Rejoignez-nous

International

Imhof roulera pour le bronze

Publié

,

le

Imhof est en finale pour la 3e place aux Mondiaux de Roubaix (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Claudio Imhof disputera le match pour la médaille de bronze dans le tournoi de poursuite individuelle des Mondiaux sur piste de Roubaix vendredi soir. Le Thurgovien défiera Filippo Ganna.

Médaillé de bronze dans la spécialité aux récents Européens de Granges, Claudio Imhof s'est qualifié pour la petite finale en signant un nouveau record de Suisse. Il a réalisé 4'07''609, soit 1''25 de mieux que la marque établie à Granges.

Claudio Imhof fera figure d'outsider face à la star Filippo Ganna, qui s'est montrée 1''2 plus rapide que le Thurgovien lors des qualifications. Décevant vendredi après-midi, l'Italien n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale qui opposera le recordman du monde Ashton Lambie à un autre Transalpin, Jonathan Milan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Lore Hoffmann et le 4x400 m dames en finale à Munich

Publié

le

Lore Hoffmann disputera samedi la finale des Européens de Munich (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Lore Hoffmann disputera la finale du 800 m des Européens de Munich samedi à 20h15.

La Valaisanne de 26 ans s'est qualifiée au temps, pour huit centièmes. Le relais féminin du 4x400 m fait également partie des huit finalistes.

Cinquième de la deuxième demi-finale, Lore Hoffmann a couru les deux tours de piste en 2'01''12 pour décrocher le deuxième ticket de "lucky loser". Elle efface ainsi les cruelles déceptions des JO de Tokyo et des récents Mondiaux de Eugene, où elle avait à chaque fois terminé 9e en manquant la finale pour quelques centièmes.

Finaliste à Eugene, le relais féminin du 4x400 m a maîtrisé son sujet. Silke Lemmens, Julia Niederberger, Annina Fahr et Sarah King ont couru en 3'26''83 pour se qualifier à la place. Sixième de ce 1er tour, le quatuor s'est montré plus rapide qu'en finale des Mondiaux où Yasmin Giger était alignée en dernière relayeuse.

Le relais masculin du 4x400 m, composé de Lionel Spitz, Charles Devantay, Filippo Moggi et Ricky Petrucciani, n'a par ailleurs pas fini sa demi-finale. Dernier relayeur, le vice-champion d'Europe du 400 m a abandonné après avoir ressenti des douleurs derrière la cuisse gauche, alors qu'il était largué en 8e position.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Polémique en Italie sur les ingérences russes en vue des élections

Publié

le

Sous la houlette du Premier ministre sortant Mario Draghi (à gauche) et du chef de la diplomatie Luigi Di Maio, l'Italie a jusqu'ici soutenu sans réserves l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe (archives). (© KEYSTONE/EPA/FABIO FRUSTACI)

L'ex-président russe Dmitri Medvedev a appelé jeudi les Européens à "punir" leurs gouvernements "stupides". Ces déclarations ont suscité une polémique en Italie, en pleine campagne électorale pour les législatives du 25 septembre.

Sous la houlette du Premier ministre sortant Mario Draghi, Rome a jusqu'ici soutenu sans réserves l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe, en lui fournissant armes et aide humanitaire. Une position qui pourrait évoluer si la coalition des droites, plus russophile et donnée favorite dans les sondages, arrivait au pouvoir.

"L'ingérence russe", dénonce jeudi en première page le journal de gauche La Repubblica. "Moscou, ingérences sur les élections", titre en une le quotidien Il Messaggero, tandis que le Corriere della Sera constate que "La Russie perturbe les élections italiennes".

Dans un long post publié jeudi sur la messagerie Telegram, Dmitri Medvedev a écrit: "On aimerait voir les citoyens européens non seulement s'indigner contre les actions de leurs gouvernements (...) mais leur demander des comptes et les punir pour leurs stupidités évidentes". "Agissez donc, les voisins européens! Ne restez pas silencieux! Demandez des comptes!" poursuit-il.

