Rejoignez-nous

Suisse

Le Conseil Fédéral demande 21 milliards pour l'armée

Publié

,

le

Le Gouvernement demande 21 milliards pour les quatre prochaines années. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Les dépenses de l'armée devraient augmenter. Le Conseil fédéral soumet au Parlement un plafond de 21,1 milliards de francs pour les quatre prochaines années, soit davantage que pour la période précédente. Il prévoit en outre d'investir 2,7 milliards en 2020.

Un premier plafond avait été fixé à 20 milliards pour couvrir les années 2017 à 2020. Pour la période à venir, le Conseil fédéral table sur un taux de croissance réel du budget de l’armée de 1,4% par an, soit la croissance réelle moyenne des dépenses de la Confédération.

Le montant de 21,1 milliards permettra d’effectuer les paiements d’une grande partie des crédits d’engagement déjà accordés et de ceux demandés avec le message sur l’armée 2020, a indiqué le Conseil fédéral jeudi. Il servira à financer en priorité une partie de l'achat des nouveaux avions de combat et du système de défense sol-air de longue portée. Les troupes terrestres seront modernisées et la cyberdéfense renforcée.

Des investissements de près de 15 milliards de francs seront nécessaires dans les dix prochaines années pour ces renouvellements. Huit milliards iront à la protection de l’espace aérien.

Investissements en hausse

Le Conseil fédéral a également transmis au Parlement le message sur l'armée 2020. Il veut investir 2,7 milliards de francs cette année, contre 2 milliards les années précédentes.

Le programme d'armement devrait bénéficier de crédits d'engagement de 1,354 milliard de francs. Les crédits pour le matériel de l'armée représentent 837 millions.

Le Conseil fédéral veut consacrer 600 millions à la modernisation des moyens de télécommunications. Cette somme permettra d'améliorer la communication vocale et la transmission de données de l'armée et de disposer de moyens opérationnels en cas de crises et de cyberattaques.

Les systèmes de conduite de surveillance de l'espace aérien Florako, introduits en 2004, seront remplacés pour un montant de 155 millions. L’équipement et le matériel de l'aide en cas de catastrophe, vieux de 30 ans, seront renouvelés et adaptés aux standards actuels pour 116 millions de francs.

Quelque 438 millions seront consacrés à la prolongation de la durée d'utilisation des chars de grenadiers 2000. Ils pourront ainsi continuer d'être utilisés jusqu'en 2040. Quarante-cinq millions sont prévus pour la mise à niveau des avions PC-21 et de leurs simulateurs.

Réduire le parc immobilier

Le Conseil fédéral veut encore investir 489 millions en faveur du programme immobilier de l'armée. Sa priorité reste d'en réduire l'ampleur.

L'agrandissement et la transformation de la place d'armes de Chamblon (VD), d'un montant de 29 millions de francs, permettront d'y déplacer l'école d'hôpital actuellement stationnée à Moudon (VD). Cette opération aura pour conséquence la fermeture de la place d'armes broyarde, qui sera ensuite utilisée par le Secrétariat d’État aux migrations.

En outre, le système de DCA mobile Rapier, acquis il y a plus de 30 ans, sera mis hors service. Son élimination coûtera 13 millions de francs financés par le budget ordinaire de l'armée. En contrepartie, 5,5 millions pourront être économisés dans les coûts de fonctionnement annuels.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Suisse exprime ses condoléances à la Turquie et à la Syrie

Publié

le

La Suisse est prête à apporter une aide humanitaire aux populations touchées par le séisme en Turquie et en Syrie. (© KEYSTONE/AP/Zana Halil)

La Suisse exprime ses condoléances à la Turquie et à la Syrie, après le séisme qui a fait des centaines de morts lundi. La Confédération se dit prête à fournir une aide humanitaire d'urgence.

"Nos pensées vont aux populations de la Turquie et de la Syrie frappées par le tragique séisme. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et souhaitons un bon rétablissement à tous les blessés", a écrit le président de la Confédération Alain Berset sur Twitter.

Après ce "terrible séisme" ayant frappé la Turquie et la Syrie, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis a également présenté à son homologue turc Mevlut Cavusoglu les sincères condoléances de la Suisse à son pays et à son peuple. La Suisse se tient au côté de la Turquie et offre une aide humanitaire, a-t-il déclaré sur Twitter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Nouvelle carte d'identité suisse dès le 3 mars

Publié

le

Le design sera pour la première fois uniforme entre la nouvelle carte d'identité et le nouveau passeport. (© Fedpol)

Les citoyens suisses qui feront une demande de carte d'identité dès le 3 mars recevront un nouveau modèle. Comme pour le nouveau passeport suisse introduit il y a quatre mois, la carte dispose d'éléments de sécurité de pointe et d'un nouveau design.

Certains éléments de sécurité de la nouvelle carte sont insérés dans les matériaux, d'autres sont créés lors de la fabrication de la carte et d'autres encore au moment de sa personnalisation, indique lundi fedpol dans un communiqué. Quant au design, il sera pour la première fois uniforme entre la nouvelle carte et le nouveau passeport.

