Rejoignez-nous

Virus COVID-19

Coronavirus - les informations du 16 avril

Publié

,

le

Un fromager avec un masque de protection s'affaire sur une commande d'une cliente tout en respectant les distances minimales entre les clients, ce jeudi 16 avril 2020 sur la Plaine de Plainpalais à Genève. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
Retrouvez ici l'essentiel des informations majeures de cette journée du 16 avril concernant la pandémie de coronavirus, dans le canton de Vaud, mais également en Suisse et dans le monde.

Un déconfinement coordonné et en trois étapes en Suisse

Le Conseil fédéral veut sortir de la crise du Covid-19 en trois étapes. Les mesures seront coordonnées au niveau national. Coiffeurs, physiothérapeutes, jardineries et médecins seront autorisés à rouvrir leurs portes dès le 27 avril, a décidé jeudi le gouvernement.

Selon le Conseil fédéral, l'évolution de l'épidémie permet d'assouplir les mesures de protection dès cette date. La santé de la population suisse reste la priorité absolue.

>> Notre article à lire ici : Un déconfinement coordonné et en trois étapes en Suisse.

Paléo est reporté

La nouvelle était attendue… et c’est désormais officiel : il n’y aura pas de Paléo Festival cet été. La 45ème édition, qui devait se tenir du 20 au 26 juillet, fait les frais des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus. Avant Paléo, ce sont d’autres grands festival européens qui ont déjà annoncé tirer un trait sur l’organisation de leurs manifestations cet été.

>> Notre article à lire ici : Il n'y aura pas de Paléo Festival de Nyon cet été !

Un programme national de recherche spécial sur le Covid-19

Le Conseil fédéral lance un programme national de recherche (PNR) dédié au Covid-19. Doté de 20 millions de francs rassemblés à partir de fonds existants, le programme durera 24 mois, a décidé jeudi le gouvernement.

Selon le gouvernement, un besoin urgent de recherche se fait sentir dans les domaines biomédical et clinique afin de mieux comprendre la transmissibilité, les effets et le traitement du Covid-19.

>> Notre article à retrouver ici : Un programme national de recherche spécial sur le Covid-19

Du soutien pour les professionnels touchés indirectement par le Covid-19

De nombreux indépendants ont vu leurs revenus s'effondrer bien qu’il ne leur soit pas interdit d’exercer leur activité. Pour éviter des cas de rigueur, le Conseil fédéral élargit le droit à l’allocation pour perte de gain Covid-19 aux indépendants qui ne sont pas directement concernés par la fermeture des entreprises ou par l’interdiction de manifestations.

Il faudra que le revenu de l’activité lucrative soumis à l’AVS soit supérieur à 10'000 francs, mais ne dépasse pas 90'000 francs. Le montant maximal de l’allocation sera de 196 francs par jour, soit 5880 francs par mois, comme pour les autres ayants droit à l’allocation pour perte de gain Covid-19.

>> Notre article à lice ici : Du soutien pour les professionnels touchés indirectement par le Covid-19

Le canton de Vaud, ici au CHUV, compte presque le même nombre de décès qu'au Tessin. KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Vaud rattrape le Tessin au nombre de décès

Le canton de Vaud compte désormais 266 décès liés au Covid-19, soit 12 de plus en une journée. Il pourrait bientôt dépasser le triste record national du Tessin (269 jeudi matin). L'écart continue de se creuser entre les décès dans les hôpitaux vaudois (113) et dans d'autres lieux, essentiellement en EMS (153).

>> Notre article à lire ici : Vaud rattrape le Tessin au nombre de décès. 

VD : Submergé de demandes de RHT, le Service de l'emploi ne chôme pas

Dans le canton de Vaud, le Service de l'emploi croule sous les demandes de chômage technique, la fameuse réduction de l'horaire de travail (RHT). Pour faire face, il a dû se réorganiser, former du personnel et travailler le week-end. Visite dans ses locaux à Lausanne.

Depuis le début du semi-confinement à la mi-mars, environ une entreprise vaudoise sur quatre a requis le chômage partiel. Le canton a reçu 18'610 demandes d'employeurs pour quelque 112'000 salariés. Le service a traité environ 60% de ces demandes à ce jour.

