Rejoignez-nous

Coronavirus

Football : retour à l'entrainement dans plusieurs pays

Publié

,

le

Les clubs suisses ont repris l'entrainement tout en respectant les normes d'hygiène. Ici, le joueur de Young Boys Fabian Lustenberger. (©KEYSTONE/ANTHONY ANEY)

Deux bons mois et demi après l'interruption du Championnat et une semaine après St-Gall, les Young Boys, Bâle et Lucerne, trois autres clubs de National League, ont repris les entraînements collectifs. Idem en Angleterre et en Espagne, mais par petits groupes.

De son côté, Servette reprendra ce mardi (voir nouvelle sif010). Le FC Zurich et Thoune ont prévu une reprise la semaine prochaine tandis que le FC Sion, Lugano et Neuchâtel Xamax n'ont encore arrêté aucune date pour retrouver les entraînements communs.

"Enfin de nouveau du football" a écrit le champion Young Boys sur différence canaux des réseaux sociaux. Le retour à des séances habituelles est "un pas de plus d'un retour à la normalité", a laissé entendre l'entraîneur Gerardo Seoane bien que les joueurs aient dû respecter une série de mesures de protection. Une certaine impatience était même palpable selon Seoane. "Le sportif veut exercer son métier et sa vocation. Il veut produire de la performance, se mesurer avec la concurrence, être meilleur."

Du côté de Bâle, le président Bernhard Burgener a salué personnellement les membres de l'équipe. A Lucerne, où les joueurs se sont entraînés en deux groupes, la séance a été axée sur la condition physique. Même si ce n'est pas l'exercice préféré des joueurs, "les visages souriants étaient de mise sur les terrains d'entraînement", a fait savoir le club.

Personne ne sait encore si et quand le Championnat reprendra. La date de reprise du week-end des 20-21 juin a été évoquée dernièrement.

Retour sur les pelouses mardi pour la Premier League

Les 20 clubs de football de l'élite anglaise ont voté lundi "à l'unanimité" en faveur d'une reprise dès mardi des entraînements "en petits groupes". Les mesures de distanciation sociale seront suivies", a annoncé la Premier League.

Aucune date pour un retour de la compétition n'est cependant suggérée puisqu'une "consultation large va se poursuivre avec les joueurs, les entraîneurs, les clubs, (les syndicats des joueurs et des entraîneurs) pendant qu'un protocole pour le retour à des entraînements complets sera mis au point", ajoute la Premier League.

Le foot espagnol reprend ses droits

Les clubs espagnols ont repris l'entraînement collectif par petits groupes. Ceci en conformité avec le protocole sanitaire mis en place par LaLiga en vue d'une reprise en juin du championnat paralysé depuis plus de deux mois par la pandémie de COVID-19.

Le Barça est retourné sur les terrains de son centre d'entraînement en tout début de matinée et a publié sur ses réseaux sociaux des photos où l'on voit notamment plusieurs joueurs comme Gerard Piqué ou Sergio Busquets participer à un "toro".

Le Real Madrid a fait de même dans son complexe de la banlieue de la capitale espagnole. Sur des photos publiées par le club, on peut voir le capitaine Sergio Ramos courir avec Dani Carvajal ou encore Marcelo en compagnie de Raphaël Varane.

Cette reprise s'inscrit dans la phase 3 du "plan de désescalade" progressif voulu par le gouvernement espagnol, qui autorise des groupes de 10 joueurs au maximum. La décision concerne l'ensemble des clubs, y compris ceux comme le Barça ou le Real qui se trouvent dans des régions où les phases de déconfinement sont moins avancées.

"C'est une décision ministérielle. C'était très important que toutes les équipes puissent s'entraîner de la même manière", avait déclaré dimanche soir le patron de LaLiga Javier Tebas sur la chaîne Movistar.

Après la suspension du championnat espagnol le 12 mars en raison de la pandémie, les clubs de Liga avaient repris l'entraînement individuel à partir du 8 mai, avec un maximum de six joueurs sur le terrain en simultané et un respect draconien des gestes barrière. Les joueurs doivent arriver séparément, déjà en tenue, gantés et masqués et se faire prendre la température.

