Rejoignez-nous

Suisse

Clariant tire la prise de son usine roumaine de bioéthanol

Publié

,

le

Clariant a décidé de fermer son usine roumaine de production de bioéthanol Sunliquid, mise en service au printemps 2022. (archives) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le chimiste rhénan Clariant a décidé de fermer son usine roumaine de production de bioéthanol Sunliquid, mise en service au printemps 2022 et qui a déjà généré pour plusieurs centaines de millions de francs de correctifs de valeur depuis.

La décision entraînera un nouvel amortissement de l'ordre de 110 millions et la société a prévu de provisionner entre 60 et 90 millions sur le trimestre en cours pour la restructuration.

La barre fixée pour l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) sur l'année en cours a conséquemment été ramené entre 570 et 600 millions, au lieu de 650 et 700 millions jusqu'à présent. Le handicap se manifestera plus sévèrement encore sur le bénéfice opérationnel (Ebit), à hauteur de 170 à 200 millions.

La direction anticipe encore un impact de 110 à 140 millions sur le flux de trésorerie disponible en 2024, en plus d'un coût de 10 à 15 millions pour le maintient de capacités liées aux droits sur la technologie, précise un communiqué diffusé mercredi.

La fermeture du site de Podari s'accompagnera d'un redimensionnement des activités dans les biocarburants et les dérivés sur les sites allemands du groupe à Straubing, Planegg et Munich.

Sans s'attarder sur le sort de ses employés en Roumanie comme outre-Rhin, Clariant s'engage à les consulter afin de trouver "les solutions les plus socialement responsables".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

C'est parti pour le traitement du PAC Lavaux

Publié

le

Les députés vaudois ont commencé mardi de se pencher sur l'épineux dossier du PAC Lavaux. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Grand Conseil vaudois a entamé mardi matin le traitement de l'épineux dossier du PAC Lavaux. Il a voté l'entrée en matière à l'unanimité puis commencé à examiner le règlement, sans que cela ne donne encore lieu à d'âpres débats.

Ce plan d'affectation cantonal (PAC) vise à préciser la protection du site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Lors des discussions d'entrée en matière, plusieurs députés de droite ont affirmé qu'il fallait certes protéger le paysage caractéristique de Lavaux, mais aussi les activités humaines.

"Sans vignerons, pas d'Unesco", a notamment affirmé Florence Gross (PLR). Selon elle, ce PAC doit viser à "simplifier le travail des vignerons", et non pas le "compliquer encore plus avec des interdictions."

La gauche a toutefois mis en garde contre certains assouplissements. Pour Claire Attinger Doepper (PS), les amendements qui seront soutenus par la droite "fragilisent la protection paysagère" et "favorisent les intérêts privés" de quelques propriétaires au détriment de "l'intérêt général".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Helsana améliore sa performance en 2023 grâce aux marchés

Publié

le

Helsana a renoué avec les chiffres noirs en 2023 (archives). (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

L'assureur maladie zurichois Helsana a renoué avec les chiffres noirs l'an dernier. Le volume des primes encaissées a quelque peu augmenté.

La progression est principalement due à la performance de ses placements sur les marchés. Le groupe a réalisé un bénéfice net de 49,5 millions de francs en 2023, écrit-il mardi dans son rapport annuel. Un an plus tôt, le spécialiste de l'assurance maladie et accident avait inscrit une lourde perte de près d'un demi-milliard de francs.

Helsana a vu le résultat des placements en capitaux revenir en terrain positif à 120,5 millions, alors qu'il avait inscrit un déficit de 450,5 millions l'année précédente, grâce à une évolution meilleure que prévu sur les marchés internationaux.

Sur le plan opérationnel, le volume de primes encaissées a augmenté, passant de 7,59 milliards à 7,81 milliards. Les charges de sinistres et de prestations, comprenant les frais médicaux remboursés aux assurés, se sont alourdies à 7,57 milliards, contre 7,16 milliards douze mois plus tôt.