Toutes les cartes d'identité délivrées à ce jour conservent leur validité jusqu'à leur date d'expiration, précise fedpol. Les émoluments restent inchangés.

La procédure de rendez-vous pour l'obtention des documents d'identité reste aussi la même, ainsi que le processus de réalisation, confié à l'Office fédéral des constructions et de la logistique. Il sera toujours possible de commander de manière combinée un passeport et une carte d'identité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

L'indicateur de l'emploi toujours solide en début d'année (KOF)

Publié

le

La situation de l'emploi en Suisse s'est améliorée notamment dans l'industrie manufacturière, après l'affaiblissement essuyé en fin d'année. (archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La situation sur le marché du travail est toujours solide. L'indicateur de l'emploi compilé par le KOF s'est maintenu à un haut niveau pour le premier trimestre de l'année, indique lundi le Centre d'études conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Au premier trimestre, l'indicateur de l'emploi se situe à 14,8 points, toujours "nettement au-dessus de sa moyenne pluriannuelle" et après 14,3 points lors du dernier trimestre 2022.

La progression est à mettre sur le compte des perspectives en matière d'emploi des entreprises, alors que nombreuses sont celles qui estiment leur nombre de collaborateurs trop bas. La part des sociétés qui projettent d'augmenter leur effectif est également bien plus importante que la part de celles qui envisagent de le réduire, indique le KOF.

"Malgré les risques conjoncturels actuels en Suisse et à l'étranger, l'indicateur de l'emploi n'indique donc pas de détérioration rapide de la bonne situation du marché du travail", expliquent les économistes.

Par secteur, la situation s'est améliorée dans l'industrie manufacturière, après l'affaiblissement essuyé en fin d'année. L'indicateur de l'emploi a aussi progressé dans le commerce de gros et les assurances tandis que les perspectives restent stables dans l'hôtellerie et la restauration, "bien au-dessus de la moyenne à long terme", écrit le KOF.

Par contre, la situation s'est légèrement détériorée pour les banques et les autres services, seuls secteurs à essuyer une baisse de l'indicateur de l'emploi.

Cet indicateur est calculé à partir des informations fournies par environ 4500 entreprises.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

Jelmoli restructuré, 850 employés touchés

Publié

le

Confrontée à des résultats en baisse, la société immobilière Swiss Prime Site (SPS), propriétaire de Jelmoli, dit avoir pris sa décision après avoir cherché en vain un repreneur. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le grand magasin zurichois Jelmoli va être restructuré. Quelque 850 collaborateurs et collaboratrices seront affectés par cette mesure d'ici fin 2024. La directrice Nina Müller démissionnera entre le printemps et fin juin.

La société immobilière Swiss Prime Site (SPS), propriétaire de Jelmoli, confronté à des résultats en baisse, a pris cette décision après avoir cherché en vain un repreneur pour Jelmoli, a indiqué lundi un porte-parole à l'agence AWP.

SPS compte ainsi "rénover" l'immeuble dans lequel se trouve le grand magasin à partir de 2025 pour y aménager également des bureaux, des restaurants et des offres sportives à côté des surfaces dédiées à la vente d'articles. SPS n'exploitera pas elle-même les magasins qui se trouveront dans l'immeuble situé à quelque pas de la Bahnhofstrasse, l'une des plus huppées de la ville zurichoise.

Les travaux de rénovation devraient prendre fin au début de 2027.

Mme Müller devrait quitter l'entreprise entre le printemps et fin juin pour passer le relais à l'actuel responsable Merchandise, Reto Braeger.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Les parlementaires en visite appellent à une solution pacifique à Taïwan

Publié

le

Le groupe de parlementaires suisses a rencontré lundi la présidente de Taïwan Tsai Ing-wen (Photo prétexte). (© KEYSTONE/AP/Chiang Ying-ying)

Les conseillers nationaux en visite à Taïwan ont appelé à une solution pacifique entre la Chine et le territoire insulaire. "Il est absolument crucial que les différences et tensions entre Taïwan et la Chine soient résolues de manière pacifique et par le dialogue".

C'est ce qu'a déclaré le président de la délégation parlementaire Fabian Molina (PS/ZH) lundi lors d'une rencontre avec la présidente de Taïwan Tsai Ing-wen. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a montré à quel point l'ordre mondial est vulnérable. La coopération visant à renforcer la paix mondiale, la démocratie et le multilatéralisme doit être développée, a-t-il ajouté.

Le socialiste a en outre affirmé à la radio alémanique SRF que Taïwan n'est pas uniquement un important partenaire commercial de la Suisse. Il est essentiel que les démocraties se soutiennent mutuellement, a-t-il dit. "La Suisse ne devrait pas rester à l'écart dans ce domaine".

"Mieux intégrer Taïwan"

Nicolas Walder (Verts/GE) a également plaidé pour une meilleure intégration de Taïwan dans les organisations internationales. Le Genevois a en outre remercié la présidente de Taïwan sur Twitter pour son "accueil chaleureux et les 90 minutes de discussions intenses pour évoquer [un] amour partagé pour la liberté et la démocratie".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Bonnes nouvelles qui arrivent : en effet, des changements niveau job vont avoir de bonnes répercussions financières pour vous !

Les Sujets à la Une

X