Rejoignez-nous

Hockey

Fribourg mené 2-0, Zoug fait le break à la der

Publié

,

le

Marcus Krüger jubile après son 3-2 décisif (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

Fribourg est mené 2-0 dans sa série de demi-finale de National League. Les Dragons ont été battus 3-2 ap par Zurich sur un but de Marcus Krüger à la 65e.

Cruelle issue pour Gottéron au Hallenstadion. Bien dans le match et revenus de 0-2 à 2-2, les hommes de Christian Dubé ont malgré tout subi une deuxième défaite face à Zurich, une fois encore dans le temps supplémentaire. C'est cette fois Marcus Krüger qui a jailli pour tromper Reto Berra.

Les Fribourgeois ont eu leurs chances dans cette partie, surtout une fois revenus à hauteur des Lions. Mais il a manqué ce petit soupçon de réussite dans le camp romand.

Zurich avait ouvert le score sur un jeu de puissance généreux. Généreux parce que les arbitres ont envoyé Samuel Walser sur le banc des pénalités alors que les deux équipes évoluaient déjà à 4 contre 4. Mais la première unité spéciale du "Z" a négocié ce passage à la perfection.

Le réveil fribourgeois

Là où Lausanne a séché face au box-play très agressif des Dragons, les Lions zurichois ont trouvé la parade. Et ceci parce qu'ils possèdent des artistes de la trempe de Noreau, Malgin et Andrighetto. Ce trident est parvenu à déjouer le carré fribourgeois grâce à des passes précises. On apprécie notamment le caviar de Malgin pour son compère de l'équipe de Suisse à travers la boîte.

Zurich a pris deux longueurs d'avance à la 25e lorsque Chris Baltisberger a profité d'un mauvais placement de Berra pour doubler la mise. C'est à partir de ce moment-là que les Dragons ont relevé la tête. Auteur d'une passe magique, DiDomenico a offert la réduction du score à Andreï Bykov à la 34e.

Galvanisès, les joueurs de Christian Dubé ont égalisé à la 38e sur un missile de Killian Mottet en power-play de sa position favorite. Il n'a pas manqué grand-chose, mais Fribourg est tombé sur plus réaliste que lui. Rendez-vous mardi à St-Léonard pour un acte III où les Dragons seront sous pression.

Zoug fait mal à Davos

Zoug a réussi à faire le break. Les joueurs de Dan Tangnes se sont imposés 2-1 à Davos et mènent 2-0 dans la série.

Christian Wohlwend en a jeté des objets sur la glace de rage. Le 2-1 de Zoug est tombé à 15 secondes de la fin du troisième tiers de la crosse de Marco Müller et alors que les Zougois étaient en power-play. C'est très certainement cette pénalité infligée à Zgraggen à la 59e qui a eu raison du calme de l'entraîneur grison.

Avant cela, les Davosiens avaient ouvert la marque très tôt par l'entremise de leur maître à jouer Enzo Corvi. Un but tombé après 63 secondes seulement et qui avait tout pour enflammer les Grisons. Mais on le sait, Zoug n'est pas du genre à s'inquiéter. Les joueurs de Suisse centrale ont attendu leur heure et celle-ci est arrivée à la 26e lorsque Christian Djoos a pu égaliser. Puis Müller est sorti de sa boîte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Martin Steinegger: "Il ne faut pas regarder le passé"

Publié

le

Martin Steinegger a pour l'instant réussi sa mission (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

En battant Genève-Servette 2-1 aux Vernets, Bienne a gagné le droit de participer au play-in dès jeudi...à Genève. Martin Steinegger a réussi son pari.

Coach intérimaire de Bienne depuis une semaine, le directeur sportif seelandais a pu ramener le calme dans la maison. "Ce n'est pas la grande fête, mais c'était un match important pour nous, pour tenir la pression, raconte "Stoney". Les joueurs ont réalisé un super match aujourd'hui. J'ai senti le matin qu'il y avait la bonne énergie, qu'il y avait le bon "jump" à l'entraînement. Au premier tiers, on a tenu nos cannes un peu trop fort. Mais après je trouve qu'on a bien joué."

A la question de savoir ce qu'il a amené aux joueurs, le Bernois ne s'attribue pas trop de mérite. "Le plus important, c'est qu'ils retrouvent le courage de faire les jeux et quelque chose avec le puck", analyse le coach.

Mais pas question de penser plus loin que le match suivant pour le Seelandais: "C'est quand même un long chemin avant de penser aux play-off. Cela fait quatre matches. Ca va être très difficile, mais on va prendre ces matches comme des challenges de la même manière que les trois dernières parties de la saison régulière."

Concernant le fait d'affronter le même adversaire dès jeudi, Steinegger ne se pose pas mille questions: "Il ne faut pas trop regarder le passé, mais je crois que l'on prend quelque chose de bien ce soir. Ceci dit, la pression va être des deux côtés jeudi."

Ce qui est sûr, c'est que les deux clubs ajoutent des matches à une saison déjà bien remplie. Est-ce à dire que l'accumulation des rencontres se paient cette année? "Difficile à dire, conclut Steinegger. C'est vrai qu'on a eu peu d'entraînement d'été. Et on voit aussi Rapperswil qui est 12e. Donc les trois équipes qualifiées pour la Champions League ont fini 9e, 10e et 12e cette année en championnat. Selon moi, cela montre surtout que la National League est ultra compétitive et que tu n'as pas le droit d'avoir une baisse de régime. C'est aussi un aspect que l'on doit garder en tête dans le futur."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne termine 3e et affrontera Davos en quarts

Publié

le

La joie des joueurs du LHC, qui ont dominé Zoug 4-1 mardi (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Lausanne conclut la saison régulière de National League sur le podium. Les Lions du coach Geoff Ward ont conservé la 3e place en dominant leur premier poursuivant Zoug 4-1 lors de la 52e journée.

