Rejoignez-nous

Hockey

Martigny, fabrique de Lions

Publié

,

le

La "matérialisation" de la collaboration entre le LHC et le HCV Martigny? On la trouve peut-être dans le casque de Kevin Pasche. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Depuis le début de la saison, le LHC collabore avec le HCV Martigny. Un moyen d'aider certains joueurs dans leur développement. Nous sommes partis à la rencontre des deux clubs pour évoquer les enjeux et les défis de ce partenariat.

Signer un contrat dans un club de National League, pour ensuite jouer en 2e division, en Swiss League, ça peut paraître de prime abord dévalorisant. Mais le principe d'un partenariat entre deux clubs évoluant dans différentes ligues, c'est au contraire de valoriser les joueurs. Le HCV Martigny, néo-promu en Swiss League, permet de donner du temps de glace aux jeunes joueurs lausannois.

Cette saison, le club valaisan a accueilli quatre Lions: Kevin Pasche (20 ans), Benjamin Bougro (20 ans), Matthias Mémeteau (23 ans), Nicolas Perrenoud (20 ans). "Entre le niveau U20 et la National League, le saut est énorme, explique John Fust, directeur sportif du LHC. C'est donc important qu'ils puissent avoir cette expérience en Swiss League".

Cette collaboration permet aussi aux Lions qui ont subi une blessure de se remettre dans le bain avant de revenir avec le LHC. Ça a été le cas de Ronalds Kenins et Michael Hügli. Alors, lorsque l’on aborde la question de cette collaboration entre Lausanne et Martigny avec John Fust, le directeur sportif du LHC pointe d’emblée son utilité.

John FustDirecteur sportif du LHC

Pourquoi Martigny? Depuis Lausanne, les joueurs sont à environ une heure du club valaisan. Le choix était donc stratégique sur le plan géographique. Mais ce n’est pas la seule raison. Le statut de néo-promu du club valaisan a aussi été un critère.

John FustDirecteur sportif du LHC

À cela s'ajoute des arguments techniques. "On peut fournir des compétences par rapport au staff. On a un coach des gardiens par exemple, ce qui n'est pas le cas de tous les clubs de Swiss League, détaille Daniele Marghitola, directeur sportif du HCV Martigny. On a aussi un coach skills. Donc on a essayé de mettre en place un système qui soit profitable du côté des clubs partenaires qui nous donnent des joueurs."

Le casse-tête de la gestion de l'effectif

Avoir des joueurs qui peuvent transiter entre deux équipes est bénéfique pour le LHC, on l'a compris. Pour le club partenaire de Swiss League, le gros avantage est de pouvoir bénéficier de joueurs d'un niveau proche de l'élite. Mais cela ajoute aussi une pression supplémentaire au niveau de la gestion de l’effectif.

Daniele MarghitolaDirecteur sportif du HCV Martigny

Du côté martignerain, cette collaboration est donc autant une bonne chose qu’un inconvénient.

Daniele MarghitolaDirecteur sportif du HCV Martigny

Voir des joueurs de National League débarquer à la patinoire du Forum d'Octodure et participer à leur formation, c'est aussi une jolie vitrine et un beau coup de projecteur sur Martigny. Pour Daniele Marghitola, cela a eu un impact positif sur l’image du club.

Daniele MarghitolaDirecteur sportif du HCV Martigny

Et les joueurs dans tout ça?

Outre la question numéraire de l’effectif, il y a le côté humain. Les joueurs prêtés à Martigny doivent s'intégrer dans deux vestiaires. Une tâche qui n'a pas été compliquée pour Benjamin Bougro: "C'est deux équipes où c'est très bon enfant, ça rigole, c'est vraiment la bonne ambiance où t'as envie d'être dans le vestiaire, décrit le jeune attaquant de 20 ans. Donc je pense qu'à ce niveau-là j'ai eu de la chance, la chance d'être bien accueilli. Tu viens au vestiaire et t'es content d'être là parce que tu sais que tu vas passer un bon moment".

Et cette bonne entente dans le le vestiaire est essentielle dans cette situation. Les joueurs lausannois prêtés en Valais doivent en effet gérer le fait d'être potentiellement appelé pour jouer avec le LHC. Mais aussi le fait de ne pas être appelé ou de voir ses coéquipiers, à l'image de Benjamin Bougro ou Kevin Pasche, être appelés. Alors, pour le staff, faut-il aussi canaliser parfois une certaine frustration chez les joueurs?

John FustDirecteur sportif du LHC

Benjamin Bougro, justement, n’a pas eu trop de soucis à gérer la situation cette saison.