>> Notre article à lire ici : Submergé de demandes de RHT, le Service de l'emploi ne chôme pas

Image d'illustration (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

"Les pénuries redoutées dans les hôpitaux ont pu être évitées"

L'Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et la Société suisse de médecine intensive (SSMI) ont publié fin mars des directives communes sur les décisions en matière de tri des patients dans les unités de soins intensifs en cas de manque de ressources en raison du coronavirus. Ces directives n'ont toutefois pas eu besoin d'être appliquées.

Tant que des ressources suffisantes sont disponibles, tous les patients nécessitant des soins intensifs sont admis et traités selon des critères établis. Les directives élaborées en mars devaient être appliquées au cas où des décisions de rationnement s'imposent si une situation d'urgence se présente avec un grand nombre de patients gravement malades.

>> Notre article à lire ici : "Les pénuries redoutées dans les hôpitaux ont pu être évitées".

Le tourisme d'achat sera sanctionné d'une amende de 100 francs

Le tourisme d'achat est interdit et sera sanctionné dès vendredi par une amende de 100 francs. Le Conseil fédéral a précisé jeudi les mesures concernant le franchissement des frontières actuellement restreint en raison du Covid-19.

Ces dernières semaines, l'Administration fédérale des douanes (AFD) a encore constaté une activité intense en matière d'achats transfrontaliers. Ces contrôles requièrent des ressources qui seraient plus utiles ailleurs.

>> Notre article à lire ici : Le tourisme d'achat sera sanctionné d'une amende de 100 francs.

Image d'illustration (EPA/Pawel Supernak)

 HRW alerte sur le "danger" durable pour les droits de l'homme

Human Rights Watch (HRW) alerte sur le "moment de danger" pour les droits de l'homme dans l'attitude de certains gouvernements face au covid. L'ONG prévoit des répercussions "pour des années" et demande une session spéciale du Conseil des droits de l'homme à Genève.

"Je redoute que les efforts pour contrer les abus de pouvoir de gouvernements, les intrusions non indispensables dans nos droits, seront avec nous pour longtemps", a affirmé jeudi le directeur exécutif de l'ONG Kenneth Roth aux correspondants accrédités à l'ONU à Genève.

>> Notre article à lire ici : HRW alerte sur le "danger" durable pour les droits de l'homme.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

PCi vaudoise: 18'000 jours de service depuis septembre

Publié

le

La Protection civile vaudoise continue d'apporter son appui face au coronavirus, comme ici au Centre de protection de la population à Gollion. (KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Protection civile (PCi) vaudoise engage en moyenne 600 personnes par jour depuis le début de la deuxième vague de coronavirus. Depuis le 9 septembre, cela correspond à plus de 18'000 jours de service.

Ce total va augmenter à plus de 23'000 d'ici une semaine, a relevé vendredi la PCi-VD lors d'un point presse au Centre de compétence de la protection de la population à Gollion. Lors de la première vague du printemps, près de 70'000 jours de service avaient été décomptés.

La PCi-VD est actuellement présente dans 44 EMS sur les 200 que compte le canton. Elle est aussi active sur 16 sites hospitaliers sur les 29 du canton. Elle officie également dans d'autres cantons, à l'image des dix astreints engagés à l'Hôpital fribourgeois (HFR).

Comme au printemps, les tâches de la PCi-VD sont variées. Elle appuie les hôpitaux (désinfection, transports), le système de santé communautaire (distribution de repas, soins de base), les centres de dépistage ou le domaine funéraire.

Environ 60 personnes sont affectées comme renfort à la cellule de traçage. Certains astreints sont aussi actifs au CHUV pour mobiliser des patients sous sédation aux soins intensifs. D'autres sont mobilisés pour renforcer l'Etat-Major cantonal de conduite (EMCC).

 

Continuer la lecture

Vaud

Cinémas et théâtres pourront rouvrir le 19 décembre

Publié

le

Les cinémas et autres salles de spectacles pourront rouvrir le 19 décembre dans certains cantons romands, sous réserve de l'évolution de la pandémie. (image prétexte - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les cinémas, théâtres et salles de spectacles pourront rouvrir le 19 décembre prochain. Mesure coordonnée entre les cantons de Vaud, Genève, Fribourg et Neuchâtel. En parallèle, Vaud annonce de nouvelles aides.

