Rejoignez-nous

Vaud

Un vaste plan d'action pour valoriser l'apprentissage

Publié

,

le

Le conseiller d'Etat vaudois Frédéric Borloz, en charge de la formation, veut encourager les jeunes à choisir un métier en sortant de l'école obligatoire. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Dans le canton de Vaud, seul un jeune sur cinq choisit directement la voie professionnelle après l'école obligatoire. Une situation "un peu alarmante" pour le ministre de la formation Frédéric Borloz qui a présenté mardi à Lausanne un vaste plan d'action de seize mesures pour valoriser la formation professionnelle.

C'était l'une de ses grandes priorités, présentée mi-août lors de la conférence de presse de la rentrée scolaire vaudoise, et le chef du Département de l'enseignement et de la formation professionnelle (DEF) est venu la confirmer au Salon des métiers 2022 à Beaulieu. Tout un symbole.

"Notre canton est une terre de formation et ce chiffre de 20% de jeunes seulement qui se tournent d'emblée vers un apprentissage n'est pas bon. Il faut inverser cette tendance. Ce sera un travail de longue haleine, sur plusieurs années", a affirmé le conseiller d'Etat PLR Frédéric Borloz. "Choisir un métier après l'école obligatoire ne doit plus être un deuxième choix mais un premier choix à part entière", a-t-il souligné.

Frédéric BorlozConseiller d'Etat vaudois en charge de la formation

Autre constat décevant, la proportion des jeunes de 25 ans diplômés du secondaire II issus de la formation professionnelle n'est que de 42%. "C'est 20 points de moins que la moyenne suisse et l'un des plus faibles ratios du pays. Un pourcentage totalement insuffisant", a dit le ministre vaudois.

Frédéric BorlozConseiller d'Etat vaudois en charge de la formation

Trois axes principaux

Cette valorisation de la filière professionnelle passe donc par un plan d'action fixant trois axes principaux déclinés en seize mesures et visant cinq objectifs, a résumé le conseiller d'Etat. Un, il s'agit de mieux informer tous les publics (élèves, parents, entreprises) et, deux, de favoriser les transitions directes vers le CFC et l'attestation de formation professionnelle (AFP).

Il faut donner l'envie d'un métier tout en rendant l'orientation professionnelle plus efficace, a-t-il commenté en substance.

Frédéric BorlozConseiller d'Etat vaudois en charge de la formation

Enfin, il s'agit d'associer les milieux professionnels afin de développer des formations vers les métiers qui répondent aux défis contemporains dans les domaines de la santé, du numérique et de la transition énergétique. Concernant les métiers de l'économie dite verte, M. Borloz a précisé qu'une étude avait été lancée pour identifier de manière chiffrée les besoins. Le résultat est attendu pour 2023.

Grâce à ce vaste programme pour la législature 2022-2027, le Canton veut augmenter la part de jeunes se dirigeant vers un apprentissage après l'école obligatoire, travailler sur l'image des quelque 175 métiers existants, associer les milieux économiques, augmenter le taux de réussite des examens des branches en fort taux d'échec et augmenter le taux de certification du secondaire II à 25 ans.

Une "Maison des métiers"

Parmi les mesures phares du plan figurent notamment la création d'une "Maison des métiers". Autant physique que virtuelle, elle permettra d'assurer la promotion et l'information qui est délivrée aux jeunes et à leurs parents dans un lieu dédié accessible toute l'année. Une campagne de promotion de l'apprentissage sera aussi menée sur les réseaux sociaux.

Autre nouveauté, l'information délivrée par les référents de l'approche du monde professionnel (AMP), présents dans chaque établissement scolaire, sera généralisée à l'ensemble des élèves de la voie générale et de la voie prégymnasiale. Le Canton va créer huit postes AMP régionaux, où un coordinateur jouera le facilitateur entre l'école et l'entreprise, avec un un ancrage régional.

Parmi les mesures, le Canton aimerait promouvoir une offre innovante en matière de formation duale, notamment via la mise en place de junior team. Les précisions de Lionel Eperon, directeur général de l’enseignement postobligatoire.

Lionel Eperon Directeur général de l'enseignement postobligatoire

Un projet-pilote est également prévu, intitulé "Relai-entreprise": des jeunes disposant d'un projet professionnel réaliste, mais dont le réseau personnel ne leur permet pas de trouver une place d'apprentissage, seront mieux épaulés. L'idée est de mieux identifier les places d'apprentissage disponibles dans le canton.

