Rejoignez-nous

Lausanne

Lausanne: les "Disputes" de Rumine reviennent pour un 3e tour

Publié

,

le

Début novembre, le Palais de Rumine sera le théâtre de procès fictifs auxquels participeront une cinquantaine de personnalités (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La troisième édition des "Disputes de Rumine" se tient les 3 et 4 novembre prochains à Lausanne. Durant deux jours, le Palais de Rumine sera le théâtre de procès fictifs. Des personnalités comme Pierre-Yves Maillard, Céline Amaudruz, Rebecca Ruiz, Kevin Grangier ou Yves Daccord endosseront les rôles d'accusés, avocats, experts ou témoins.

Sous le titre "Dernières générations ?", une cinquantaine de participants vont disserter sur les pistes et solutions pour conserver une terre habitable. L'objectif est que ces personnalités "s'écoutent, se parlent, se disputent et osent imaginer les règles nouvelles qui les feront vivre ensemble", notent les organisateurs.

Ces joutes oratoires se dérouleront sous la forme de procès, car une comédie humaine se joue souvent dans les prétoires. On y juge et condamne, mais parfois aussi on concilie et répare. C'est tantôt tragique, tantôt joyeux, relève le communiqué de presse.

Quatre procès

Tour à tour, la voiture, l'hôpital, la frontière et la croissance figureront sur le banc des accusés. Faut-il les transformer fondamentalement ou de simples ajustements suffiront-ils ? Chacun des procès sera précédé d'ateliers qui permettront au public de compléter son information.

Vendredi soir, dès 19h30, les débats commenceront avec la voiture. Xavier de Haller, député PLR, avocat et président de la section vaudoise de l'Automobile club de Suisse (ACS), jouera le rôle de l'accusé. Me Laurent Moreillon siégera à la présidence, le député vert David Raedler assurera la défense et la municipale socialiste lausannoise Florence Germond, entre autres, sera citée comme témoin.

Maillard et Amaudruz

Samedi matin, le socialiste Pierre-Yves Maillard prendra place dans le box des accusés dans le procès de l'hôpital où interviendront les avocats Loïc Parein et Antonella Cereghetti ainsi que la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz, ministre vaudoise de la santé. Suivra l'audience sur la frontière, avec comme accusée l'UDC genevoise Céline Amaudruz face à l'avocat Raphaël Mahaim (Vert-e-s) et à l'ancienne conseillère d'Etat Cesla Amarelle, entendue comme témoin.

En fin de journée, le procès de la croissance mettra aux prises Vincent Subilia, député PLR et directeur de la Chambre de commerce genevoise, l'avocate Miriam Mazou et la professeure Julia Steinberger, qui a participé aux travaux du GIEC.

Un requiem pour finir

A l'issue de ces "Disputes", un "Requiem pour les dernières générations" sera entonné par un choeur d'une cinquantaine de femmes dans les travées du Palais de Rumine. L'entrée à ces deux jours de débats est libre, dans la limite des places disponibles.

L'événement est organisé par l'Association Disputons-Nous (ADN), association à but non lucratif et politiquement neutre, présidée par Charles Kleiber, ancien secrétaire d'Etat à la science. La "dispute" repose sur la rencontre de trois communautés: la communauté scientifique, la communauté artistique et la communauté politique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Lausanne: plans d'affectation à l'enquête publique

Publié

le

Lausanne veut fixer de nouvelles règles de construction pour répondre aux enjeux climatiques (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Municipalité de Lausanne met à l'enquête publique une révision partielle du Plan général d'affectation (PGA) ainsi que le Plan d'affectation communal des territoires forains (hors zones urbaines). Ces deux documents visent à édicter de nouvelles règles de construction pour répondre aux défis liés au climat et au patrimoine.

La modification partielle du PGA - en attendant sa révision complète - vise à "une meilleure prise en compte des espaces ouverts dans les projets de constructions et un renforcement de la qualité des espaces verts", indique lundi la Municipalité.

Par exemple, de nouvelles exigences de végétalisation des toitures plates sont introduites. Des règles incitatives sont aussi proposées pour une meilleure utilisation de l'énergie.

Toujours dans le cadre de projets de constructions, le nombre de places de parc privées autorisées est réduit. L'emprise au sol des surfaces souterraines est aussi limitée. De manière générale, la pleine terre doit être conservée "autant que possible" et la biodiversité "augmentée", poursuit le communiqué.

La Ville de Lausanne fixe également de nouvelles règles pour "renforcer les exigences en terme d'intégration des constructions dans leurs environnements." A noter aussi que la commission consultative d'urbanisme et d'architecture (CCUA) est inscrite comme "organe contribuant à promouvoir un développement urbain et architectural de qualité à Lausanne."

Hors zone urbaine

Concernant cette fois-ci les territoires forains (comme par exemple le Chalet-à-Gobet, Vers-chez-les-Blanc, Montheron, Montblesson ou encore Bois-Genoud), la Ville explique qu'elle doit "rapidement procéder à la réduction de la zone à bâtir dédiée au logement, considérée comme surdimensionnée." Raison pour laquelle un nouveau Plan d'affectation communal pour ces territoires a été élaboré.

