Rejoignez-nous

Sport

Football : Haaland et le Borussia dominent le PSG, Liverpool perd

Publié

,

le

Erling Haaland a marqué deux fois mardi soir face au PSG. (AP Photo/Martin Meissner)

Grâce au génie d'Erling Haaland, ce prodige norvégien de 19 ans venu de Salzbourg, le Borussia Dortmund de Lucien Favre est toujours en vie. Sa qualification contre le PSG ne relève pas de l'utopie.

Auteur d'un doublé, Erling Haaland a donné la victoire 2-1 au Borussia en match aller de ce huitième de finale de la Ligue des Champions tant attendu. Même si le but de Neymar pour le 1-1 de la 75e minute, dû en grande partie à une erreur de Dan Zagadou, place le PSG en ballottage presque favorable, Lucien Favre et ses joueurs peuvent décrocher la lune dans trois semaines au Parc des France. Le potentiel offensif de cette équipe apparaît sans limite. Et Paris sera privé de Marco Verratti, suspendu, qui fut son meilleur homme dans cette acte I à Dortmund.

Erling Haaland a ouvert le score à la 69e après une action digne du manuel menée par Jadon Sancho et par Achraf Hakimi, les deux puncheurs de Lucien Favre. A la 77e, le Norvégien signait un véritable chef-d'oeuvre avec une frappe imparable dans la lucarne de Keylor Navas. On veut croire que cet attaquant, en état de grâce depuis sa venue à Dortmund, trouvera à Paris les espaces pour exploiter tout son potentiel et pour emmener le Borussia vers l'exploit tant espéré.

Manuel Akanji encore écarté

On avait promis un feu d'artifice ! Mais Lucien Favre et Thomas Tuchel se sont efforcés dans un premier temps d'assurer leurs arrières pour que cette rencontre n'épouse pas un scénario improbable. Ainsi, le technicien vaudois avait à nouveau opté pour une défense à trois qui laissait Manuel Akanji sur le banc. Dans le camp adverse, Thomas Tuchel n'a pas osé jouer avec les quatre "fantastiques". Mauro Icardi était ainsi sacrifié pour permettre, là aussi, la tenue d'une défense à trois.

Emmené par le formidable Jadon Sancho, le Borussia fut l'équipe la plus entreprenante au cours la première période. Seulement, il aura manqué une certaine justesse dans le dernier geste pour que la supériorité des Allemands se concrétise. En face, Paris a choisi de limiter les prises de risque pour s'en remettre au génie de Neymar ou de Kylian Mbappé. Mais lors de ces 45 minutes initiales, le Brésilien et le Champion du monde ne parvenaient pas à trouver l'ouverture devant une défense bonifiée par le retour en grâce du capitaine Lukasz Piszczek.

Liverpool méconnaissable

Le retour de Liverpool au Wanda Metropolitano, le théâtre de son succès en finale l'an dernier face à Tottenham, n'a pas été couronné de succès. Les Reds se sont inclinés 1-0 sur une réussite de Saul Niguez tombée à la 4e minute déjà.

Méconnaissable, Liverpool ne méritait pas mieux. La formation de Jürgen Klopp n'a jamais pu imposer son jeu face à un onze qui demeure maître dans l'art de bien défendre. Ce résultat laisse présager un match retour à Anfield Road bien indécis. Liverpool devra retrouver son football pour mettre à terre une équipe qui se battra pour chaque mètre avec toute la rage que ne manquera pas d'insuffler son entraîneur.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Haaland and Borussia dominate PSG, Liverpool lose | News1 English

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Moins de 86 kg: Reichmuth termine au 5e rang

Publié

le

Stefan Reichmuth a été battu par Javrail Shapiev en repêchage (© KEYSTONE/AP/Aaron Favila)

Stefan Reichmuth doit se contenter d'une 5e place aux JO de Tokyo chez les moins de 86 kg. Le Lucernois de 26 ans s'est incliné 5-2 en repêchage devant l'Ouzbek Javrail Shapiev.

Médaillé de bronze des Championnats du monde 2019, Stefan Reichmuth devait remporter deux combats jeudi pour se parer de bronze. Il a échoué dès le premier obstacle, battu aux points par un adversaire qu'il ne connaissait que très peu.

