Rejoignez-nous

Hockey

Joël Genazzi: "Il aurait suffi de 3 à 5% de plus de chacun"

Publié

,

le

Lausanne n'a pas su profiter de ses temps forts jeudi soir contre Bienne (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Jeudi soir face à Bienne, Lausanne n'est pas parvenu à enchaîner un deuxième succès après sa victoire à Ambri mardi. Défaits 4-2, les Vaudois ont sabordé le momentum à des instants-clés.

Difficile de penser qu'au sein de cette équipe lausannoise il y a une envie quasi irrépressible de coller à la définition du masochisme. Toujours est-il que le LHC 22/23 a une fâcheuse tendance à tendre sa crosse à l'adversaire pour le laisser en jouir à sa guise.

Face à Bienne jeudi soir, les hommes de Geoff Ward ont une fois encore réussi à se saborder. Lorsque Robin Kovacs égalise à 37 secondes de la fin du tiers initial, Lausanne a le vent dans le dos. Mais Damien Riat réussit l'exploit de prendre deux pénalités différentes sur une seule et même séquence en toute fin de période. Résultat des courses, le LHC attaque le tiers médian en infériorité numérique et Bienne en profite pour marquer deux fois.

Il y a aussi cette scène de la 31e minute. Yannick Rathgeb effectue une charge au centre de la glace qui ne plaît pas aux Lausannois. Alors que l'ancien défenseur de Fribourg reste stoïque, Robin Kovacs vient le pousser à plusieurs reprises. Les arbitres ne bronchent pas, mais Cody Almond décide d'en remettre une couche et prend logiquement deux minutes de pénalité. Deux tueurs de momentum, cet ascendant psychologique ou ces bonnes périodes qui interviennent lors d'une rencontre.

Pas d'émotions

Jamais homme à se cacher lorsqu'il s'agit d'évoquer ses performances ou celles de son club, Joël Genazzi a mis le doigt sur ce qui n'a pas fonctionné face aux Seelandais: "Il manque 3 à 5% de plus chez chaque joueur. Je ne pense pas que tous les joueurs étaient dans le match. En tout cas moi je n'étais pas content du mien. On doit se regarder dans le miroir et être honnête. Un soir comme aujourd'hui, ça ne suffit pas. Même si on a des poteaux, même si on reste dans le match, cela ne suffit pas, surtout face à une équipe comme Bienne qui veut jouer de manière offensive avec des attaquants qui "trichent" en essayant de passer derrière les défenseurs."

Autre bémol selon le défenseur des Lions, l'absence d'émotions: "On revient à 3-2 mais il a manqué les émotions. Je ne suis pas content des émotions montrées par le collectif sur la glace. On n'a pas respecté l'esprit de cette enceinte. OK, il n'y a pas 9600 personnes mais un peu plus de 6000. Le manque d'ambiance ne doit pas être imputé aux spectateurs, c'est de la nôtre. On ne leur donne pas une chance d'être fiers de nous et de chanter pour nous. Il y a deux-trois choses qui ont manqué et ce n'est ni le système ni les spectateurs. Je ne pense qu'on n'était pas au top de notre niveau."

Changements trop longs

Lorsque Joël Genazzi évoque le système, on se demande si les joueurs ont gardé des réflexes de l'ère John Fust? "Cela reste du hockey sur glace. Il y a encore des détails qui ne sont pas automatiques. Mais tu peux nous donner le meilleur système et le meilleur speech avant les tiers, à la fin c'est à nous de faire le travail. Et on avait tout pour faire juste, mais on ne l'a pas fait d'un point de vue collectif."

