Rejoignez-nous

Football

Xherdan Shaqiri ne jouera pas contre l'Italie

Publié

,

le

Murat Yakin (à droite) devra composer sans Xherdan Shaqiri dimanche contre l'Italie. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Coup dur pour Murat Yakin ! Le nouveau sélectionneur de l'équipe de Suisse devra composer sans Xherdan Shaqiri, Mario Gavranovic et Breel Embolo pour défier l'Italie dimanche.

Xherdan Shaqiri, Mario Gavranovic et Breel Embolo ont quitté le camp de l'équipe de Suisse mardi à la veille du match amical contre la Grèce. Loris Benito, qui ne pouvait pas raisonnablement espérer jouer contre les Champions d'Europe, a également déclaré forfait en raison d'une blessure à la cuisse gauche. Murat Yakin n'a appelé qu'un seul joueur pour compenser ces quatre absences. Son choix s'est porté sur Dan Ndoye, l'attaquant de Nice qui pourrait toutefois faire l'objet d'un transfert lors des dernières heures du mercato.

Le forfait de Xherdan Shaqiri est, bien sûr, le plus regrettable. "Je n'ai suivi que des séances individuelles ces derniers temps. En accord avec Murat Yakin, j'ai décidé de rentrer à Lyon pour parfaire ma préparation, souligne le Bâlois. J'ai tenu toutefois à passer deux jours avec l'équipe de Suisse pour vivre pleinement les premiers pas de notre nouveau sélectionneur." On rappellera que Xherdan Shaqiri a été transféré à Lyon la semaine dernière après un bail de trois ans à Liverpool.

Mario Gavranovic souffre, pour sa part, d'une blessure au mollet qu'il va désormais soigner en Turquie auprès de son nouveau club Kayserispor. Quant à Breel Embolo, il n'est toujours pas remis de sa blessure au tendon contractée lors du quart de finale de l'Euro face à l'Espagne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Alain Geiger: "Nous avons surclassé Sion..."

Publié

le

Alain Geiger, l'entraîneur de Servette, regrette que son équipe n'ait pas fait la différence quand elle menait 2-0. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Alain Geiger a-t-il déjà vécu au cours de belle et longue carrière un match aussi "étrange" que ce premier derby du Rhône de l'année ? On ne mettrait pas notre main au feu.

"Nous avons surclassé Sion, lance l'entraîneur du Servette FC avec force. Mais deux erreurs individuelles nous coûtent les deux buts sédunois. Nous étions trop dans la gestion en seconde période. Nous avons joué de manière trop "facile" aussi, sans la volonté de faire mal à l'adversaire. C'est l'un des domaines dans lesquels nous devons progresser."

"C'est un match que nous devons gagner 4-0. On aurait dû marquer ce troisième but pour prendre le large, poursuit Alain Geiger. A 2-1, le jeu se crispe un petit peu. Nous n'avions plus la même maîtrise qu'en première mi-temps."

Sans chercher d'excuses, l'entraîneur du Servette FC affirme que les feux d'artifice lancés par les supporters du FC Sion ont eu une influence sur la rencontre. "Tout d'abord, l'arbitre n'a pas décompté tout le temps perdu à cause de ces feux d'artifice, dit-il. Ensuite, on n'y voyait pratiquement plus rien pendant cinq minutes. Pour emballer le match, ce n'était pas idéal.".

Mais fumigène ou pas fumigène, il demeure au final un immense sentiment de gâchis. Ne pas gagner un match lorsque l'on mène 2-0 à onze contre dix relève de la faute professionnelle. Et un tel scénario dans un tel match tombe mal pour un entraîneur dont l'avenir n'a pas encore été tranché par sa direction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le troisième derby fut le bon pour le LS

Publié

le

Les joueurs du LS célèbrent face au Kop Sud, groupe d'ultras du club. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Après un nul et une défaite, les joueurs de Ludovic Magnin ont pris le meilleur sur l'autre club lausannois de Challenge League, le FC Stade-Lausanne Ouchy. Retour sur la rencontre avec Thomas Castella et Anthony Braizat.

Deux doublés et le Lausanne-Sport réussit sa reprise. Grâce à des buts de Dominik Schwizer et Toichi Suzuki, les Bleus et Blancs ont décroché trois points importants dans la course à la promotion en Super League dimanche.

Succès 4-2 acquis contre le FC Stade-Lausanne Ouchy, à la Pontaise. Un succès précieux pour de multiples raisons :

Thomas CastellaGardien du LS

Les joueurs de Ludovic Magnin se sont imposés hier soir 4 buts à 2 contre leurs voisins de Stade-Lausanne, à la Pontaise. Redéfinie à quatre défenseurs, la tactique du coach vaudois a-t-elle surpris les joueurs stadistes ? Réponse de son homologue du SLO :

Anthony BraizatCoach du SLO

Le haut du tableau se resserre quelque peu après ce week-end de reprise. En tête, on retrouve Wil et Yverdon avec 35 points, suivent le SLO et le LS avec respectivement 34 et 31 unités au compteur. 

