Rejoignez-nous

Suisse

Droits de douane sur le fourrage réduits

Publié

,

le

La Confédération a décidé d'abaisser les droits de douane sur le fourrage importé afin d'atténuer les conséquences de la sécheresse. Des dérogations sont aussi autorisées dans les paiements directs et l'agriculture biologique.

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a chargé l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) de prendre les dispositions nécessaires pour déployer des mesures, a indiqué lundi le le Département fédéral de l'économie (DFER). L'Union suisse de paysans (USP) est soulagée que le ministre se propose d'agir, a déclaré à Keystone-ATS Sandra Helfenstein, coresponsable de la communication de l'USP.

La faîtière paysanne reste en alerte. Elle pourrait proposer, le cas échéant mardi, des mesures complémentaires.

Pénurie dans certaines régions

Au niveau fédéral, la principale mesure porte sur l’abaissement des droits de douane prélevés sur les importations de fourrage grossier. Si la récolte suisse du foin est certes bonne sur les plans qualitatif et quantitatif à presque toutes les altitudes, la sécheresse prolongée entraîne une pénurie dans certaines régions.

La marchandise du pays provenant de régions moins touchées ne permet de couvrir les achats nécessaires que d’une manière limitée. Il n’est possible de la compléter par des importations que dans une mesure restreinte en raison de la sécheresse régnant dans une grande partie de l’Europe.

Comme les prix à l’importation ont grimpé, le Département fédéral de l’économie (DEFR), après consultation de la branche, réduira temporairement le prélèvement à la frontière grevant certains fourrages grossiers comme le foin et le maïs d’ensilage. L’abaissement des droits de douane compense en partie l’augmentation des prix à l’importation et profite ainsi aux paysans.

D’autres mesures sont possibles ou ont déjà été prises au niveau cantonal. En ce qui concerne les paiements directs, plusieurs cantons ont déjà prévu des dérogations en raison de la grande sécheresse de juin et juillet.

Paiements directs

Ainsi, les paiements directs peuvent être versés intégralement même si les conditions exigées ne sont pas remplies, ce qui permet des pâtures sur des prairies extensives et peu intensives ainsi que sur des jachères tournantes.

Pour de justes motifs, le chargement en bétail peut dépasser la charge usuelle dans des exploitations d’estivage ou, en ce qui concerne la durée, y être inférieur. En outre, du fourrage acheté peut être utilisé sur les alpages. Le DEFR invite les cantons à utiliser la marge de manœuvre prévue par la loi sur l’agriculture.

Aide financière aux paysans

La sécheresse peut parfois entraîner une lourde charge financière extraordinaire pour des exploitations paysannes. La difficulté majeure pour les agriculteurs réside dans la préservation de liquidités sur le long terme et dans l’amélioration générale de la situation de l’exploitation. Un prêt remboursable sans intérêt peut dès lors être utile.

Il est ainsi possible d’aider les exploitations qui manquent de liquidités à court terme en raison de pertes de récoltes. Les exploitants concernés peuvent demander au service cantonal compétent une prolongation de délai pour le versement des annuités de crédits d’investissements ou de prêts accordés au titre de l’aide aux exploitations. Ces mesures peuvent être appliquées immédiatement et ne requièrent aucune modification législative.

Changement climatique

Le changement climatique a pour effet d’accentuer les phénomènes météorologiques extrêmes. Les périodes de sécheresse sont plus longues, les précipitations et les orages sont plus violents, et les risques liés au rendement augmentent. Les risques de fluctuation des prix sont plus élevés si d’autres régions du monde sont frappées par des conditions météorologiques extrêmes.

Le Conseil fédéral traitera les questions de gestion des risques et d’assurances récoltes dans le cadre de la politique agricole 2022+. L’OFAG a fait établir à ce sujet une étude, dont les résultats sont attendus au plus tôt en mars 2019.

 

(KEYSTONE - ATS / PHOTO : ENNIO LEANZA)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

L'ambassadeur suisse à Washington va déménager à Bruxelles

Publié

le

L'ambassadeur suisse Jacques Pitteloud va passer de Washington à Bruxelles (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'ambassadeur de Suisse aux Etats-Unis Jacques Pitteloud va changer de poste cet été. Il occupera la même fonction en Belgique, soit celle d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire. Ce changement intervient dans le cadre des transferts périodiques du DFAE.

Jacques Pitteloud sera aussi représentant permanent de la Suisse auprès de l'OTAN, avec résidence à Bruxelles, précise vendredi le Conseil fédéral dans un communiqué. Il était en poste à Washington depuis l'automne 2019.

Né en 1962, le Valaisan a derrière lui une longue carrière au sein de l'administration fédérale. Il a occupé dès 2000 le poste de coordinateur du Service de renseignements de la Confédération. En 2006, il est entré au service du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), alors dirigé par la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey.

