Rejoignez-nous

International

Roglic s'impose à trois jours du Tour de Lombardie

Publié

,

le

Roglic (ici lors du Tour d'Emilie) est en forme en cette fin de saison (© KEYSTONE/EPA/BETTINI)

Primoz Roglic (Jumbo) a poursuivi sa belle campagne d'Italie.

Le Slovène a remporté mercredi Milan-Turin, à trois jours du rendez-vous majeur du Tour de Lombardie, dernière grande classique de la saison. Il avait déjà enlevé le Tour d'Emilie samedi.

Au terme des 189 kilomètres de course, le triple vainqueur du Tour d'Espagne a été le plus costaud lors de l'ascension finale vers la basilique de Superga, qui domine Turin. Il s'est imposé dans un duel avec le Britannique Adam Yates (Ineos).

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qui disputait sa première course depuis son second titre de champion du monde conquis à Louvain le 26 septembre, n'a lui pas participé à la bataille finale. Le Français s'est relevé rapidement après une tentative d'attaque au bas de l'ascension finale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lyon officialise le retour de Tolisso (Bayern) pour 5 saisons

Publié

le

Corentin Tolisso a fêté cinq titres de champion avec le Bayern Munich. (© KEYSTONE/EPA/FILIP SINGER)

L'Olympique lyonnais a officialisé vendredi le retour du milieu de terrain du Bayern Munich Corentin Tolisso, champion du monde avec la France en 2018.

Il a signé pour cinq saisons avec son club formateur, cinq ans après son transfert en Allemagne.

Tolisso, 27 ans, était en fin de contrat avec le club allemand qu'il avait rejoint pour 41,5 millions d'euros et avec lequel il a remporté cinq titres de champion d'Allemagne et la Ligue des champions en 2020 mais a aussi connu de nombreuses blessures.

Son retour fait suite à celui d'un autre "Gone" formé au club, l'avant-centre Alexandre Lacazette, qui s'était engagé le 9 juin pour trois saisons. Lui aussi avait été transféré en 2017, pour 53 M EUR, à Arsenal.

Les deux opérations, ainsi que la prolongation du contrat du milieu Maxence Caqueret et du gardien Anthony Lopes, deux piliers de l'effectif, s'inscrivent dans la politique sportive du club qui souhaite "retrouver son ADN", selon son président Jean-Michel Aulas.

Le retour de Tolisso "témoigne des grandes ambitions lyonnaises et de la volonté pour le club de remporter à nouveau des titres", affirme dans son communiqué l'OL, privé de coupe d'Europe cette saison, terminée à la 8e place de la Ligue 1. Une ambition affichée qui coïncide avec la prise de participation majoritaire effectuée dans l'OL Groupe par Eagle Football Holdings, appartenant à l'Américain John Textor.

Tolisso, arrivé à l'Académie de l'OL en 2007, a effectué ses débuts professionnels en 2013. Il compte 28 sélections en équipe de France (2 buts), avec laquelle il a été sacré champion du monde en 2018.

Son séjour au Bayern a cependant été émaillé de blessures, dont une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en septembre 2018, une opération à la cheville gauche en avril 2020 et divers problèmes musculaires.

Sur la saison écoulée, il a disputé 15 matches, pour deux buts et une passe décisive.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Des doutes en raison de réformes insuffisantes sur la corruption

Publié

le

Certains experts avertissent qu'une distribution de milliards de francs à l'Ukraine pourrait être favorable aux oligarques sans effort pour surveiller les flux financiers des donateurs vers ce pays (archives). (© KEYSTONE/EPA/SERGEY KOZLOV)

L'Ukraine a entamé ces dernières années des réformes économiques et judiciaires, exigées par les pays qui la soutiennent. Mais ces efforts restent insuffisants et ne garantissent pas une utilisation adaptée des fonds qui seront promis à Lugano (TI), selon des experts.

La conférence sur l'Ukraine de lundi et mardi prochains est passée d'une réunion sur les réformes, comme les quatre précédentes éditions organisées par d'autres Etats, à celle de la reconstruction de ce pays. Mais la question reste au menu des discussions pour anticiper ce qui "pourra être fait" malgré la guerre.

Au total, les coûts de la reconstruction sont estimés au moins à plus de 600 milliards de francs. Un certain nombre d'acteurs s'inquiètent du fait que l'assistance décidée à Lugano puisse tomber dans les mains d'oligarques. Une préoccupation qui avait agacé le ministre des Affaires étrangères Dmitro Kuleba lors de son récent passage en Suisse et sur laquelle le président de la Confédération Ignazio Cassis se veut rassurant.

Mais des experts avertissent. "Il va être très difficile pour l'Ukraine de faire face aux dangers de corruption qui vont accompagner la reconstruction imminente et massive", dit à Keystone-ATS la directrice générale de l'Institut de Bâle pour la gouvernance, Gretta Fenner. Comme tout pays affecté qui va recevoir des milliards, ajoute-t-elle.

Et la directrice de l'entité présidée par l'expert mondial Mark Pieth d'appeler à ne pas oublier ces dangers lors de la conférence sur la reconstruction et dans le plan d'application. La société civile et la communauté internationale doivent être associées à la surveillance des fonds.