Frédéric Borloz n'a pas articulé de budget pour ce vaste plan. "Nous lançons aujourd'hui des idées qui vont se concrétiser en projets chiffrés qui permettront ensuite de faire les demandes de crédits nécessaires" au Grand Conseil, a-t-il relevé. Pour l'instant, il n'y aura aucune incidence sur le budget 2023, selon le ministre.

Lena Vulliamy avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Dominique Meyer nommé à la tête de l'OCL

Publié

le

Dominique Meyer n'a pas été reconduit à la Scala, la limite d'âge ayant été fixée à 70 ans pour les directeurs de théâtres lyriques (archives). (© KEYSTONE/EPA ANSA/MATTEO BAZZI)

Le directeur sortant de la Scala de Milan, le Français Dominique Meyer, 68 ans, est nommé au poste de directeur général de l'Orchestre de chambre de Lausanne, a annoncé vendredi la Scala. Il prendra ses fonctions le 15 juillet.

Dominique Meyer restera directeur de la Scala jusqu'à la fin de son mandat le 28 février 2025, a précisé l'institution milanaise dans un communiqué. Son successeur, l'Italien Fortunato Ortombina, "qui assumera les fonctions de directeur désigné de la Scala à partir du 1er septembre 2024", prendra sa relève à partir du 1er mars 2025.

A Lausanne, Dominique Meyer sera rejoint à partir du 1er septembre par Julie Mestre, actuellement directrice générale de l'Orchestre des Pays de Savoie, en tant que directrice des opérations. "Le duo travaillera en étroite collaboration avec le directeur artistique Renaud Capuçon", conclut le communiqué.

Dominique Meyer, qui avait en vain demandé un renouvellement de son mandat à la Scala, avait assuré fin mai quitter son poste en toute "sérénité", sans "amertume". "Un ministre a décidé de me mettre à la retraite de la Scala, mais la vie continue", avait-il déclaré en référence au ministre de la Culture Gennaro Sangiuliano, lequel avait fixé à 70 ans la limite d'âge pour les directeurs de théâtres lyriques, empêchant ainsi de fait une reconduction de M. Meyer qui atteindra cet âge en août 2025.

Le gouvernement nationaliste de Giorgia Meloni n'avait guère caché sa volonté de voir arriver aux commandes de la Scala un Italien, après trois directeurs étrangers.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Vaud

Accident mortel sur un chantier de Prilly

Publié

le

Les services de secours s'activent sur place suite à l'effondrement d'un échafaudage à Prilly. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'effondrement de l'échafaudage d'une tour à Prilly (VD) a fait au moins trois morts et quatre blessés graves vendredi matin. Cinq autres personnes ont également été blessées dans cet accident de chantier, a annoncé la police vaudoise.

Spectaculaire et dramatique accident de chantier vendredi matin à Prilly, dans l'Ouest lausannois (VD): un échafaudage de 60 mètres de haut s'est effondré d'un immeuble en construction près de la Vaudoise aréna. Le bilan, encore provisoire, est lourd: au moins trois morts, quatre blessés graves et quatre autres blessés moyens ou légers, a priori tous des ouvriers travaillant sur le site.

Il est 09h22 quand l'alerte est donnée à la police vaudoise pour signaler la chute d'un échafaudage du mini gratte-ciel de 19 étages, extension verticale accolée à l'ouest du centre commercial de "Malley Lumières", propriété de la Suva, juste derrière la gare de Prilly-Malley. Baptisée "Malley Phare", cette "tour" en structure bois prévoit 96 logements.

"J'ai entendu un énorme fracas puis vu un immense nuage de poussière", a relaté à Keystone-ATS une employée de pharmacie du centre commercial. Bien visible, la scène de l'accident faisait froid dans le dos, avec un gigantesque amas de métal de l'échafaudage gisant pêle-mêle au sol. Aux alentours, de nombreux ouvriers étaient sous le choc, discutant entre eux ou regardant, complètement effarés, l'échafaudage en mille morceaux.

Florian se trouvait à une station-service de l’autre côté de la route au moment de l’accident. Témoin de la scène, il nous raconte. 

FlorianTémoin

Monte-charge en cause?

Très vite, ce sont plusieurs dizaines d'ambulances, de véhicules de pompiers et de police qui se rendent sur les lieux de l'accident. Un vaste périmètre de ce quartier de "Malley Lumières" a aussitôt été bouclé pour les besoins de l'intervention des secours.