Des mesures d'économies ont par ailleurs permis de diminuer le taux de charges d'exploitation à 7,7% contre 8,1% en 2022. Il en résulte un ratio combiné de 100,4%. A fin décembre, les fonds propres représentaient 2,7 milliards de francs, un niveau proche des 2,66 milliards affichés en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Swiss a trouvé son prochain trésorier, cherche encore un patron

Publié

le

La compagnie Swiss a trouvé un successeur à Markus Binkert, ici en photo (archives). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le transporteur aérien Swiss International Air Lines a trouvé chez sa maison-mère Lufthansa le successeur à son directeur financier (CFO) Markus Binkert, annoncé sur le départ mi-février.

Actuellement responsable des relations avec les investisseurs de Lufthansa, Dennis Weber reprendra les cordons de la bourse de Swiss au 1er mai, indique un communiqué diffusé mardi.

La compagnie à croix blanche reste à la recherche d'un nouveau directeur général (CEO) pour remplacer Dieter Vrankx, qui doit rejoindre Lufthansa en qualité de responsable commercial en juillet.

L'équipe de direction de Swiss se verra dans l'immédiat renforcée avec l'adjonction d'un quatrième fauteuil, dédié au responsable des opérations (COO). L'actuel directeur de l'exploitation Oliver Buchhofer rejoindra à ce titre le comité exécutif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

L'or proche de ses niveaux record

Publié

le

Depuis fin février, le prix de l'or est en hausse, l'once s'étant appréciée de près de 100 dollars (archives). (© KEYSTONE/STR)

Dopé par les attentes quant à d'éventuelles baisses des taux d'intérêts des banques centrales, le prix de l'or poursuivait son ascension mardi.

L'once, soit 31,1 grammes, de précieux métal s'est ainsi approché du niveau record de 2135 dollars atteints en décembre dernier. Mardi vers 11h00, la trentaine de grammes de métal jaune notait à 2125,13 dollars, en hausse de 0,48%. Calculé en euros, la progression a propulsé le prix de l'or à un sommet historique, une once valant alors 1957 euros. En variation mensuelle, la hausse s'inscrit à 4,3% et à 14,95% sur un an.

Depuis fin février, le prix de l'or est en hausse, l'once s'étant appréciée de près de 100 dollars. L'un des principaux moteurs de l'envolée actuelle est la spéculation quant à une baisse des taux d'intérêt. Comme les placements dans l'or ne rapportent pas de rendement, la baisse des taux d'intérêt sur le marché des capitaux renforce la demande pour le métal précieux.

"Le catalyseur derrière la récente ascension de l'or sont les données économiques décevantes en provenance des États-Unis", a expliqué Alexander Zumpfe, négociant en métaux précieux auprès de la maison de négoce Heraeus. Dernièrement, la spéculation sur une baisse des taux d'intérêt a été renforcée, entre autres, l'affaiblissement de l'industrie américaine et du moral des consommateurs aux États-Unis, ainsi que le repli du dollar et des rendements des bons du Trésor.

"Les taux d'intérêt américains se démarquent comme le principal facteur de risque influençant les prix de l'or, le potentiel de hausse étant limité par l'incertitude entourant les projets de la Réserve fédérale (Fed) d'assouplir sa politique monétaire restrictive", précise Ricardo Evangelista, analyste d'Activtrades.

Dans ce contexte, les données publiées cette semaine, notamment l'indice PMI des services et les chiffres de l'emploi aux États-Unis, ainsi que l'audition du président de la Fed Jerome Powell devant le Congrès américain, seront étroitement surveillées par les négociants, ce qui aura probablement un impact sur les prix de l'or en conséquence.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

L'organisation est la clé pour maintenir votre équilibre, essentiellement dans ces moments où vous êtes surchargé. Vous allez vitre reprendre le contrôle !

Les Sujets à la Une

X