Benjamin BougroAttaquant du LHC et du HCV Martigny

Sentiment un peu différent du côté du gardien Kevin Pasche.

Kevin PascheGardien du LHC

Kevin Pasche, c’est justement la belle histoire de cette collaboration entre Lausanne et Martigny. Le gardien de 20 ans a commencé la saison en Valais, parce que, "le plan, c'était qu'il joue la majorité du temps à Martigny cette saison", se rappelle John Fust. Mais la blessure de Connor Hughes le 22 octobre a prématurément rapatrié Pasche à Lausanne. Le Vaudois partageait alors la cage avec le Letton Ivars Punennovs.

Le portier a pu faire ses preuves et à montré d'excellentes performances: il affiche un taux d'arrêt de 92,25% sur 16 matchs. Le retour de Connor Hughes au jeu a vu le LHC tourner avec trois gardiens pendant quelques temps. Et puis la décision est tombée le 26 janvier: le club s'est séparé du gardien letton, Hughes et Pasche sont les deux gardiens titulaires. Une fierté pour le HCV Martigny.

Daniele MarghitolaDirecteur sportif du HCV Martigny

Il est ainsi devenu une sorte de locomotive, d'exemple à suivre. Kevin Pasche en est conscient, mais, malgré son jeune âge, il garde les pieds sur terre.

Kevin PascheGardien du LHC

Le gardien affiche désormais 13 matchs à Martigny et 16 à Lausanne à son compteur. Il nous explique ce que lui a apporté cette vie entre deux clubs.

Kevin PascheGardien du LHC

Et s'il ne fallait retenir qu'une chose de son apprentissage à Martigny?

Kevin PascheGardien du LHC

Le HCV Martigny joue ce vendredi son dernier match de la saison régulière face à Bellinzone. On saura à l’issue de cette dernière journée de championnat de Swiss League si les Valaisans participeront aux playoffs. Le LHC de son côté doit encore disputer 9 matchs avant le début des pré-playoffs et des playoffs. Sauf dégringolade inattendue, les lausannois devraient participer aux séries éliminatoires. L’occasion peut-être de voir des Lions valaisans débarquer à la Vaudoise Aréna.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La victoire qui peut tout changer pour Edmonton

Publié

le

Connor McDavid scelle le score dans la cage vide malgré le retour désespéré de Matthew Tkachuk. (© KEYSTONE/AP/Rebecca Blackwell)

Rien n’est joué dans la finale de la Coupe Stanley ! Edmonton n’est plus mené que 3-2 par Florida après avoir sauvé une deuxième balle de match.

Victorieux 8-1 de l’Acte IV sur leur glace, les Oilers se sont imposés 5-2 à Sunrise le soir où les Panthers pensaient bien décrocher le Graal. Auteur de deux buts et de deux assists, Connor McDavid a emmené Edmonton vers une victoire qui peut, peut-être, tout changer même si Florida conserve l’avantage de la glace.

Edmonton a inscrit les trois premiers buts de cet Acte V avant d’assurer définitivement leur succès par McDavid dans la cage vide à 19’’ de la sirène. Le sixième match de cette finale aura lieu vendredi à Edmonton. Seul Toronto a gagné une finale de la Coupe Stanley après avoir été mené 3-0 dans la série. En... 1942 face à Detroit.

Avec les 4 points comptabilisés mardi soir, Connor McDavid est en passe d’affoler les statistiques. Le centre de 27 ans comptabilise désormais 42 points dans ces séries finales. Seuls deux joueurs ont fait mieux dans l’histoire : Wayne Gretzky, 47 points en 1985 et 43 en 1988, et Mario Lemieux, 44 points en 1991.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Deux derbies romands pour commencer

Publié

le

La National League reprend ses droits le mardi 17 septembre (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La National League commencera le mardi 17 septembre avec deux derbies romands. Finaliste malheureux, Lausanne accueillera Genève alors que Fribourg recevra Ajoie.

La Télé entre dans la danse et diffusera des matches avec Léman Bleu. Les chaînes romandes devraient logiquement avoir davantage de rencontres mettant aux prises des clubs romands. Les parties du dimanche soir disparaissent.

Les matches se tiendront généralement les mardis, vendredis et samedis avec bien entendu des rencontres disséminées selon le calendrier de chaque club.

La 52e et dernière journée aura lieu le 1er mars 2025. Le play-in se tiendra du 4 au 10 mars. Les play-off commenceront le jeudi 13 mars pour se terminer au plus tard le mardi 29 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Les Panthers à deux succès d'une première Coupe Stanley

Publié

le

Les Panthers sont à deux succès d'une première Coupe Stanley (© KEYSTONE/AP/Wilfredo Lee)

Les Panthers sont à deux succès de la première Coupe Stanley de leur histoire. Florida s'est imposé une deuxième fois à domicile face à Edmonton (4-1) pour mener 2-0 en finale des play-off de NHL.