Fin analyste, l'ancien international souligne quelques précieux détails: "Je pense que l'on a fait des changements trop longs. On était trop longtemps sur la glace, surtout lors du deuxième tiers. Si tu as des jambes fraîches face à des jambes fatiguées dans cette ligue, c'est difficile à défendre. On avait amélioré ce détail dernièrement, mais là on a tous refait des changements un peu longs. Ce qui fait qu'on a perdu le momentum au deuxième tiers. On est dans le match mais pas tant que ça finalement. Il aurait suffi de 3 à 5% de plus de chacun."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Fribourg indigne à Langnau, Genève perd un point

Publié

le

Sebastian Schilt inscrit la 3-0 pour Langnau (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Fessé 5-0 par Langnau, Fribourg a livré l'une des pires prestations de sa saison. Les Fribourgeois sont toujours sixièmes au classement de National League.

Comment démarrer un match de la pire des façons? Si un livre avec ce titre existait, la préface serait signée par Fribourg Gottéron. Face à des Langnau Tigers totalement apathiques vendredi soir à Lausanne avec seulement 16 tirs dont 5 cadrés, les Dragons ont présenté leur pire visage possible. Et dire que le 3 décembre dernier, déjà à l'Ilfis, les joueurs de Christian Dubé étaient restés dans le car en étant menés 3-0 après 9'31.

Cette fois, les Fribourgeois ont fait encore mieux avec un 4-0 après 7'47. Connor Hughes n'a pas survécu à ces quatre réussites, mais le portier n'a pas été aidé par un coach's challenge des Dragons après le 3-0 de Schilt. Les arbitres n'ont pas vu d'obstruction sur le gardien et Gottéron a écopé d'une pénalité de deux minutes. Dans la foulée, c'est Saarela qui a inscrit son doublé. Le jeune Loic Perrin, suppléant de Hughes, a finalement rendu une bonne copie.

Genève trop confiant

Le Leader Genève a pour sa part manqué une belle occasion de prendre trois points en Léventine. Les Aigles l'ont emporté 4-3 tab.

Linus Omark a-t-il décidé de commencer véritablement sa saison? Passeur hors pair, le Suédois traverse une période faste en termes de buts. Le week-end biennois lui avait permis d'inscrire trois goals, il en a ajouté deux à Ambri.

Seulement lorsque l'on mène 3-0 après 40 minutes, on n'a pas le droit de perdre, même à l'extérieur. Trop sûrs d'eux, les Grenat ont laissé la porte de l'espoir entrouverte et les Biancoblu se sont engouffrés. A la 54e, c'est Chalpik qui a égalisé. Les Genevois auraient pu plier l'affaire en fin de partie après des pénalités tessinoises, mais Janne Juvonen a sorti le grand jeu.

Dans la dernière rencontre de la soirée, Lugano a ramené trois points de son déplacement à Davos. Les Tessinois se sont imposés 2-0 avec un blanchissage de Niklas Schlegel, en feu en ce moment.

Les victoires de Langnau et de Lugano ne font pas les affaires de Lausanne. Les Emmentalois, 12es, reprennent quatre longueurs d'avance sur les Lions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Face au réchauffement, quel avenir pour le hockey sur glace ?

Publié

le

Le Lausanne Hockey club dispose d'une des patinoires les plus récentes du championnat suisse. (Archives © KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Les Suisses raffolent de hockey sur glace. Notre championnat est d'ailleurs le deuxième mondial en terme d'affluence. Mais ce sport, énergivore, doit-il évoluer dans un contexte de réchauffement climatique ? Enquête

Nombreux sont ceux dans notre pays qui apprécient passer une soirée dans une patinoire, devant un match de hockey sur glace. Ambiance, spectacle, performance.

Pour que ces matchs puissent avoir lieu, il faut bien sûr de la glace. Et de ce fait, ce sport est une activité relativement énergivore. Si quelques alternatives voient le jour pour le patinage de loisir, qu’en est-t-il du niveau professionnel ?

