Rejoignez-nous

Sport

Football : Haaland et le Borussia dominent le PSG, Liverpool perd

Publié

,

le

Erling Haaland a marqué deux fois mardi soir face au PSG. (AP Photo/Martin Meissner)

Grâce au génie d'Erling Haaland, ce prodige norvégien de 19 ans venu de Salzbourg, le Borussia Dortmund de Lucien Favre est toujours en vie. Sa qualification contre le PSG ne relève pas de l'utopie.

Auteur d'un doublé, Erling Haaland a donné la victoire 2-1 au Borussia en match aller de ce huitième de finale de la Ligue des Champions tant attendu. Même si le but de Neymar pour le 1-1 de la 75e minute, dû en grande partie à une erreur de Dan Zagadou, place le PSG en ballottage presque favorable, Lucien Favre et ses joueurs peuvent décrocher la lune dans trois semaines au Parc des France. Le potentiel offensif de cette équipe apparaît sans limite. Et Paris sera privé de Marco Verratti, suspendu, qui fut son meilleur homme dans cette acte I à Dortmund.

Erling Haaland a ouvert le score à la 69e après une action digne du manuel menée par Jadon Sancho et par Achraf Hakimi, les deux puncheurs de Lucien Favre. A la 77e, le Norvégien signait un véritable chef-d'oeuvre avec une frappe imparable dans la lucarne de Keylor Navas. On veut croire que cet attaquant, en état de grâce depuis sa venue à Dortmund, trouvera à Paris les espaces pour exploiter tout son potentiel et pour emmener le Borussia vers l'exploit tant espéré.

Manuel Akanji encore écarté

On avait promis un feu d'artifice ! Mais Lucien Favre et Thomas Tuchel se sont efforcés dans un premier temps d'assurer leurs arrières pour que cette rencontre n'épouse pas un scénario improbable. Ainsi, le technicien vaudois avait à nouveau opté pour une défense à trois qui laissait Manuel Akanji sur le banc. Dans le camp adverse, Thomas Tuchel n'a pas osé jouer avec les quatre "fantastiques". Mauro Icardi était ainsi sacrifié pour permettre, là aussi, la tenue d'une défense à trois.

Emmené par le formidable Jadon Sancho, le Borussia fut l'équipe la plus entreprenante au cours la première période. Seulement, il aura manqué une certaine justesse dans le dernier geste pour que la supériorité des Allemands se concrétise. En face, Paris a choisi de limiter les prises de risque pour s'en remettre au génie de Neymar ou de Kylian Mbappé. Mais lors de ces 45 minutes initiales, le Brésilien et le Champion du monde ne parvenaient pas à trouver l'ouverture devant une défense bonifiée par le retour en grâce du capitaine Lukasz Piszczek.

Liverpool méconnaissable

Le retour de Liverpool au Wanda Metropolitano, le théâtre de son succès en finale l'an dernier face à Tottenham, n'a pas été couronné de succès. Les Reds se sont inclinés 1-0 sur une réussite de Saul Niguez tombée à la 4e minute déjà.

Méconnaissable, Liverpool ne méritait pas mieux. La formation de Jürgen Klopp n'a jamais pu imposer son jeu face à un onze qui demeure maître dans l'art de bien défendre. Ce résultat laisse présager un match retour à Anfield Road bien indécis. Liverpool devra retrouver son football pour mettre à terre une équipe qui se battra pour chaque mètre avec toute la rage que ne manquera pas d'insuffler son entraîneur.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Haaland and Borussia dominate PSG, Liverpool lose | News1 English

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La surprise du dimanche soir

Publié

le

Dario Bürgler: un doublé face à ses anciennes couleurs. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Le match du dimanche soir a débouché sur une sacrée surprise. Ambri-Piotta s'est imposé 5-4 à Zoug après avoir été pourtant mené 3-2.

Auteurs chacun d'un doublé, Michael Spacek et Dario Bürgler ont été les grands artisans du succès des Tessinois dans le fief du double champion en titre. Ancien joueur de Zoug, Bürgler a inscrit le 2-1 avant de signer le 3-3 en infériorité numérique. Fort de ce troisième succès de rang à l'extérieur, Ambri est en passe de réussir son début de saison.

Dans le camp adverse, Grégory Hofmann a vécu une sombre soirée. Le Jurassien a perdu à deux reprises le puck à la ligne bleue pour permettre à l'adversaire de marquer à deux reprises...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette laisse filer les Young Boys

Publié

le

Reto Ziegler devance Miroslav Stevanovic. Lugano a bien toujours eu un temps d'avance sur le Servette FC. (© KEYSTONE/Samuel Golay)

Sans grand venin, le Servette FC a concédé sa deuxième défaite de la saison. Les Genevois se sont inclinés 1-0 à Lugano pour laisser filer les Young Boys en tête du classement.

Au Cornaredo, les Grenat ont cédé sur une superbe frappe de Jonathan Sabbatini. Passeur décisif sur cette action de la 35e minute, Renato Steffen fut le meilleur acteur de la rencontre. L'international est en passe d'apporter un véritable plus à des Luganais qui ont fêté leur première victoire à domicile de la saison.

Handicapé par la sortie de son "super" remplaçant Enzo Crivelli dix minutes seulement après son introduction, les Genevois ne méritaient sans doute pas mieux. Ils ont manqué de tranchant dans les trente derniers mètres face à une équipe qui a retrouvé en ce premier dimanche d'octobre le goût de bien défendre, sa marque de fabrique ces dernières saisons.