Attente de von der Leyen

Dans le cas contraire, "je redoute que non seulement beaucoup d'argent soit perdu, mais aussi que les structures oligarchiques contrôleront à nouveau bien davantage l'Ukraine", dit Mme Fenner. Il faut affronter tout un système dans la région, une tâche "extrêmement difficile", admet également la directrice générale.

Kiev souhaiterait que les fonds publics et privés russes gelés dans d'autres pays soient utilisés pour la reconstruction. Mi-mai, la Suisse avait bloqué 6,3 milliards de francs d'avoirs russes. Si elle estime que la Russie doit payer pour les destructions, Mme Fenner, spécialiste de ces questions, voit "l'impératif moral de ce principe, mais également des difficultés et des dangers".

Les fonds qui sont la propriété de l'Etat russe pourraient peut-être être activés assez facilement dans un tel dispositif, selon elle. Pour les avoirs privés, il faut pouvoir établir une origine criminelle pour les rapatrier tout en honorant l'Etat de droit et la propriété privée.

Mme Fenner salue les efforts actuels pour lier responsabilité de crimes de guerre et possibilité d'utiliser des actifs gelés pour la reconstruction. "Mais cela ne vaudrait que pour des membres ou des employés du gouvernement et non pour des oligarques", ajoute-t-elle.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a aussi dit à l'Ukraine, que malgré des étapes "dans la bonne direction", davantage doit être fait si elle veut rejoindre l'UE. Que ce soit sur la corruption, où elle fait toutefois partie des 25 pays qui ont avancé largement face à ce problème, les oligarques, les médias ou encore la justice.

Sécurité aussi ciblée

Parmi les avancées, la société civile est solide et une semaine de la lutte anticorruption est désormais organisée chaque année. Mais les institutions lancées restent largement exposées aux pressions politiques notamment pour la nomination de hauts responsables.

Pour autant, des procès ont lieu et des responsabilités établies dans certains cas de corruption. La crise constitutionnelle de 2020 a été toutefois largement provoquée par l'absence d'une réforme judiciaire.

Sur la question de la sécurité aussi, l'Ukraine est attendue. Elle a établi des initiatives avec des organisations internationales, dont l'OTAN, pour améliorer la prise en charge de ces stocks d'armement, fait remarquer l'ONG Small Arms Survey à Genève.

Des milliers de munitions illicites avaient été saisies avant la guerre par les autorités. Le trafic international depuis ce pays est resté peu élevé, notamment parce que la demande en armes de petit calibre a été importante dans le pays. "Il est extrêmement difficile de récupérer les armes et les munitions perdues", affirme Small Arms Survey.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Deux jours à Lugano (TI) pour lancer la reconstruction de l'Ukraine

Publié

le

Le président de la Confédération Ignazio Cassis et le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal vont tous les deux piloter dans les prochains jours la conférence sur l'Ukraine (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La reconstruction de l'Ukraine après la guerre passe par la Suisse. Lundi et mardi, les représentants de dizaines d'Etats vont se réunir à Lugano (TI) pour aider ce pays à établir le cadre des prochaines décennies. Le président Volodymyr Zelensky reste en Ukraine.

Au total, plus de 1000 participants, dont ceux de près de 40 Etats et une quinzaine d'organisations internationales, se retrouveront dans une ville sous haute sécurité. L'armée viendra soutenir le dispositif et la portée dépassera la région, puisque les grandes délégations arriveront à Lugano par des villes voisines.

L'Ukraine est très attendue. Elle devra présenter son premier plan pour la reconstruction du pays, qui dictera l'étendue du soutien politique et financier de la communauté internationale.

Elle veut notamment que les donateurs puissent chacun financer une région du pays s'ils le souhaitent."C'est la première fois depuis le début de la guerre que nous enverrons un tel haut niveau de délégation" en dehors du pays, a insisté jeudi l'ambassadeur ukrainien en Suisse, Artem Rybchenko.

Une centaine d'Ukrainiens feront le déplacement au total, dont le Premier ministre Denys Chmygal et sept ministres, parmi lesquels le chef de la diplomatie Dmitro Kuleba. Des parlementaires, y compris quelques-uns d'opposition, le secteur privé et la société civile seront associés.

Trois sommets récents

En raison de la situation sécuritaire, M. Zelensky devra se contenter d'un discours en ligne comme il en a désormais l'habitude. Mais il a accompagné le dispositif depuis le début, selon son ambassadeur.

Cette 5e édition de la conférence, après quatre dans d'autres pays qui portaient sur les réformes à mener en Ukraine, doit devenir le lancement international de la reconstruction. C'est dans tous les cas la tonalité donnée par le président de la Confédération Ignazio Cassis, qui doit l'ouvrir avec son homologue et M. Chmygal. Pour la première fois, tous les acteurs sont réunis.