Entre 2010 et 2015, il a été ambassadeur au Kenya, en Ouganda, au Rwanda, au Burundi, en Somalie et aux Seychelles. Avant d'être nommé à Washington, il a dirigé la Direction des ressources du DFAE à Berne.

En 2018, M. Pitteloud a été blanchi par le Tribunal pénal fédéral d'accusations portées en 2015 par des hommes d'affaires kényans. Il était accusé de tentative de contrainte, abus d’autorité et violation du secret de fonction. La plainte pénale des deux Kényans avait été classée en 2016 par le Ministère public de la Confédération, décision contre laquelle ils avaient fait recours.

Dans un tout autre registre, il avait aussi fait parler de lui dans les médias américains en janvier 2021. Une photo d'un oiseau rare prise car ce passionné d'ornithologie avait été publiée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Simonetta Sommaruga à la tête de la Fondation "Equal-Salary"

Publié

le

Simonetta Sommaruga revient sur la scène publique un peu plus d'un an avoir quitté le Conseil fédéral. (© Keystone/PETER KLAUNZER)

L’ancienne conseillère fédérale Simonetta Sommaruga reprend la présidence de la Fondation "Equal-Salary". Il s’agit du premier engagement public de la Bernoise depuis son départ du Conseil Fédéral fin 2022.

A la tête du Département fédéral de justice et police (DFJP) pendant huit ans, Mme Sommaruga a marqué son mandat par une démarche audacieuse en faveur de l'égalité salariale et de la représentation des femmes dans les entreprises cotées en bourse, a rappelé la Fondation "Equal-Salary" dans un communiqué vendredi.

L'ex-conseillère fédérale a joué un rôle décisif dans l'introduction d'analyses sur l'égalité salariale et de quotas en faveur des femmes, modifiant ainsi le paysage professionnel suisse, poursuit la fondation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Daniela Ryf annonce sa retraite

Publié

le

Daniela Ryf mettra fin à sa carrière au terme de cette saison (© KEYSTONE/DPA/DANIEL KARMANN)

Daniela Ryf va mettre un terme à sa carrière après plus de deux décennies au plus haut niveau. La triathlète de 36 ans a annoncé qu'elle disputerait cette année sa dernière saison professionnelle.

"Après de nombreuses années de concentration et de dévouement à ce sport, il est temps pour moi de tourner la page", a écrit la Soleuroise dans un communiqué. "Je peux dire avec fierté que j'ai réalisé tout ce dont j'ai toujours rêvé", a-t-elle ajouté.

Daniela Ryf a remporté son dixième et dernier titre de championne du monde, le cinquième sur un Ironman, en mai 2022 en Utah après avoir triomphé quatre fois à Hawaii. Elle a établi en juin dernier le meilleur temps mondial sur la distance mythique lors de l'épreuve de Roth en Allemagne, en 8h08'21. "Arrêter un an après avoir franchi cette étape est pour moi une belle conclusion", a-t-elle souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Mise en circulation de certaines plantes envahissantes interdite

Publié

le

Des bûcherons arrachent des plants de laurier-cerise dans une forêt en bordure de Lucerne. Ces végétaux problématiques s'échappent des jardins pour se répandre dans la nature environnante. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Certaines plantes exotiques envahissantes ne pourront plus être mises sur le marché à partir du 1er septembre. Le Conseil fédéral a adopté vendredi une modification de l’ordonnance concernée en ce sens, donnant suite à une intervention parlementaire.

Les espèces exotiques envahissantes peuvent causer des dommages écologiques, économiques et sanitaires. Nombre d’entre elles étaient néanmoins autorisées à la vente jusqu’à présent. Ce ne sera plus possible avec la modification de l’ordonnance sur la dissémination dans l’environnement.

L’interdiction touche la remise de certaines plantes à des tiers, qui comprend la vente, le don ou encore l’importation. Les espèces concernées sont entre autres le buddléia de David, le laurier-cerise et le paulownia. Les plantes déjà présentes dans les jardins ne tombent elles pas sous le coup de l’interdiction.

Contrôle des importations

Ce que l’on appelle l’interdiction d’utilisation sera en outre étendue. Diverses plantes exotiques envahissantes, comme l’ailante et la puéraire hérissée, ne pourront en principe plus être utilisées dans l’environnement. Il sera ainsi défendu par exemple de les mettre sur le marché, de les planter ou de les reproduire.

Autre changement, les douanes pourront désormais contrôler les importations. Hormis ces contrôles, l’exécution des interdictions incombera aux cantons.

Les modifications adoptées visent à empêcher l’apparition et la propagation de nouvelles plantes problématiques, un objectif qui figure dans la stratégie de la Suisse relative aux espèces exotiques envahissantes.

Avec une entrée en vigueur au 1er septembre, les entreprises concernées ont le temps d’adapter leurs assortiments aux nouvelles dispositions, estime le Conseil fédéral.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Réceptif à toutes les marques d'amitié, vous avez besoin de sentir que vous êtes apprécié. Cela va vous redonner le sourire et renforcer votre moral.

Les Sujets à la Une

X