Le LHC a survolé les débats dans cette partie, que Zoug devait remporter pour dépasser son adversaire du soir. La statistique des tirs cadrés est éloquente: 30-7 en faveur des Vaudois après deux tiers-temps (alors que le score était de 3-0), et 42-11 au final!

C'est le trio Salomäki-Fuchs-Riat qui a fait plier un Leonardo Genoni impérial dans le tiers initial avec pas moins de 17 arrêts. Les trois hommes ont cumulé huit points dans la période médiane, inscrivant chacun un but. Dépassé, Zoug boucle ainsi cette première phase en ayant perdu 9 de ses 10 derniers matches!

Les deux premières affiches des quarts de finale des play-off sont donc connues. Elles mettront aux prises d'une part Lausanne et Davos (6e), et d'autre part Zoug et Berne (5e). Les Davosiens ont gagné 4-1 lundi sur la glace d'Ajoie, alors que les Ours ont conquis le point qu'il leur fallait pour rester au 5e rang en s'inclinant après prolongation (4-3) à Fribourg. C'est Ryan Gunderson qui a donné la victoire aux Dragons dans ce derby des Zaehringen, après 61'07.

Lugano-Ambri en play-in

Le 1er tour des play-in sera par ailleurs le théâtre d'un derby tessinois. Ambri-Piotta est allé s'imposer 4-0 à Kloten pour assurer sa 8e place et obtenir le droit d'affronter Lugano. Les Léventins ont cueilli lundi leur quatrième succès consécutif, alors que leurs rivaux cantonaux ont subi dans le même temps une troisième défaite d'affilée en s'inclinant 6-3 face à Rapperswil-Jona. Bienne se frottera au GSHC dans l'autre choc du play-in.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Ce sera donc Bienne - Genève-Servette en play-in

Publié

le

La joie des joueurs biennois, qui ont décroché leur ticket pour le play-in lundi (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Bienne a assuré sa place en play-in de National League à la faveur de son succès 2-1 à Genève. Et jeudi, les Seelandais se déplaceront... aux Vernets pour tenter de poursuivre leur saison.

L'an passé au mois d'avril, Bienne et Genève se disputaient le titre de champion de Suisse. Ce jeudi et ce samedi, les deux clubs se battront pour avoir le droit de continuer leur saison. Neuvième, Bienne affrontera le dixième, qui n'est autre que le champion en titre. Pour rappel, le vainqueur de ce duel devra ensuite défier le perdant de l'affrontement tessinois entre Lugano et Ambri.

Lundi soir, les Genevois sont bien entrés dans le match. Et à la 13e, c'est Hartikainen qui a pu ouvrir le score au terme d'une jolie triangulation. Au cours du tiers médian, les Seelandais ont pourtant renversé la vapeur. Les Biennois ont tout d'abord égalisé à la 23e sur un lancer de Ramon Tanner dévié dans son but par Mike Völlmin.

Titulaire pour la première fois depuis le 28 novembre dans les buts des Aigles, Gauthier Descloux n'a pas eu de chance sur ce but de Tanner. Mais le Fribourgeois a ensuite réussi de très belles parades alors que les Biennois se sont souvent présentés seuls face à lui. Il a en revanche dû céder à la 33e sur une action de Luca Cunti.

Säteri quasi parfait

En face, Harri Säteri a lui aussi sorti son plus beau costume pour faire le désespoir des Grenat. Le Finlandais a rendu une copie quasi parfaite, notamment en fin de rencontre lorsque les Genevois ont poussé pour égaliser.

Le résultat de cette partie a ainsi rendu celui de la partie entre Zurich et Langnau absolument sans intérêt puisque les Emmentalois devaient compter sur un faux-pas biennois pour espérer se glisser dans le top 10.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

La fête continue pour Roman Josi et les Predators

Publié

le

On n'arrête plus les Predators ! (© KEYSTONE/AP/George Walker IV)

La fête continue pour Nashville ! Portés par un hat-trick de Cody Glass, les Predators ont battu Colorado 5-1 pour signer un huitième succès de rang.

Sur leur glace, le capitaine Roman Josi et ses coéquipiers ont démontré qu’ils traversaient bien un moment de grâce. L’objectif désormais est d’égaler et même de battre la plus belle série de l’histoire de la franchise, dix victoires de rang entre la fin février et le début mars 2018.

Roman Josi a apporté sa contribution lors de ce 35e succès de la saison. Le Bernois a délivré une passe décisive sur le 3-1 de Ryan O’Reilly à 5 contre 4 pour son 61e point. Le Bernois a comptabilisé au moins un point lors de sept des huit derniers matches...

Comme Roman Josi et Nino Niederreiter, auteur d’un doublé avec Winnipeg à Raleigh face à Carolina plus tôt dans la journée, Philipp Kurashev a, lui aussi, brillé. Mais contrairement au Bernois et au Grison, l’attaquant de Chicago a connu l’amertume de la défaite. Devant leur public, les Blackhawks se sont inclinés 5-2 devant Columbus malgré un but et un assist du Bernois, lequel a obtenu la deuxième étoile.

Avec ses 10 buts et ses 24 passes décisives, Philipp Kurashev connait la plus belle saison de sa carrière au niveau de se statistiques. Malheureusement, il patine dans l’équipe la plus faible de la Ligue qui a concédé samedi sa 46e défaite en 61 matches, la sixième de rang...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vous voici convaincu que rien n’est inaccessible et que le champ de tous les possibles, est ouvert devant vous... A vous de concrétiser cette vision !

Les Sujets à la Une

X