser la création de places.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Dans votre emploi, les occurrences astrales se présentent en dents-de-scie. Qu’à cela ne tienne, accrochez-vous ! La victoire, ça se gagne !

Les Sujets à la Une

X