Rejoignez-nous

Sport

Basketball - Clint Capela ouvre un nouveau chapitre à Atlanta

Publié

,

le

Totalement remis d'une blessure à la voûte plantaire, Clint Capela est prêt à ouvrir un nouveau chapitre en Géorgie dès le départ de la saison NBA le 22 décembre. (©AP Photo/Brett Davis)

Echangé à Atlanta par Houston début février, Clint Capela n'a encore disputé aucun match officiel avec les Hawks. Totalement remis d'une blessure à la voûte plantaire, le Genevois est prêt à ouvrir un nouveau chapitre en Géorgie dès le départ de la saison NBA le 22 décembre. "Je travaille pour être dominant longtemps", lâche-t-il.

Tout le monde ou presque s'accorde à dire que l'année 2020 est à ranger au fond d'un tiroir. Clint Capela fait partie de ceux qui ne garderont aucun souvenir de ces douze mois. Blessé en janvier avant un déménagement en février et le début de la pandémie, l'intérieur attend avec impatience les trois coups le 23 décembre contre Chicago. "Je veux être dans une équipe qui gagne", lance celui qui a inscrit 13,9 points et capté 13,8 rebonds de moyenne la saison dernière au Texas.

Le quotidien des joueurs de NBA reste pourtant imprégné par le Covid. Après la réussite de la "bulle" de Disney World et le titre des Los Angeles Lakers, la NBA n'a pas pu imposer une telle structure pour la saison de 72 matches (au lieu de 82) qui s'annonce.

Cela signifie donc que les joueurs doivent se montrer d'une prudence absolue pour ne pas être infectés, comme l'explique le Genevois: "Pour l'instant, je n'ai pas attrapé le Covid. Je fais très attention, mais on n'est jamais à l'abri. On est testé tous les jours. Quand on arrive à l'entraînement, on a droit à un prélèvement dans le nez et on doit attendre 45 minutes dans la voiture avant le résultat."

L'arrivée sur le marché de plusieurs vaccins pourrait changer les protocoles, mais ce n'est pas pour tout de suite. "Nous ne faisons pas partie des personnes prioritaires, précise le centre des Hawks. Les aînés et le personnel soignant passent bien avant nous. S'il faut se faire vacciner pour continuer à jouer, cela ne me gênerait pas. On va de nouveau voyager et on va devoir limiter tous nos contacts. Il y aura un inspecteur pour chaque équipe et des amendes si l'on transgresse les règles."

Et les règles ne sont pas forcément très claires. "Est-ce qu'on pourra juste sortir se balader lorsque l'on sera dans une ville?", s'interroge par exemple le Genevois. "Cette période est compliquée, on ne peut pas ne pas vivre."

L'impression de vieillir plus vite

Clint Capela aborde sa septième saison en NBA, la sixième dans la peau d'un joueur important au sein de l'effectif de son club. Mais à 26 ans, le Meyrinois se rend compte que son corps est soumis à des charges de travail intenses. "Tu as l'impression de vieillir plus vite, avoue-t-il. C'est une vie tellement intense! Mais je travaille pour être dominant longtemps."

De retour de blessure, Clint Capela se réjouit de pouvoir s'exprimer sur le terrain. Les deux premiers matches de présaison lui ont permis de constater que son excitation montait à l'approche du démarrage de l'exercice 2020/21: "C'est un marathon, pas un sprint. Il faut monter l'intensité petit à petit pour être au top plus tard dans la saison. Je dois encore améliorer le cardio, mais au niveau de mon talon d'Achille, je me sens beaucoup mieux et mon corps se réadapte."

"Créer une alchimie"

A Atlanta, Capela se retrouve dans une formation en devenir qui s'articule autour d'un jeune arrière talentueux, Trae Young. De quoi motiver le "vétéran" de 26 ans. "L'équipe est jeune. Plus qu'à Houston. Il y a un manque d'expérience, mais on bosse pour créer une alchimie", analyse-t-il.

Les Hawks ont aussi été actifs sur le marché des transferts en signant Danilo Gallinari, le shooteur Bogdan Bogdanovic et le meneur vétéran Rajon Rondo (34 ans) qui vient de remporter son deuxième titre avec les Lakers.

