Rejoignez-nous

International

Djokovic de nouveau placé en rétention

Publié

,

le

Triple tenant du titre en quête d'une 21e couronne en Grand Chelem, le Serbe doit affronter son compatriote Miomir Kecmanovic (ATP 78) au premier tour de l'Open d'Australie (archives). (© KEYSTONE/AP/Mark Baker)

Le numéro un mondial Novak Djokovic, dont le visa a été annulé vendredi par le gouvernement australien, a été renvoyé en rétention administrative samedi, selon des documents judiciaires.

La présence en Australie de Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, "pourrait encourager le sentiment anti-vaccination", ont estimé les autorités australiennes dans un mémoire présenté devant la justice. Elles estiment que le Serbe doit être expulsé du pays.

Novak Djokovic a fait recours vendredi contre la deuxième annulation de son visa. Lors d'une audience devant un juge, le représentant du gouvernement australien avait indiqué que le Serbe de 34 ans ne serait pas reconduit à la frontière avant que la justice n'ait définitivement statué sur sa requête visant à bloquer son expulsion. Mais il avait averti que Djokovic devrait attendre cette décision en rétention administrative.

C'est la justice fédérale australienne qui est désormais en charge du dossier, à la demande vendredi du juge de Melbourne qui avait été saisi en premier lieu par les avocats du joueur. Ce changement de tribunal est susceptible de ralentir la procédure, ont estimé les défenseurs de Djokovic.

Erreurs dans sa déclaration d'entrée

Djokovic a admis avoir rempli incorrectement sa déclaration d'entrée en Australie et n'avoir pas respecté les règles d'isolement après avoir été testé positif au Covid-19 en décembre - une contamination dont il espérait qu'elle lui permettrait de bénéficier d'une exemption pour entrer en Australie sans être vacciné.

"Nole" avait été refoulé à son arrivée à Melbourne le 5 janvier et placé en centre de rétention. Mais ses avocats avaient obtenu d'un juge le 10 janvier qu'il rétablisse son visa et ordonne sa libération immédiate.

Le ministre australien de l'immigration Alex Hawke, faisant usage de son pouvoir discrétionnaire en la matière, a cependant annulé une nouvelle fois le visa de Djokovic vendredi "sur des bases sanitaires et d'ordre public".

Triple tenant du titre, le joueur de 34 ans comptait briguer un 10e titre à l'Open d'Australie, qui démarre lundi, et une 21e victoire en Grand Chelem, ce qui serait un record.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Chez les enfants, des pertes quasi "irréversibles"

Publié

le

Le Covid fait des ravages chez les enfants en termes d'apprentissage, avertit l'Unicef (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les fermetures d'écoles dues à la pandémie de Covid-19 ont provoqué des pertes d'une ampleur quasi "irréversible" en matière d'éducation chez les enfants à travers le monde, a déploré lundi l'Unicef.

Plus de 616 millions d'élèves restent affectés par des fermetures totales ou partielles d'écoles, a précisé l'agence des Nations unies pour l'enfance.

Dans de nombreux pays, ces perturbations, en plus d'avoir privé des millions d'enfants de l'acquisition de compétences de base, ont affecté leur santé mentale, augmenté leur risque de maltraitance et empêché beaucoup d'entre eux d'avoir un accès à "une source régulière de nutrition", d'après l'Unicef.

"Nous sommes tout simplement confrontés à une ampleur presque insurmontable des pertes subies par la scolarisation des enfants", a dit dans un communiqué Robert Jenkins, chef de l'éducation à l'Unicef, presque deux ans après le début de la pandémie.

Et la réouverture des écoles "ne suffit pas", a-t-il ajouté, appelant à "un soutien intensif pour récupérer l'éducation perdue".

L'Unicef indique que "les pertes d'apprentissage dues à la fermeture des écoles ont laissé jusqu'à 70% des enfants de 10 ans incapables de lire ou de comprendre un texte simple, contre 53% avant la pandémie" dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

L'école abandonnée

Ainsi en Ethiopie, les enfants n'ont appris qu'entre "30 et 40% des mathématiques qu'ils auraient apprises si l'année scolaire avait été normale" à l'école primaire, estime l'agence onusienne.

Les pays riches sont loin d'être épargnés. Aux Etats-Unis à titre d'exemple, des pertes d'apprentissage ont été constatées dans plusieurs Etats, que ce soit au Texas, en Californie ou dans le Maryland, explique l'Unicef.