Une position à confirmer

Ces propos ont suscité l'indignation du ministre des affaires étrangères Luigi Di Maio, qui a dénoncé "une ingérence de la Russie dans les élections italiennes". "Les partis italiens devraient réagir à l'unisson, mais (l'ex-premier ministre et leader du Mouvement 5 Etoiles Giuseppe) Conte et (le chef de la Ligue d'extrême droite Matteo) Salvini se taisent", a-t-il ajouté.

Moscou tente de "changer la position de la politique étrangère italienne qui depuis le début est très claire aux côtés de l'UE et de l'Otan", a de son côté dénoncé jeudi le dirigeant du Parti démocrate (PD, gauche) Enrico Letta.

"Nous devons reconfirmer ce choix. Il est clair que l'élection du 25 septembre portera aussi sur cela", a-t-il ajouté. Il a aussi demandé à ce que la Ligue dénonce le pacte qu'elle avait signé avec Russie unie, le parti de Vladimir Poutine.

Salvini se défend

Matteo Salvini, qui avait envisagé de se rendre à Moscou après la début de l'invasion russe avant de renoncer, s'est défendu vendredi: "Je ne vais pas en Russie depuis des années (...) Le Russie n'a pas la moindre influence sur les élections italiennes".

M. Medvedev, qui a été président de 2008 à 2012, puis Premier ministre de 2012 à 2020, est actuellement vice-président du Conseil de sécurité russe, mais de l'avis général il a peu d'influence sur la vie politique russe. Ses déclarations n'en ont pas moins fait mouche.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

Hausse du coût de la vie: risque d'une "crise humanitaire" au Royaume-Uni

Publié

le

Selon la NHS Confederation, "beaucoup de gens pourraient être contraints de choisir entre sauter des repas pour chauffer leur logement, ou vivre dans le froid et l'humidité" (image d'illustration). (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Des professionnels de santé ont mis en garde vendredi le gouvernement britannique contre la menace d'une "crise humanitaire" due à l'explosion des prix de l'énergie. Selon eux, la situation "pourrait provoquer des vagues de maladies dans le pays".

"Beaucoup de gens pourraient être contraints de choisir entre sauter des repas pour chauffer leur logement, ou vivre dans le froid et l'humidité", a prévenu la NHS Confederation, regroupant de nombreuses organisations de santé publique. Celles-ci craignent de voir augmenter le nombre de malades mais aussi de décès résultant de logements trop froids, déjà estimés à 10'000 par an.

En plein choc pétrolier, des augmentations drastiques des prix de l'énergie sont prévues dans les prochaines semaines: les tarifs de l'électricité pour les particuliers devraient avoir plus que triplé sur un an en janvier prochain.

L'inflation a déjà atteint 10,1% sur un an en juillet, un record en 40 ans. Les hausses de prix pourraient dépasser 13% en octobre, selon la Banque d'Angleterre.

Johnson ne veut pas agir

"Le pays est confronté à une crise humanitaire", a résumé le dirigeant de la NHS Confederation, Matthew Taylor, pour qui la situation "pourrait provoquer des vagues de maladies dans le pays", avec notamment des répercussions sur la mortalité infantile. "A moins que le gouvernement prenne des mesures en urgence, cette situation va provoquer une crise de santé publique", a-t-il insisté.

Cet appel est publié alors que le gouvernement sortant de Boris Johnson se contente de gérer les affaires courantes, dans l'attente de l'élection de son successeur à la tête du parti conservateur, dont le résultat sera connu le 5 septembre.