Celui-ci doit aussi permettre, en plus de la diminution de la zone à bâtir, de protéger les qualités patrimoniales des lieux, renforcer les espaces de sport et loisirs existants, préserver le paysage et valoriser l'agriculture de proximité.

Les deux documents - révision partielle du PGA et plan d'affectation des territoires forains - sont mis à l'enquête publique du 17 avril au 16 mai. Après le traitement des oppositions, ils seront ensuite soumis au Conseil communal, l'organe compétent pour les adopter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

CGN: les portes ouvertes attirent plus de 7000 personnes

Publié

le

Des visiteurs ont découvert ce week-end le nouveau bateau Naviexpress lors des portes ouvertes de la CGN. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plus de 7000 personnes ont profité ce week-end des portes ouvertes à la CGN, annonce dimanche soir la compagnie. L'événement a eu un goût particulier cette année après l'accident du "Simplon".

Le bateau Belle Epoque a été fortement endommagé fin mars, pris dans une tempête alors qu'il était amarré à Cully. Ce week-end au chantier naval d'Ouchy, les visiteurs ont pu se rendre compte de l'étendue des dégâts, notamment la coque, touchée sur toute sa longueur.

La CGN avait posé un panneau devant le vapeur centenaire pour expliquer le déroulement de l'accident. Son directeur, Pierre Imhof, était aussi présent pour répondre aux questions du public.

Pour mémoire, la CGN vient de mandater une enquête externe pour déterminer les circonstances exactes de l'accident et établir les responsabilités.

Premier Naviexpress

Ce week-end à Ouchy, le "Simplon" n'était toutefois pas la seule "vedette" des portes ouvertes de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN). Les personnes présentes ont pu admirer les autres bateaux de la flotte, les Belle Epoque comme les plus modernes.

Il a notamment été possible de découvrir, en avant-première, les espaces clients du premier Naviexpress "Evian-les-Bains" qui devrait être mis en service fin 2024. Un nouveau type de bateau qui va renforcer les liaisons avec la France avec un impact environnemental réduit.

Durant tout le week-end, la CGN a aussi présenté les ateliers en charge des travaux de maintenance et de rénovation de la flotte. Au programme figurait également des visites de la "Suisse" et des mini-croisières à bord du "Général-Guisan".

Le prochain événement phare de la CGN sera la parade navale du dimanche 26 mai. Elle se déroulera pour la première fois dans deux villes: Vevey et La Tour-de-Peilz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne fait la fête à la forêt samedi prochain à Sauvabelin

Publié

le

La 12e édition d'Arbracadabra aura lieu le 20 avril prochain à Sauvabelin à Lausanne (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La forêt sera en fête samedi prochain à Sauvabelin, sur les hauts de Lausanne. Le fil vert de cette 12e édition d'Arbracadabra sera la cascade du bois, soit l'ensemble de sa filière, de la récolte à la production. Des professionnels de la forêt, des associations et des artistes participeront à cette journée, organisée par la Ville de Lausanne en partenariat avec l'association Arbracadabra.

"Forêts et qualité de vie sont indissociables. Ces milieux frais et agréables amènent tant de bienfaits pour la population, que le terme patrimoine forestier est plus que mérité. Ce patrimoine se transmet et se valorise, feuille après feuille, stère après stère, grâce à la gestion durable et raisonnée de nos forestiers, dont nous célébrons la profession dans cette 12e édition", explique la municipale Natacha Litzistorf, citée dans un communiqué.

De nombreuses animations viendront compléter l'offre avec des démonstrations de débardage à cheval, des ateliers de land art pour les enfants, des contes et des concerts. Les élèves des écoles lausannoises seront invités à découvrir la manifestation la veille.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Isabelle Moret à Washington pour une mission économique

Publié

le

La conseillère d'Etat vaudoise en charge de l'économie, Isabelle Moret, va se rendre aux Etats-Unis la semaine prochaine pour une mission économique (archives). (© Keystone/GIAN EHRENZELLER)

La conseillère d'Etat vaudoise Isabelle Moret se rendra du 15 au 19 avril dans la capitale américaine Washington. Elle a été invitée à accompagner le conseiller fédéral Guy Parmelin en tant que cheffe du Département de l'économie, de l'innovation, de l'emploi et du patrimoine (DEIEP) et membre du comité de la Conférence des chefs des départements cantonaux de l'économie publique.

Le programme de la visite prévoit des rencontres avec des représentants d'entreprises suisses actives aux Etats-Unis et des visites d'entreprises oeuvrant dans les sciences, dont l'intelligence artificielle et les technologies aérospatiales, a indiqué le Canton dans un communiqué. La participation à cette mission permettra à Mme Moret d'échanger avec des représentants de la chambre de commerce américaine ainsi que des membres du Congrès, est-il précisé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Le moment est bon pour vous de nourrir davantage les liens affectifs qui vous tiennent à cœur. Cela vous apportera une précieuse énergie renouvelée.

Les Sujets à la Une

X