Les abandons de scolarité sont également un problème: en Afrique du Sud, "quelque 400'000 à 500'000 élèves auraient carrément abandonné l'école entre mars 2020 et juillet 2021".

Enfin, en plus de l'augmentation des taux d'anxiété et de dépression chez les enfants et les jeunes en lien avec la pandémie, "plus de 370 millions d'enfants dans le monde ont été privés de repas scolaires pendant la fermeture des écoles", alors que cela constitue "pour certains enfants la seule source fiable de nourriture et de nutrition quotidienne".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Egan Bernal victime d'un accident à l'entraînement dans son pays

Publié

le

Le Colombien Egan Bernal a été victime d'un accident dans son pays. (© KEYSTONE/EPA EFE/MANUEL BRUQUE)

Le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France en 2019 et champion en titre du Giro, a été victime lundi d'un accident à l'entraînement dans son pays, a déclaré son équipe Ineos.

Le coureur, âgé de 25 ans, a été conduit à l'hôpital où il était "en observation" et "conscient", a déclaré Ineos dans un communiqué de presse.

L'accident est survenu dans la commune de Gachancipá, à près de trente kilomètres au nord de la capitale, Bogotá. Sur des photographies diffusées par des médias locaux, on peut voir le coureur étendu sur le sol, face à l'arrière d'un autobus et entouré de ses coéquipiers.

Le champion "souffre de multiples plaies" et est actuellement dans une clinique aux environs de Bogotá, ont précisé les forces de l'ordre. D'après les autorités, Egan Bernal aurait percuté l'arrière du bus lorsque celui-ci s'est arrêté.

D'après la presse colombienne, citant des proches du sportif, il s'est cassé la rotule et le fémur et devra être opéré.

Note:

Complété

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Balotelli convoqué avec l'Italie pour un stage pré-barrages

Publié

le

Mario Balotelli. ici sous les couleurs de Brescia en janvier 2020, sera-t-il l'invité-surprise des barrages ? (© KEYSTONE/EPA ANSA/SIMONE ARVEDA)

Plusieurs invités surprises, dont Mario Balotelli et l'attaquant brésilien "naturalisé" Joao Pedro, figurent parmi les 35 joueurs convoqués lundi par le sélectionneur de l'Italie Roberto Mancini.

Ils seront présents pour un stage préparatoire aux barrages de qualification pour le Mondial 2022.

Le sélectionneur compte profiter de ce stage, organisé de mercredi à vendredi au centre national de Coverciano, à Florence, pour mobiliser tous les sélectionnables pour ces barrages incertains prévus fin mars, contre la Macédoine du Nord puis, en cas de victoire, contre le Portugal ou la Turquie.

Mario Balotelli, 31 ans, qui évolue désormais à l'Adana Demirspor, en Turquie, n'a plus été appelé en sélection depuis plus de trois ans.

Joao Pedro, attaquant de Cagliari né au Brésil et comptant quelques sélections dans les équipes de jeunes de la Seleçao, a lui obtenu récemment l'autorisation des instances pour pouvoir évoluer avec la sélection italienne.

Aucun match n'est toutefois au programme de ce rassemblement hivernal des champions d'Europe, que Mancini compte mettre à profit pour effectuer une large revue d'effectif, avec pas moins de sept joueurs convoqués pour la première fois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

Washington dramatise, Moscou dénonce une hystérie

Publié

le

Aucune détente sur le front ukrainien, au contraire. (© KEYSTONE/AP/Alexander Zemlianichenko)

Les Etats-Unis ont dramatisé lundi la situation en Ukraine avec l'annonce d'une invasion russe "à tout moment". L'Otan de son côté a décidé un renforcement de ses défenses à l'Est, dénoncé par Moscou comme une volonté d'"exacerber les tensions".

Surpris par les déclarations américaines, les pays de l'UE ont demandé lundi des explications au secrétaire d'Etat américain Antony Blinken pendant un entretien en visioconférence avec ses homologues. La réunion a débuté vers 15h30 et devrait durer deux heures, a précisé l'un de ses participants.

Les Européens veulent comprendre les raisons de l'alarmisme des Américains et de leurs alliés britannique et australien, qui ont annoncé le retrait d'une partie du personnel de leurs ambassades à Kiev.

L'Ukraine pourrait devenir "une nouvelle Tchétchénie", a averti le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Dans ce climat tendu, l'Otan a annoncé placer des forces en attente et envoyer des navires et des avions de combat pour renforcer ses défenses en Europe de l'Est. L'Alliance dispose d'une force de réaction rapide de 40'000 soldats actuellement sous commandement français.