Pourrait-on imaginer une transition vers de la glace synthétique, un matériau qui tente de substituer la réaction de la glace traditionnelle ? La réponse de Chris Wolf, directeur général du Lausanne Hockey Club :

Chris WolfDirecteur général du Lausanne Hockey Club

Joël Genazzi est le joueur du LHC qui a disputé le plus de match sous le maillot lausannois. Il abonde dans le sens de son directeur : ce ne serait simplement plus le même sport :

Joël GenazziJoueur du Lausanne Hockey Club

Contactée, la Fédération suisse de hockey sur glace va dans le sens des représentants du Lausanne Hockey Club. Il ne s’agit pas d’une question à l’heure actuelle, tant la pratique du hockey en serait différente. Ajoutons que la Fédération helvétique est sous l’autorité de la Fédération internationale. De ce fait, le pays seul ne peut procéder à un changement de surface aussi drastique, sans changement de règlement international.

Repenser le lieu

Si la surface ne changera pas prochainement, c’est donc possiblement le lieu, la patinoire, qui peut évoluer. Exemple à Lausanne avec la récente Vaudoise Aréna, remplaçante de l’ancien Malley.

Sébastien Baconnier, directeur d’exploitation au Centre sportif de Malley SA. Il s’occupe notamment du centre de glace et aquatique.

Sébastien BaconnierDirecteur d'exploitation au Centre sportif de Malley SA

La consommation électrique correspondant à la production de glace, et donc utilisée également pour la piscine, représente la consommation annuelle d’environ 400 ménages. En 2021, 17% de l’énergie consommée par la Vaudoise Arena était produite sur place, par une centrale solaire sur le toit. Le reste est de l’énergie renouvelable des Services industriels de Lausanne.

Du côté de l’exploitation de la Vaudoise Aréna, on nous confirme que des réflexions sont en cours sur une utilisation possible de glace synthétique. Exploitation estivale, séances découvertes, etc.

La question actuelle de l’énergie dans le hockey sur glace, notamment au sein de la ligue, se concentre plutôt sur la situation d’une crise énergétique. Pour qu’il reste viable, le hockey ne doit pas voir ses coûts exploser.

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg perd une deuxième fois contre Zoug

Publié

le

Zurich Lions - Lugano: drôle de ballet entre le Zurichois Justin Azevedo et le Luganais Mark Arcobello. (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

Mauvais week-end comptable pour Fribourg-Gottéron, battu une deuxième fois par Zoug (2-1 tab). Lausanne s'est, en revanche, imposé à Langnau (5-4 ap).

Les Fribourgeois ont manqué une bonne occasion de faire un bon pas en direction d'une qualification directe en play-off. Pourtant dans ce match disputé dans l'esprit des séries finales, les hommes de Christian Dubé ont longtemps fait la course en tête. Ils ont réussi à ouvrir le score en double supériorité numérique sur un tir de l'Américain Ryan Gunderson (18e).

Les deux équipes ne sont fait aucun cadeau. Les charges étaient lourdes. Mauro Jörg n'a pas su se retenir en fin de partie quand il a "collé" à la bande Justin Abdelkader. Après un long visionnement des images, les arbitres ont exclu le Fribourgeois. Zoug a sorti son portier Luca Hollenstein et à six contre quatre, le défenseur suédois Christian Djoos a arraché l'égalisation à 95'' du terme du temps réglementaire. Un retour amer pour les coéquipiers de Julien Sprunger, nettement battus dans les tirs au but.

Zurich Lions battus pour la sixième fois

Lausanne aura empoché cinq points ce week-end. Totalement dominateurs vendredi contre les Emmentalois (5-0), les Vaudois se sont retrouvés en difficulté même s'ils ont largement dominé la statistique des tirs (38-26). Ils ont mené trois fois au score mais ce sont toujours fait reprendre. C'est toutefois Joël Genazzi qui a donné le droit au LHC de disputer la prolongation à la 57e. Dans le temps supplémentaire, les Lausannois ont largement dominé et c'est finalement l'Autrichien Michael Raffl qui a donné un point supplémentaire à ses couleurs en surprenant le portier Luca Boltshauser. Lausanne a pris cinq points, mais il reste toujours avant-dernier.

