Rejoignez-nous

Sport

Super League: le LS sombre

Publié

,

le

La première d'Ilija Borenovic à la tête de Lausanne-Sport s'est soldée par un fiasco: une défaite 4-1 chez le leader Young Boys pour le compte de la 31e journée de Super League.

Or, comme le FC Sion a réussi à faire un point contre le FC Bâle (2-2), la situation se complique encore pour les Vaudois.

Le LS a littéralement coulé au Stade de Suisse durant une première mi-temps catastrophique qui a vu Guillaume Hoarau signer un doublé (10e et 38e) et Christian Fassnacht marquer au terme d'un beau mouvement collectif (18e). Le public bernois, qui a rendu un vibrant hommage à Andy Rihs, décédé vendredi, s'est régalé.

Les Lausannois ont fait meilleure figure après la pause et ont réduit l'écart à la 61e, par Simone Rapp. Le transfuge de Thoune a même eu l'occasion de marquer le 3-2 à la 67e, ce qui aurait peut-être permis de vivre une fin de match haletante (Fassnacht a clos les débats à la 91e).

Ce sont les 90 minutes qui l'ont été, haletantes, au stade de Tourbillon. Tant Sion que Bâle avaient décidé de se livrer à fond dans la bataille, oubliant régulièrement certains impératifs défensifs au profit du spectacle.

Ricky van Wolfswinkel a inscrit les deux buts rhénans, le 1-0 (10e) et le 2-2 (52e), privant ainsi les Sédunois d'une victoire qui aurait fait le plus grand bien. Les Valaisans avaient égalisé par Carlitos (penalty) à la 42e et pris l'avantage sur un but contre son camp de Marek Suchy à la 47e. Pajtim Kasami a failli être le héros du jour à la 94e, mais son tir puissant a été renvoyé... sur sa ligne par le défenseur Raoul Petretta

Mais rien n'est encore dit au classement, Sion n'ayant qu'une longueur d'avance sur le LS. Ca sent en revanche de plus en plus bon pour YB, qui compte désormais treize points de marge sur Bâle alors qu'il n'en reste plus que quinze en jeu. Le sacre, attendu depuis 32 ans, est programmé pour samedi prochain contre Lucerne.

Lucerne a quant à lui battu Zurich 2-1 et ravi à St-Gall la troisième place.

ATS
PHOTO KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Granit Xhaka: "Je dis respect à tous mes coéquipiers"

Publié

le

Granit Xhaka est fier de ses coéquipiers (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Granit Xhaka tire un coup de chapeau à ses coéquipiers de l'équipe de Suisse après le match face à l'Allemagne.

"La réaction des Allemands après leur but dit tout sur notre performance. Nous les avons poussés dans leurs derniers retranchements", lâche le capitaine.

"Bien sûr, cela fait mal de concéder le 1-1 dans les arrêts de jeu. Mais ce soir, le résultat n’était pas le plus important, soulignait-il en conférence de presse. Notre match fut un grand match. Nous nous sommes battus sur tous les ballons, nous avons couru les uns pour les autres. Sur le terrain, j’ai ressenti un plaisir énorme."

"Une progression extraordinaire"

Elu homme du match comme huit jours plus tôt face à la Hongrie, Granit Xhaka a couru 11,8 km et a été crédité de 84 % de réussite dans son jeu de passes. Avec Manuel Akanki juste derrière lui, il a ordonné le jeu d’une équipe qui a révélé lors de cette phase de poules des ressources presque insoupçonnées.

"Nous avons progressé d’une manière extraordinaire ces six derniers mois, se félicite le joueur du Bayer Leverkusen. Il y a dans cette équipe une nouvelle rage de vaincre, une nouvelle mentalité et une nouvelle passion."

"Ce soir, nous avons vu des joueurs qui se sont battus jusqu’à la dernière seconde sur tous les ballons, poursuit-il. L’intensité que nous mettons dans chaque entraînement et dans chaque exercice a payé. Je dis respect à tous mes coéquipiers." Dimanche soir, il y en a toutefois deux qui l’ont vraiment impressionné: Dan Ndoye et Ricardo Rodriguez.