"On va tout faire pour accrocher les play-off, mais ce ne sera pas facile, souligne Capela. Le système à Atlanta est différent. Il y a John Collins qui est aussi un intérieur, mais qui peut s'écarter et tirer à trois points. Chez les Rockets j'étais un peu tout seul."

Isolé depuis six mois

Même à Atlanta, Clint Capela n'a pas oublié Houston. "C'est ma maison, la ville que j'aime", résume-t-il dans un entretien accordé à Keystone-ATS. Il y a un appartement et son amie y vit encore maintenant. "On se voit les week-ends", précise-t-il.

Dans un monde "covidé", il faut se plier à de nombreuses règles pas toujours simples à appréhender. Ainsi Capela n'a plus vu sa famille depuis plus de six mois. Dur, même quand on est payé plusieurs millions de dollars pour jouer au basket. "Ils devraient bientôt venir, conclut-il. Mais avec les quarantaines et la situation actuelle, je ne sais pas si ce serait super de devoir rester à la maison. Honnêtement, là j'ai juste envie de commencer cette saison."

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

20 km à Anterselva: Weger aux portes du top 10

Publié

le

Benjamin Weger n'a manqué que deux cibles (© KEYSTONE/EPA/ANTONIO BAT)

Benjamin Weger a effectué un retour convaincant en Coupe du monde après une pause forcée due au Covid-19. Le routinier valaisan s'est classé 11e dans l'épreuve individuelle sur 20 km à Anterselva.

Dans des conditions difficiles, Weger a manqué deux cibles et donc encaissé autant de minutes de pénalité. Il s'est montré aussi assez bon sur les skis et a donc terminé aux portes du top 10.

Deux autres Suisses ont pu se mettre en évidence. Niklas Hartweg a signé le meilleur résultat de sa carrière en prenant la 17e place, alors que Sebastian Stalder a fini 26e. Tous deux ont également touché 18 des 20 cibles.

20/20

Un seul homme a réussi un 20/20 au pas de tir, en l'occurrence le Russe Anton Babikov. Cela lui a permis de signer son deuxième succès en Coupe du monde devant le Norvégien Tarjei Boe et un autre Russe, Said Karimulla Khalili.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

FC Barcelone: Ousmane Dembelé doit partir immédiatement

Publié

le

Ousmane Dembele: ses jours à Barcelone semblent désormais comptés. (© KEYSTONE/EPA EFE/ALEJANDRO GARCIA)

Le divorce semble consommé: en fin de contrat en juin au FC Barcelone, Ousmane Dembelé "doit partir immédiatement" du club catalan, déclare le directeur sportif du Barça Mateu Alemany.

"Il nous semble évident que le joueur ne veut pas continuer à Barcelone et s'impliquer dans le futur projet du Barça. Dans ces conditions, nous lui avons donc dit à lui et à ses agents qu'il devait partir immédiatement", précise Mateu Alemany aux médias du club catalan.

Champion du monde en 2018, Ousmane Dembelé (24 ans) évolue au FC Barcelone depuis l'été 2017. Il n'a jamais vraiment pu donner sa pleine mesure sous le maillot catalan en raison de multiples blessures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Nico Hischier marque mais perd

Publié

le

Nico Hischier (13) face à Janis Moser: le dernier mot reviendra au Biennois d'Arizona. (© KEYSTONE/AP/Adam Hunger)

Malgré l'ouverture du score de Nico Hischier, New Jersey s'est incliné 4-1 sur sa glace face à Arizona. Les Devils concèdent une troisième défaite de rang qui les éloigne encore plus des play-off.

Le capitaine a trouvé le chemin des filets pour la huitième fois de la saison sur une séquence de power play à la 7e minute. Mais les Coyotes avec un Janis Moser aligné durant 16'39'' pour un bilan neutre, ont renversé la situation dans le tiers médian grâce à des réussites de Dysin Mayo, de Lawson Crouse et de Travis Boys.

Janis Moser a disputé jeudi son onzième matche avec Arizona pour une cinquième victoire. Les chiffres ne mentent pas: l'apport du défenseur biennois s'avère précieux pour une formation qui n'était pas vraiment habituée à gagner près d'un match sur deux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Lausanne doit se trouver une identité

Publié

le

Joël Genazzi très critique envers son jeu contre Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Face à Genève, Lausanne a obtenu un point chanceux (défaite 4-3 ap). Dominés et très empruntés pour poser leur jeu, les Vaudois ont donné le sentiment d'y aller au feeling, sans plan d'attaque.