Lugano s'est imposé une deuxième fois en deux jours contre les Zurich Lions (3-2 tab). C'est un essai transformé du Finlandais Michael Grandlund, qui a donné le deuxième point aux Tessinois au terme du vingt-deuxième tir au but ! Les Zurichois en sont désormais à six défaites de rang.

Ambri-Piotta a pris sa revanche sur Kloten avec une victoire 4-3 aux tirs au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

En solide leader, Genève domine Bienne

Publié

le

Genève-Servette - Bienne: le portier genevois Robert Mayer, titularisé pour la deuxième fois de suite, s'interpose devant le Biennois Elvis Schläpfer. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le match au sommet de National League a débouché sur une victoire 4-1 de Genève aux Vernets. Le leader a montré à son dauphin qui était le patron.

Est-ce la perspective de devenir le chassé qui perturbe autant le HC Bienne? Possible. Toujours est-il que les Seelandais avaient une nouvelle chance de déposséder les Genevois de leur place de leader et qu'ils ont à nouveau raté le coche.

Et honnêtement, les hommes d'Antti Törmänen ne peuvent pas dire qu'ils étaient vraiment venus à Genève avec une idée derrière la tête. Très vite muselés, les Seelandais ont répondu par bribes, notamment à la fin du tiers médian. Insuffisant.

Les Genevois ont fait tout juste en débloquant la situation en moins de deux minutes. Et par deux fois c'est Linus Omark qui a marqué. Le Suédois a inscrit ses 9e et 10e réussites de la saison (15e et 17e minute), une fois sur une passe d'Hartikainen et la deuxième sur une très belle triangulation avec Auvitu et Richard.

Presque anesthésié, Bienne ne s'est pas montré très entreprenant dans cette rencontre. Le jeu de transition cher aux Seelandais n'a pas semblé au point. Les Biennois ont pourtant eu le droit d'y croire lorsque Sallinen a réduit le score à la 39e sur une action où les Genevois se sont faits spectateurs plutôt qu'acteurs.

Dans la continuité de ce but, les joueurs d'Antti Törmänen sont apparus comme reboostés. Ils ont d'ailleurs eu une opportunité d'égaliser peu de temps après, mais Robert Mayer a fermé la porte et la deuxième sirène a retenti au meilleur moment.

Les Aigles ont validé leur succès à la 52e sur un effort de Miranda, superbement servi par Pouliot. Là aussi la défense biennoise est apparue dépassée.

Cette victoire permet aux Servettiens de prendre cinq longueurs d'avance sur leur dauphin au classement. Un matelas confortable et surtout le sentiment que les Genevois savent comment gérer le jeu des Bernois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le LHC se ressaisi à domicile

Publié

le

Guillaume Maillard (numéro 11) a ouvert le score face à Langnau. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les deux dernières sorties face à Kloten et Ambri avaient fait mal, tant aux joueurs qu'aux supporters vaudois. Face aux Langnau Tigers, c'est un tout autre visage qui a été proposé.

Une large victoire sans encaisser de but : le Lausanne Hockey Club récolte trois points cruciaux. Pour la première du gardien Eetu Laurikainen, les Vaudois se sont imposés 5 à 0 vendredi soir, lors de la venue de Langnau à la Vaudoise aréna.

Tout a fonctionné pour une équipe disciplinée, qui n'a concédé qu'une seule pénalité durant ce duel. Un duel qui a notamment permis à Guillaume Maillard d'ouvrir son compteur cette saison, lui qui a été aligné aux côtés de Marco Pedretti et Michael Hügli.

Deux de ces trois attaquants étaient d'ailleurs sur la glace lorsque le LHC a inscrit ses deux premières réussites de la soirée :

Guillaume MaillardAttaquant du LHC

Au classement de National League, les Lions restent treizième et reviennent à deux longueurs de Langnau, qui a disputé un match de moins. Samedi, le LHC devra confirmer, puisque les Lions se rendent à Langnau pour un match revanche.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X