"Il peut jouer partout"

"Dan est vraiment extraordinaire. Il peut jouer partout, sourit Granit Xhaka. Le sélectionneur le fixe devant depuis le début de l’Euro. C’est un choix payant. C’est magnifique pour lui d’avoir marqué ce soir. Cela va booster sa confiance."

En revanche, les performances de Ricardo Rodriguez, avec lequel il a été sacré Champion du monde M17 en 2009, ne le surprennent pas. "Je le connais. Je connais sa valeur. Il a encore livré un très grand match ce soir, souligne-t-il. Le club qui le recrutera cet été, sans payer de transfert dans la mesure où il est en fin de contrat avec Torino, fera une sacrée affaire !"

La suite maintenant, c’est ce huitième de finale de Berlin, le sixième de rang que disputera Granit Xhaka dans un grand tournoi. "Nous pouvons l’aborder avec confiance", dit-il simplement. Avec le secret espoir que l’Olympiastadion continue à lui porter chance. Le 25 mai dernier, c’est sur cette pelouse qu’il avait inscrit le but de la victoire pour le Bayer Leverkusen en finale de la Coupe d’Allemagne contre Kaiserslautern (1-0). Puisse l’histoire se répéter samedi...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Fracture du visage pour Barnabas Varga, qui est hors de danger

Publié

le

Victime d'une fracture du visage, Barnabas Varga doit être opéré (© KEYSTONE/AP/Antonio Calanni)

Victime d'une fracture au visage dimanche, Barnabas Varga va devoir être opéré.

L'attaquant hongrois a subi un violent choc ayant engendré une grosse frayeur lors du match de l'Euro 2024 remporté contre l'Ecosse (1-0) dimanche.

Sur un coup franc hongrois à la 68e minute, Varga est violemment retombé sur la nuque et a été immédiatement mis en position latérale de sécurité par ses coéquipiers alors qu'il semblait incapable de bouger. A vitesse réelle, il a été impossible de constater la brutalité du contact avec le gardien écossais, contrairement à des photographies sur différents angles qui en attestent.

Après de longues secondes de flottement, les secours sont finalement intervenus pour l'évacuer du terrain après que ses partenaires, très touchés par la scène, ont formé un cercle autour de lui en déroulant un drap.

"La situation était confuse. Ce que les joueurs m'ont dit, c'est qu'à ce moment-là, +Barni+ semblait ne pas être conscient. Tout le monde était donc très inquiet de son état et aussi du fait que les médecins étaient arrivés un peu en retard, on peut le dire", a déclaré son sélectionneur Marco Rossi.

"Nous voulions gagner pour lui"

"Heureusement, nous pouvons dire à présent que +Barni+ n'est plus en danger. Il sera probablement opéré dans les heures qui viennent car il a subi une fracture ici (en montrant sa joue et son orbite). Si nous allons plus loin dans la compétition, il ne fera bien sûr plus partie de l'équipe", a-t-il détaillé.

Selon les informations du diffuseur allemand Magenta TV, Varga était conscient et parlait au moment de son transport à l'hôpital de Stuttgart.

"C'était terrible. C'était un moment terrible de voir Barnabas dans cet état. Heureusement, il est en bien meilleure condition", a réagi son coéquipier Roland Sallai en conférence de presse. "Nous nous sommes battus pour lui pendant les 15 à 20 minutes restantes. Nous voulions gagner pour lui et nous lui dédions cette victoire" a assuré le joueur hongrois, élu homme du match.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Troisièmes JO individuels pour Simone Manuel

Publié

le

Simone Manuel visera l'or sur 50 m libre à Paris (© KEYSTONE/AP/George Walker IV)

Simone Manuel, championne olympique du 100 m libre en 2016, a remporté le 50 m libre des "US Trials" dimanche à Indianapolis. Elle se qualifie ainsi en individuel pour ses troisièmes Jeux.