L’accueil du public en salle sera  possible à condition de respecter la limite fixée par le Conseil fédéral de 50 personnes au maximum. Des plans de protection devront également être mis en oeuvre et des contrôles seront assurés. Dans le canton de Vaud, la situation sanitaire reste fragile mais le Conseil d’Etat estime pouvoir faire ce pas supplémentaire. La ministre de la culture, Cesla Amarelle:

Cesla Amarelle
Conseillère d'Etat, VD
Cesla Amarelle Conseillère d'Etat, VD

Cette réouverture s’accompagne d’un renforcement du soutien aux acteurs culturels dans le canton de Vaud. Après deux volets d’aides et d’indemnisations de 39 millions débloqués ce printemps et de 26 millions cet automne, l’Etat annonce aujourd’hui un système de bourses, pour un montant total de 3 millions de francs:

Cesla Amarelle
Conseillère d'Etat, VD
Cesla Amarelle Conseillère d'Etat, VD

La réouverture des théâtres et des salles de spectacle prévue le 19 décembre reste conditionnée par l’évolution de la situation sanitaire. Dans ce contexte, ce nouveau train d’aides permettra de donner un peu d’air au secteur:

Cesla Amarelle
Conseillère d'Etat, VD
Cesla Amarelle Conseillère d'Etat, VD

Les dossiers de candidature pour les bourses peuvent être déposés du 5 décembre au 5 janvier et les premiers versements seront versés dès le mois de février 2021. L’Etat de Vaud a aussi annoncé le renforcement de la politique d'achat des musées cantonaux afin d'acquérir des œuvres d'artistes plasticiens en exercice.

Continuer la lecture

Genève

Cérémonies religieuses autorisées suite à des recours

Publié

le

(Photo d'illustration ©KEYSTONE/Martial Trezzini)

A Genève, la chambre constitutionnelle de la Cour de justice a octroyé l'effet suspensif à deux recours dirigés contre l'interdiction temporaire des cultes religieux. Les fidèles peuvent à nouveau se réunir. Le canton lance un appel pour que de strictes mesures sanitaires soient respectées.

Le Département de la sécurité de l'emploi et de la santé, qui travaillait à une réouverture de ces lieux, va naturellement suivre la décision du tribunal. Il va communiquer très rapidement les mesures sanitaires pour permettre de protéger la population et limiter au maximum les risques des contaminations, a indiqué son porte-parole Laurent Paoliello à Keystone-ATS.

Dans l’immédiat, il est impératif que les personnes qui assisteront aux cérémonies religieuses respectent strictement les gestes barrières. Elles doivent éviter tout contact direct et indirect, ne pas se passer d'objets, respecter la distance de la sécurité. Il leur est ainsi demandé de ne pas chanter, de porter un masque et de se désinfecter les mains, a précisé M.Paoliello.

Atteinte à la liberté religieuse

La décision de la Cour fait suite à deux recours formés contre l'arrêté du Conseil d'Etat du 1er novembre 2020, amendé le 25 novembre, qui voit les services religieux et autres manifestations religieuses accessibles au public être interdites. L'effet suspensif a été demandé, au motif que la mesure viole la liberté religieuse, a indiqué jeudi la Cour de justice dans un communiqué.

Statuant sur son octroi, la chambre constitutionnelle a constaté que l'interdiction litigieuse constitue une atteinte potentiellement grave à la liberté religieuse, car elle revêt un caractère quasi-absolu. Seuls les offices de funérailles et de mariage sont tolérés dans une certaine mesure.

Bien qu'elle soit censée être temporaire, cette mesure a déjà été prise au printemps, et se voit en l'occurrence prolongée jusqu'au 17 décembre 2020 sans assurance qu'elle ne le soit pas à nouveau. Si l'interdiction poursuit un intérêt important voire vital de santé publique, elle pose un sérieux problème de respect du principe de la proportionnalité.

Pas des clusters

A première vue, des mesures moins incisives permettraient d'atteindre ce but sans emporter une ingérence aussi importante aux droits fondamentaux. De plus, il n'a pas été démontré que les lieux de culte avaient constitué des foyers de contamination particuliers ("clusters") dans le canton depuis la mise en place de mesures de protection.

Les chances de succès du recours étant ainsi élevées, la chambre constitutionnelle lui a octroyé l'effet suspensif. Il appartiendra au service du médecin cantonal de déterminer à bref délai les mesures sanitaires adéquates.

