Rejoignez-nous

International

Grand oral des candidats LR devant le "parlement" du parti

Publié

,

le

Xavier Bertrand devance légèrement ses rivaux LR dans les sondages, mais est devancé par Emmanuel Macron et les représentants de l'extrême droite Marine Le Pen et Eric Zemmour (archives). (© KEYSTONE/AP/CLAUDE PARIS)

Les cinq prétendants à l'investiture LR pour la présidentielle française se sont retrouvés samedi près de Paris devant le conseil national des Républicains, sorte de parlement du parti, pour y défendre leurs programmes. LR doit désigner dans dix jours son candidat.

Sur la scène du palais des congrès d'Issy-les-Moulineaux, où 700 personnes étaient inscrites, Michel Barnier, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Philippe Juvin et Eric Ciotti se sont prêtés à une photographie de famille avant de présenter leurs programmes pendant une heure chacun.

Peu de nouveautés sur le fond, mais pour les candidats, qui avaient déjà présenté leur projet aux journées parlementaires de Nîmes au début septembre, ce grand oral offrait une occasion de convaincre puisqu'ils répondaient "directement à ceux qui feront leur campagne ensuite", a souligné la numéro 2 du parti, Annie Genevard.

Michel Barnier, premier à passer sur le gril. Ton posé, débit mesuré derrière son pupitre, celui qui promet le "sérieux" et a longtemps été donné comme favori s'est engagé à tenir un "cap clair" autour de trois grandes priorités: "électrochoc d'autorité", coup d'arrêt à l'immigration et sérieux budgétaire, en opposition à la "gestion solitaire du pouvoir, arrogante, parfois méprisante" du président français Emmanuel Macron.

Macron "le fossoyeur"

Xavier Bertrand, qui lui a succédé sur un mode pugnace et énergique, a fustigé "le fossoyeur" Emmanuel Macron et "les vautours" de l'extrême droite. Il a déroulé les trois piliers de son programme: autorité, territoires et travail.

Le candidat devance légèrement ses rivaux dans les sondages, mais son départ de LR en 2017 - il vient de reprendre sa carte de membre - rebute certains LR. Les sondages attribuent entre 13 à 15% d'intentions de vote à Xavier Bertrand s'il était le candidat de LR, contre 9 à 10% pour Valérie Pécresse et Michel Barnier. Tous sont devancés, à ce stade, par Emmanuel Macron et les représentants de l'extrême droite Marine Le Pen et Eric Zemmour.

Autre prétendante récemment revenue chez LR, Valérie Pécresse s'est dit "totalement, entièrement, viscéralement déterminée", dans un discours très critique envers Emmanuel Macron, qui a "cramé la caisse" et "fait un hold-up sur nos idées".

Encore un débat télévisé

Combative, elle a mis en avant son expérience à la tête de l'Ile-de-France et promis de "restaurer la fierté française", avec un programme d'ordre et deux grandes causes: "la lutte contre la désertification médicale" et "contre le décrochage scolaire".

Philippe Juvin, qui fait figure de petit Poucet dans ce congrès, a plaidé pour la préservation des services publics, la lutte contre les déserts médicaux et "la fin du désordre" notamment migratoire, mais en oeuvrant au développement de l'Afrique.

Dernier à passer sur scène, Eric Ciotti a lui défendu un "projet de renaissance française" fondé sur "l'autorité, l'identité et la liberté" en droite ligne de François Fillon.

Un troisième et dernier débat télévisé entre les cinq prétendants LR est prévu le 30 novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Une aide très attendue pour l'Ukraine franchit une étape clé au Congrès américain

Publié

le

La Chambre des représentants a accepté une aide de plus de 60 milliards de dollars en faveur de l'Ukraine (archives) (© KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS)

Après de longues et difficiles tractations, la Chambre américaine des représentants a adopté samedi un grand plan d'aide à l'Ukraine. Les élus ont adopté la très attendue enveloppe de 61 milliards pour venir en aide à ce pays en guerre contre la Russie.

Dans l'hémicycle, des parlementaires ont agité des drapeaux ukrainiens en signe de soutien à Kiev, sous les huées d'élus trumpistes.

Une fois toutes les mesures adoptées, elles devraient être rapidement examinées par le Sénat, qui pourrait se pencher sur les textes dès mardi, a indiqué le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.

