Rejoignez-nous

Suisse

La réforme AVS est adoptée, mais le peuple aura le dernier mot

Publié

,

le

Les femmes devront prendre leur retraite à 65 ans. Des compensations sont prévues pour la génération née entre 1960 et 1968 (Photo d'illustration © KEYSTONE/CHRISTOF SCHUERPF)

Les femmes travailleront jusqu'à 65 ans avant de prendre leur retraite. Des compensations accompagneront cette hausse. La réforme AVS21 adoptée par le Parlement n'est pas du goût de la gauche qui a d'ores et déjà annoncé un référendum. Le peuple aura le dernier mot.

La dernière réforme de l'AVS remonte à 1997. Avec le vieillissement de la population, l'assurance a besoin de 26 milliards de francs d'ici 2030 pour garantir le niveau de ses prestations et assurer son équilibre financier. La réforme mise sous toit combine un ensemble de mesures.

L'âge de référence de la retraite des femmes sera progressivement harmonisé avec celui des hommes. La hausse se fera en quatre étapes de trois mois chacune, l'année suivant l'entrée en vigueur de la réforme. Cette mesure permettra à l'AVS d'économiser 10 milliards de francs sur dix ans.

Pour atténuer les effets pour les femmes proches de la retraite, un régime de compensation est mis en place. La période de transition couvre neuf années. Si la réforme entre en vigueur en 2023, les compensations iront aux femmes nées entre 1960 et 1968.

Suppléments variables

Les concernées auront droit à un supplément à vie pour celles qui prendront leur retraite dès l'âge de référence ou des conditions plus avantageuses pour celles qui la prendraient de manière anticipée. Les deux mesures ne sont pas cumulatives

Dans le détail, le supplément mensuel sera de 160 francs pour les femmes avec un revenu annuel déterminant jusqu’à 57'360 francs, 100 francs jusqu’à 71'700 francs et 50 francs dès 71'701 francs. Les montants décidés en fonction du salaire visent surtout à aider les bas revenus pour qui l'AVS est importante.

Progressif-dégressif

Le montant de ces suppléments sera toutefois progressif puis dégressif. Les trois premières cohortes de femmes recevraient une fraction du supplément, celles nées en 1963 et 1964 recevraient un supplément complet et les quatre dernières toucheraient à nouveau un supplément réduit.

Députés et sénateurs se sont aussi mis d’accord pour que le supplément soit octroyé en dehors du système de rente AVS. Il n'est donc pas soumis au plafonnement des rentes pour les femmes mariées.

En outre, le supplément ne sera pas pris en compte dans le calcul de la rente complémentaire. Cela ne péjorera ainsi pas la situation des plus petits revenus. Après le Conseil des Etats, le National a adopté mercredi par 121 voix contre 61 la proposition de la conférence de conciliation.

Retraites anticipées

Quant à la retraite anticipée, les femmes pourront la prendre au maximum trois ans avant l’âge de référence, soit dès 62 ans si la réforme entre en vigueur en 2023. Les rentes anticipées des femmes de la génération transitoire seront moins fortement réduites qu'actuellement.

Les taux de réduction de la rente varieront: plus une femme quittera tôt le marché du travail, plus elle sera pénalisée. Ce taux prend aussi en compte le montant du revenu.

Les femmes avec un revenu inférieur à 57'300 francs pourront ainsi continuer de prendre leur retraite à 64 ans sans diminution de rente. Mais pour un revenu entre 57'300 francs et 71'700 francs, il faudra compter avec un taux de réduction de 2,5% à 64 ans, 4,5% à 63 ans et 6,5% à 62 ans. Pour les revenus dès 71'700, ces taux seront respectivement de 3,5%, 6,5% et 10,5%.

Le modèle de compensations finalement retenu occasionnera un coût de 3,252 milliards de francs de 2024 à 2032. Cela correspond à environ un tiers des économies réalisées grâce à la hausse de l'âge de la retraite.

Sans la BNS

Le taux de TVA sera lui augmenté de 0,4 point de pourcentage, toujours pour couvrir les besoins financiers de l'AVS. Cette mesure devrait rapporter environ 1,4 milliard par an. Les Chambres ont finalement renoncé à inclure les bénéfices que la BNS tire des intérêts négatifs dans le financement de l'assurance.

La gauche n'est pas convaincue par ce paquet. Les femmes touchent des rentes globalement inférieures d'un tiers à ce que perçoivent les hommes. Cet écart est le reflet des inégalités salariales et des inégalités subies tout au long du parcours professionnel. Le référendum est dans l'air.

AVS21 est la première partie de la réforme de la prévoyance vieillesse. Durant cette session d'hiver, le Parlement a entamé le deuxième volet, à savoir la prévoyance professionnelle (LPP). Là aussi, gauche et droite s'opposent sur les compensations.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Une rente de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Proposé en Suisse et dans sept autres pays européens, le jeu Eurodreams offre un gain principal sous forme d'une rente mensuelle de 22'222 francs pour une durée de 30 ans. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans a été décrochée à l'Eurodreams jeudi soir. Elle est attribuée au porteur du bulletin portant les six bons numéros 3, 16, 18, 27, 30 et 37, a annoncé la Loterie romande.