Manuel (27 ans) s'est imposée en 24''13 pour deux centièmes de seconde devant Gretchen Walsh, qui avait établi un nouveau record du monde du 100 m papillon au début des trials. "J'ai beaucoup travaillé pour en arriver là, mais je n'étais pas très confiante après avoir établi le 4e temps des demi-finales", a expliqué Manuel.

"J'ai passé beaucoup de temps à revisionner mes victoires. Je voulais retrouver cette Simone, parce que je sais que je suis une championne, et je l'ai prouvé ce soir (dimanche)", a poursuivi Simone Manuel.

Eblouissante aux Jeux de Rio en 2016 (or sur 100 m libre et 4x100 m 4 nages, argent du 50 m libre et du 4x100 m libre), Manuel avait été en difficulté à Tokyo en 2021 (bronze du relais 4x100 m libre), épuisée par un sur-entraînement.

"Ma dernière expérience a été difficile, mais j'ai des coéquipières incroyables qui m'avaient aidé à traverser cela, donc j'ai simplement hâte de m'amuser cet été avec Team USA", a ajouté la nageuse, également qualifiée pour le relais 4x100 m libre à Paris grâce à sa 4e place sur 100 m libre mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Noah Lyles reste le patron US du 100 m

Publié

le

Noah Lyles a remporté le 100 m des Trials dimanche (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le champion du monde Noah Lyles a remporté avec brio le 100 m des sélections olympiques américaines dimanche à Eugene. Il fonce vers les Jeux de Paris, où il visera l'or qui manque à son palmarès.

Lyles, qui doit encore se qualifier pour le 200 m de ces JO, s'est imposé en 9''83, égalant ainsi son record personnel. Il a devancé Kenny Bednarek (9''87, record également), habituel spécialiste du 200 m, et le vice-champion olympique Fred Kerley (9''88), tous les trois se qualifiant pour le 100 m aux JO.

Le champion du monde 2019 Christian Coleman, 4e en 9''93, est la première "victime" de la densité du sprint américain et devra se contenter du relais 4x100 m à Paris. Il avait manqué les Jeux de Tokyo en 2021, lorsqu'il était suspendu pour manquements à sa localisation antidopage.

Show

Tout de rouge vêtu, après sa combinaison blanche des séries samedi, Noah Lyles a assuré comme d'habitude le spectacle avant, pendant, et après la course. "Je suis prêt", a souri le triple champion du monde à Budapest l'été dernier (100, 200, 4x100 m), qui visera un quadruplé inédit à Paris en espérant une sélection sur le 4x400 m.

Infatigable showman, Lyles a encore usé de multiples mises en scène, avec une entrée dans l'enceinte du stade en costume dimanche au côté du rappeur Snoop Dogg ou encore une référence à la "pop culture" comme il en raffole en se présentant au départ des séries avec une puissante carte du jeu Yu-Gi-Oh! cachée dans sa combinaison.

Le sprinter au finish redoutable a su se muer en champion des distances les plus courtes, devenant vice-champion du monde du 60 m en salle. Mais ce sont bien le Kényan Ferdinand Omanyala (9''79) et le Jamaïcain Oblique Seville (9''82), lequel a battu Lyles le 1er juin à Kingston, qui détiennent les meilleurs temps de l'année.

Un lycéen en feu

Plus tôt dans la soirée, le jeune Quincy Wilson, lycéen âgé de 16 ans, avait créé la sensation en se qualifiant pour la finale du 400 m de ces Trials avec un chrono de 44''59. Il battait ainsi de nouveau la meilleure performance mondiale de tous les temps chez les cadets (moins de 18 ans).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Quel que soit le domaine, évitez les discussions stériles vous font tourner en rond ; trouver un compromis qui plaira à tous, est le défi du jour !

Les Sujets à la Une

X