Les participants arriveront quelques jours après la réaffirmation du soutien des pays occidentaux à l'Ukraine, que ce soit à l'UE, au G7 ou à l'OTAN. Le G7 a lui également dit dans sa déclaration qu'il prévoyait d'organiser une autre conférence internationale. Pas de quoi effrayer la Suisse, qui estime que la portée de la réunion de Lugano ne sera pas diminuée et que toutes les initiatives sont complémentaires.

De même, ni l'Ukraine ni Berne ne se disent déçues par le niveau de participation, certes plus élevé que lors des précédentes discussions sur les réformes. Aucun chef d'Etat n'est attendu et les chefs de gouvernement ne seront que quelques-uns, dont le tchèque, qui préside l'UE, la lituanienne ou le polonais.

Von der Leyen prévue

Outre la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, une quinzaine de ministres doivent participer. Mais les grandes puissances présentes n'enverront au mieux pour la plupart que des vice-ministres.

Ces derniers mois, le président de la Confédération a répété à de nombreuses reprises que cette réunion, à laquelle Moscou n'est jamais invitée, ne viole pas la neutralité. Un dialogue a été mené régulièrement avec la Russie sur les avancées.

M. Cassis estime que la reconstruction sera "complexe" et pourrait prendre des décennies. Selon le gouvernement ukrainien, les coûts atteignent déjà plus de 600 milliards de francs. Mais d'autres n'arrivent pas au même chiffre.

Surveillance selon Cassis

Une Déclaration de Lugano doit établir les "priorités, méthode et principes" de ce rétablissement ukrainien. Une dizaine de principes au total devraient être décidés, dont celui de lier la reconstruction aux réformes demandées par la communauté internationale. La conférence n'est pas une réunion de donateurs mais certains pourraient malgré tout faire des annonces.

Face à ceux qui mettent déjà en garde contre la distribution de milliards à un pays accusé d'être piloté par la corruption, le président de la Confédération a opposé un engagement à surveiller les flux financiers. Certains experts redoutent que le dispositif ne renforce les oligarques après la guerre.

Selon M. Cassis, cette conférence doit contribuer à la "stabilité en Europe et dans le monde". Les composantes sociale, économique, numérique, d'infrastructures ou environnementale doivent être abordées.

La guerre en Ukraine a des effets importants sur l'approvisionnement alimentaire et énergétique, faisant redouter des famines et des détériorations économiques. Des millions de personnes sont réfugiées ou ont été déplacées à l'intérieur du pays. Selon les autorités, des dizaines de milliers de civils ont été tués. Dans certaines villes, jusqu'à 90% des habitations ont été détruites.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Jokic prolonge son contrat avec les Nuggets pour un montant record

Publié

le

Nikola Jokic va prolonger avec les Denver Nuggets pour un montant record. (© KEYSTONE/AP/David Zalubowski)

Nikola Jokic, élu deux fois meilleur joueur de la saison NBA, va prolonger son aventure chez les Denver Nuggets après avoir signé un contrat record de 264 millions d'euros sur cinq ans.

Le Denver Post est l'un des nombreux médias à faire état de cet accord, le plus gros de l'histoire de la ligue, avec le pivot serbe Jokic, 27 ans, au moment où débute la période de négociations pour les joueurs libres.

Comme le souligne le Post, cette nouvelle n'était pas inattendue, Jokic, élu en mai meilleur joueur de la saison régulière NBA pour la deuxième année consécutive, avait affirmé qu'il n'était pas intéressé par un transfert à l'issue de la défaite de Denver face aux Golden State Warriors en playoffs.

Interrogé sur une telle offre, il avait déclaré: "Bien sûr que je vais l'accepter parce que j'aime vraiment cette organisation, j'aime vraiment les gens qui travaillent ici".

Il avait dit entretenir "de très bonnes relations avec tout le monde, du propriétaire au responsable de l'équipement".

Drafté en 41e position en 2014 par Denver, Jokic est devenu une superstar aussi discrète qu'indispensable chez les Nuggets.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le PSG tient sa première recrue avec Vitinha

Publié

le

Vitinha (à droite) est la première recrue du PSG cet été. (© KEYSTONE/EPA LUSA/MARIO CRUZ)

Le Paris SG a lancé jeudi son mercato estival en attirant la première recrue de sa nouvelle ère, le jeune milieu de terrain portugais Vitinha.

Plus d'un mois après l'annonce fracassante de la prolongation de Kylian Mbappé jusqu'en 2025, point de départ d'une nouvelle page du PSG version qatarienne, le club de la capitale tient enfin un renfort pour son groupe professionnel.

A 22 ans, le prometteur milieu Vitinha s'est engagé pour cinq saisons en provenance du FC Porto, où ses qualités techniques et de vision du jeu lui ont ouvert les portes de la sélection portugaise (3 sélections). Le montant du transfert, non dévoilé par le PSG, est estimé par la presse spécialisée à 40 millions d'euros.

Formé au FC Porto et également passé en prêt par Wolverhampton durant la saison 2020-21, Vitinha compte quatre titres nationaux avec Porto (deux championnats et deux coupes).

Il a également remporté en 2019 la Youth League, l'équivalent de la Ligue des champions chez les jeunes, et atteint la finale de l'Euro Espoirs en 2021 avec les moins de 21 ans portugais.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X