Ces mesures sont le fruit de mois de tractations acrimonieuses, d'allées et venues du président ukrainien Volodymyr Zelensky à Washington et de pressions d'alliés à travers le monde.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Un texte menaçant d'interdire TikTok adopté aux Etats-Unis

Publié

le

La plateforme de vidéos est accusée par des responsables américains de permettre à Pékin d'espionner et de manipuler ses 170 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/J. SCOTT APPLEWHITE)

La Chambre des représentants a adopté un texte samedi lançant un ultimatum à TikTok, qui prévoit l'interdiction de l'application aux Etats-Unis. Les élus exigent que le réseau social coupe ses liens avec sa maison-mère ByteDance, et plus largement avec la Chine.

La plateforme de vidéos est accusée par des responsables américains de permettre à Pékin d'espionner et de manipuler ses 170 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis. Cette interdiction doit désormais être validée par le Sénat.

La Chambre américaine des représentants a adopté un autre texte pour tenir tête à la Chine sur le plan militaire en investissant dans les sous-marins, et venir en aide à Taïwan. Cette enveloppe d'environ 8 milliards de dollars doit désormais être approuvée au Sénat, où un premier vote pourrait avoir lieu dès mardi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Garbine Muguruza met un terme à sa carrière

Publié

le

Garbine Mugutuza: un sourire qui va manquer au tennis. (© KEYSTONE/EPA/JUANJO MARTIN)

Eloignée des courts depuis janvier 2023, Garbiñe Muguruza a dit stop. L'ancienne no 1 mondiale a annoncé mettre un terme à sa carrière à 30 ans.

Titrée à Roland-Garros en 2016 et à Wimbledon en 2017, l'Espagnole explique que "le moment est venu de dire au revoir." "Cela a été une longue et belle carrière, poursuit-elle. Mais je sens que le moment est venu de prendre ma retraite."

La native du Venezuela, dont le dernier titre de gloire est une victoire finale au Masters fin 2021, a effectué cette annonce à l'approche de la cérémonie de remise des prix Laureus du sport, prévue lundi à Madrid, fondation auprès de laquelle elle jouera à l'avenir un rôle d'ambassadrice. "Garbine peut célébrer une carrière que la plupart des joueuses peuvent seulement rêver d'avoir", a réagi l'ancienne championne américaine Martina Navratilova, citée dans un communiqué de Laureus, fondation dont elle est également membre.

Durant ses 10 années au plus haut niveau, Garbine Muguruza, qui a notamment eu pour coach l'ancienne championne Conchita Martinez, a remporté dix titres au total. Sa dernière apparition avant qu'elle ne s'éloigne des courts remontait à janvier 2023, au tournoi WTA 250 de Lyon (défaite au premier tour). Elle avait auparavant connu une saison 2022 difficile pour terminer l'année au-delà de la 50e place (WTA 55) pour la première fois depuis 2012.

En Grand Chelem, outre ses deux titres à Roland-Garros et Wimbledon, l'Espagnole avait atteint la finale de l'Open d'Australie en janvier 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Erdogan rencontre le chef du Hamas et appelle "à l'unité"

Publié

le

Erdogan a appelé les Palestiniens à l'unité (archives) (© KEYSTONE/AP/FRANCISCO SECO)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé samedi les Palestiniens "à l'unité" face à Israël, au terme de sa rencontre avec le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh à Istanbul.

"Il est vital que les Palestiniens agissent dans l'unité dans ce processus; la réponse la plus forte à Israël et le chemin vers la victoire passent par l'unité et l'intégrité", a déclaré le chef de l'Etat selon un communiqué de la présidence turque.

Après les tensions récentes entre Israël et l'Iran, M. Erdogan a souligné que "ce qui s'est passé ne devait pas faire gagner du terrain à Israël et qu'il est important d'agir de façon à conserver l'attention sur Gaza", poursuit le texte.

Enfin, toujours selon le communiqué, le chef de l'Etat a également assuré que la Turquie "poursuivrait son aide humanitaire à la Palestine afin de soulager autant que possible les souffrances" de la population de Gaza.

La Turquie est l'un des principaux pays à envoyer de l'aide à la population du territoire palestinien. M. Erdogan a également rappelé que son pays avait pris "un certain nombre de sanctions contre Israël, y compris des restrictions commerciales", ces dernières depuis le 9 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Résolution et solidité intérieures vous permettront de faire les choix justes pour vous, dès ce matin au niveau de la vie familiale.

Les Sujets à la Une

X