Rejoignez-nous

Lausanne

Le personnel du CHUV se mobilise pour réclamer plus d'effectifs

Publié

,

le

Près de 500 personnes ont défilé en soirée à Lausanne pour clore la journee de mobilisation du personnel de la santé. (©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le personnel du CHUV s'est mobilisé mercredi pour réclamer davantage d'effectifs, de meilleurs salaires ainsi qu'une prime Covid pour tous. La journée d'action et de grève s'est terminée par une manifestation qui a réuni, selon la police, 500 personnes à Lausanne.

Distribution de tracts et d'autocollants "CHUV en grève!" dès le début de la matinée, préparations de banderoles, discussions et rassemblements: les employés ont montré leur mécontentement, dénonçant un manque chronique d'effectifs qui épuise les équipes.

A la mi-journée, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant l'entrée des urgences de la Policlinique médicale universitaire (PMU), à Lausanne. Une banderole donnait le ton: "Personnel surmené et énervé ! Santé en danger".

Epuisement total

"Il y a un certain ras-le-bol, un épuisement total", a expliqué à Keystone-ATS Véronique Schober, présidente de la commission du personnel du CHUV. Les gens sont fatigués, même s'ils sont fiers de ce qu'ils font au quotidien pour apporter leur aide aux patients.

Les grévistes réclament un renforcement des effectifs, une revalorisation salariale et une prime Covid pour tous - le montant de 900 francs n'étant prévu que pour certaines catégories de personnes, à des conditions restrictives. Ceux qui n'ont travaillé que pendant la première vague ne recevront rien, par exemple.

Une prime pour tous

La prime vise en outre les personnes directement au contact des malades et exposées au virus. "Les soignants étaient en première ligne, mais il ne faut pas oublier les transporteurs patients, la logistique, les aides-soignants, l'accueil, tout le personnel du CHUV qu'on ne connaît pas", a plaidé Mme Schober.

Avant le défilé, qui a conduit près de 500 personnes du CHUV au centre-ville, des soignants ont pris la parole. "La charge de travail est en constante augmentation. On est moins à l'écoute. Il y a des patients non vus, non mobilisés", a relaté une physiothérapeute.

Hôpital malade

Une sage-femme a dénoncé le "manque de dotation chronique" et la nécessité de "déléguer des soins à du personnel qui n'est pas forcément qualifié". "L'hôpital public est gravement malade", a lancé une de ses collègues. "Soignants épuisés, patients en danger", ont scandé en choeur les manifestants.

Selon David Gygax, syndicaliste au SSP, le taux d’absentéisme atteindrait jusqu'à 30% au bloc opératoire, jusqu'à 25-30% aux soins intensifs. Et la situation était déjà tendue avant la pandémie. "Il faut absolument engager des gens", a insisté le secrétaire syndical.

Aussi des améliorations

Mardi devant la presse, le directeur général du CHUV Philippe Eckert a dit comprendre la fatigue et la lassitude de ses équipes, qui se sont beaucoup engagées durant la pandémie. La direction travaille depuis plusieurs années à une amélioration des conditions de travail, a-t-il ajouté, exemples à la clé. Depuis 2017, 461 ETP (équivalents temps plein) ont notamment été créés.

Le Conseil d'Etat a accepté de rencontrer mardi prochain des représentants des grévistes. "Il nous l'a annoncé hier soir vers 22h00, à la veille de la grève", relève David Gygax.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Une directrice générale pour l'hôtel Lausanne Palace

Publié

le

Isabelle von Burg prendra en septembre les rênes du Lausanne Palace. (Image d'archives - ©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Isabelle von Burg est la nouvelle directrice générale du Lausanne Palace. Elle entrera en fonction le 15 septembre prochain. Elle succède à Ivan Rivier, parti en pré-retraite.

Le conseil d'administration de Sandoz Foundation Hotels a choisi une "experte reconnue et respectée de l'industrie hôtelière internationale", annonce-t-il jeudi dans un communiqué.

Isabelle von Burg est née à Lausanne et possède la double nationalité suisse et belge. Elle est diplômée de l'Ecole hôtelière de Lausanne et a travaillé ces trois dernières années comme directrice de l'hôtel Four Seasons Hôtel des Bergues à Genève.

Elle a auparavant occupé des postes de direction au sein du groupe Ritz-Carlton dans différents hôtels des Emirats Arabes Unis. Elle a notamment ouvert et géré plusieurs complexes hôteliers cinq étoiles.

Continuer la lecture

Hockey

L'attaquant tchèque Jiri Sekac rejoint le LHC

Publié

le

Jiri Sekac (à gauche) est international tchèque à 80 reprises (archives). (© KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH)

Le Lausanne HC complète son contingent de joueurs étrangers. Il a bouclé la signature pour trois ans de l'attaquant tchèque Jiri Sekac, âgé de 29 ans.

International tchèque à 80 reprises, champion de KHL avec l'Avangard Omsk, ce puissant ailier de 189 cm pour 91 kg compte 115 matchs de NHL et 409 matchs de KHL à son actif. Natif de Kladno en République tchèque, il y a fait ses gammes en juniors.