"Honnêtement, je ne sais pas comment on a pu prendre un point, on n'était pas terrible et Genève a bien joué." Ces mots de Joël Genazzi ont le mérite d'être forts, mais ils résument bien ce qui a transpiré de la performance des Lions mardi soir aux Vernets. Une impression de jeu sans véritable schéma identifiable, comme un livre sans fil rouge.

"De mon point de vue de défenseur, je n'ai jamais vraiment eu le sentiment qu'on pouvait gagner ce match, mais tout d'un coup c'était 2-2 puis 3-3, raconte le numéro 79 lausannois. Alors c'était plutôt positif. Notre jeu en 2022 est assez simple. Mais je pense que ce qui n'a pas fonctionné, c'est la connexion entre les attaquants et les défenseurs. On n'a pas bénéficié du support dont on avait besoin. Si tu n'as pas le travail avant de récupérer le puck, c'est difficile parce que tu n'as pas d'options pour faire une passe. Ou alors une seule, et Genève va pouvoir lire ça."

Merci à Glauser

Le Lausannois ajoute encore une composante essentielle à son analyse: "En jouant de la sorte, tu te fatigues davantage en zone de défense. Et lorsque tu récupères le puck, tu vas chercher avant tout à le sortir pour pouvoir changer et non pas pour tenter de créer quelque chose dans la zone adverse."

Quand on lui rappelle que Lausanne possède plusieurs hommes capables de monter le puck depuis les bases arrière, Joël Genazzi coupe rapidement: "Vous pouvez avoir Tömmernes et Josi. Sans support, impossible d'aller seul contre cinq gars. On doit avoir un meilleur contrôle de l'espace, histoire de réagir si l'adversaire dumpe le puck en fond de zone par exemple."

Toujours très critique envers sa propre performance, le partenaire d'Andrea Glauser sur la glace n'a pas apprécié son effort du soir: "Franchement, je ne me sens pas bien après ce match. En zone d'attaque j'étais bien, j'ai fait des jeux, j'ai tiré et délivré des passes. Mais en défense, heureusement que Glauser m'a aidé, parce que c'était pas ça."

Pas de JO pour Joël

Alors que Christoph Bertschy a reçu le fameux coup de fil de Patrick Fischer lui annonçant qu'il était sélectionné pour les JO, le portable de Joël Genazzi est resté muet. Mais le défenseur des Lions ne s'en offusque pas: "Fischi avait eu la correction de m'appeler avant Riga l'an dernier pour me dire qu'il ne me prendrait pas, alors qu'il n'y avait pas eu de compétition pendant deux ans. Là, je savais qu'avec mon début de saison je n'allais pas être appelé."

Et Genazzi de conclure: "Je me suis fait avoir il y a quatre ans parce que les plus âgés avaient été convoqués. Je pense donc que c'est mieux de faire confiance aux jeunes et de ne pas recommettre la même faute. Mais depuis que je le sais, je n'ai plus la pression et ça va mieux, je ne sais pas comment l'expliquer. A mon âge, quand il y a la pause de l'équipe nationale, tu peux planifier un truc en famille ou avec ta copine. J'étais souvent sur le ballant à ne pas savoir si j'y allais ou pas jusqu'au dernier moment. De ne plus avoir ça, ça m'aide à être plus tranquille."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Clint Capela bientôt de retour

Publié

le

Clint Capela: de retour sur les parquets vendredi ? (© KEYSTONE/AP/Ashley Landis)

Toujours sans Clint Capela qui entrevoit toutefois le bout du tunnel, Atlanta a cueilli un deuxième succès de rang sur son parquet. Les Hawks ont battu 134-122 Minnesota.

Mené de 16 points (39-23) à la 12e minute, Atlanta a renversé la situation à la faveur d'un partiel de 20-2 à l'entame du troisième quarter. Auteur de 37 points, dont 23 dans ce troisième quarter remporté 45-20, Trae Young a été l'homme du match au sein d'une formation toujours collée à la 12e place de la Conférence Est.

Blessé à la cheville gauche, Clint Capela a suivi pour la sixième fois le match depuis les tribunes. Le Genevois a participé à l'échauffement matinal de l'équipe mercredi. Il est à nouveau en mesure de courir. Son retour au jeu est espéré pour vendredi à l'occasion de la venue de Miami.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X