Le bulletin gagnant a été validé en Espagne, l'un des huit pays européens proposant ce jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream". Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un homme décède après s'être fait écraser par sa voiture

Publié

le

La police doit encore clarifier les circonstances précises de l'accident (image prétexte). (© KEYSTONE/KEYSTONE / TI-PRESS/ELIA BIANCHI)

Un homme de 53 ans est décédé jeudi après s'être fait écraser par sa voiture à Bosco Gurin, dans le Val Maggia. Le véhicule circulait en marche arrière sans conducteur au moment de l'accident survenu peu avant 14 heures, indique la police tessinoise.

Les faits se sont déroulés sur un parking, précise-t-elle dans un communiqué. Sur place, les secours n'ont pu que constater le décès du Suisse domicilié dans le Val Maggia.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Personne retrouvée morte lundi dans le Val Maggia identifiée

Publié

le

Le corps de la sexagénaire avait été retrouvé lundi dans la rivière Maggia à Cevio (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/Alessandro Crinari)

La personne retrouvée sans vie lundi en fin d'après-midi dans le lit de la rivière Maggia à Cevio (TI) a été identifiée. Il s'agit d'une citoyenne suisse de 67 ans domiciliée dans la région de Locarno, indique jeudi la police cantonale tessinoise.

Son corps avait été découvert lundi vers 17h00 dans le cadre des recherches effectuées durant la journée par les agents de la police cantonale, les sauveteurs du Secours Alpin Suisse (SAS) et des unités cynophiles. La police avait alors rappelé qu'un autre corps avait été retrouvé jeudi dernier dans le même secteur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Radio Fribourg devra rembourser une partie de l'aide Covid

Publié

le

La société Radio Fribourg SA/Radio Freiburg AG a décidé, "pour préserver la paix", de ne pas saisir le Tribunal fédéral (archives). (© KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Le Tribunal cantonal fribourgeois (TC) vient de condamner Radio Fribourg à restituer au canton 138'743 francs d’aides octroyées durant la crise du Covid. Le média, qui compte s'exécuter, avait recouru contre une décision du Conseil d’Etat en ce sens.

La Direction de l’économie (DEEF) estimait en effet le montant perçu trop élevé, au vu des aides fédérales dont la radio privée avait également bénéficié durant la crise sanitaire. Radio Fribourg avait alors touché 298'100 francs d’aide à fonds perdu de la part du canton, soit 159'400 francs en 2020 et 138'743 en 2021.

En 2021, la radio bilingue avait aussi perçu 920'400 francs d’aide fédérale, dont la dernière tranche lui avait été versée en août 2022. La somme apparaît supérieure à la moitié de la perte des revenus publicitaires, a relevé le TC dans un arrêt publié récemment et susceptible d'être porté devant le Tribunal fédéral.

Arguments rejetés

En 2020, le canton avait décidé l'octroi d'une aide à concurrence de 50% des pertes publicitaires subies au regard de 2019. En avril 2023, la DEEF a donc signalé à Radio Fribourg que l'acompte d’aide cantonale versé en 2021 dépassait le montant auquel elle pouvait prétendre après déduction des versements de la Confédération.

D'où l'exigence de remboursement des 138'743 francs. Radio Fribourg s’y était opposée dans la foulée, en invoquant une "situation financière inquiétante", à l'instar du secteur. La société avait encore allégué être victime d’une inégalité de traitement, a rappelé jeudi La Liberté dans un article détaillant l'arrêt du TC.

L’ordonnance MEM Covid-19 stipulait en effet que l’aide accordée par l’Etat de Fribourg était subsidiaire à celle de la Confédération pour les médias radiodiffusés et télédiffusés, alors qu’elle était complémentaire pour la presse écrite. Une injustice aux yeux de la radio locale. Le TC a rejeté les deux arguments.

Pas plus loin

En réaction, Radio Fribourg SA/Radio Freiburg AG a dit prendre acte jeudi de l’arrêt rendu par le TC. "Bien que les motifs du recours soient et demeurent pleinement justifiés, la société a décidé, pour préserver la paix, de ne pas saisir le Tribunal fédéral et de renoncer à un nouveau recours", a-t-elle écrit dans un communiqué.

"Des négociations vont désormais être entamées avec l’Etat de Fribourg pour trouver une solution". L'objectif vise à chercher un accord sous la forme de services fournis par RadioFr, tel que des émissions de fond présentant un intérêt public pour le canton, en contrepartie du montant concerné.

"S’il s’avère que cela n’est malheureusement pas possible, un plan de paiement sera négocié", a annoncé la société dont le conseil d'administration est présidé par l'homme d'affaires Damien Piller. Et de préciser que la viabilité de l’entreprise restait assurée et qu'aucun licenciement n’interviendrait.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Votre discernement, altéré en ce moment, vous impose d'évaluer soigneusement les situations avant de tirer des conclusions ou de prendre des mesures.

Les Sujets à la Une

X