Jiri Sekac a poursuivi sa formation dans les ligues mineures nord-américaines (Peterborough Petes en Ontario Hockey League, puis Youngstown Phantoms en USHL) avant d'entamer sa carrière professionnelle en KHL (Lev Poprad, Lev Prague, Sparta Prague).

Il est engagé par les Canadiens de Montréal en 2014 et y dispute 50 matchs. Il a ensuite été échangé aux Ducks d'Anaheim, puis aux Chicago Blackhawks et aux Coyotes d'Arizona, avant de retourner en KHL, au sein de la formation AK Bars Kazan, où il a joué trois ans et remporté le titre. Le Tchèque a enfin disputé les deux dernières saisons avec le CSKA Moscou, puis l'Avangard Omsk.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Condamné après avoir détruit des nids de corbeaux freux

Publié

le

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'un Bernois qui avait décroché des nids de corbeaux freux (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un Bernois condamné à des jours-amendes avec sursis pour avoir dérangé des corbeaux freux hors de la période de chasse. A l'aide d'une nacelle, l'homme avait décroché entre quatre et cinq nids d'un platane en ville de Berne.

Le sexagénaire avait agi en mars 2018, pendant la période de répit qui s'étend du 16 février au 31 juillet. Il avait écopé de 10 jours-amendes à 100 francs avec sursis pour infraction à la loi sur la chasse. Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral constate que l'homme a effrayé les corbeaux par son comportement et le bruit de sa machine.

Pour sa défense, le Bernois soulignait qu'il avait veillé à détruire uniquement des nids inoccupés. Mais les juges ont considéré qu'il savait que des volatiles étaient déjà sur place et avaient pondu dans le même arbre. Il pouvait donc supposer que les corbeaux seraient dérangés.

Le lendemain de l'opération, le garde-faune avait trouvé des coquilles d'oeuf sous l'arbre. Cela montrait bien que le platane était déjà occupé par des corbeaux freux qui couvaient. (6B_370/2020 du 14 juillet 2021)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Giulia Steingruber ne sera pas en finale du saut

Publié

le

Giulia Steingruber n'a pas atteint la finale individuelle espérée. (© KEYSTONE/Manuel Lopez)

Giulia Steingruber ne disputera pas la finale olympique du saut. Elle a manqué le coche pour 0,05 point en qualifications, un crève-coeur pour la médaillée de bronze des JO 2016 dans la discipline.

L'ex-sportive suisse de l'année et sextuple championne d'Europe - quatre fois au saut - se consolera difficilement avec son accès à la finale du concours général de jeudi. Elle y participera grâce à sa 23e place des qualifications (à deux par nation), pour 24 qualifiées.

Dans l'ensemble, au vu de sa préparation largement perturbée par des blessures, Giulia Steingruber, apparue avec un gros bandage à une cuisse, a plutôt bien défendu ses chances. L'exécution de sa figure favorite en saut, la Chosovitina, n'a cependant pas atteint le niveau d'exécution espéré. Son deuxième saut, un Yurchenko doublement vrillé, lui a très bien réussi, mais le niveau général était trop élevé.

Au final, la Saint-Galloise s'est fait chiper de peu la 8e et dernière place qualificative du saut par Angelica Melnikova, en compétition sous la bannière olympique. Elle ne sera ainsi que remplaçante pour la finale de dimanche, comme aux JO de Londres en 2012.

La superstar de la gymnastique, l'Américaine Simone Biles, a dominé ces qualifications du saut mais a complètement raté son affaire au sol, sortant même du praticable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Un site éphémère à Malley pour les loisirs et la culture

Publié

le

La Malleytte s'ouvre dans un quartier en plein développement. (Image prétexte - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Malleytte, lieu éphémère installé sur le site des anciens abattoirs de Malley, vient d'ouvrir ses portes. Elle propose un programme d'animations culturelles et sportives qui va se déployer jusqu'en 2024.

La zone se transforme pour quelques années en un lieu convivial et public, servant de contrepoint aux chantiers d'envergure qui vont s'ouvrir dans le quartier, expliquent mardi les communes de Prilly et de Renens dans un communiqué.

La Mayllette permet le déplacement et l'agrandissement de la Galicienne, la buvette des arches voisines du viaduc. Elle accueillera des associations qui organiseront diverses activités comme du jardinage urbain, des spectacles de cirque - sous chapiteau - ou encore des activités sportives.

Un nouvel itinéraire de mobilité douce sillonne le quartier et permet de relier au nord la nouvelle patinoire à la halte du métro et à la Vallée de la jeunesse au sud. Il permet de traverser le site de manière sécurisée, de jour comme de nuit, et complète le "Trait d'union", le passage sous voies de structure hélocoïdale ouvert en janvier 2020, explique le communiqué.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Votre esprit d’entreprise et votre sens de la décision vous permettront de mettre sur pieds des projets aussi rentables que constructifs...

Les Sujets à la Une

X