Sanctionné d'un point pour passivité après à peine une minute de combat jeudi matin, le Lucernois a pris l'avantage dans la foulée après une belle attaque qui aurait même pu lui rapporter 4 points. Mais il fut ensuite nettement dominé par Javrail Shapiev.

Une promesse

"Je me sentais bien au réveil. Je me suis préparé aussi bien que possible, mais j'ai senti mercredi soir que mon corps était à la limite", a-t-il souligné au micro de SRF. "L'objectif était de conquérir une médaille", a-t-il rappelé, fondant alors en larmes.

"J'en étais si proche. Je devrai analyser. Il me reste trois ans jusqu'à Paris", a enchaîné Stefan Reichmuth, qui ira chercher l'or à l'occasion des prochains JO. "C'est promis", a conclu le Lucernois, qui cherchera à offrir à la lutte helvétique sa première médaille olympique depuis celle conquis par Hugo Dietsche en 1984.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Connor Fields peut quitter l'hôpital, 6 jours après sa chute

Publié

le

Victime d'une lourde chute en BMX, Connor Fields va quitter l'hôpital (© KEYSTONE/AP/Ben Curtis)

Connor Fields va quitter l'hôpital jeudi, six jours après sa lourde chute durant la course olympique de BMX. L'Américain a été victime d'une hémorragie cérébrale.

Champion olympique en 2016, Connor Fields avait chuté dans un virage lors des demi-finales et avait été percuté par d'autres concurrents. Il avait été hospitalisé et avait passé une nuit en soins intensifs. "Il va maintenant rentrer chez lui pour retrouver ses amis et sa famille à Henderson, Nevada, et commencer sa rééducation", a déclaré Jonathan Finnoff, médecin en chef de l'équipe américaine.

"Je suis de retour. Enfin à peu près. Pour le moment, je n'arrive à tenir debout que 5 à 10 minutes à chaque fois, mais le travail est en cours", a pour sa part tweeté Connor Fields (28 ans), qui avait indiqué avant les Jeux qu'il envisageait de prendre sa retraite sportive après Tokyo.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Finale et record de Suisse pour le relais 4x100 m

Publié

le

Première mission accomplie pour les relayeuses du 4x100 m (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le relais 4x100 féminin helvétique s'est aisément qualifié pour la finale des JO de Tokyo, prévue vendredi 15h30 (heure suisse).

Riccarda Dietsche, Ajla Del Ponte, Mujinga Kambundji et Salomé Kora ont terminé au 2e rang de la deuxième demi-finale, derrière l'Allemagne, en battant le record de Suisse (42''05).

Le quatuor helvétique a retranché 0''13 à l'ancienne meilleure marque, qui avait permis à l'équipe entraînée par Raphaël Monachon de décrocher la 4e place aux Mondiaux de Doha en 2019. Ajla Del Ponte, Mujinga Kambundji et Salomé Kora étaient déjà de la partie, faisant alors équipe avec la Vaudoise Sarah Atcho.

Il faudra toutefois courir beaucoup plus vite en finale pour viser une médaille. Les Suissesses n'ont signé "que" le 4e temps des demi-finales, derrière la Grande-Bretagne (41''55, record national), les Etats-Unis (41''90) et l'Allemagne (42''00). Les favorites jamaïcaines ont quant à elles réalisé le 5e chrono (42''15), mais avec une équipe "B".

De la marge

La satisfaction était de mise dans le camp suisse. "On avait un objectif, se qualifier, et on l'a très bien réalisé, sans prendre de risques", a relevé la 5e du 100 m individuel Ajla Del Ponte. "Ce record nous met en confiance. On savait qu'on était capable de le battre", a ajouté la Tessinoise.

"On a encore un peu de marge sur nos passages de témoin, mais c'était déjà bien", a pour sa part relevé Riccarda Dietsche. "On ne devra pas non plus prendre trop de risques sur les passages en finale", a souligné Mujinga Kambundji.

"Nous devrons surtout être plus rapides sur le plan individuel. Avec aussi de meilleurs passages de témoin, c'est possible de faire mieux", a poursuivi la Bernoise, 6e sur 100 m et 7e sur 200 m dans ces joutes. "Je voulais gagner la série, mais il fallait simplement se qualifier sans forcer, et sans se blesser", a ajouté Salomé Kora.