 

Continuer la lecture

Football

Un miracle pour le FC Sion, qui arrache le nul à dix

Publié

le

Le Servettien Chris Bedia jubile après son deuxième but sur le 2-0. (© KEYSTONE/Pierre Albouy)

Un miracle ! Le nul obtenu 2-2 par le FC Sion à Genève face au Servette FC dans un derby du Rhône suivi par 14'592 spectateurs l'est bien.

Menés 2-0 à la 33e et réduits à dix à la 41e après l'expulsion de Wylan Cyprien, les Sédunois sont parvenus à égaliser grâce, dans un premier temps, à une réussite de Giovanni Sio (50e), consécutive à une immense bourde de Gaël Clichy, et à un autogoal presque "irréel" de David Douline à la 85e.

Pas loin de basculer dans sa première crise annuelle à la pause, le FC Sion rentre en Valais avec le sentiment d'avoir gagné ce derby. Il est vrai que cette improbable remontada s'apparente à une victoire. Elle valide aussi le coaching de Fabio Celestini avec les introductions de Sio et de Mario Balotelli à la pause et aussi celle de Kevin Bua à la 77e, lequel a offert à Sio une balle de 3-2 dans le temps additionnel que l'Ivoirien n'a pas su exploiter.

Deux feux d'artifice

Pour les Servettiens, la pilule est amère. Ils avaient le match dans les mains avant de "donner" littéralement deux buts à l'adversaire. Ils auraient, surtout, dû mener plus largement à la pause. Au doublé de Chris Bedia aurait dû s'ajouter un ou deux buts de plus. On ne sait pas si les feux d'artifice déclenchés par les supporters du FC Sion lors des deux mi-temps ont brisé l'élan des Genevois. Ils ont, en tout cas, cassé le rythme de la rencontre tout en traduisant à la fois la défaillance des services de sécurité du stade et l'imbécilité de quelques fans.

Dans l'autre rencontre débutée à 16h30, le FC Zurich a également su faire face à une infériorité numérique. Le FCZ a battu le FC St-Gall sur un autogoal attribué au malheureux Jérémy Guillemenot à la 88e alors que Bledian Krasniqi avait vu rouge à la 17e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Naples continue, Sassuolo enfonce l'AC Milan dans la crise

Publié

le

Olivier Giroud a ouvert la marque mais l'addition est lourde. (© KEYSTONE/EPA/MATTEO BAZZI)

Naples est toujours largement en tête du Championnat d'Italie. Les Napolitains ont peiné pour battre 2-1 l'AS Roma, Simeone a donné la victoire au Napoli d'un tir puissant à la 86e.

Ce succès leur permet de compter 13 points d'avance sur leur dauphin Inter Milan.

De son côté, l'AC Milan continue de sombrer en ce début 2023 avec une lourde défaite chez lui, à San Siro, contre le mal classé Sassuolo (5-2), dimanche lors de la 20e journée de Serie A.

Malgré un but d'Olivier Giroud, son premier depuis le Mondial, les Rossoneri ont été encore une fois méconnaissables, comme ils l'avaient été en Supercoupe d'Italie contre l'Inter Milan (3-0) il y a dix jours ou mardi à Rome contre la Lazio (4-0).

Le champion en titre a encaissé dix-huit buts en sept matches en 2023. Il a perdu dans la bataille au scudetto derrière Naples, est menacé de perdre également sa place dans le Top-4, outre son élimination en Coupe d'Italie par un Torino à dix (1-0 ap).

La Juventus Turin, renvoyée dans le ventre mou du classement de Serie A par la pénalité de quinze points décidée par la justice sportive, a trébuché contre Monza (2-0), sans Paul Pogba resté sur le banc.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Alex Frei: une défaite qui fait mal

Publié

le

Alex Frei: il jouera peut-être son avenir ce mercredi... (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La fin de l'hiver s'annonce particulièrement rude pour Alex Frei. La défaite 3-2 concédée au Parc St. Jacques devant le FC Lucerne fragilise encore davantage la position de l'entraîneur du FC Bâle.

Après un nul jugé "encourageant" à St. Gall qui avait été arraché à dix contre onze, le FCB est tombé de haut. Il s'incline à domicile pour la première fois devant le FC Lucerne depuis le 26 avril 2015. Les Lucernois ont raflé la mise grâce à la réussite de Benjamin Kimpioka à la 89e minute. Prêté par l'AIK Solna, l'attaquant suédois n'a eu qu'à pousser le cuir dans la cage après une passe magnifique de Max Meyer.

Déjà à l'origine du 2-1 de son capitaine Ardon Jashari à la 74e, le stratège allemand s'est régalé devant les largesses de la défense adverse. Sa vista a conduit les siens vers une victoire qui n'est pas imméritée.

A Bâle, l'unique motif de satisfaction réside dans l'allant témoigné par Zeki Amdouni, auteur d'un but et d'un assist. Mais à lui seul, le Genevois ne peut pas gommer tous les manques d'une équipe qui n'est pas loin de basculer dans la crise. Elle le sera sûrement si elle est éliminée de la Coupe de Suisse mercredi par les Grasshoppers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X