Rejoignez-nous

Suisse

Avantage Karin Keller-Sutter et Viola Amherd

Publié

,

le

Tous les regards sont tournés vers le Palais fédéral où se tiendra mercredi l'élection de deux membres du Conseil fédéral. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) (©Keystone/PETER KLAUNZER)

Les jeux sont presque faits à Berne à la veille de l'élection de deux nouveaux conseillers fédéraux. Avec le soutien de l'UDC, du PS, des Verts, du PBD et du PVL, la libérale-radicale Karin Keller-Sutter part favorite. Le match est plus ouvert pour le PDC.

Après la dernière ronde d'auditions mardi devant les partis, la conseillère nationale démocrate-chrétienne valaisanne Viola Amherd semble néanmoins avoir l'avantage pour reprendre le siège vacant du PDC au Conseil fédéral face à la conseillère d'Etat uranaise Heidi Z'graggen.

Le PS n'a pas tranché entre les deux candidates du PDC, mais le parti a décidé de se réunir mercredi matin avant l'élection. On connaît la Valaisanne, moins Heidi Z'graggen. Il est donc logique de temporiser avant de prendre une décision, a dit Roger Nordmann, chef du groupe socialiste. "Il n'est pas impossible que l'on laisse la liberté de vote", a-t-il ajouté. Tout reste ouvert.

Viola Amherd et Heidi Z'graggen sont toutes deux d'excellentes candidates, au profil politique très proche, "deux femmes PDC des montagnes", a résumé Roger Nordmann. Alors que le choix de Karin Keller-Sutter s'est imposé à la quasi-unanimité, celui pour le PDC est plus délicat.

Le PS soutient Karin Keller-Sutter face au conseiller aux Etats nidwaldien Hans Wicki même si elle ne correspond pas au positionnement du parti, a dit le Vaudois. "Mais on sait qu'on peut travailler avec elle".

Liberté de vote

Le PLR laisse la liberté de vote pour le siège PDC. Il n'a pas choisi entre Viola Amherd et Heidi Z'graggen qu'il estime toutes deux éligibles. Le PDC ne donne pas non plus de recommandation pour les deux candidats libéraux-radicaux. Démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux respecteront les tickets officiels et espèrent que les autres partis en feront de même.

L'UDC a déjà dévoilé ses cartes il y a une semaine. La majorité du groupe veut voir Heidi Z'graggen succéder à Doris Leuthard et Karin Keller-Sutter reprendre le flambeau de Johann Schneider-Ammann.

Les Verts ont eux aussi décidé de soutenir Karin Keller-Sutter. Ils n'ont en revanche pas tranché entre Heidi Z'graggen Viola Amherd. Il se dessine toutefois une majorité pour la seconde que l'on connaît mieux, a indiqué le chef du groupe Balthasar Glättli.

Les recommandations des Vert'libéraux sont un peu plus claires: ils soutiendront Karin Keller-Sutter et Viola Amherd, tout comme le PBD.

La favorite

Au jeu des pronostics, Karin Keller-Sutter, qui avait échoué il y a huit ans face à Johann Schneider-Ammann, est donc donnée favorite face à son challenger. Le parti n'a en outre pas eu de conseillère fédérale depuis Elisabeth Kopp.

A la sortie de son audition, la libérale-radicale a dit s'être présentée telle qu'elle est. À la question de savoir si elle était proche du but, la Saint-Galloise a répondu: "nous l'espérons". Hans Wicki a dit croire encore en ses chances d’être élu, mais a reconnu rester réaliste.

Quant à Viola Amherd, son expérience parlementaire est mise en avant par la plupart des partis. Elle est par ailleurs vice-présidente du groupe PDC.

Mais Heidi Z'graggen pourrait compter sur des soutiens à droite et jouer la carte environnementale pour grappiller des voix à gauche. L'Uranaise espère avoir marqué des points dans tous les partis lors des auditions. "Je suis curieuse de ce qui va arriver demain", a-t-elle déclaré.