Pas de finale pour Lang

Déception en revanche pour Salome Lang, qui a échoué dès les qualifications à la hauteur devant une barre à 1m90. Sixième performeuse mondiale de l'année, la Bâloise de 23 ans s'est arrêtée à 1m86, à 11 cm de son record de Suisse réalisé à la fin juin et à 9 cm de la limite qualificative.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Heidrich/Vergé-Dépré lourdement battues en demi-finale

Publié

le

Joana Heidrich et sa partenaire Anouk Vergé-Dépré ont manqué leur demi-finale (© KEYSTONE/AP/Felipe Dana)

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré devront lutter pour le bronze aux JO de Tokyo.

La Zurichoise et la Bernoise se sont lourdement inclinées 21-12 21-11 en demi-finale face aux Américaines April Ross/Alix Klineman, vice-championnes du monde 2019.

Les championnes d'Europe 2020 doivent très vite se remobiliser si elles entendent offrir au beachvolley helvétique la deuxième médaille olympique de son histoire, 17 ans après celle de bronze conquise par Patrick Heuscher et Stefan Kobel à Athènes. Elles sont en effet passées à côté de leur demi-finale, bouclée en 38'.

Brillante dans le "money time" face à Ana Patricia/Rebecca en quart de finale, Joana Heidrich s'est notamment montrée bien trop vulnérable à la réception, ce dont Ross/Klineman ont très rapidement su profiter. La paire suisse a qui plus est accumulé les imprécisions, à la passe comme dans le registre défensif.

Heidrich/Vergé-Dépré ont vécu un début de match cauchemardesque, se retrouvant menées 10-3 par un duo américain pour sa part en pleine possession de ses moyens. Elles n'ont pas vraiment relevé la tête dans la deuxième manche, accusant très vite cinq longueurs de retard (5-10) après avoir concédé trois points d'affilée.

Joana Heidrich/Anouk Vergé-Dépré ont 24 heures devant elles pour oublier cette défaite. Elles disputeront le match pour le bronze vendredi à 3h (heure suisse) face aux Lettones Tina Graudina/Anastasija Kravcenoka, championnes d'Europe 2019 et 4es de la récente manche du World Tour de Gstaad.

April Ross (39 ans) est quant à elle assurée de glaner une troisième médaille olympique, avec une troisième partenaire différente. En argent en 2012 au côté de Jennifer Kessy et en bronze en 2016 avec Kerri Walsh, la Californienne vise un premier sacre avec Alix Klineman (31 ans).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Enfin le couronnement pour Andre de Grasse

Publié

le

Andre De Grasse a dominé les Américains. (© KEYSTONE/AP/Petr David Josek)

Toujours placé mais jamais gagnant avant ces JO, Andre De Grasse a obtenu la consécration à Tokyo en dominant le 200 m. Le Canadien a tenu en échec le trio des Etats-Unis emmené par Kenneth Bednarek.

En 19''62, De Grasse a raboté de 11 centièmes son record personnel et décroché, à 26 ans, le titre derrière lequel il courait depuis cinq ans.

A Rio en 2016, le souriant tatoué avait cueilli deux fois le bronze et une fois l'argent (100m, 200 m et relais). Il a encore été en bronze sur 100 m à Tokyo il y a quelques jours. Même topo aux Mondiaux, avec quatre médailles à ce jour, mais aucune en or.

A Tokyo, le souriant tatoué a fait la différence dans les 30 derniers mètres pour devancer les Américains Kenneth Bednarek (19''68) et Noah Lyles (19''74). Un autre Américain, Erriyon Knighton, 17 ans seulement, finit au pied du podium.

De Grasse succède à Usain Bolt et confirme les grands espoirs placés en lui depuis plusieurs saisons. Une blessure aux ischio-jambiers en 2018, notamment, avait stoppé son ascension. Il s'entraîne depuis cette année-là dans le groupe de Rana Reider en Floride, dont fait aussi partie le hurdler bâlois Jason Joseph.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Excellente période, vous fourmillez d’idées plus géniales les unes que les autres. Tous ceux qui bossent avec vous, vous soutiennent ! Une aubaine !!!

Les Sujets à la Une

X