Javier Tebas n'a jamais envisagé l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 et espère une reprise du championnat "à partir du 11-12 juin".

"Mais nous travaillons pour être prêts quelle que soit la date. Ce sont les autorités sanitaires qui diront quand on commencera", a répété le patron de LaLiga dimanche soir.

Avec 231'350 cas confirmés par tests PCR et 27'650 personnes décédées, selon les derniers bilans des autorités sanitaires ce dimanche, l'Espagne est l'un des pays les plus durement touchés au monde par la pandémie.

Les joueurs du FC Barcelone ont pu s'entraîner ce lundi 18 mai. (©EPA/MIGUEL RUIZ)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

Fin de la gratuité du vaccin Covid-19 en Suisse dès le 1er juillet

Publié

le

Le vaccin Covid-19 ne sera plus gratuit pour toute la population suisse dès le 1er juillet (archives). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Les Suisses souhaitant se faire vacciner contre le Covid-19 devront participer aux coûts dès le 1er juillet. L'assurance obligatoire des soins (AOS) remboursera la vaccination pour les personnes auxquelles elle est recommandée.

Le 18 juin 2023, le peuple suisse a accepté la prolongation de certaines dispositions de la loi Covid-19. Celles-ci arrivent à échéance à la fin du mois. Parmi elles figure la prise en charge des coûts du vaccin contre le coronavirus par l'AOS, la Confédération et les cantons.

A partir du 1er juillet, les dispositions introduites spécifiquement pour la pandémie disparaîtront pour laisser place aux structures habituelles de remboursement par l'AOS, rappelle mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué. La vaccination sera donc soumise à la participation aux coûts, avec franchise et quote-part.

La vaccination sera prise en charge par l'AOS pour les personnes auxquelles elle est recommandée, soit notamment les personnes vulnérables ayant des antécédents médicaux ou âgées de plus de 65 ans.

Dépistage de l'amyotrophie spinale

D'autres modifications concernant le remboursement des prestations par l'AOS entreront en vigueur au 1er juillet. Par exemple, le dépistage néonatal sera étendu à l'amyotrophie spinale, une maladie héréditaire rare et grave qui se caractérise par une faiblesse musculaire progressive.

Un traitement médicamenteux efficace existe en Suisse depuis 2017. Il sera désormais possible de diagnostiquer et de traiter cette affection à un stade précoce, avec l’espoir de meilleurs résultats thérapeutiques, salue l'OFSP.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Allemagne: un sexagénaire vacciné 217 fois contre le coronavirus

Publié

le

Le sexagénaire allemand se porte bien malgré ses nombreuses vaccinations (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Des scientifiques allemands se sont penchés sur un homme de 62 ans qui s'est fait vacciner plus de 200 fois contre le coronavirus. Son système immunitaire fonctionne "tout à fait normalement", a indiqué l'Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg.

Aucun effet négatif sur le système immunitaire n'a été constaté, rapportent les scientifiques dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases. Certaines cellules immunitaires et certains anticorps contre le SARS-CoV-2 sont même nettement plus fréquents que chez les personnes qui n'ont reçu que trois vaccins.

Jusqu'à présent, on ne savait pas exactement quels étaient les effets de ce que l'on appelle l'hypervaccination sur le système immunitaire. Certains scientifiques partent du principe que les cellules immunitaires deviennent moins efficaces en raison d'un effet d'accoutumance. Or, ce n'est pas le cas chez l'individu en question.

L'attention des scientifiques avait été attirée par des articles de presse sur ce résident de Magdebourg (D) qui, selon ses propres dires, s'était fait vacciner 217 fois en 29 mois contre le Covid-19; 134 de ces vaccinations ont été officiellement confirmées.

Aucun dommage

Le parquet de Magdebourg a ouvert une enquête contre l'homme pour fraude, écrivent les chercheurs dans l'étude. Il n'a toutefois pas été mis en accusation.

La fonction du système immunitaire contre d'autres agents pathogènes n'a pas non plus été modifiée, comme l'ont montré d'autres tests. Aucun dommage n'a été constaté malgré les nombreuses vaccinations.