M. Johnson, qui a démissionné en juillet après de multiples scandales, a affirmé qu'il reviendrait "au futur Premier ministre" d'agir face la crise du coût de la vie. Mais sur fond de nombreuses grèves notamment dans les transports, dénonçant l'érosion historique du pouvoir d'achat, des voix se sont multipliées pour exhorter l'exécutif à prendre des mesures immédiates.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Abbas sur l'holocauste: enquête pour "incitation à la haine"

Publié

le

Le président palestinien Mahmoud Abbas a provoqué une vague d'indignation en Allemagne en comparant la situation dans les Territoires palestiniens occupés par Israël à la Shoah. (© KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN)

La police berlinoise a ouvert une enquête pour soupçons "d'incitation à la haine" contre le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas après ses propos controversés sur l'holocauste tenus à Berlin. Elle a reçu une plainte pour "relativisation de la Shoah".

Le commissariat spécialisé de la police judiciaire du Land a dans la foulée entamé une enquête, dont il prévoit d'informer "prochainement" le parquet, qui décidera ou non de donner suite, a indiqué vendredi une porte-parole de la police à l'AFP, confirmant des informations de médias.

Interrogé mardi sur l'attentat des Jeux Olympiques de Munich de 1972, perpétré par un commando palestinien et qui avait coûté la vie à onze Israéliens, M. Abbas avait comparé la situation dans les Territoires palestiniens occupés par Israël à la Shoah.

"De 1947 à aujourd'hui, Israël a commis 50 massacres dans 50 villes palestiniennes (...), 50 massacres, 50 holocaustes et encore aujourd'hui il y a chaque jour des morts causées par l'armée israélienne", avait-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec le chancelier Olaf Scholz. Ces propos ont provoqué une vague d'indignation essentiellement en Israël et en Allemagne.

Immunité diplomatique ?

L'enquête pourrait toutefois tourner court si M. Abbas est protégé par l'immunité diplomatique. Le ministère allemand des Affaires étrangères estime que c' probable puisqu'il se trouvait en Allemagne dans le cadre d'une visite officielle, mais le spécialiste en droit pénal Michael Kubiciel est plus dubitatif.

M. Abbas ne peut profiter de l'immunité qu'en tant que "représentant d'un autre Etat". La question de savoir si la Palestine peut être considérée ou non comme un Etat revêt donc une "très grande importance", affirme l'expert, cité dans le quotidien Bild.

Plus de 130 pays reconnaissent la Palestine en tant qu'Etat, mais pas l'Allemagne, comme la plupart des pays occidentaux. Berlin a toutefois noué des relations diplomatiques avec les territoires occupés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

4x100 m: Pas de finale pour les Suissesses

Publié

le

Ajla Del Ponte et ses partenaires du 4x100 m ont connu une nouvelle désillusion vendredi à Munich (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Nouvelle désillusion pour le relais féminin suisse du 4x100 m, qui est éliminé dès les séries aux Européens de Munich.

Une dernière transmission complètement manquée entre Salomé Kora et Melissa Gutschmidt a causé la perte du quatuor helvétique, 9e des demi-finales en 43''93.

Comme en finale des Mondiaux de Eugene, où Géraldine Frey, Mujinga Kambundji, Salomé Kora et Ajla Del Ponte avaient terminé à un décevant 7e rang, les espoirs se sont envolés avec un dernier passage de témoin raté. La "rookie" Melissa Gutschmidt est partie trop vite, et a même failli faire chuter Salomé Kora.

"La déception est immense", ont concédé Géraldine Frey et Salomé Kora au micro de SRF. "On sait que tout est possible dans un relais. Et vraiment beaucoup de choses se sont produites cette année", a pour sa part lâché Ajla Del Ponte. "Il faut aller de l'avant, mais c'est dur à encaisser", a poursuivi la Tessinoise.

Le relais masculin du 4x100 m disputera en revanche la finale dimanche à 21h12. Pascal Mancini, Bradley Lestrade, Felix Svensson et Daniel Löhrer - lequel a été aligné à la place de William Reais - se sont également qualifiés à la place. Troisièmes de la 1re série, ils sont signé le 8e temps, en 39''03.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X