Edmonton, qui s'était incliné 3-0 samedi à Sunrise, a pourtant ouvert la marque lors de ce match no 2 par l'intermédiaire de Mattias Ekholm. Le défenseur suédois a trouvé la faille en contre-attaque sur le premier tir cadré par les Oilers dans cette partie, après 11'17'' de jeu.

Mais Sergei Bobrovsky a repoussé les 18 autres tirs cadrés par les Oilers, qui sont restés "muets" en supériorité numérique malgré quatre opportunités. Les Panthers ont égalisé à la 30e sur une réussite de Niko Mikkola, avant de forcer la décision au troisième tiers sur un doublé d'Evan Rodrigues (44e, 2-1/53e, 3-1).

Tout ne fut pas rose pour Florida, qui a scellé le score dans un filet désert à 2'28'' de la sirène finale. Les Panthers ont en effet perdu leur capitaine Aleksander Barkov, victime d'une lourde charge de Leon Draisaitl au troisième tiers. Les Oilers doivent quant à eux composer avec la blessure de leur défenseur Darnell Nurse.

1-8 jusqu'ici

Balayés 4-0 par Colorado en 1996 et dominés 4-1 par Vegas l'an dernier, les Panthers ont donc d'ores et déjà fait mieux que lors de leurs deux précédentes apparitions au stade ultime. Ils tenteront d'assommer les Oilers, dont le dernier sacre remonte à 1990, jeudi en Alberta pour l'acte III de la série.

Les statistiques parlent en tout cas largement en faveur de Florida. L'équipe ayant gagné les deux premiers matches d'une série en mode "best of 7" en NHL en est sortie vainqueure 86% du temps (352/408). Le taux de réussite passe à 92,9% lorsqu'une équipe mène 2-0 en finale après avoir livré deux matches à domicile (39-3).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Coup dur pour le Lausanne HC qui perd son défenseur Pilut

Publié

le

Lawrence Pilut, ici avec le maillot de Top Scorer vaudois, s'est déchiré un tendon d'Achille lors d'un entraînement. Le défenseur suédois manquera entre sept et neuf mois de compétition. (Archives © KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Mauvaise nouvelle du côté de Malley  : le défenseur suédois du LHC Lawrence Pilut s'est blessé lors d'un entraînement. Il devrait rater entre sept et neuf mois de compétition.

Son sourire a illuminé les travées de la Vaudoise Arena la saison dernière, il manquera à la brigade défensive lausannoise : le Suédois Lawrence Pilut, 28 ans, s'est déchiré un tendon d'Achille lors d'un entraînement printaniers dans son pays d'origine. Il devrait manquer entre sept et neuf mois de compétition, une éternité pour le club vaudois qui perd ici un pilier de son contingent défensif. La perte d'un joueur début juin est-elle un mauvais timing pour la construction de la saison prochaine ?

John FustDirecteur sportif du Lausanne Hockey Club

Lawrence Pilut, arrivé tout droit d'Amérique du Nord la saison dernière, a vécu une saison pleine au sein du LHC. Il a disputé 71 matchs pour 33 points remportés, play-off compris. Il a également porté le chandail de Top Scorer à quelques reprises. Avec son sourire et son envie de jouer, il est apprécié de ces coéquipiers, son staff et les supporters.

John FustDirecteur sportif du Lausanne Hockey Club

Le co-capitaine du LHC, Michael Raffl, avait connu une situation similaire au début de la saison dernière. Il a cependant soutenu son équipe de près, lors d'entraînements et en tribunes. Le directeur sportif du LHC espère une situation similaire pour Lawrence Pilut.

John FustDirecteur sportif du Lausanne Hockey Club

Le club vaudois annonce donc être à la recherche d'un autre défenseur étranger pour palier à cette absence. Rappelons que le LHC a déjà activé huit licences étrangères (sur les dix possibles par exercice) pour la saison prochaine : David Sklenička et Lawrence Pilut en défense ; Robin Kovacs, Janne Kuokkanen, Ahti Oksanen, Lauri Pajuniemi, Michael Raffl et Antti Suomela en attaque. L'annonce de l'engagement futur d'un nouvel étranger sous contrat modifie-t-elle la stratégie du LHC sur le marché des renforts non helvétiques ?

John FustDirecteur sportif du Lausanne Hockey Club
Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X