"Hystérie"

"Les tensions sont exacerbées par les annonces et les actions concrètes des États-Unis et l'Otan", a quant à lui déploré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dénonçant "une hystérie" en Europe sur une supposée invasion russe imminente de l'Ukraine.

Il a toutefois jugé "très élevé" le risque d'une offensive des troupes ukrainiennes contre les séparatistes prorusses.

Le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, avait dit il y a une semaine redouter une "intégration de fait" à la Russie des régions de l'est de l'Ukraine contrôlées par ces derniers.

Décision "prématurée"

La décision de Washington a été jugée "prématurée" et "excessive" par les autorités ukrainiennes.

"Je ne pense pas qu'on devrait dramatiser dans la mesure où les négociations se poursuivent", a de son côté affirmé Josep Borrell.

"Il ne faut pas se mettre dans la logique d'une guerre. Il faut éviter la guerre", a dit le doyen des ministres des affaires étrangères de l'UE, le Luxembourgeois Jean Asselborn.

Russes et Américains sont convenus vendredi dernier d'un nouveau rendez-vous et Antony Blinken s'est engagé à "coucher des idées sur le papier" en réponse aux demandes de Moscou concernant la sécurité en Europe.

La Russie exige un engagement écrit sur le non-élargissement de l'Otan à l'Ukraine et à la Géorgie, une autre ex-république soviétique, et demande un retrait des forces et des armements de l'Alliance atlantique des pays d'Europe de l'Est ayant rejoint l'Otan après 1997, notamment de Roumanie et Bulgarie. Des demandes inacceptables pour les Occidentaux.

La situation sécuritaire est jugée préoccupante. Moscou assure ne pas avoir l'intention d'intervenir en Ukraine, mais soutient les revendications des séparatistes prorusses des républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk dans l'est de ce pays et a massé plus de 100'000 soldats, des chars et de l'artillerie aux frontières ukrainiennes.

"Si la Russie envahit une nouvelle fois l'Ukraine, nous adopterons des sanctions sans précédent et la Russie sera totalement isolée", a averti lundi le ministre danois Jeppe Kofod.

Les marchés financiers ont dévissé lundi, mais la banque centrale russe a assuré avoir "suffisamment d'outils" pour éviter que la stabilité financière de la Russie ne soit menacée.

Une série d'options ont été préparées par la Commission européenne. La réduction des achats de gaz et de pétrole, respectivement 43% et 20% de l'approvisionnement de l'UE, et qui financent largement le budget russe, est sur la table, a confié à l'AFP une source européenne.

L'UE discute par ailleurs d'un soutien financier de 1,2 milliard d'euros à l'Ukraine.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Haaland de nouveau blessé, Dortmund s'inquiète

Publié

le

La nouvelle blessure d'Erling Haaland inquiète le Borussia Dortmund. (© KEYSTONE/AP/Uwe Anspach)

La répétition des blessures musculaires de Erling Haaland, le colosse norvégien de 21 ans à l'hygiène de vie pourtant rigoureuse, inquiète Dortmund, très dépendant de ses talents de buteur.

Samedi, après un sprint, il a de nouveau porté sa main à la région de l'aine en grimaçant, et est sorti à la 63e minute du match remporté 3-2 à Hoffenheim.

Cette saison, il a déjà manqué dix matches toutes compétitions confondues, en raison de deux blessures musculaires, et c'est en son absence que le Borussia a été éliminé de la Ligue des champions dès la phase de groupe.

Lundi, la nature exacte de sa nouvelle blessure et son temps d'absence n'étaient pas encore connus. "Dimanche et lundi, Haaland a subi des examens complets", a simplement indiqué le club, "il souffre de problèmes musculaires, qui nécessiteront un traitement et de nouveaux examens dans les jours à venir".

La pause de deux semaines de la Bundesliga va évidemment donner un peu d'air au canonnier prodige (23 buts en 21 matches cette saison).

Mais le BVB, actuel deuxième de la Bundesliga à six points du Bayern, serait affaibli si Haaland manquait les rendez-vous cruciaux de février, en championnat contre Leverkusen et l'Union Berlin, actuels deuxième et troisième du classement, et en Ligue Europa contre les Glasgow Rangers (17 et 24 février).

Pendant l'hiver 2020-2021, il avait également dû s'arrêter cinq semaines en raison d'une déchirure musculaire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X