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Genève-Servette empile, Lausanne solide

Publié

le

L'attaquant genevois Marc-Antoine Pouliot tente de surprendre le portier des Langnau Tigers, Ivars Punnenovs. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève-Servette se porte bien et a facilement battu Langnau 5-1 en National League. De son côté, Lausanne a pris le meilleur sur Berne (4-3).

Avec sept victoires au cours de ses huit derniers matches, Genève-Servette va incontestablement mieux. Les joueurs de l'entraîneur Jan Cadieux n'ont guère souffert contre les Emmentalois si l'on excepte un court passage au premier tiers-temps. Le doublé de Joël Vermin dans cette première période a permis d'éviter tout désagrément. Le Bernois vient se rappeler au bon souvenir de Patrick Fischer au moment opportun alors que la liste des joueurs retenus pour les JO sera publiée mardi. Souvent décrié, le défenseur finlandais Sami Vatanen a réussi un but (un beau missile) et deux assists, marquant ainsi des points pour la cinquième fois de suite.

Les Genevois ont bien fait de prendre des points cette semaine. La prochaine s'annonce folle avec quatre matches dont deux à domicile en deux jours contre Lausanne et Fribourg-Gottéron, un déplacement à Rapperswil-Jona et la réception de Bienne. Pour les Tigers, l'hiver est long avec un septième revers de rang.

Les deux clubs lémaniques ne se quittent plus au classement. Les Vaudois possèdent toujours un centième de point d'avance sur les Genevois. Ils sont allés chercher la victoire contre un Berne coriace, qui s'est quand même incliné pour la quatrième fois de suite. Lausanne a fait la différence au cours du troisième tiers-temps quand Jason Fuchs a exploité victorieusement un renvoi du portier Wütrich (52e) et quand Cody Almond a transformé en but une offrande de Christoph Bertschy (56e).

Après trois défaites de suite en début d'année, Ambri-Piotta tient sa victoire. Les Léventins se sont imposés 5-2 sur la glace des Rapperswil-Jona Lakers, qui n'avaient plus joué depuis vingt-deux jours ! Deux buts en supériorité numérique du Danois Peter Regin et de Michael Fora au cours de la deuxième période ont mené les Tessinois vers le succès.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 34/71 (115-84). 2. Rapperswil-Jona Lakers 36/67 (118-93). 3. Bienne 36/66 (112-90). 4. Zoug 33/65 (105-79). 5. Davos 36/65 (107-89). 6. Zurich Lions 36/64 (119-98). 7. Lugano 35/51 (101-101). 8. Genève-Servette 35/50 (93-100). 9. Lausanne 34/49 (92-97). 10. Berne 35/46 (103-102). 11. Ambri-Piotta 37/43 (91-103). 12. Langnau Tigers 37/32 (103-136). 13. Ajoie 34/18 (61-148).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. (photo symbolique) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 6, 17, 25, 31 et 46, ainsi que les étoiles 9 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 69 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Morges votera ce printemps sur une hausse d'impôt

Publié

le

Les citoyens de Morges voteront ce printemps sur une hausse d'un point d'impôt (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Morges votera bel et bien sur une augmentation d'impôt. Le comité référendaire, opposé à la hausse décidée par le Conseil communal, a récolté suffisamment de signatures.

Le greffe municipal a validé 2195 signatures, alors qu'il en fallait 1691 pour faire aboutir le référendum. La votation est prévue le printemps prochain, mais la date précise n'est pas encore connue, indique vendredi la Ville de Morges.

Sur proposition des Verts, le Conseil communal avait accepté de justesse en novembre une hausse d'un point d'impôt (de 67 à 68%), destinée au développement durable de la commune. Le référendum a été lancé par trois partis, PLR, UDC et Entente morgienne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Nyon: séance extraordinaire du Conseil communal

Publié

le

La Municipalité de Nyon, ici avec son syndic Daniel Rossellat, s'exprimera lors d'une séance extraordinaire du Conseil communal le 31 janvier (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une séance extraordinaire du Conseil communal de Nyon est programmée le lundi 31 janvier. Réclamée par plusieurs élus, elle vise à aborder la crise qui secoue depuis plusieurs mois l'administration nyonnaise.