Les auteurs de l'étude ont également souligné qu'il s'agissait d'un cas isolé. Il n'est donc pas possible d'en tirer des conclusions ou des recommandations pour la population générale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Coronavirus

Maurer réaffirme qu'il y a eu "une hystérie autour du Covid"

Publié

le

L'ancien conseiller fédéral Ueli Maurer se dit surpris du tollé suscité par ses propos tenus deux semaines plus tôt sur le Covid (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Deux semaines après avoir tenu des propos sur le coronavirus ayant suscité une vive réaction, Ueli Maurer assume. "Bien sûr qu'il y a eu une hystérie autour du Covid", réaffirme-t-il dimanche dans la presse.

Cette hystérie était même "d'ampleur mondiale", assure le Zurichois dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. "On a dit que le Covid était mortel, et à partir de cette supposition, on a tendu un filet sanitaire comme on n'en avait jamais vu auparavant, assure-t-il. Quiconque osait poser une question critique était écarté ou traité de 'conspirateur'".

Ueli Maurer avait déjà tenu des propos similaires dans la presse dominicale deux semaines plus tôt, suscitant une vive réaction. "Concernant le Covid, je n'ai que répété ce que j'ai toujours dit, réagit-il. Que cela ait suscité pareil tollé m'a surpris". Les critiques provenaient surtout des médias, selon l'ancien ministre des finances, qui dénonce un "réflexe anti-Maurer".

"Pas un antivax"

L'ancien conseiller fédéral nuance toutefois ses déclarations sur les vaccins anti-Covid qui ont particulièrement choqué. Il avait affirmé que ces vaccins renfermaient "beaucoup d'air chaud". "Bien sûr, on a tout de suite affirmé que j'étais un antivax. Ce qui n'est pas vrai", dit-il.

L'utilité des vaccins n'est pas contestée, mais la Suisse est allée trop loin en disant à tout le monde de se vacciner, assure Ueli Maurer. "Je suis convaincu que, ces prochaines années, nous nous occuperons de façon croissante des dommages causés par le vaccin", ajoute-t-il.

"L'Etat pas responsable de tout"

L'ancien conseiller fédéral revient également sur les crédits Covid dont il était en charge durant la pandémie. Il lui avait été notamment reproché d'avoir laissé tomber les PME. "L'Etat ne peut pas être responsable de tout. Il ne peut pas non plus protéger chacun de la mort", se défend-il.

La responsabilité individuelle a, selon lui, été dissoute comme jamais auparavant, poussant la Confédération à dépenser sans compter. "L'Etat doit protéger, mais il ne peut distribuer que l'argent qu'il prend d'abord aux gens".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Le "contact-tracing" n’a eu qu’une efficacité relative

Publié

le

Le suivi des contacts mis en place pendant la pandémie de coronavirus n'a eu qu'une efficacité relative (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Environ 40% des personnes infectées par le coronavirus ont été identifiées par le biais du suivi des contacts, selon une étude genevoise. Ces résultats suggèrent que le "contact-tracing" à lui seul ne suffit pas à stopper la propagation du coronavirus.

De surcroît, la proportion de personnes infectées identifiées de cette manière a fluctué selon le variant en cause, le type de logement habité, et la richesse du quartier.

En cas d'épidémie, le suivi des contacts doit donc être complété par une multitude d'autres mesures qui tiennent compte des caractéristiques spécifiques de chaque maladie, ont indiqué mercredi l'Université et les Hôpitaux universitaires de Genève (UNIGE/HUG) dans un communiqué.

Pour évaluer l'efficacité du traçage des contacts, une équipe dirigée par Delphine Courvoisier a analysé les données de plus de 140'000 cas de coronavirus recensés dans le canton de Genève entre juin 2020 et mars 2022. Ces résultats sont publiés dans la revue Eurosurveillance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Il y a eu, début juin, des discussions dont les effets bénéfiques vous procurent une fierté légitime face aux résultats concluants qui arrivent ce jeudi !

Les Sujets à la Une

X