A Lucerne, les Young Boys se sont imposés 2-1 grâce à une réussite de Jean-Pierre Nsame à la... 95e minute. Le Camerounais a placé une tête imparable sur un centre de Loris Benito. A la faveur de ce succès, les Bernois occupent à nouveau seuls la première place. Ils bouclent le premier des quatre tours avec un avantage de 3 points sur le Servette FC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Les cavaliers suisses pas encore qualifiés pour les JO

Publié

le

Steve Guerdat et Venard De Cerisy ont réussi un sans-faute, mais cela n'a pas suffi pour battre la Belgique (© KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ)

L'équipe de Suisse a terminé 3e de la finale de la Coupe des nations à Barcelone. Elle manque ainsi la qualification pour les JO 2024 à Paris car la Belgique s'est imposée.

La prochaine chance de qualification aura lieu lors des championnats d'Europe l'an prochain à Milan. La Belgique et la France ont fait mieux que le quatuor composé d'Edouard Schmitz sur Quno, Pius Schwizer avec Vancouver, Martin Fuchs sur Conner Jei et Steve Guerdat avec Venard de Cerisy.

Le Genevois Schmitz, âgé de 23 ans seulement, a ouvert la voie avec sans-faute. Son concurrent direct, le Belge Koen Vereecke, n'a pas non plus fait de faute. Schwizer, qui avait été le seul Suisse à ne pas commettre de faute lors des qualifications de jeudi, a touché une barre, et le numéro 2 mondial Martin Fuchs a également commis une erreur. Le Zurichois a échoué à l'avant-dernier obstacle. De leur côté, les Belges n'ont fait tomber qu'une barre pour prendre la tête.

Guerdat, qui remplaçait Niklaus Rutschi en finale pour des raisons tactiques, devait rendre une copie parfaite pour forcer la tenue d'un éventuel barrage. Le Jurassien a su garder ses nerfs et a réalisé un passage impeccable. Tout a reposé dur les épaules du Belge Jérôme Guery qui a lui aussi réussi un parcours parfait.

"Nous sommes sur le podium de la finale de la Coupe des nations. C'est notre meilleur classement depuis sa création il y a neuf ans et pourtant cela ne sert à rien. Nous sommes déçus. La Belgique a été parfaite et mérite d'aller à Paris. Maintenant, nous devons passer par les championnats d'Europe pour nous qualifier", a résumé le chef d'équipe Michel Sorg.

Lors des championnats d'Europe de l'année prochaine à Milan, trois places pour les JO seront encore attribuées. Jusqu'à présent, la France, la Belgique, la Suède, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Allemagne sont qualifiés pour les Jeux qui auront lieu dans deux ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Sion se prend les pieds dans le tapis

Publié

le

Un but mais un dimanche bien difficile pour Mario Balotelli. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La première titularisation de Mario Balotelli sous les couleurs du FC Sion ne fut pas un franc succès. Elle a tout simplement coïncidé avec la première victoire de la saison du FC Winterthour.

Les Zurichois se sont, en effet, imposés 3-1 à Tourbillon pour abandonner la "lanterne rouge* au FC Zurich, le champion en titre, et pour rappeler à leurs adversaires du jour que l'euphorie est bien le pire ennemi des footballeurs. Pas encore descendus de leur nuage après leur succès 2-1 à Saint-Gall il y a trois semaines, les Sédunois se sont magistralement pris les pieds dans le tapis l'après-midi où il ne le fallait pas vraiment.

Buteur sur penalty dans le temps additionnel de la première mi-temps pour répondre à l'ouverture du score également sur penalty de Roman Buess quelques instants plus tôt, Mario Balotelli n'a pas vraiment convaincu. Dans un rôle d'électron libre, "Super Mario" ne fut jamais vraiment dans le bon rythme. Sa propension à demander tous les ballons a sans doute perturbé le bon équilibre d'une équipe si convaincante à Saint-Gall.

Winterthour a forcé la décision peu avant l'heure de jeu sur un enchaînement parfait de Samuel Ballet pour le 2-1. Le joueur formé aux Young Boys a bénéficié d'un service en or de Buess pour abuser Numa Lavanchy. Florian Kamberi scellait l'issue de cette rencontre à la 96e pour donner encore plus d'ampleur à un succès qui ne fut pas usurpé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Tadesse Abraham couronné une troisième fois

Publié

le

Tadesse Abraham passe la ligne d'arrivée en vainqueur lors de la 88e édition de Morat-Fribourg (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Tadesse Abraham a remporté Morat-Fribourg pour la troisième fois de sa carrière après 2016 et 2018. Le Genevois s'est imposé en 52'50 dans cette 88e édition.

Celui qui vient d'être le deuxième Suisse à descendre sous l'heure sur semi-marathon a fait la différence dans La Sonnaz, la grande difficulté de la course. Une accélération dès les premières pentes lui a permis de durcir la course et de créer un petit écart. Puis il en a remis une couche dans la deuxième partie. Il a devancé d'un peu plus de dix secondes le Kényan Erick Leon Ndiema.

Abraham a donc parfaitement préparé le marathon de New York qui aura lieu le dimanche 6 novembre.

Chez les dames, la lutte fut passionnante jusqu'au bout avec quatre femmes en lice pour la victoire et une photo-finish pour départager les deux premières. C'est finalement l'Ethiopienne Baze Kasanesh Ayenew qui l'a emporté en 1h05'00''7 avec seulement quatre centièmes d'avance sur la Kényane Cynthia Kosgei.

Cette 88e édition marquait le retour traditionnel de l'épreuve après deux années marquées par le covid.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

A la maison, petits événements ennuyeux et perturbateurs… Ne jouez donc pas au kamikaze et surtout contrôlez vos réactions…

Les Sujets à la Une

X