Selon plusieurs témoins et ouvriers, le monte-charge se serait effondré du haut de l'immeuble, entraînant dans son sillage tout l'échafaudage de la face nord, côté route du Viaduc menant à la Vaudoise aréna. La police vaudoise n'a pas voulu confirmer.

Jean-Christophe SauterelPorte-parole de la police vaudoise

"Les causes et circonstances de l'accident ne sont pas connues pour l'instant. Une instruction pénale du Ministère public, arrivé sur place, a été ouverte pour les déterminer", a indiqué sur place aux médias le porte-parole de la police cantonale, Jean-Christophe Sauterel. Les investigations ont été confiées aux spécialistes de la gendarmerie et aux enquêteurs de la police de sûreté, comprenant notamment la Brigade de police scientifique.

Les recherches se poursuivent

Un bilan encore provisoire en milieu d'après-midi a, lui, été annoncé par la police dans un communiqué, et déjà lourd: trois morts, quatre blessés graves, dont un héliporté au HUG, deux blessés moyens et deux blessés légers, soit, à ce stade, une dizaine d'ouvriers directement impliqués sur le site. Six des blessés ont été emmenés au CHUV. Les recherches se poursuivaient, des personnes manquant encore à l'appel.

Les pompiers avec les entreprises spécialisées mettaient par ailleurs tout en œuvre pour stabiliser et sécuriser les échafaudages encore en place sur les trois autres façades du haut bâtiment. "Ces travaux sont rendus compliqués en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées pour la fin d'après-midi", souligne la police.

La zone autour du bâtiment sinistré reste interdite en raison des risques de chute, y compris une voie CFF, le giratoire et l'accès au parking et aux bâtiments voisins, informe-t-elle encore.

Evacuations

Très peu de temps après l'effondrement de l'immense échafaudage, le centre commercial et tous les bureaux de "Malley Lumières" ont été évacués, de même que la Vaudoise aréna toute proche en face du bâtiment touché. Le centre sportif a été réquisitionné pour accueillir notamment une cellule psychologique. Il était donc fermé au public jusqu'à nouvel avis.

Selon la police, une vingtaine de personnes impliquées, mais non blessées, et les proches des victimes y ont été accueillies.

Au total, le dispositif de sauvetage s'est élevé à quelque 180 personnes sur les lieux du drame durant la journée, dont environ 50 pompiers et 60 policiers. La police a indiqué qu'elle faisait son possible pour un retour à la normale du trafic dans le secteur bouclé, quotidiennement très chargé.

De son côté, la Municipalité de Prilly a indiqué dans un communiqué qu'elle "exprime toute sa profonde et vive sympathie aux ouvriers et familles touchées par ce malheureux événement et qu'elle est bien en pensées avec eux dans ces difficiles moments".

Lena Vulliamy avec Keystone ATS

Continuer la lecture

Culture

A Plateforme 10, le restaurant Arcadia ferme ses portes

Publié

le

Le restaurant bénéficiait d'une terrasse sur l'esplanade du quartier des arts (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ouvert il y a deux ans en même temps que l'inauguration du site de Plateforme 10 à Lausanne, le restaurant Arcadia fermera ses portes à fin juillet. A l'avenir, les lieux pourraient être utilisés pour des "activités à résonances culturelles et artistiques".

La fondation Plateforme 10 et la société Fino Resto SA, exploitante d'Arcadia, ont décidé la fermeture du restaurant avec effet au 29 juillet. L'établissement avait pris place dans les arcades du quartier des arts et bénéficiait d'une terrasse au coeur de l'esplanade. Il complétait l'offre du Nabi, au MCBA, et du Café Lumen, dans le bâtiment Photo Elysée et mudac.

L'expérience a montré que l'exploitation d'un restaurant hors des musées pouvait "s'avérer difficile", explique vendredi Plateforme 10 dans un communiqué. Les contraintes en découlant "n'étaient pas toujours compatibles avec le développement dans le même espace d'activités culturelles publiques".

Plateforme 10 souhaite continuer à faire profiter le public des infrastructures des arcades et de la terrasse. Le site muséal étudie "divers projets" pour des "activités à résonances culturelles et artistiques ouvertes à la société". L'objectif est de faire du quartier des arts "un véritable lieu de vie mêlant culture, animations et loisirs".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Un échafaudage de 60 m s'effondre à Prilly: 3 morts et 8 blessés

Publié

le

Le dispositif de sauvetage a compris près de 130 personnes. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Spectaculaire et dramatique accident de chantier vendredi matin à Prilly, dans l'Ouest lausannois (VD): un échafaudage de 60 mètres de haut s'est effondré d'un immeuble en construction près de la Vaudoise aréna. Le bilan est lourd: au moins trois morts et 8 blessés.