Continuer la lecture

International

Coronavirus - Plus de 1,5 million de morts dans le monde

Publié

le

Le Brésil a enregistré plus de 700 morts du coronavirus en un jour pour la première fois depuis la mi-novembre, et a franchi jeudi la barre des 175'000 décès, selon les données officielles. (AP Photo/Bruna Prado)

La pandémie de coronavirus a fait plus de 1,5 millions de morts dans le monde. Elle s'accélère aux Etats-Unis - qui a battu son record absolu de nouveaux cas détectés en une seule journée - comme au Brésil qui a franchi le seuil des 175'000 décès.

Le Covid-19 a fait à ce jour plus d'1,5 millions de morts dans le monde, pour près de 65 millions de cas selon un décompte de l'AFP jeudi. Et depuis le 24 novembre, plus de 10'000 nouveaux morts sont enregistrés par jour en moyenne sur la planète, un niveau jamais atteint auparavant. Mais le début des campagnes de vaccination est annoncé comme imminent dans un certain nombre de pays.

Les Etats-Unis, qui paient le plus lourd tribut à la pandémie avec 276'000 morts du Covid, ont enregistré jeudi plus de 210'000 cas de contaminations en une seule journée, un record absolu depuis le début de la pandémie, selon les données de l'université Johns Hopkins qui font référence.

En Californie, "les hospitalisations ont augmenté de 86% juste au cours des 14 derniers jours", a expliqué le gouverneur de cet Etat américain, Gavin Newsom. Il a annoncé jeudi que les rassemblements et activités non essentielles allaient y être interdites dans toutes les zones où la pandémie risquait de submerger les services hospitaliers.

Flambée

Les responsables sanitaires américains ont averti que les voyages effectués il y a une semaine pour Thanksgiving par des millions d'Américains risquaient de provoquer "une flambée s'ajoutant à la flambée", selon les mots du très respecté immunologue Dr Anthony Fauci. Le Dr Fauci - cible de virulentes attaques de la part du président sortant Donald Trump - est désormais invité par le président élu Joe Biden à faire partie de son équipe sur le Covid-19.

Le Royaume-Uni a passé le cap des 60'000 morts au moment même où son gouvernement annonçait le début de la vaccination la semaine prochaine, pour les résidents et le personnel des maisons de retraite. Il était devenu mercredi le premier pays au monde à approuver l'utilisation du vaccin développé par Pfizer et BioNTech contre le Covid-19.

Des vaccinations vont commencer

L'Agence américaine des médicaments a aussi été sollicitée par Pfizer/BioNTech et, depuis lundi, par Moderna. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles à la fin de l'année aux Etats-Unis. M. Biden et les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton se sont dits prêts à se faire vacciner publiquement contre le Covid-19 afin d'encourager leurs concitoyens à faire de même.

En Russie, Vladimir Poutine a demandé que les vaccinations "à grande échelle", gratuites, commencent "à la fin de la semaine prochaine". Le Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, est dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques auprès de 40'000 volontaires. Ses créateurs le disent efficace à 95%, comme le Pfizer/BioNTech.

Fermer les écoles à Rio?

Au Brésil, un comité scientifique a notamment recommandé cette semaine que Rio de Janeiro ferme toutes ses écoles et interdise de rester sur les plages. Le Brésil a enregistré plus de 700 morts du coronavirus en un jour pour la première fois depuis la mi-novembre, et a franchi jeudi la barre des 175'000 décès, selon les données officielles qui y confirment une accélération de la pandémie.

Le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, avait remis en question dès le début de la pandémie les mesures préventives. Mais pour l'infectiologue Julio Croda, de l'Université de Mato Grosso do Sul, interrogé par l'AFP, "si des mesures de prévention ne sont pas prises faute de leadership, nous allons assister à une tragédie".

Le Mexique, aux 128 millions d'habitants, enregistre aussi plus d'un million de cas confirmés et un peu plus de 107'000 décès. Et les hospitalisations restent en hausse dans la capitale, Mexico.

Fatigue au Québec

Espoir déçu au Québec, dans l'est du canada: le Premier ministre, François Legault, a annoncé jeudi qu'il annulait sa décision de permettre à tous les Québécois de se rassembler pendant quatre jours à Noël, à dix personnes maximum. Ce ne sera plus permis dans les régions se trouvant en "zone rouge", comme Montréal ou Québec, où habitent 80% des 8 millions de Québécois.