Cette séance, publique, aura lieu à 20h00 au théâtre de Marens, indique vendredi la commune.

Selon l'ordre du jour, la Municipalité donnera des informations sur le rapport de l'ancien juge cantonal Pierre Muller, qui a enquêté sur les problèmes au sein de l'administration. Il y sera aussi question des coûts occasionnés par la gestion de crise.

Les tensions sont nées d'un conflit entre deux chefs de service. Avec deux camps s'accusant mutuellement, la crise a ensuite tourné en "dérive clanique" pour reprendre les termes du syndic Daniel Rossellat.

La Municipalité nyonnaise s'est, jusqu'ici, peu exprimée sur les résultats de l'enquête de Pierre Muller. Elle a toutefois relevé que des sanctions (mais pas de licenciements) étaient envisagées contre les deux personnes en conflit, notamment pour des propos "dénigrants et inappropriés".

Aucune infraction pénale n'a toutefois été constatée. Il ne s'agit pas non plus de harcèlement ou de mobbing, ont assuré les autorités nyonnaises.

Municipale accusée

Pour mémoire, cette affaire a aussi débouché sur une crise au sein même de la Municipalité. L'exécutif a déposé une plainte pénale à l'encontre d'une de ses membres, Elise Buckle. Il a parallèlement demandé au Conseil d'Etat de la suspendre.

Les municipaux reprochent à leur collègue écologiste d'avoir fait fuiter des informations confidentielles, dans le cadre justement de l'enquête administrative. Elise Buckle a réfuté ces accusations, dénonçant des "soupçons choquants et infondés".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Une initiative vaudoise pour un congé parental de 34 semaines

Publié

le

Le congé des pères passerait de 2 à 14 semaines (Image prétexte: ©KEYSTONE/Gaetan Bally)

L’idée d’un congé parental fait son chemin dans le canton de Vaud. Le Parti socialiste, soutenu par plusieurs partis politiques et associations, a lancé ce vendredi une initiative pour un congé parental de 34 semaines. La récolte de signatures a officiellement commencé.

Le Parti socialiste veut un congé parental de 34 semaines pour les Vaudois. Il a lancé une initiative en ce sens ce vendredi, avec le soutien de plusieurs partis politiques et associations. Dans le détail, le texte propose d’accorder 16 semaines à la mère et 14 au deuxième parent. Quatre semaines resteraient à partager au sein du couple. Jessica Jaccoud, présidente du Parti socialiste vaudois, nous explique les bénéfices d’un tel congé.

Jessica JaccoudPrésidente du Parti socialiste vaudois

Vers une politique inclusive

Le texte encourage donc une politique familiale davantage inclusive, comme le souligne Doudou Denisart. Elle fait partie de l’association faitière Familles arc-en-ciel, partenaire de l’initiative.

Doudou DenisartMembre de l'association faitière Familles arc-en-ciel

Les pères en général verraient en tout cas leur congé passer de deux à 14 semaines. Un rallongement indispensable pour Gilles Crettenand, coordinateur Suisse romande pour Männer.ch. L’association faitière des organisations régionales hommes et pères est, elle aussi, partenaire du texte.

Gilles CrettenandCoordinateur Suisse romande pour Männer.ch

Un financement tripartite

Le coût de cette initiative, qui vise à modifier l'application vaudoise de la loi fédérale sur les allocations familiales, a été estimé à 136 millions de francs. Mais comment ce congé de 34 semaines serait-il financé ? On retrouve Jessica Jaccoud, présidente du Parti socialiste vaudois.

Jessica JaccoudPrésidente du Parti socialiste vaudois

Les initiants ont jusqu’au 16 mai pour récolter 12'000 signatures. Une journée cantonale de récolte sera organisée ce samedi.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X