Il est 09h22 quand l'alerte est donnée à la police vaudoise pour signaler la chute d'un échafaudage du mini gratte-ciel de 19 étages, extension verticale accolée à l'ouest du centre commercial de "Malley Lumières", propriété de la Suva, juste derrière la gare de Prilly-Malley. Baptisée "Malley Phare", cette "tour" en structure bois prévoit 96 logements.

"J'ai entendu un énorme fracas puis vu un immense nuage de poussière", a relaté à Keystone-ATS une employée de pharmacie du centre commercial. Bien visible, la scène de l'accident faisait froid dans le dos, avec un gigantesque amas de métal de l'échafaudage gisant pêle-mêle au sol. Aux alentours, de nombreux ouvriers étaient sous le choc, discutant entre eux ou regardant, complètement effarés, l'échafaudage en mille morceaux.

Monte-charge en cause?

Très vite, ce sont plusieurs dizaines d'ambulances, de véhicules de pompiers et de police qui se rendent sur les lieux de l'accident. Un vaste périmètre de ce quartier de "Malley Lumières" a aussitôt été bouclé pour les besoins de l'intervention des secours.

Selon plusieurs témoins et ouvriers, le monte-charge se serait effondré du haut de l'immeuble, entraînant dans son sillage tout l'échafaudage de la face nord, côté route du Viaduc menant à la Vaudoise aréna. La police vaudoise n'a pas voulu confirmer.

"Les causes et circonstances de l'accident ne sont pas connues pour l'instant. Une instruction pénale du Ministère public, arrivé sur place, a été ouverte pour les déterminer", a indiqué sur place aux médias le porte-parole de la police cantonale, Jean-Christophe Sauterel. Les investigations ont été confiées aux spécialistes de la gendarmerie et aux enquêteurs de la police de sûreté, comprenant notamment la Brigade de police scientifique.

Victimes identifiées

Un bilan encore provisoire en milieu d'après-midi a, lui, été annoncé par la police dans un communiqué, et déjà lourd: trois morts, quatre blessés graves, dont un héliporté au HUG, deux blessés moyens et deux blessés légers, soit, à ce stade, une dizaine d'ouvriers directement impliqués sur le site. Six des blessés ont été emmenés au CHUV. Les recherches se poursuivaient, des personnes manquant encore à l'appel.

Les victimes ont été identifiées, ont annoncé en soirée l'Etat de Vaud et la police vaudoise.Il s’agit de trois ouvriers travaillant sur le chantier: un Suisse de 43 ans, un Cap Verdien de 35 ans et un Français de 30 ans.

Les pompiers avec les entreprises spécialisées mettaient par ailleurs tout en ½uvre pour stabiliser et sécuriser les échafaudages encore en place sur les trois autres façades du haut bâtiment. "Ces travaux sont rendus compliqués en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées pour la fin d'après-midi", souligne la police.

La zone autour du bâtiment sinistré reste interdite en raison des risques de chute, y compris une voie CFF, le giratoire et l'accès au parking et aux bâtiments voisins, informe-t-elle encore.

Evacuations

Très peu de temps après l'effondrement de l'immense échafaudage, le centre commercial et tous les bureaux de "Malley Lumières" ont été évacués, de même que la Vaudoise aréna toute proche en face du bâtiment touché. Le centre sportif a été réquisitionné pour accueillir notamment une cellule psychologique. Il était donc fermé au public jusqu'à nouvel avis.

Selon la police, une vingtaine de personnes impliquées, mais non blessées, et les proches des victimes y ont été accueillies.

Au total, le dispositif de sauvetage s'est élevé à quelque 180 personnes sur les lieux du drame durant la journée, dont environ 50 pompiers et 60 policiers. La police a indiqué qu'elle faisait son possible pour un retour à la normale du trafic dans le secteur bouclé, quotidiennement très chargé.

De son côté, la Municipalité de Prilly a indiqué dans un communiqué qu'elle "exprime toute sa profonde et vive sympathie aux ouvriers et familles touchées par ce malheureux événement et qu'elle est bien en pensées avec eux dans ces difficiles moments". "Emu", le Conseil d'Etat vaudois a également présenté ses "sincères condoléances".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Avec Mars qui transite dans votre Signe, vous bénéficiez d'une bouffée d'énergie positive qui renforce votre vitalité et vous incite à agir avec détermination.

Les Sujets à la Une

X