M. Legault a évoqué des personnels de santé québécois "fatigués, très fatigués".

La situation est contrastée en Europe. Un nombre record de près d'un millier de morts en 24 heures a été enregistré en Italie, où le gouvernement a durci les conditions de déplacement à l'intérieur du pays pour les fêtes de fin d'année. En France, où le virus a encore fait plus de 300 morts en 24 heures mais où le nombre de malades en réanimation diminue, la vaccination sera gratuite pour tous, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Au total 1'500'038 décès, pour 64'774'705 cas, ont été recensés dans le monde depuis le début de la pandémie en Chine en décembre.

Continuer la lecture

Suisse

Hausse des infections: Berset appelle les cantons à agir

Publié

le

Face à la hausse alémanique des infections au coronavirus, Alain Berset appelle les cantons à agir. (©KEYSTONE/Peter Klaunzer)

A trois semaines de Noël, la situation de la Suisse face au coronavirus est à nouveau "très inquiétante", selon Alain Berset. En baisse en novembre, les infections stagnent désormais, voire augmentent Outre-Sarine. Le ministre en appelle aux cantons concernés.

Après une "bonne évolution" durant plusieurs semaines, où le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diminuait de moitié toutes les deux semaines, cette baisse est en train de s'arrêter à un niveau élevé de 4000 à 5000 cas par jour, constate le conseiller fédéral. La Suisse n'atteindra donc pas l'objectif qu'elle s'était fixée de réduire les infections quotidiennes à 1000 pour Noël, a-t-il déploré face aux médias réunis jeudi à Muttenz (BL).

En déplacement à Bâle-Campagne pour y visiter un hôpital et un centre de tests avec les autorités, le ministre de la santé a rappelé que la baisse enregistrée en novembre était principalement due aux cantons romands. Véritables "hotspots" de la 2e vague de coronavirus, ils ont fermé restaurants et bars jusqu'à la mi-décembre. Genève a même fermé les magasins non alimentaires.

Agir vite pour garantir la "voie suisse"

En Suisse alémanique, la baisse a été plus lente et les nouvelles infections augmentent même à nouveau dans plusieurs cantons. "C'est d'autant plus dangereux que l'on part d'un niveau élevé", met en garde Alain Berset. Restaurants et bars ne sont toutefois fermés qu'à Bâle-Ville depuis la semaine dernière.

"Il faut agir rapidement lorsque le nombre d'infections augmente pour empêcher une hausse massive", a lancé le ministre de la santé à l'adresse des cantons concernés, appelés à "jouer leur rôle". La "voie suisse" des restrictions sans confinement est à ce prix. Dans le cas contraire, la société, le système de santé et l'économie en pâtiront. "Nous ne pouvons pas nous le permettre."

La situation actuelle est d'autant plus préoccupante en prévision du shopping et des Fêtes de Noël qui constituent "un gros défi". Rien qu'un évènement festif pourrait actuellement mener à une explosion des cas d'infections, a souligné le socialiste qui a toutefois exclu que le Conseil fédéral reprenne la main à ce stade.

Domaines skiables

Concernant l'ouverture ou non des domaines skiables pendant les Fêtes, Alain Berset a rappelé que les cas d'infections étaient déjà en train d'augmenter dans les cantons touristiques (alémaniques). "Où en serons-nous à Noël si ça continue ainsi?!", s'est-il exclamé. Et d'évoquer le risque de dégâts d'image pour la Suisse, si des touristes européens viennent s'infecter dans les stations helvétiques.

Le Fribourgeois a toutefois tenu à saluer la qualité des concepts de protection réalisés par les domaines skiables. "Il faut maintenant qu'ils soient appliqués scrupuleusement", a-t-il martelé.

Les discussions avec les cantons touristiques et les domaines skiables continuent. Jeudi, l'association des domaines skiables de Suisse centrale s'est dite prête à lancer la saison et à mettre en oeuvre des mesures supplémentaires. Une décision du Conseil fédéral sur des mesures de protection durant les Fêtes est attendue vendredi au plus tôt.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Même si vous vous levez du pied gauche, retenez-vous de passer votre mauvaise humeur sur vos proches, vous risquez des réactions verbales violentes.

Publicité

Les Sujets à la Une

X